Education

Les lycéens de Boisjoly Potier prennent de l'avance

Mercredi 28 Janvier 2009 - 06:59

La grande mobilisation des personnels de l'Education nationale, prévue demain, a déjà attiré des partisans dans le sud. Hier, les élèves du lycée Boisjoly Potier ont organisé un mouvement où tracts et galets étaient déjà au rendez-vous.


Les lycéens de Boisjoly Potier prennent de l'avance
Le lycée Boisjoly Potier du Tampon est resté au point mort au niveau de la fréquentation de ses élèves hier. Dès le matin, les lycéens ont bloqué l'entrée de l'établissement en posant des galets, des barrières et du fil de fer sur le portail. Leur objectif était clairement de faire passer un message en distribuant des tracts en nombre mais aussi de re-mobiliser les troupes à l'approche de jeudi. C'est donc un tour de chauffe pour ces lycéens qui rejoindront l'ensemble des manifestants demain pour la journée de grève.

Plus de la moitié des élèves était absente, ce qui ne semble pas avoir porté atteinte au bon fonctionnement des cours. L'objectif de ce mouvement est en relation directe avec la grève prévue demain. Un des nombreux tracts distribués lors de ce mouvement est parvenu à Zinfos 974. Son titre : "Luttons contre les nouvelles lois Darcos". Voici ce qu'il révèle :

- "Après Sarkozy voici le nouveau fléau des Jeunes, des Etudiants tout simplement de l'avenir"
"Les Grands titres" : Suppressions de postes d'enseignants/Suppressions des filières/Suppressions de matières/Suppression de certaines options/Suppression de tous les BEP/Fichage policier systématique. Vous comptez vous laissez faire ? Laisser une politique enragée nous détruire et nous laissez au rang d'esclaves ? A moin mi di non. C'est notre avenir qui est en jeu. On peut y arriver ensemble. Engagez-vous et manifestez, il n'y a que ça qui puisse nous sauver....."

Selon un élève, toutes les données de ce tract sont véridiques : "ce qui est dit dans ce tract nous a été confirmé par les profs !" Les professeurs alimenteraient-ils les motivations de manifestation de leurs élèves ?
Au delà du premier titre ayant trait aux suppressions de postes d'enseignants qui est vérifiable depuis plusieurs années, les autres alinéas sont un peu flous et en décalage avec le projet de loi de Xavier Darcos. Un projet qui sera repoussé à la fin de l'année scolaire 2008-2009. Le plus étonnant reste l'alinéa ayant trait au fichier Edvige pour les enfants du primaire... Dorénavant, les élèves des écoles primaires se verraient, selon le tract, être fichés par la Police Nationale....

Réalisés par le "nouveau syndicat de BoisJoly Potier", ces tracts ont pour objectif de rassembler à la veille de la manifestation de demain. Un calendrier de grève à l'attention des élèves de l'établissement rappelle d'ailleurs qu'il ne faut pas rentrer chez soi "après deux malheureuses heures de grève".
Pour ces élèves, le mot d'ordre est clair : "Nous voulons une réforme, mais pas celle là !!!!!!".

Les lycéens maîtrisent-ils tous réellement les tenants et les aboutissants du projet de réforme ? Pas si sûr... Pourtant au lycée BoisJoly Potier, ils ont déjà pris de l'avance...
Ludovic Robert
Lu 2812 fois



1.Posté par mél450 le 28/01/2009 08:49

comme je l'ai déja dit un courrier des lecteurs du mois de décembre je crois, ces grèves de l'Education Nationale desservent le lycéen souvent défavorisé socialement, en échec scolaire et qui ferait mieux de rester sur les bancs de l'école au lieu d'aller défiler dans les rues! Mais facilement influencable ceux-ci se laissent aisément convaincre par le matraquage intellectuel imposé par leurs profs, par les discours revendicatifs par leurs camarades souvent fils et filles de profs, de médecins, d'avocats..... Ces camarades qui se fichent de perdre un jour, une semaine, un mois de cours car d'un ils ont le bagage intellectuel inculqué dans la famille dès le plus jeune âge, eux savent que le bac c'est dans la poche, que la place en prépa est assurée et deuxièment ils savent que s'ils ont vraiment des lacunes papa maman leur paieront un prof particulier, ils ne se contenteront pas comme le petit camarade pauvre des cours rythmés par les appels à la grève ,de l'enseignement public.

Les parents réunionnais devraient sortir un peu de léthargie par rapport à l'école, ne pas s'intéresser qu'aux problèmes de versement de bourse, mais s'investir dans le fonctionnement de l'établissement et mettre ainsi la pression à certains fonctionnaires qui se croient tout permis!


2.Posté par web le 28/01/2009 09:58

"toutes les donnés "
"qu'il ne faut pas rentrer chez soit après "deux malheureuses heures de grève". "

Mal réveillé ce matin, ;)

Pour certains lycéens, tout est bon pour rater des heures de cours, et dire que ce serait un syndicat qui en serait à l'origine? de plus en plus attristant.
Manifester oui, mais encore faut-il y voir un interet concret...

3.Posté par anonyme le 28/01/2009 11:05

C'est triste. Des inepties pareilles soutenues par des (quelques) profs ? Après, on peut se demander si le système lui même n'est pas un des facteurs d'illettrisme...

4.Posté par datinic le 28/01/2009 11:39

Une société qui permet d'évaluer et grandir avec l'esprit de grève déjà à l'école, opposition à tout prix, m'enquête. Sans vouloir diminuer la capacité interlectuelle de ces enfants mais il reste le doute que un lycéen est au mesure de comprendre la totalité d'un context de reforme.
. Des enfants qui se permettent de bloquer des portes d'un lycee, qui se revolte contre les lois du gouvernement sont des syndicalistes de l'avenir.
Je me demande ou il y a des parents, qui doivent avoir comme seule interêt de garantir une éducation scolaire correcte pour leurs enfants et qui laissent faire.

Les enfants à la Réunion n'ont déjà pas beaucoup du temps pour les études. Les vacances toutes les 6 semaines, une période très courte pour retrouver le rythme du travail... Et même pendant cette période courte et précieuse les gosses trouvent le moyen de pas y aller et travailler.

Je suis d'accord, les enfants de la couche sociale favorable vont pouvoir récupérer pendant les heures de cours privé, mais la couche sociale qui n'a pas les moyen pour des profs privé, c'est eux qui se pénalisent eux même. Vous devriez vous battre pour y aller à l'école, de se battre contre les temps perdus pendant la période d'étude, et ça avec votre simple présence en classe.

Il y a une valeur en France qu'est perdu.. C'est la discipline.. Et la discipline est la base pour le réussit.
Les enfants disciplinez vous, allez en classe avant de perdre votre précieux temps sur les rues en criant les paroles qui vous ne comprenez ne même pas.


5.Posté par ti crabe le 28/01/2009 11:50

c n'importe quoi; pendant que les autre lycée travail celui la veut faire la greve pour des raison que eu meme ne connaissent pas quand on leurs posent la question;

6.Posté par la noiraude le 28/01/2009 17:21

c'est toujours la faute des profs! les profs incitent les élèves à faire la grève c'est du n'importe quoi! le trou de la couche d'ozone et le réchauffement de la planète c'est la faute des profs aussi! non mais faut pas déconner!. 80% des élèves grévistes (que je cotoie, je travaille dans un lycée) et encore je suis gentille ne savent pas pourquoi ils font grève, ils ont entendu dire que ... , ils croient que..., une rumeur court que .....Ces pti jeunes ont surtout envie de bacher les cours !, retrouver leurs petits copains et petites copines dans un coin à l'abri des regards, et celà avec l'approbation des parents qui soutiennent le mouvement de grève mais sans savoir où se trouvent leurs rejetons!!!

7.Posté par Robin Naucelle le 28/01/2009 18:35

Oh les beaux commentaires assassins a l'encontre des lycéens.

Vus êtes bien mignon mais en tant que lycéens j'estime que nous réfléchissons au moins autant que vous avant d'aller manifester (quoique je pense bien, vu les commentaires que vous devez être de beaux moutons bien rangés qui ne pensez jamais a allé manifester alors avant de parler de manipulation par les profs demandez vous si vous n'êtes pas vous même manipulés par les médias et le gouvernement).

Je met au défi tout ceux qui nous ont critiqué (nous les lycéens, je ne parle pas de ce pseudo syndicat fantoche) de constituer un dossier de réforme du lycée aussi solide et aussi ambitieux que celui que propose l'UNL ici

je tiens également a dire que même les lycéens qui ne vont pas manifester en connaissant parfaitement les raisons de la mobilisation savent bien confusément que ce monde ne leur correspond pas. En l'absence d'autre moyen de montrer leur opposition a ces inégalités toujours croissantes (malgré, voir grâce a, la crise...) l'opposition aussi de vivre sur une ile paradisiaque et de voir que le monde tout autour se détruit par la pollution et par les petits intérêts personnels de quelques un.

vous pourrez peut être douter de notre intelligence mais vous ne nous enlèverait jamais notre instinct et notre horreur de l'injustice.

J'ai encore beaucoup de choses a rajouter mais j'attendrais que vous rebondissiez, que l'on s'amuse un peu =)

Naucelle Robin, Président de l'UNL (Union Nationale Lycéenne) Réunion.

Mail: unlreunion@gmail.com

8.Posté par Gold Singer le 28/01/2009 19:21

A n°7

Et vous comptez passer le bac avec une orthographe comme celle-là ??? Si vous faites autant de fautes sur vos banderoles que dans votre post, vous allez être la risée de tous !

Arrêtez de perdre votre temps dans la rue, vous avez mieux à faire dans vos bouquins ! Laissez aux adultes le soin de régler les problèmes d'enfants ! Vous, vous n'y connaissez rien malgré tous vos discours !

Pauvres chéris ! Fait pitié !!!

9.Posté par datinic le 29/01/2009 09:24

alors la.... vous me faites bien rigoler.. (poste 7) ..
Je me souviens bien des manifestations, je crois c'était 2006 ou 2007, contre la reforme pour les contrats de 1er embauche. .. Tous les éleves avec leurs profs dans les rues... Plusieurs lycéens et élèves étaient interrogés par rapport la reforme et quoi ils ont compris. Le résultat était minable.. C'était la manipulation totale.. Ils n'avaient, au moins pour la plus grande partie, rien compris dans cet loi, mais vraiment rien. Ils ne savaient pas la citer, ni de le mettre en contexte économique.. Ils savaient juste repeter quelques paroles, qu'ils ont choppé je ne sais pas ou.
L'education doit bien former les jeunes dans l'esprit de pas avaler n'importe quoi, nous en Allemagne étaient les premiers de le vivre (avec notre histoire de 3em Reich), mais le combat de descendre dans les rues est probablement pas le moyen de réagir sur un niveau interlectuel. Ce n'est pas celui qui crie le plus fort qu'a raison. Justement, l'education doit transmettre la strategie d'opposition, trouver des moyen de communication etc.
Ces jeunes la, déjà formés de descendre dans les rues vont être difficile à intégrer dans une vie sociale de société plus tard.
Ils ont la chance de pouvoir étudier libre, mais comme toujours, ils ne sont pas contentes. Il faut les envoyer peut-être un peu en afrique ou justement à Mada pour voir la différence qu'ils ont dans leur petite vie.

10.Posté par mél450 le 29/01/2009 09:29

M.Robin NAUCELLE loin de moi de douter de votre intelligence, d'ailleurs vous êtes l'exemple parfait de mes propos avec deux parents profs en section bts et syndicalistes, vous pouvez vous permettre vos grandes revendications et inciter ainsi les autres à vous suivre dans votre grève de corporatistes.

11.Posté par datinic le 29/01/2009 09:59

encore une petite remarque... est ce que ces manifestations ne sont pas des "petits intérêts personnels de quelques un" ????
Bloquer, empêcher, manifester c'est pénalisant pour pas mal des gens qui doivent travailler pour vivre.. Mais vous, les fonctionnaires, je l'ai déjà dit, vous ne savez pas que est ce que c'est de se demander tous les jours s'il y a encore du travail demain pour nourrir la famille... ça c'est du égoisme total.

Mélanger le context des manifestations en cours avec la polution d'ailleurs n'est pas le meilleur exemple pour un argumentaire cohérent dans le débat.. Là on joue sur un autre terrain..

12.Posté par olivier le 29/01/2009 10:26

C'est toujours des enfants de profs ou autres fonctionnaires qui incitent les autres à faire grève alors que leur propre dossier pour aller dans une grande école et autre filière sélective est déjà prêt.
Ras le bol de ces hypocrites qui critiquent les filières sélectives mais y inscrivent leurs enfants...Ras le bol de ces syndicalistes qui scolarisent leurs enfants dans le privé. Pierrot en connait au moins 1 très bien (enseignant dans le public de surcroit) qui ne jurait que par le lycée PRIVE Levavasseur.

13.Posté par yac du sud le 29/01/2009 12:06

Post d'olivier:'C'est toujours des enfants de profs ou autres fonctionnaires qui incitent les autres à faire grève '
Je rejoint son post puisque dans les années 80 le 'Collège d'Enseingnement Technique' C.E.T du Butor, j'ai partcipé à la rédaction des revendications dictées par certains profs qui nous ont poussé à la grêve,le pire dans tout ça c'est que nous voulions pas faire grêve.

14.Posté par anonyme le 29/01/2009 12:24

Me fais pas trop de soucis pour ce jeune : deviendra fonctionnaire, et qui sait, avec un peu de chance...syndicaliste. Un chomeur de moins, c'est toujours ça de gagné.

15.Posté par olivier le 29/01/2009 14:00

Professeur à la Réunion c'est devenu héréditaire. On le devient de père ou mère en fils...Normal : C'est le seul DOM où la retraite est indexée à 35 % . Le filon est trop bon pour ne pas l'exploiter...

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 18:10

comme dit olivier, le filon est trop bon pour ne pas l'exploiter ....
dommage que nous ne puissions pas en dire autant de fillon... ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >