MENU ZINFOS
Faits-divers

Les guetteurs iront-ils en prison pour la vie ?


Deux accusés sont dans le box de la cour d'assises ce lundi matin, jugés pour avoir tenté d'assassiner en tant qu'auteur présumé et complice une de leur connaissance. Les faits s'étaient déroulés à St-Paul en avril 2019.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 21 Juin 2021 à 11:10

Sans défense, Ludovic Bauchet a reçu plusieurs coups de couteau (Photo d'illustration)
Sans défense, Ludovic Bauchet a reçu plusieurs coups de couteau (Photo d'illustration)
Malgré leurs dénégations et leurs versions modifiées et contradictoires, Aymric Dorval et Yohan Marimoutou sont respectivement accusés de tentative et de complicité d'assassinat de Ludovic Bauchet, dans la nuit du 27 avril 2019 à Saint-Paul. Ils comparaissent ce lundi devant la cour d'assises et encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

On ne sait pas vraiment ce qui a provoqué la colère d'Aymric Dorval, 21 ans, contre Ludovic Bauchet. Mais ce soir là, alors qu'il se trouvait chez son dalon Yohan Marimoutou, rue Saint-Louis, il affirme avoir vu par la fenêtre la victime en train d'incendier son véhicule garé dans la cour. Ludovic Bauchet est connu des deux mis en cause puisqu'il se trouve être le locataire et voisin de Yohan Marimoutou.

Tous deux alcoolisés, ils auraient décidé de tendre un guet-apens à Ludovic Bauchet. Pendant trois heures, ils s'étaient préparés et mutuellement encouragés à commettre l'irréparable. Chacun avait fourni ses armes : barre de fer, couteau, sabre à canne. Et ils avaient attendu patiemment sous la varangue de Marimoutou.

"Boite-le, boite-le"

A son retour, Ludovic Bauchet, sans défense, avait été frappé à coups de pied et de poing par Dorval et planté avec un couteau de cuisine. Marimoutou n'avait rien tenté pour mettre fin à l'agression et n'avait pas porté assistance à la victime. Il est soupçonné d'avoir tout fait pour faire monter la pression de son collègue Dorval pendant les heures d'attente. "Boite-le, boite-le", est un exemple des paroles qu'il aurait tenues.

Dorval s'était enfui après les faits présumés et s'était finalement rendu de lui-même chez les gendarmes au petit matin.

Aucune trace d'incendie

Mais sur les lieux des faits, aucune trace d'incendie n'avait été retrouvée. Il semble qu'il existait un différend daté du jour même entre la victime et l'auteur des coups. Aymric Dorval aurait en effet volé les jantes du véhicule d'un client de Ludovic Bauchet, garagiste de son état. Pris sur le fait, il avait été contraint de rendre ce qu'il avait dérobé et aurait peut-être gardé de la rancœur. Le vingtenaire qui vivait depuis deux mois chez Marimoutou, est, par ailleurs, décrit par des proches comme étant un voleur, plusieurs objets auraient en effet disparu depuis son arrivée dans le quartier.

De nombreux témoins, dont la mère qui aurait fourni un faux témoignage au cours de l'enquête, la sœur et le frère de Marimoutou sont attendus à la barre de la cour ce lundi après l'exposé des faits. Les déclarations des deux hommes assis dans le box sont attendues demain. 

Les jurés ont trois jours pour se faire une opinion sur le déroulé exact de cette nuit qui aurait pu être mortelle et se forger une intime conviction.










 




1.Posté par pipo le 21/06/2021 12:54

Personne ne tient un couteau de cette façon! Hors mis un assassin êtes-vous sans inspiration? Pourquoi
imager ce fait divers part ce genre de dessins?
Si vous voulait je peux vous trouver des photos bien plus trash...Genre pour accident de voiture (photo d'une victime complètement écrabouillée) ou d'un suicide (un vrais pendu)
Non mais franchement les médias vous me faites rire ou plutôt pleurer !

2.Posté par Raoul le 22/06/2021 11:34

Quelqu'un peut nous dire ce que signifie " boite-le " ?
Jamais entendu ça... ni dans la bouche d'un créole et encore moins d'un français de France.

3.Posté par cyclope éxalté le 23/06/2021 16:49

Alcoolique, idiot, voleur, menteur, gros cœur, raciste antiblanc, surprotégé par son monmon....un spécimen typique de gratelle péi, juste bon à être transformé en compost.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes