Communiqué

Les lauréats du concours départemental d'éloquence

Dimanche 29 Avril 2018 - 14:42

Les noms des lauréats du concours départemental d’éloquence ont été révélés jeudi 26 avril lors d’une soirée réunissant au TEAT Champ Fleuri, les 13 lycéens finalistes des concours organisés dans les bassins nord, est, ouest et sud. L’aboutissement d’un parcours démarré il y a plusieurs mois déjà.
 
Un concours engagé

A l’annonce de leurs noms, Noa Sallé, Soilha M’Baé (2ème prix ex-aecquo) et Ludovic Babas (lauréat) se sont levés, très émus, et sont montés sur scène, accompagnés par les applaudissements nourris du public. Familles, amis,  professeurs, élèves de leurs lycées, ils étaient nombreux ce soir-là à venir les écouter. Ils se sont donc exprimés une ultime fois, devant plus de 800 personnes, sur le thème de l’égalité Homme / Femme.

"Je refuse d’être une femme dépendante d’un maître ou de mon mal-être", "Je ne serai pas votre femme de ménage! Un jour, je dirigerai le monde!", "A bas les préjugés, à bas la théorie des genres! Finies les boîtes, finies les cases!"

Annick Vitry, du club animation prévention est fière de ces jeunes lycéens qu’elle a accompagnés, encouragés et soutenus. C’est elle, qui est à l’origine de ce concours d’éloquence organisé depuis quelques années en partenariat avec la ville de Saint-Denis.

En 2017, Pascal Montrouge, directeur des TEAT Champ Fleuri | TEAT Plein Air lui propose de faire de ce concours, un concours départemental et d’organiser une finale, en deux parties, qui s’est déroulée sur les grandes scènes du TEAT Plein Air et du TEAT Champ Fleuri.

"Les théâtres sont avant tout des lieux de parole, et il me semblait légitime, voire nécessaire que cette parole s’exprime sur scène, devant un public nombreux. Ces jeunes ont toute leur place ici."

Annick Vitry ne dit pas autre chose: "il faut que ces discours, ces idées pertinentes et lucides soient entendues, écoutées par le plus grand nombre, et j’espère que l’aventure ne fait que commencer!"

Pour compléter cette soirée pleine d’émotion, le public a également pu assister à la projection de "A voix haute, la force de la parole" de Stéphane de Freitas. Ce film documentaire, salué par la critique  et nommé aux Césars en 2018, suit les participants d’un concours d’éloquence en Seine-Saint-Denis. Il fait le portrait d’une jeunesse déterminée à prendre sa place et à se faire entendre, loin des préjugés sur la banlieue.

Le gagnant de ce concours, Eddy Moniot avait fait le déplacement jusqu’à La Réunion, pour partager son expérience avec les lauréats réunionnais: "A Eloquentia, nous avons une devise: dans ce concours, il y a un gagnant, mais personne ne perd!"

A savoir

En partenariat avec l’Académie de La Réunion, les associations CAP, ChancEgal, Afect et Ankrage, le concours a mobilisé plus d’une centaine de lycéens. Premier prix et deuxième prix ont été offerts par Les Théâtres départementaux (1er prix: une dotation de 1000 euros, 2ème prix: une dotation de 500 euros). La Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l'Égalité entre les femmes et les hommes (DRDFE)  a également apporté son soutien pour le 2ème prix ex-aecquo: 500 euros)
Théâtres départementaux de La Réunion
Lu 1801 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter