Social

Les infirmiers "méprisés" par le ministère de la Santé

Mardi 8 Novembre 2016 - 11:08

Les infirmiers et infirmières de La Réunion répondent à l'appel à la manifestation lancé à l'échelle nationale. L’ARRIP (Association région Réunion des infirmières puéricultrices), le SNIIL (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux) et l’ARIBODE (Association réunionnaise des infirmier(e)s de bloc opératoire diplômé(e)s d’État) se sont réunis ce mardi matin devant les locaux de l'ARS OI à Saint-Denis. À l'échelle nationale, il s'agit selon eux d'un rassemblement "historique".

Une cinquantaine de membres de la profession sont présents pour dénoncer le "mépris du ministère de la Santé". Toutes les catégories d'infirmiers sont représentées : puéricultrices, infirmiers de bloc opératoire, cadres de santé (infirmiers responsables de la gestion d'un service), anesthésistes et libéraux.

La profession déplore un manque de reconnaissance. "Il y a un mépris du ministère de la Santé, affirme Alain Duval, président du SNIIL, personne n'entend nos revendications". Il revient sur l'autorisation récente des pharmaciens à vacciner contre la grippe. "Au lieu d'essayer de comprendre pourquoi il y a un manque de vaccinations en France et de consulter les professionnels de santé et infirmiers, ils donnent une autorisation à des pharmaciens qui ne sont pas formés pour ça, s'indigne-t-il, pour ce qui concerne les patients, nous ne sommes jamais consultés".

Selon les syndicats, leurs revendications ne sont pas entendues; à l'échelle nationale comme à l'échelle locale. "Cela fait huit ans que je demande à être reçu par le directeur de l'ARS mais je n'ai jamais obtenu de rendez-vous", rappelle-t-il. Les infirmiers demandent plus de personnel soignant, plus de sécurité mais avant tout une "intégration dans les concertations sans être constamment ignorés".

"La polyvalence à l'hôpital, c'est tragique"


Les infirmières puéricultrices ont aussi eu leur mot à dire. Elles demandent également davantage de reconnaissance: "On demande des postes exclusifs, expliquent-elles, que notre spécificité soit reconnue". Elles reprochent aux hôpitaux d'embaucher les infirmières simples plus facilement pour éviter la prime de 90 euros par mois. "Soigner un adulte et un enfant, ce n'est pas du tout la même chose, il faut certaines compétences et tout prend plus de temps", ajoute-t-elles.

Une rencontre avec le directeur de l'ARS, François Maury, est prévue à la mi-journée. Objectif, que le message soit transmis à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine.
S.H sur place
Lu 2606 fois




1.Posté par Zeb Raël le 08/11/2016 11:35

Suppression immédiate de l'indemnité de vie chère pour tous ces nantis, et les remettre au travail tout de suite.

2.Posté par TC le 08/11/2016 12:35

post 1, que faites vous dans la vie pour juger ainsi?? Je compte sur votre honnêteté dans votre réponse

3.Posté par kersauson de (P.) le 08/11/2016 12:39

c est ce qu ils disent
on n est pas d 'accord avec leur interpretation !!!

4.Posté par La vérité vraie... le 08/11/2016 13:09

Référendum populaire le plus vite possible sur la surremunération ! Trop c'est trop : encore une fois si vous n'êtes pas content, vous êtes libres de quitter vos emplois. Que des individus méprisants : ça touche 35 à 53% de plus que n'importe qui (avec un train de vie qui avec) et ça grogne pour 90 euros.
Savent-ils que de nombreux individus, honnêtes travailleurs, râlent le diable par la queue tous les mois et paient leurs impôts sans rien réclamer ? (impôts qui servent justement à payer nôtre foutue indexation). Il y en a vraiment marre la !
50 nantis pour réclamer toujours plus...un bon stage à Madagascar payé 3000 ariary par jour : la seule solution pour qu'ils comprennent leur statut de privilégié (je précise encore...je suis fonctionnaire retraité et je dénonce cette surremunération qui flngue l'économie de l'île et est tout sauf républicaine).

5.Posté par rito le 08/11/2016 15:22

Bravo post 4. Cependant, vous avez toujours la possibilité de verser le surplus qui vous gêne à des associations caritatives.

6.Posté par Dom9743 le 08/11/2016 16:15

les automobilistes méprisés par les infirmiers à st pierre !

7.Posté par La vérité vraie... le 08/11/2016 16:47

Rito pas de soucis, je donne déjà parce que j'ai bien gagné ma vie (honnêtement pas toute l'indexation, une grande partie va à mes petits enfants, mais 15-20 % facile oui et je n'ai pas honte de le dire) ! En plus de faire de bonnes actions, c'est retiré des impôts donc tout à gagner à donner aux associations (bien vérifier la publication des comptes de ces dernières, parce que là aussi il y a beaucoup de charlots).

8.Posté par esme le 08/11/2016 17:17

" ils donnent une autorisation à des pharmaciens qui ne sont pas formés pour ça, s'indigne-t-il, pour ce qui concerne les patients, nous ne sommes jamais consultés"....

Medecins>Infirmiers donc pour les consultations patients, normal que vous ne soyez pas consulté en premier.
Pharmaciens>Infirmiers, ce sont les pharmaciens qui développent les vaccins donc ils sont capables de l'administrer je pense.

"Les infirmiers demandent plus de personnel soignant, " En supprimant la surremuneration, il pourrait y avoir plus d'embauche... => Conditions de travail améliorées mais train de vie diminué.. A choisir.

En métropole, les revendications sont légitimes. Une infirmière aux urgences de saint-ouen, c'est: blessure de guerre, manque d'effectif donc horaires chargés, transport en commun bondés, coût de la vie élevé (un logement en ile de france c'est pas le même prix qu'à la Réunion). Donc si vous soutenez le mouvement, faites le réellement et dites au revoir à la surremuneration pour que vos collègues puissent avoir un peu plus d'effectifs.

9.Posté par une réunionnaise 97410 le 08/11/2016 17:53

qu'est ce qui s'est passé exactement à l'hopital de st pierre?il y a eu un problème patients/personnel hospitalier.On a entendu des témoins qui étaient sur place sur la radio locale.

10.Posté par quidam le 08/11/2016 18:24

Et dans tout ca on ne parle pas des aides-soignants des services hospitaliers ?

11.Posté par L'Ardéchoise le 08/11/2016 20:49

Médecin : BAC + Paces (1 an) + concours (numerus closus) + 5 + ECN + internat (3,4 ou 5 ans selon spécialité- DES- soutenance de thèse pour avoir le Doctorat de Docteur en médecine) et un poil plus pour ceux qui veulent obtenir un DESC.

Pharmacien : BAC+ Paces + 4 (cycle court- diplôme de Docteur en pharmacie) ou BAC + 8 (cycle long- DES)

IDE : BAC ou équivalence + 6 , mais ...semestres ! Soit BAC + 3.
1 500 heures de plus en gros pour les spécialisations (bloc, anesthésie...)

Chacun sa route, chacun son métier, et les compétences et capacités qui vont avec.

Eh non, 10, on ne parle pas des AS ni des ASH !
Que ferait le corps infirmier sans elles-eux ?

A mon avis, je suis de votre avis, d'autant que nos situations sont très semblables...

12.Posté par Trop C trop le 09/11/2016 06:34

@ 1.Posté par Zeb Raël le 08/11/2016 11:35

Mi souhaite pas ou de passer par la case hôpital GRATEL et tous ceux qui Ral lé KI sur l'indexation qui est un autre problème.
L'an dernier j'ai eu affaire à elle dans le cadre de la case hôpital si l'acte technique du chirurgien est à Félicité le soutien des infirmières dans la suite post opératoire a contribuér egalement à la réussite totale de l'acte délicat
Mais voilà débordées elles ne peuvent qu'offrir que quelques minutes et suivirent la cadence de leur BIP qui sonne justement pr quelque d'autre angoisser et besoin d'un verre d'eau ..... B R À V O
Ben qui out travaille et sans l'indexation allé faire Infirmiere
C'est certain les aides sociales ou travailler à la Mairie de Saint LOuis est bien plus confortable hi hi hi .

13.Posté par jakelecrotale le 09/11/2016 16:06

si le boug de la vérité vraie i dit que li gagne sa retraite honnétement parce que li lété un fonctionnaire les zot fonctionnaires la fé zétude lu li mérite pas un surplus alors. allé pass un peu de lo avec ou la vérité vraie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie