MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les gagnants du concours de la correspondance 2017:2018


Par Gilette Aho - Publié le Mardi 20 Mars 2018 à 16:47 | Lu 1306 fois

Et maintenant ils parlent. Ils sont les heureux gagnants de la première édition du concours de la correspondance. Ils ont bien voulu nous confier l’opportunité de leur participation à une action conjointe du numérique, du papier et de l’Histoire, celle d’écrire une lettre à Madame Desbassayns. Une personnalité qui ne laisse pas indifférente.

Dans les semaines à venir, un recueil des plus belles lettres sera édité et mis en vente au profit de l’association pour promouvoir l’écriture et la lecture. 

GEORGES LAZARRE

C’est en allant sur le site de zinfos974, que Georges Lazarre, chargé de la communication dans une collectivité locale, troisième gagnant de la CATEGORIE Adulte a découvert « le concours de la correspondance » : « pour les besoins professionnels, je m’informe de ce qui se passe dans l’île, je me suis dit que ce concours est une initiative qui manquait à La Réunion ». Et de poursuivre : « Un concours alliant l’écriture, l’histoire de notre île au cours de l’année où notre Département fête le 170e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, est une belle action culturelle ». 

Le passionné des mots de l’ouest procède alors à quelques recherches et s’affronte à la page blanche : « Mettre des mots, des phrases fut une délicieuse épreuve face à la page blanche » se souvient-il, « des historiens, des écrivains d’autres passeurs des mots ont su le faire pour ma part, il a fallu trouver la musicalité des mots pour rendre hommage à nos aïeuls à qui nous devons la liberté ! »

L’essentiel est de participer dit l’adage, Georges Lazarre se dit : « Très fier d’avoir gagné sur une initiative aussi originale » et tient à féliciter ses deux gagnants sur les plus hautes marches du podium !  

 

CLAIRE LAURENT

Claire Laurent est une passionnée de lecture, d’écriture : « j’ai envoyé différents manuscrits à des maisons d’éditions, j’ai eu des retours négatifs, mais quelques-uns positifs » se souvient-elle. 

L’enseignante de Français affectée dans un établissement du Tampon se souvient avoir eu l’information à propos du concours de la correspondante auprès des collègues « je partais en métropole pour les vacances et comme il pleuvait beaucoup, je me suis mise à écrire ». Elle avait pris sous le bras quelques ouvrages sur La Réunion « lontan », la vanille, Madame Desbassayns : « j’avais beaucoup d’idées et aussi un apriorisme face à ce personnage historique et puis c’est parti ». 

De fil en aiguille, elle rédige sa lettre. Parallèlement, elle participe à un concours de nouvelles : « Prix rue Saint Ambroise » et voit sa nouvelle sélectionnée pour la prochaine édition du recueil. « je ne m’attendais pas à gagner au concours de la correspondance, ce fut une grande joie à l’appel d'Albert Jauze, président du jury et aux félicitations des autres membres »… 

Des sélections qui l’encouragent à poursuivre son centre d’intérêt pour l’écriture. La native de Touraine qui a passé son enfance à La Réunion « et puis j’ai dû suivre mes parents, mais je savais qu’un jour, je reviendrais vivre ici »  est ravie de voir ses manuscrits doublement primés en ce début d’année 2018.  
 
ANNA MOREL

 « Je suis en première ES au lycée de Vincendo à Saint-Joseph. J’ai vu l’affiche du concours de la correspondance au C.D.I. de l’établissement » répond timidement Anna Morel, arrivée sur les marches du podium la première édition du concours de la correspondance (catégorie 14-18 ans). 

Sur le passé de La Réunion, elle reconnaît ses lacunes : « A l’école, nous faisons que survoler l’histoire de notre île. Je me suis rendue dans la nouvelle médiathèque de Saint-Joseph pour trouver des ouvrages entre autres un superbe album « les dossiers de l’Histoire de La Réunion » et « il était une fois… Madame Desbassayns de Jean François Samlong aux éditions Jacaranda.

Pour Anna M., madame Desbassayns est un personnage à deux visages. « Je voulais absolument montrer cette double facette » avoue-t-elle. Pari réussi ! L’approche des deux aspects, de ce personnage controversé et emblématique de La Réunion, a retenu les membres du jury. « J’ai beaucoup aimé faire le lien entre le passé et aujourd’hui, entre Saint-Paul où elle a vécu et le sud sauvage et aussi ce que l’histoire a retenu de cette femme ». 

S’il  lui a fallu plusieurs heures de rédaction après des heures de recherches, Anna M. reconnaît que l’écriture, la lecture sont avant un penchant qu’elle possède depuis l’entrée à l’école primaire… « Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard pour l’instant, j’envisage Sciences politiques à la fac, après on verra ! ». 
 
EMMA HERNANDEZ

Si Madame Desbassayns est une femme « horrible » dans la conscience collective, « mystérieuse » pour d’autres, « bienveillante » pour certains, pour Emma Hernandez, ce personnage mythique de La Réunion est un mélange de tout cela « je connais son histoire puisque de Villèle fait partie de l’histoire de ma mère… »

Sur le site zinfos974 sa mère (encore elle) a lu l’article rédigé sur le concours de la correspondance, elle en parle à sa fille et se propose de la relire, de la corriger « comme je rêve de devenir écrivain, critique littéraire, je ne me suis pas fait prier » d’autant qu'Emma H. s’est essayé à la rédaction de romans fantastique

En deuxième année de lettres à la faculté de La Réunion, notre amatrice en herbe se met à rédiger sa missive pour Madame Desbassayns « je voulais délier son histoire » une pratique facile parce que « je suis très à l’aise face à la page blanche » poursuit-elle. 

À l’arrivée, Emma se retrouve sur la troisième place du podium. « Honnêtement, c’était une belle surprise, je ne m’attendais pas à être finaliste… » conclut-elle, « vraiment pas ». C’est aussi un encouragement, une manière de me dire, vas-y, tu peux continuer dans ce domaine que tu apprécies.

PAULINE DESCHRYVER

« Je vais régulièrement sur le site « concours nouvelles », c’est là que j’ai pris connaissance de la lettre à Madame Desbassayns, je me suis mise au travail… » répond d’emblée Pauline Deschryver. Passionnée d’écriture et de lecture notre gagnante de la Catégorie Adulte- ne connait pas La Réunion, « j’ai fait des recherches, dans les ouvrages, sur internet, j’ai appris à connaître la géographie de La Réunion ». Bref, Pauline s’est immergée dans le passé de notre île et « j’ai laissé parler mon imagination » affirme-t-elle

Consultante en stratégie pour un programme de développement sur le continent africain, Pauline est surprise par sa deuxième place au concours… « c’est une sorte de reconnaissance ce prix. Jusqu’à maintenant, seul mon entourage familial et amical lisait mes manuscrits » confie-t-elle. 

Elle qui pensait que seuls les natifs de l’île auraient la priorité dans le tiercé gagnant, elle va devoir laisser de côté l’apriorisme latent. « C’est la première fois que je me lance dans un concours d’écriture, parce qu’une lettre est plus facile à rédiger ».

Et de conclure : « L’écriture est une chose qui me tient à cœur, c’est une belle récompense cette deuxième place ! » 

MORGANE NIVET
 
Tout le monde le sait. Il y a des jeunes comme ça, qui attendent au dernier moment pour remettre leurs copies. Morgane Nivet fait partie de cette catégorie. À quelques heures de la clôture, à 22h, elle poste sa lettre sur le site ! En deux fois ! 

« en fait, c’est ma mère qui a vu le concours sur le site de zinfos974, elle m’a encouragé à participer. Après avoir lu les conditions du règlement, je me suis lancée. Je suis toujours en retard dans le rendu de mes devoirs et de mes cours le reconnaît Morgane !
Sa passion pour l’histoire, elle l’a prise auprès d’Albert Jauze alors professeur d’histoire au collège Deux Canons et président du jury du concours ! « Il était mon prof et j’en garde de bons souvenirs lorsque j’étais en 3ème dans sa classe », confirme Morgane. En terminale littéraire au lycée de Bellepierre, Morgane compose sa lettre en glanant l’ensemble des informations à travers des ouvrages, « je voulais avoir qui elle était. Au-delà du contexte historique, je pense que Madame Desbassayns ne devait pas être une femme profondément méchante. Ce qu’il faut retenir de son histoire c’est qu’elle a contribué à changer les choses : l’hôpital des esclaves, la chapelle… poursuit Morgane. « Il y avait aussi des parents d’une amie qui m’avaient longuement parlé des conditions de vie des esclaves, des affranchis »
Parallèlement Morgane Nivet a participé au concours de la résistance et de la déportation qu’elle remporte avec ses camarades dans l’académie de La Réunion « c’était un travail collectif qui m’a beaucoup plu ». 

Quant au concours de la correspondance, elle confie qu’elle n’avait pas envie de l’envoyer « je l’ai terminé pour le plaisir d’écrire et sur les encouragements de ma mère je l’ai posté. 

Bingo ! Morgane est la première gagnante de la catégorie 14-18 ans ! 




1.Posté par Grangaga le 22/03/2018 03:34

Oté !!!!!!!!!!! Y falé as'pèrr' a mwin fini !!!!!!!!!!!
Mwin té y sarr' amènn' bann' na mon kaz'......Non, non, la pa po satt' zot' y krwa, mon fanm' lé an vwa d'famy, té !!!!....
Lété ziss' po sanz' mon linz'."défar'langué là........
Final'man, bann' na, la pi vouli rantt' zot' l'otèl'. A koz' mon fanm' sa !!!!!!!!!! Y sortt' Mafatt' la pôvv' fy....la pwin d'ami in mèrdd'....là lo promié mounn' y trouvv' là, y gardd' pa kissa y lé.......y d'mann' an ami li !!!!!!!!!!
As'tèrr', mi sortt' sou la douss', mi fé angrènn' a mwin parr' Madanm' Débassins, parr' la fott' mon p'ti Kafrinn' po pléré dan son bra....
Mi domann' kouk' mwin la fé ankorr'...................
A li ossi.....mon fanm', malgré ou la pwin d'ami là, ou sa va plèrr' dann' bra n'inportt' ki as'tèrr'. Fil' kré in kontt' ....fès'boukk' la-ba.........

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes