MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Les incidents survenus au lycée Lislet Geoffroy


Du calme et de la sérénité pour les élèves.

Par la providence - Publié le Dimanche 6 Juin 2010 à 08:28 | Lu 1873 fois

Les épreuves du baccalauréat débutent dans 11 jours. Les élèves ont besoins d’un climat calme et serein en cette fin d’année scolaire pour réussir leurs examens.

Les évènements du mercredi 2 juin dans ce lycée sont déplorables, mais étaient prévisibles.

Il n’y a pas eu d’agression entre un prof et un CPE.

Il est à déplorer la manipulation et la médiatisation donnée à cette affaire par les 3 CPE, qui aurait pu être réglée en interne avec la bonne volonté de tous.

Ce n’est pas la première fois qu’un élève de seconde se retrouve dans la cour de l’établissement après avoir été expulsé de la salle de cours par un enseignant. L’explication se trouve dans les dysfonctionnements répétés de la vie scolaire, du peu de présence des CPE dans l’établissement, et surtout quand un enseignant cherche à rencontrer le CPE du niveau concerné, il trouve très souvent porte close.

La gestion des élèves présents dans la cour au lieu d’être en classe se fait dans les murs de l’administration entre les personnes concernées. Comment un enseignant pourra se faire respecter par des élèves, si des adultes, de plus collègues, bafouent son autorité devant des élèves ?

Dans cette affaire, la CPE en charge du niveau seconde est restée en dehors de la salle. Le CPE, en charge du niveau terminale, est rentré dans la salle de cours, sans y être autorisé, sans procéder aux règles élémentaires de savoir vivre ( bonjour..), interpelle le prof, devant les élèves de seconde, sur la présence d’un élève de seconde qui aurait du être présent dans sa salle. Pourquoi les CPE n’ont-ils pas respecté leurs missions ? Quid de leurs missions éducatives ?

Les élèves, qui ont assisté à la scène, ont tous signé le rapport relatant les évènements rédigé par le prof.

Ces évènements étaient prévisibles, car depuis plusieurs années, un climat malsain règne au niveau de la vie scolaire. L’an dernier un CPE a demandé et obtenu sa mutation vers la métropole suite aux violences morales que lui ont fait subir deux des trois CPE présents cette année. Les personnels non titulaires sont harcelés…. D'autres affaires sont en cours...

Affaire à suivre…




1.Posté par Lecteur attentif le 06/06/2010 22:00

La lecture des articles, ici, dans le Quotidien et le JIR, votre courrier enfin, amène à poser une question peut-être infondée : y a t-il un chef d'établissement et si oui, où est il passé ?

2.Posté par Lecteur attentif le 07/06/2010 13:22

Seconde question qui, la "providence" aidant, aura plus de succès que la première :

s'il n'y a rien à dire à ce que police (ou gendarmerie) enquête auprès de témoins, même mineurs, de l'altercation, puisqu'il n'a pas été trouvé meilleure solution que de porter le pet en dehors de l'établissement, n'y aurait-il pas à s'interroger sur cette surprenante démarche du professeur de mêler des élèves à une affaire d'adultes en leur faisant signer un papier ?


3.Posté par Lecteur attentif le 07/06/2010 16:54

Troisième question à laquelle il sera loisible de répondre en même temps que les deux premières :
- n'y a t-il pas dans le règlement intérieur (RI) de l'établissement , ou tout autre document interne qui obligerait, des dispositions relatives à l'exclusion d'un élève d'un cours, en particulier qui rappellent la nécessité de s'assurer qu'il aura été conduit auprès d'un autre adulte à même de le prendre sous sa responsabilité ?

Car à défaut, le professeur qui aurait exclu un marmaille verra ensuite sa responsabilité engagée s'il advient un dommage, que l'élève en soit la victime ou l'auteur ou les deux.
Même si la jurisprudence récente prend en considération (pour les lycéens) une part de responsabilité dans les actes commis par le marmaille à la suite de son exclusion , pendant sa divagation, il n'en reste pas moins que le professeur sera le premier mis en cause et aura du mal à se dépêtrer des conséquences de son exclusion si elle tourne à la catastrophe.
À vous lire, il conviendrait que vous-même et certains de vos collègues vous vous mettiez au clair à ce sujet, en accord avec votre RI s'il est bien établi. Une mauvaise rédaction du RI ne vous disculperait d'ailleurs pas - des conséquences de mauvaises pratiques - devant tribunaux si par malheur, l'élève exclu, lâché dans la nature, fâché, faisait une grosse bêtise, à l'encontre des locaux, de quelqu'un ou de lui-même.
Enfin, comme vous le faîtes ici, vous prévaloir d'impérities des CPE pour s'en justifier, ne vous sera pas dans une telle hypothèse d'une grande aide devant un juge. Sans parler de l'effet auprès des élèves comme des parents.


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes