Education

Les jeunes enseignants réunionnais cherchent une parade à leur mutation

Mercredi 20 Mai 2015 - 17:23

Le problème revient sur la table du rectorat chaque année. Des enseignants réunionnais nouveaux dans le circuit de l'Education nationale sont appelés à servir majoritairement en région parisienne à la rentrée. Ils refusent cet aller simple.


Les jeunes enseignants réunionnais cherchent une parade à leur mutation
La période des mouvements s’ouvre dans l’Education nationale en prévision de la rentrée 2015-2016.
 
Dans notre département, et comme chaque année, le contingent de déçus en appelle aux syndicats et parlementaires.
 
Amiens, Clermont-Ferrand, Grenoble mais surtout Créteil et Versailles, voici pêle-mêle les nouvelles académies d’affectation qui attendent une trentaine de jeunes enseignants dans quelques mois. L’inquiétude se lit sur leurs visages. Il faut dire que le processus d'affectation répond à une grille de critères particulièrement complexes. Et même si le rapport Lebreton sur l’emploi Outre-mer pourrait dans les prochains mois se décliner en plusieurs préconisations plus favorables aux Réunionnais et domiens, en attendant, peu de solutions s’offrent aux stagiaires de l’Education nationale.
 
Sans promettre de miracle, Sandrine Peillon, syndicaliste FSU, leur accorde que l’"on pourra en sauver quelques-uns, mais il y en aura qui resteront sur la touche". Comme chaque année en effet, les enseignants mutés, accompagnés de syndicats, plaident la cause du "à compétence égale, priorité doit être donnée aux personnes qui vivent sur le territoire", propose Huguette Bello. 

La députée devance les critiques qui peuvent poindre. "Certains vont dire qu’en passant le concours, vous saviez à quoi vous attendre. En même temps, il faut comprendre ce divorce géographique, ce drame vécu par les familles. Ça devient un véritable exil."
 
Selon la députée, la distance serait beaucoup plus acceptable si le billet d’avion coûtait moins cher, ce qui induirait une perspective de voyages occasionnels plus réguliers.
 
Les fameux CIMM, les centres d’intérêts matériels et moraux inscrits dans le rapport Lebreton, existent déjà sous une forme plus consensuelle – pour convenir à la HALDE - dans l’Education nationale. Mais au jeu de l’ancienneté, et malgré les 1.000 points attribués aux jeunes enseignants réunionnais, ceux de métropole peuvent griller la politesse à leurs homologues réunionnais.
 
Certains sont même prêts à perdre leur salaire
 
"Après ça dépend de la discipline, et du fait que l’académie soit déficitaire (en postes)", tempère Sandrine Peillon. Histoire de dire que, encore une fois, le mouvement 2015 n’échappera pas à la règle de l’examen au cas par cas. A défaut d’une "transparence" que tous réclament de la part de la tutelle.

"Tous les ans on a un quota. C'est fait dans la transparence. Si on peut sauver encore quelques personnes, nous continuerons à plaider la cause de cette jeunesse qui a des compétences. Ce n'est pas une question de pistonnage", assure Huguette Bello.
 
Stagiaire avec moins de quatre ans d’ancienneté, Caroline enseigne l’Economie-Gestion dans un lycée. Avec son compagnon qui monte son entreprise et avec lequel elle est pacsée et attend  prochainement un heureux événement, elle refuse catégoriquement de répondre favorablement à son affectation métropolitaine. "Je me mettrai en disponibilité", annonce-t-elle en guise d’ultime solution, déterminée qu’elle est à rester près des siens, quitte à perdre son traitement mensuel.
 
Comme ses collègues inquiets, elle tentera de faire avancer son dossier en prise directe avec le recteur Thierry Terret vendredi. Une délégation sera reçue au rectorat accompagnée de la députée de la 2ème circonscription.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3597 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

54.Posté par polo974 le 28/05/2015 00:41

ah bon, et pourquoi renoncer à cette prime ? ? ?

enfin, c'est gentil pour l'état d'y renoncer, et pour nous autres, ça fera toujours ça de moins en impôts...

53.Posté par TOLLIAM le 24/05/2015 16:32 (depuis mobile)

Polo974, des aides ne vont pas sans "conditions"...;) pourquoi ne pas évoquer les conditions d attribution de cette aide, dont vous parlez??!!Oui cette aide existe, mais une fois qu' on a connaissance des conditions d attribution, on y renonce rapide

52.Posté par polo974 le 22/05/2015 13:33

Allez, TOLLIAM, parle nous de la prime spécifique d'installation que touche un domien qui par en métropole...
(enfin, il faut en faire la demande...)

(vos droits, personne ne vous en parle, contrairement à vos devoirs)

Décret n°2001-1225
Le montant de la prime spécifique d'installation est égal à 12 mois du traitement indiciaire de base de l'agent.




51.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 17:37 (depuis mobile)

@48 merci pour la note d humour.NOn,je ne change pas de clavier tous les mois:) mais j espère VRAIMENTque certains qui ne comprendront qu'' il ne s agit pas Que de politique ou de salaire, mais que certains jeunes réunionnais sont touchés psychologiq

50.Posté par Titi or not Titi le 21/05/2015 16:11

@46 MAILLOT en Verlant !

Respire !! 😜
J'ai Rien Compris ! 😄

Marmaille là, doit Changer de Clavier Tous les Mois !!
😄😄

49.Posté par maçonnerie le 21/05/2015 15:23

43.
bien sur que si ..

48.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 14:43

Pour répondre à certains et en partie aux "vieux profs" 40.qui estiment qu'un professeur qui débute doit aller " bien se former en Métropole" et seulement après, revenir"... Cela signifierait-il que le jeune qui a réussit au concours, qui a eu son CAPES (qui est passé devant un jury NATIONAL et qui a par exemple pour le cas exceptionnel de l'an dernier, été reçu à la session exceptionnelle ET à la session rénovée du capes, soit DEUX FOIS au concours) , qui a eu son master métiers de l'enseignement n'est pas assez "bien formé" à la Réunion??? Cela signifierait-il que LE JEUNE QUI RESTE JUSQU A SON CONCOURS à la Réunion, qui fait vivre son île en ayant foi en elle, en faisant de la pub pour elle, en la faisant connaitre comme territoire où vivent des citoyens européens, capables de s'investir et qui sont ouverts à l'Europe, en insistant pour suivre son cursus universitaire à la Réunion n'est pas "assez bien formé"??? Cessez d'être hypocrite et malhonnête envers vous-même ! Vous n'avez pas confiance en l'éducation à la Réunion et vous êtes pourtant ici.... ET nombreux sont ceux parmi vous qui pour bien DEMONTRER leur méfiance en l'éducation "nationale à la Réunion" mettront leurs enfants dans le privé! Shame on you comme on dit ;) !! Comment peut-on enseigner au sein de l'éducation nationale publique à la Réunion, prétendre "défendre les valeurs de la République" (puisqu'il s'agit là d'une des Compétences du professeur) et EN MEME TEMPS penser que cette éducation donc, pour laquelle vous travaillez et qui vous fait vivre, n'est pas satisfaisante, au point de prétendre nécessaire d'aller faire ses études ailleurs, ou de se "former" ailleurs ............. !!! Je tiens quelque part à dire à ces personnes que je les admire, parce qu'il faut vraiment être fort pour pouvoir se bluffer autant à soi-même, et être capable de vivre ainsi : de se donner corps et âme pour l'éducation publique (c'est ce qu'un professeur doit faire), et à la fois ne pas avoir foi en elle, encore plus à la Réunion. Cela revient à penser que vous n'avez pas foi en ce que vous faites au quotidien, et en cela, je vous admire. Il faut une "belle force d'esprit" :) et une certaine "morale" que je n'ai toujours pas compris.
Ces gens qui sous estiment l'éducation, les études post bac ou autre à la Réunion devraient avant tout se poser les bonnes questions ! Si un jury "NATIONAL" comme bcp le soulignent ont estimé qu'un professeur était apte à enseigner, c'est qu'il a fait ses preuves, et nul besoin est d'aller se " former" ailleurs qu'à la Réunion. Il faut arrêter de lancer des arguments qui ne tiennent pas la route! ;)
Oui, il est jeune, oui il n'a pas été contractuel pendant 10ans avant d'avoir son concours, oui il continuera sa "formation tout au long de la vie" au travers diverses formations, au travers même des voyages et collaboration avec l'Europe pour aller voir comment ça se passe ailleurs, et apprendre sur soi et s'améliorer au fil des années. Mais nul besoin est de PRETENDRE qu'il est nécessaire d'aller se "former" dans une autre académie. Le plus comique dans toute cette histoire, c'est que ce refrain " vous êtes jeune, le voyage forme la jeunesse, vous n'avez pas d'attaches" revient trop souvent dans la bouche de métropolitains même. Mais si la vie est si BELLE que ça ailleurs que ça ailleurs, si vivre en Métropole est synonyme de "découvrir le monde", de "se former", de "voyager partout sans avoir à dépenser 1000euros" , si les études et les formations sont MIEUX AILLEURS qu'à la Réunion, si les jeunes professeurs sont MIEUX FORMES ailleurs qu'ici , que faites-vous "vieux profs" ici ? Le post 40 offre un résumé de réponses à cette question. Et l'hypocrisie qui en ressort reste pathétique.
Excusez-moi Mr ou Mme "vieux profs", mais vous vous trahissez vous même avec votre propos
" ils ont pas encore commencer le métier qu'ils veulent déjà se bronzer la pilule.
Allez ! faites vos preuves, revenez bien formé, ensuite vous aurez droit d'entrer dans la bourgeoisie locale."
Comme vous le savez profs en France égal crève la faim avec le froid en plus bou ou ou!!! "
=> C'est tel qu'on est qu'on juge les autres, c'est parce que VOUS voulez "vous dorer la pilule"(expression rarement utilisée par les natifs au passage;) , différence de perception des choses et du monde et des paysages de notre île oblige) que vous pensez que les autres pensent à ça.
Si vous avez du temps à perdre faites des recherches sur le sentiment qu'est l' Heimweh, qui a beaucoup inspiré dans la littérature française et allemande. Apprenez, découvrez, lisez et peut-être comprendrez vous que cela va bien au delà de vouloir " se dorer la pilule" ....
NB au passage : Qu'est-ce qui rapporterait plus à un jeune collégien créole par exemple ? un "vieux prof" qui prône qu'il faut aller "se former" ailleurs qu'à la Réunion et qui pense à se " dorer la pilule" ? ou un jeune créole, proche de leur culture, de leur quotidien, de leur langue (le créole), un professeur qui n'aurait pas de mal à comprendre un conflit en créole entre deux élèves et qui saurait les remettre sur les rails s'ils se mettent à jurer en créole...et qui essaierait (parce que convaincu de la chose) de démontrer qu'on peut réussir, en expliquant son parcours personnel en tant que petit créole né ici et ayant TOUT fait ici.............??

Je m'excuse si j'ai réutilisé l'expression " vieux profs", mais c'était pour reprendre le pseudo employé. Loin de moi l'idée de manquer de respect ou de trop généraliser. Je ne juge personne en particulier. J'ai cependant, comme vous tous essayé d'exprimer mon ressenti face à tout cela.

47.Posté par Zarbi le 21/05/2015 12:35

Grenoble , Clermont-Ferrand ... ? Oui , mais tout dépend de votre établissement d'affectation ; les meilleurs - sans problèmes disciplinaires - ( vous comprenez desquels je parle ) sont toujours convoités par des enseignants ayant de l'ancienneté qui souhaitent attendre bourgeoisement l'heure de la retraite , l'oeil fixé entre temps sur les loisirs et les vacances qui ne sont jamais loin
Pour les jeunes qui vont au casse-pipes , certains malheureusement connaîtront "la Verrière" dans les Yvelines :
Le Centre National de Réadaptation des Personnels de l’Education nationale
Créé en 1972 à l’initiative de la MGEN et du Ministère de l’Education nationale, le CNR est une entité administrative autonome qui œuvre en faveur des personnels affectés par la maladie., surtout la dépression .
Environ 1.000 profs y passent chaque année ; et ne comptez pas trop sur votre hiérarchie pour vous soutenir : un principal ménagera toujours sa carrière en évitant que son collège ne soit défavorablement remarqué par l'inspection académique ; le pas-de-vagues est de rigueur .
( c'est bien pour celà qu'il y a des démissions ; que pour être admis "prof" dans l'académie de Créteil il suffit d'une moyenne de 4,5 / 20 : quatre et demi sur vingt ! )
Alors jeunes réunionnais je vous souhaite bon courage si le sort vous désigne dans une de ces affectations maudites ; votre rêve deviendra un cauchemar quotidien .
.

46.Posté par EMER le 21/05/2015 12:30

Post 43, si les prix des produits réunionnais grimpent, c'est pas de la faute des sur-rémunérations...

45.Posté par électrice de l''''Ouest le 21/05/2015 11:16

Comme d'habitude, l'incompétente et pitoyable démago Bello fait du populisme pour tenter de racoller des voix en vue des élections Régionales alors qu'il lui suffirait d'avoir le courage de demander au gouvernement qu'elle soutient, l'abolition de l'injuste sur-rémunération versée à tous les fonctionnaires actifs et retraitésdont elle fait partie, pourtant dénoncée par le rapport de la Cour des comptes qui tire tous les prix vers le haut pour le plus malheur de l'économie Réunionnaise et de ses salariés,...

La suppression de cette scandaleuse survivance du colonialisme libérerait des dizaines de milliers d'emplois pour les Réunionnais assurés d'avoir un emploi à vie sur leur territoire !!!

44.Posté par Emer le 21/05/2015 10:16

Le mouvement est national!Et c'est en toutes connaissance de cause que ces jeunes ont passé le concours!
Que les situations individuelles soient prises en compte , certes mais il faut arrêter de pleurnicher ! D'abord laisser revenir les Réunionnais qui ont eu le courage de travailler en métropole ! Chacun son tour! Demain des gens du Tampon refuseront d'aller travailler à saint Denis ! Où va-t-on!

43.Posté par La réunion en l''''air le 21/05/2015 08:40

Ces lauréats de concours doivent être placés sur une liste d'attente en vue de remplacer les départs à la retraite en cours d'année et les départs volontaires ou mutation librement consentie en métropole. Financièrement, l’État ferait des économies en billets d'avion notamment au titre des congés bonifiés et en frais de déménagement.

42.Posté par vieux profs le 21/05/2015 08:16

ils ont pas encore commencer le métier qu'ils veulent déjà se bronzer la pilule.
Allez ! faites vos preuves, revenez bien formé, ensuite vous aurez droit d'entrer dans la bourgeoisie locale.
Comme vous le savez profs en France égal crève la faim avec le froid en plus bou ou ou!!!

41.Posté par tritesse des enfants a l'areoport le 21/05/2015 07:37

Je comprend ses jeunes c 'est dur de partir mais Madame BELLO pensé aussi les professeurs qui sont la bas qui ont plus de 5ans qui sont en métropole qui ont quitté femme enfants et qui voit 1 fois par ans avec l 'aide des familles pour payé un billet pour venir voir les enfants.Ses personnes bats pour un retour a la Réunion souvent bcp démissionne de leur poste ou bien dépressif pour un retour nous femme on vient vous voir jamais eu une réponse de votre part. Je me souvient des jeunes qui ont mm attaché avec des chaines il y avait aucun élu pour soutenir . Il y a des postes ici qui sont pas pour les Réunionnais ou bien il faut avoir des pistons des élus pour un retour .C 'est dur de voir une maman ou un papa de quitté ses enfants c 'est une tristesse de cœur a chaque vacance de passé avec leur famille.Va a l’aéroport et vous verrez des vos propres au yeux les douleurs des enfants de voir leurs mères et pères de partir .Faites quelque chose pour ses personnes car on dit partir et vous aurez un retour tout es Faux ou s 'adressé pour aidé ses profs qui sont loin de leur enfants.

40.Posté par li le 21/05/2015 07:22 (depuis mobile)

sachez que parmi les gens mutés sur l île, très peu sont des reunionnais de retour au pays. Donc pourquoi donner les postes vacants a ceux qui n ont aucune attache a l île?
Quand a pretexte "je suis enceinte" ca tombe bysarrement a ce moment là...

39.Posté par maçonnerie le 21/05/2015 07:16

affectation régionale si des postes sont disponibles.
la Réunion a besoin que ces enfants s'investissent pour la jeunesse, et non de zoreils attirés par le soleil, le volcan les requins..et la sacro sainte sur rém !

38.Posté par maçonnerie le 21/05/2015 07:13

2.
vous confondez les fonctions !! triste constat, pourtant, vous êtes prof à priori !

37.Posté par maçonnerie le 21/05/2015 07:12

Après les enfants de la Creuse, les enfants de la RP, là où personne ne veut enseigner..pourquoi des réunionnais ?

36.Posté par Titi or not Titi le 21/05/2015 06:56

S'ils Sont Compétents, ils Ont Qu'a Monter des Ecoles Privés !
Vu le Nivellement par le Bas des Ecoles Publique, la Démotivation
des Enseignants ... !
Par Contre Dans le Privé, il Faut Du Résultat, Gérer l'Etablissement ...
C'est L'Avenir et Les Parents Sont Pour !!
Si Vous Ne le Faites Pas, Internet le Fera !! C'est Une Evidence !!

Avec Les Milliards de La NRL, Combien de d'Ecoles Privées , de Postes Auraient Pu
être Créées ???

Evitez les Politiques !! Ils Aiment les Pauvres, Les Illettrées ...
C'est Leurs Viviers Electoral !!
Vous Allez a l'Encontre de Leurs Stratégies ! Surtout Le PCR / PLR !! 😄
Le Fait de S'afficher avec Eux, Vous Serez Fichés par Education Nationale !
Vous Mettre en Disponibilité, C'est Pareil ! Une Jolie Cible !!

Mais Comme Vous Etes Des EGOISTES, Ca Ne Ce Fera Jamais !!
Pour Les Anciens en Poste En Métropole, On Les Sacrifie ??
Vous Etes Bien Formés !! De Bonnes Pleureuses !! 👍
Pole Emploi Existe !! Faut Pas Avoir Honte De Pousser la Porte !!

Que Fait Le Rectorat ??
Faites Signer Au Futurs Etudiants Qui Veulent Devenir Enseignants,
Une Décharge De Mutation Hors Département !!
Chaque Années La Même Chose !! Que Des Pleureuses !!!

35.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 05:16 (depuis mobile)

Cependant,son combat reste jusqu'' au bout légitime. Chacun est libre de tout faire pour réaliser son rêve. Et pour les curieux,en manque d''arguments, à votre avis, ces nouveaux critères pour les 1000points pourquoi sont-ils apparus? À qui servent-ils

34.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 05:12 (depuis mobile)

Pour finir, le Réunionnais sera capable, bien entendu de S'adapter là bas, loin de tous ceux qu'il aime, ce sera un réel combat et une grande souffrance, mais ouvrons nos yeux, si les choses sont Comme elles sont depuis des années,c'est qu'il réussit

33.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 05:09 (depuis mobile)

Avant de juger ces jeunes réunionnais, sans même connaître l histoire des 1000points attribués à tous et pas qu''aux natifs de l''île, il faut 1)se renseigner et 2) imaginer que bcp d entre eux ne dorment plus et redoutent la séparation et l impact psp

32.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 05:03 (depuis mobile)

a tout à fait le droit d'essayer de tout faire pour ne pas avoir à subir ce déchirement, cette séparation, et devoir faire face à un environnement nouveau, à une nouvelle culture, c est son DEVOIR de mener ce combat, qd il y a des postes vacants.

31.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 05:00 (depuis mobile)

Pourquoi l eenseignement n attire-t-il plus dans certaines régions en MÉtropole? Pourquoi ne pas mettre en place un système qui redonnerait envie et goût pour ces régions? Le jeune créole qui a fait ses efforts pour avoir son concours au plus vite,

30.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:54 (depuis mobile)

oui, il y a des ppostes vacants au niveau national, ouiiii Chaque année de plus en plus de jeunes professeurs motivés Créoles sont mutés dans des régions où certaines disciplines sont "déficitaires"...Pourquoi sont-elles en manque de professeurs?

29.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:49 (depuis mobile)

En Métropole?? Et ouvrons nos yeux, pourquoi le créole a-t-il si peur de partir SANS SAVOIR QUAND REVENIR...alors qu'' il a toutes ses attaches psychologiques sur l île? on parle de 9000 km, d un vol de11h, de 900euros minimum, d un changement radical

28.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:45 (depuis mobile)

Depuis 2010 on parle de CIMM : centre d intérêts matériels et moraux......n''''existe-t-il pas une différence de ces centres MORAUX ( famille/conjoint/attaches psychologiques et affectives à son tit pei) entre un jeune né ici et un autre Qui a ces mêmes

27.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:40 (depuis mobile)

Depuis 2010, il suffit d avoir vécu 2ans à la RÉUNION, d avoir loué un appartement pendant un an à la Réunion, d être pacsé, d avoir fait sa dernière année de master ici, pour bénéficier de ces 1000points.Donc NON, le jeune né ici n est pas le seul

26.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:37 (depuis mobile)

Pour terminer, un petit rappel pour ceux qui ne sont pas dans le système et qui se permettent de juger le combat légitime de ces jeunes. Les fameux 1000points avaient peut-être jusqu' en 2010 une certaine valeur. Mais suite à une réforme,depuis 2010.

25.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:34 (depuis mobile)

Quand le collège se veut formateur de futurs citoyens et que le professeur ne comprend pas les insultes que le jeune adolescent tient à son égard en créole,ou qu' il y a quiproquo...posons-nous les bonnes questions!!! Posons-nous les bonnes questions

24.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:31 (depuis mobile)

ce jeune créole n aurait-il pas le droit de TOUT faire pour espérer pouvoir réaliser son rêve? Oui,un concours national, mais il faut se rendre à l évidence, quand un professeur ne maitrisant pas le créole ne comprend rien à une dispute entre créoles

23.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:28 (depuis mobile)

Ce jeune né à la RÉunion, qui a découvert d autres horizons grâce à l ouverture d esprit qu'' il a sû acquérir à travers sa passion pour telle matière, qui a aucune attache psychologique,ni familiale en Métropole,qui rêve d enseigner à des créoles...

22.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:23 (depuis mobile)

Pas les meilleures, qu' il faut partir pour faire de Bonnes études. Le jeune créole qui a cru en une école publique et qui a fait confiance en l éducation à la Reunion, qui a lutté, eu son master, qui a passé et réussi du premier coup son concours.

21.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:20 (depuis mobile)

le jeune professeur qui est né ici, qui a fait toute sa scolarité à la Réunion,qui n est pas tombé dans cet effet de mode bidon, selon lequel il est préférable d aller étudier ailleurs, que les classes prépas ou l université de la Réunion ne sont pas

20.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:17 (depuis mobile)

dans notre société actuelle, le professeur dit attirer l élève,le motiver, l intéresser, être bienveillant envers l élève et le comprendre. POur une grande majorité de jeunes professeurs créoles, il s''agit avant tout d un projet de VIE

19.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:08 (depuis mobile)

Mais le créole et toute personne honnête avec elle-même avouera aussi que le statut de fonctionnaire avec un emploi sûr et un salaire qui évolue tout comme l enseignant est appelé à évoluer ....sont des données qui attirent. Soyons honnêtes ...

18.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:04 (depuis mobile)

on choisi de devenir professeur parce qu' on à découvert des choses sur soi , qu' on a grandi à travers des oeuvres, qu' on s est construit grâce à une matière plus ou moins et qu' on rêve de montrer à nos jeunes elèves qu' il est possible de réussir

17.Posté par TOLLIAM le 21/05/2015 04:01 (depuis mobile)

Il faut arrêter de croire tout savoir et de prendre les petits jeunes créoles pour des petits profiteurs. Ils ont sans nul doute choisi ce métier parce qu'' à un moment dans leur scolarité ils ont eu le déclic, ils ont ressenti une certaine passion.

16.Posté par CARRON le 21/05/2015 01:54

Grenoble et Clermont Ferrand çà vaut largement l'Ile de La Reunion ! A grenoble ou Clermont ferrand, on se trouve à 45 minutes des pistes de ski, grands lacs, montagne et nature extraordinaire. J'ai habité 9 ans à Grenoble et je suis à Clermont ferrand depuis 15 ans. Il faut arrêter de décrier la métropole, certes la région parisienne est moche mais dans les villes moyennes on y vit très bien. Les aéroports pour partir en Italie, Londres, Espagne Portugal, Turquie, Maghreb etc...
Sinon rester au chômage à la Réunion...et change de métier. moins lé content de vivre içi.

15.Posté par prof974 le 21/05/2015 01:25

Bonsoir,
Oui c'est un concours national. Mais est il logique de devoir partir alors qu'il y a des postes?
est il logique de mettre d'emblée en extension à la Réunion des académies que PERSONNES ne souhaitent avoir?
Partir en métropole c'est partir à 10000km, allons revenir chez nous les week end? Pouvons nous revenir pour un mariage, un noel avec des prix aussi élevé? Ou juste pour revoir son conjoint (avec une conjoncture aussi instable il doit bien évidemment rester en poste)

Partir n'est pas le problème mais'ce sont les conditions qui ' sont parfois difficiles... pas d'aide, rien...
Oui le concours est nationale, bien sûr qu enseigner dans une académie aussi belle que paris c'est un luxe,mais justement un luxe que nous ne pouvons pas nous payer à moins de s'endetter. Et oui le concours est nationale, oui nous sommes conscient qu'il faut partir mais pourquoi alors qu'il y a des postes!!!!!!!

14.Posté par aou le 21/05/2015 00:45

Une parade! Un concours national pour des postes vacants sur tout le territoire national! Sinon le recrutement aurait été communal ou par quartier!

13.Posté par Candide le 21/05/2015 00:14

Avec 1000 points, ils ne peuvent se faire passer devant que par des réunionnais de métropole qui ont de l'ancienneté.
La question qui se pose alors est : est ce que les jeunes diplômés réunionnais doivent passer devant les réunionnais qui sont partis quelques années avec l'espoir de revenir dans l'Ile ?

Et ma réponse de candide est : " EVIDEMMENT QUE NON !!! "

12.Posté par Bertrand le 20/05/2015 23:29 (depuis mobile)

Vous devez y aller. Découvrir la différence. Relativiser. Expérimenter des méthodes adaptées à votre public. Vous mettre en cause. C'est ça enseigner. Face à la difficulté vous protestez ? Bon sang, qu'allez vous transmettre comme valeurs si vous mêm

11.Posté par Dénonçons les inégalités le 20/05/2015 23:13

Avec 1000 points de bonus ils sont assurés de revenir rapidement. C'est après que cela se complique, ils boudent les postes dans l'Est de l'île ou dans les cirques. Tout et tout de suite si possible.
Pour libérer des postes (par centaines) supprimons les 53% et un autre avantage qui est scandaleux mais que tous les politiques et syndicalistes taisent à savoir la bonification d'activité d'1/3 pour "service
fait hors Europe". Ces jeunes ne pensent qu'à tremper leurs doigts dans la confiture, à l'image de leurs aînés.
Pour avoir une retraite complète (cas général) un fonctionnaire d'état réunionnais doit avoir accompli moins de 32 années de service à la Réunion quand un fonctionnaire métropolitain doit en avoir fait 42 en région parisienne par exemple.
Mme Bello, un peu de courage pour dénoncer des inégalités intolérables.

10.Posté par Fabg le 20/05/2015 22:48

Fils de profs, mes parents m'ont toujours incité à choisir une autre voie que celle de l'éducation nationale. Les avantages liés à cette profession exercée ici (congés, prime de vie chère...) sont devenus insignifiants par rapport à tous les inconvénients (métier qui n'est plus respecté, parents et enfants qui te marchent dessus, tensions professionnelles,...). Alors si certains refusent d'aller en métropole pour raisons familiales, je peux le concevoir, mais dans ce cas la grande question c'est de comprendre pourquoi avoir passé ce concours si ce n'est pour profiter de la sur-rémunération ou des congés ?! Il faut arrêter l'hypocrisie à un moment....

9.Posté par stormbridge le 20/05/2015 22:31

.....effectivement c'est un concours national avec "un risque" de partir en métropole...
Cela fait des décennies que cela fonctionne comme ça.
Tous ces jeunes le savent tres bien avant de passer ce concours : donc qu'ils arrêtent de se plaindre et qu'ils aillent dans le privé si ça leur plait pas ......
Il y en a marre de ces gens qui ont une garantie de l'emploi avec une surémunération et qu'ils veulent tous les avantages sans risque des inconvénients !!!!!

8.Posté par KLD le 20/05/2015 22:20

ça va "français" , on sait , on sait ................ néanmoins vivre et travailler au péi ........ tralalaritron ....

7.Posté par Booba le 20/05/2015 22:14 (depuis mobile)

Des valeurs, des engagements jamais reniés. Toujours dans La Défense des réunionnais. Moi aussi j''ai fait mon choix pour diriger la Région! Ce sera mme Bello!

6.Posté par Sandra le 20/05/2015 22:11 (depuis mobile)

D''accord avec Julie huguette présidente de Région pour porter la Réunion en l''air

5.Posté par Français le 20/05/2015 22:04

Quelqu'un peut il expliquer à ces illettrés que le concours est nationale donc mutation vers la métropole fort possible ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter