Courrier des lecteurs

Les gros piments de la MCUR des Vergès

Jeudi 31 Décembre 2009 - 09:19

Les gros piments de la MCUR des Vergès
Paul Vergès et son clan ont tendance à vouloir pimenter fortement l'histoire locale pour mieux justifier la nécessité d'édifier la MCUR. C'est bien fâcheux. On arrange trop bien cette histoire au pays du rhum arrangé : les chaînes des esclaves de l'île, déjà bien lourdes, se font encore plus lourdes. L'idéologie de Vergès va couler à flots dans toutes les salles de la MCUR pharaonique et, paradoxalement, elle va semer la division dans un édifice qui se propose de faire battre à l'unisson le cœur de tous les Réunionnais, d'où que viennent leurs ancêtres.

Et des voix s'élèvent contre cette vision pimentée, et même dans son propre camp. Il suffit de rappeler les réticences d'Huguette Bello, député-maire de Saint-Paul : "La MCUR, ce n'est pas une priorité"; et, parue dans le Quotidien de La Réunion, la merveilleuse réflexion de Daniel Waro, qu'on ne peut suspecter d'être anti-PCR : "Cette histoire de maison, musée, gros pâté centralisé, c’est pour obtenir un nom, une plaque. Cela n’apporte rien à la mémoire. Pour moi, c’est à l’école qu’on met la mémoire. La mémoire est encore vivante. Si c’est vivant, eh bien, continuons à la faire vivre. La mémoire, on la distille au sein de l’école, dans les livres. Ne confinez pas la mémoire dans un gros pâté, le plus artistique ou le plus gigantesque qui soit. Je ne veux pas être hostile à Vergès, mais là, ça déraille."

Le président de la Région Réunion, lors du dernier congrès du PCR, a déclaré : "La MCUR sera le grand sanctuaire de tous ces milliers d’esclaves qui n’ont pas eu de sépulture". Faux : tous les esclaves, sous la dépendance d'un maître, ont eu une sépulture, ne fût-ce que pour des raisons d'hygiène. Le problème des sépultures ne se situe pas dans la dialectique esclave/non esclave mais dans celle chrétien/non chrétien. Le problème posé par les esclaves non baptisés fut, d'une certaine manière, comparable à celui posé par des catégories 'problématiques' (les comédiens, les suicidés...). S'ouvrit donc l'opposition entre terres consacrées et terres profanes. Tous ceux qui n'étaient pas chrétiens ou qui n'étaient pas considérés comme tels étaient enterrés en quelque champ, en terre profane. Le plus logiquement du monde, monsieur le curé, où que se trouvât son église, dans l'hémisphère Nord ou dans l'hémisphère Sud, n'acceptait en son cimetière ni les brebis égarées ni celles qui n'étaient pas de son bercail. Les protestants avaient leurs cimetières et les juifs les leurs, et plus précisément, chaque croyant, catholique, protestant, juif ou musulman, avait pour ainsi dire sa terre sacrée pour son repos éternel. Lors de la période de l'esclavage, dans cette île, presque tout le monde était catholique et tout esclave récemment arrivé pouvait mourir sans avoir été baptisé. Lors d'épidémies, où que l'on fût, on enterrait dans des fosses communes à la hâte par nécessité pour se protéger d'autres maladies qui peuvent survenir dans ces cas-là. Les cimetières paroissiaux deviendront cimetières municipaux à la Révolution. Et encore faudra-t-il donner du temps au temps.

Il y a lieu de traiter à part le problème des esclaves marrons. De même qu'un prisonnier de guerre qui réussit à s'échapper devient un évadé, de même l'esclave fugitif qui s'évade de l'habitation de son maître trop cruel redevient un homme libre, un résistant marron, certes pourchassé et à la merci des chasseurs de têtes. Les massacres dans les bois, et donc sans sépulture, présentent la même horreur, que l'on soit considéré comme esclave ou non. Mais il faut savoir que certains résistants marrons ne seront jamais repris et connaîtront un sort un peu comparable à celui qu'ils connaissaient avant d'être prisonniers d'une autre ethnie, le risque incessant d'une querelle tribale. Ils seront toujours sur le qui-vive. Et au fil du temps, quelques années avant l'abolition de l'esclavage, les marrons de plus en plus nombreux, de mieux en mieux organisés, finissent par semer à leur tour la terreur. Les chasseurs de têtes sont difficiles à recruter, craignant trop pour la leur, et les marrons n'hésitent pas à faire des incursions chez les esclavagistes à tel point que la terreur a donné l'impression d'avoir changé de camp. Bref, le résistant marron nous laisse une belle leçon d'humanité, celle du résistant héroïque qui a lutté pour sauvegarder la liberté et la dignité de sa famille.

Il y a lieu aussi de distinguer deux sortes d'esclavagistes : les gros esclavagistes, gros propriétaires, bénéficiant des services d'un grand nombre d'esclaves et les petits esclavagistes ne comptant que quelques esclaves, comme l'étaient les curés, dont le père Lafosse. C'est chez les premiers qu'il y a eu de terribles maltraitances, occasionnant révoltes et évasions d'esclaves. Chez les seconds, l'atmosphère était nettement moins pesante. Les maîtres travaillaient assez souvent avec leurs esclaves et accordaient plus facilement l'affranchissement surtout lorsqu'une esclave avait réussi à gagner le cœur d'un esclavagiste. C'est dans ce camp que le métissage embryonnaire va se développer jusqu'à parvenir à celui que nous connaissons dans cette île merveilleusement métissée. L'esclave a su jeter de l'humain dans le cœur sans-cœur de l'esclavagiste. C'est là aussi une belle victoire, une belle leçon d'humanité. Et ce n'est pas sans rappeler ce qu'a écrit Horace : "Graecia capta ferum victorem cepit" : la Grèce conquise a conquis son farouche vainqueur.

Et ce double aspect de l'esclavage se déduit des œuvres de deux grands maîtres-chercheurs, celles d'Hubert Gerbeau et de Prosper Ève. Les historiens de Vergès se plient trop facilement aux visions de leur maître, allant jusqu'à pimenter horriblement l'histoire locale. Les œillères nuisent à la qualité de la recherche et poussent à ne voir que ce que l'on veut absolument trouver. Rien d'autre.

En conclusion, non à la MCUR trop arrangée de Vergès. Oui, à la réhabilitation des divers sites chargés d'histoire avec tables d'hôtes à proximité. C'est, pour La Réunion, la meilleure façon de réunir harmonieusement tout le monde et de faire briller le bel arc-en-ciel de ses races.

Gérard Jeanneau

http://anti-mcur.over-blog.com/pages/Les_gros_piments_de_la_MCUR_des_Verges-2270325.html
gerard.jeanneau@laposte.net
Lu 1088 fois




1.Posté par anonyme le 31/12/2009 10:37

On se croirait dans l'ancienne URSS avec la dictature Stalinienne...
Mr VERGES à eu de quoi s'inspirer :

Par un jeu patient d'intrigues souterraines et d'alliances successives avec les diverses factions des partis de gauche et en s'appuyant sur la toute-puissante police des agents de terrain et sur la bureaucratisation croissante du système administratif, il impose progressivement un pouvoir personnel absolu et transforme la Réunion en un régime de type totalitaire dont le culte rendu à sa propre personne est très présent.
Le secret et la propagande systématiquement entretenus autour de ses actes font du travestissement de la réalité et de la réécriture du passé une caractéristique permanente de son pouvoir absolu.

J'ai sciemment adapté un paragraphe trouvé sur wikipedia parlant de Staline, pour que les lecteurs prennent conscience de ce qui se passe. Il ne faut pas oublier le passé ...

2.Posté par lim le 31/12/2009 10:50

D'accord avec Huguette Bello et Daniel Waro. Leurs réflexions ne paraîtraient certainement pas dans le forum de TEMOIGNAGES, tout comme mes commentaires qui ne vont pas dans le sens du parti sont systématiquement censurés. De cette manière, le forum en question est étonnamment rempli de commentaires élogieux : que des pour, pas de contre.

3.Posté par azur le 31/12/2009 11:26


G Jeanneau a probablement raison
mais, quand je vois que "zinfos" a complètement passé sous silence l'actuelle enquête publique sur la MCUR (qui se termine) , je me dis que les dés sont pipés et qu'il est inutile de se battre plus avant contre ce projet !
Ce silence me choque !!!!!!!

4.Posté par Chuuuuuuut le 31/12/2009 11:37

3.Posté par azur le 31/12/2009 11:26

G Jeanneau a probablement raison
mais, quand je vois que "zinfos" a complètement passé sous silence l'actuelle enquête publique sur la MCUR (qui se termine) , je me dis que les dés sont pipés et qu'il est inutile de se battre plus avant contre ce projet !
Ce silence me choque !!!!!!!
..................

http://www.zinfos974.com/L-association-Reagir-lance-une-petition-sur-la-seconde-enquete-publique-de-la-MCUR_a13111.html?preview=1

http://www.zinfos974.com/Le-Prefet-a-signe-l-arrete-de-la-nouvelle-enquete-publique-sur-la-MCUR_a12103.html?preview=1

Voilà, ça fait deux articles auxquels tu peux ajouter les courriers des lecteurs...
De temps en temps c'est bien aussi de garder sa bouche fermée ou en l'occurrence ses mains dans ses poches plutôt que de dire des bêtises (pour pas être vulgaire).

Merci

5.Posté par narvusa le 31/12/2009 12:13

je suis pas sûr que DANIEL WARO fricote encore avec les communistes ???

6.Posté par azur le 31/12/2009 12:29


post 4 Chuuuuut

Tiens donc, mon post fait , enfin, réagir ; je ne l'espérais plus !

Le communiqué de l'association "réagir" est une initiative de cette association , pas de "zinfos" !

Reste la simple "info" de caractère administratif sur la signature du Préfet , opérée plusieurs semaines avant l'ouverture de l'enquête , sans aucun rappel lorsque l'enquête a effectivement commencé le 7décembre ! les autres média en ont tous parlé à cette date !

Tout cela relève d'une "pissette de moustique " par rapport au fantastique battage fait pendant et à l'issue de la première enquête en février !

Je ne comprends toujours pas ! l'effet démobilisateur est acquis !

7.Posté par kersauson de (P.) le 31/12/2009 13:17

la MCUR
est sur toute l ile
a Villele a St paul dans l 'est dans les hauts
c e sont ces lieux qu il faut restaurer
au lieu de les laisser pourrir
et de faire un mausolée PUANT a la forme dun PV !

sur ce petit cailloux ce serait formidable , et d un interet inestimable pour le tourisme (sorte de jeu de piste)

pourquoi monter ainsi les descendants d'esclaves contre les "blancs"
chez les noirs il y avait des negriers
une aieule de Paul V détenait des esclaves !

ASSEZ DEGAGEZ les PV, OSEZ KAMARADES , en Mars

8.Posté par Gérard Jeanneau le 31/12/2009 13:51

Azur,
Soyez tranquillisé : j'ai épinglé mon article à un dossier de l'enquête publique, à Saint-Paul. J'ai parcouru quelques dossiers : nous sommes nombreux à rejeter le projet. Et la solution consiste, pour honorer la mémoire de nos esclaves, à réhabiliter les divers sites chargés d'histoire et qui sont délaissés.

9.Posté par jujuBES le 31/12/2009 14:03

Puisque Verges a dit que "la mcur sera le grand sanctuaire de tous ces milliers d'esclaves qui n'ont pas eu de sépulture" et qu'il s'appuie sur un gros mensonge pour justifier la construction de son mausolée, le devoir de ceux qui luttent contre une vision totalitaire de notre histoire est de mettre fin au règne sans partage de la dynastie au pouvoir depuis trop longtemps.

10.Posté par Un militant d'Objectif Réunion déçu le 31/12/2009 15:07

jeanneau, ça fait 20 ans que danyel waro est anti-pcr.

en tous cas, il y a mieux comme référence. il ferait mieux de se cantonner à son caïambre.

on voit bien le peu d'interet que vous portez à l'actualité de la réunion, sauf quand des réunionnais veulent faire parler de leur Histoire, là ce sont toujours les mêmes colonialistes qui se réveillent.

je suis certain qu'il ya pas si longtemps vous étiez anti danyel waro, le suspectant d'anti zoreil.

11.Posté par Gérard Jeanneau le 31/12/2009 16:45

Je ne comprends pas la colère d'Objectif Réunion!
Didier Robert appréciera :

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 10:48 Ah le con !

Lundi 14 Octobre 2019 - 10:23 À ceux qui aspirent à former notre jeunesse...