MENU ZINFOS
Economie

Les furets, mygales, calopsittes et autres serpents bientôt interdits à La Réunion


Conformément à la réglementation européenne, le Ministère de la transition écologique prépare une liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes dans les régions ultra-marines. Une consultation publique est ouverte jusqu’à ce soir pour donner son avis sur la liste des animaux dont l’introduction à La Réunion sera interdite à l’avenir.

Par - Publié le Jeudi 21 Mai 2020 à 14:34 | Lu 37081 fois

Elles sont la troisième cause de l’appauvrissement de la biodiversité mondiale. Les espèces exotiques envahissantes, le plus souvent introduites par l’homme, menacent les espèces indigènes, les habitats naturels, les écosystèmes, et La Réunion n’est pas épargnée.
 
La réglementation européenne prévoit que ses Etats-membres comptant des régions ultra-périphériques comme la France, adoptent une liste des espèces envahissantes préoccupantes pour chacune de ces régions.
 
Le Ministère de la transition écologique propose en consultation publique jusqu’à ce soir la liste concernant La Réunion. Elle contient près d’une centaine d’espèces animales et de famille d’espèces qui pourraient être prochainement interdites sur notre île. Parmi elles, de nombreux oiseaux comme la calopsitte élégante, les serpents et autres iguanes, toutes les espèces d’araignées, et la plus part des mammifères sauvages.

  Que se passera-t-il alors pour les propriétaires d’animaux inscrits sur la liste ? Voici ce qu’indique le Ministère dans sa proposition:
 
"L’interdiction de détenir prévue à l’article 2 et les dispositions du second alinéa du II du même article ne s’appliquent pas aux animaux de compagnie appartenant aux classes des mammifères, des oiseaux, des reptiles et des poissons qui étaient régulièrement détenus avant la date de publication du présent arrêté, pour autant que les conditions décrites au I de l’article R. 411-39 du code de l’environnement soient remplies, et à condition que leur propriétaire se soit déclaré auprès de la préfecture de La Réunion dans un délai de 6 mois maximum après la date de publication du présent arrêté."


Le document du ministère prévoit également une solution pour les détenteurs d’un stock commercial de spécimens vivant appartenants à la liste. Ils seront autorisés à détenir et à transporter ces animaux selon les conditions suivantes:

1° Le stock était régulièrement détenu avant la date de publication du présent arrêté, et le détenteur s’est déclaré auprès de la préfecture de La Réunion dans un délai maximum de 6 mois après la date de publication de cet arrêté,


2° Afin d’épuiser le stock, les spécimens le constituant sont :

(i) soit vendus ou transférés, dans un délai maximum de 1 an après la date de publication de cet arrêté, à des établissements bénéficiaires de l’autorisation prévue au II de l’article L. 411-6 ;

(ii) soit transférés, dans un délai maximum de 1 an après la date de publication de cet
arrêté, sur un territoire français pour lequel l'espèce n'est pas interdite au titre des
articles L.411-5 et L.411-6 du code de l’environnement ;

(iii) soit abattus ou éliminés.

 
L’Association des Citoyens de Saint-Pierre donne son avis

 
L’association environnementale des Citoyens de Saint-Pierre a souhaité contribuer à la consultation publique et propose ses préconisations:
 
"L’ACSP-REUNION salue l’avancée majeure que constitue le projet d’arrêté en matière de prise en compte par l’autorité administrative de la problématique des invasions animales à La Réunion mais déplore dans le même temps le calendrier de cette consultation publique, la non mise à disposition de documents-clés, l’approche stratégique qui n’est ni exhaustive ni à long terme, et les exceptions d’interdiction (d’importation et de détention) reposant plus sur des intérêts commerciaux que sur une réelle analyse du risque invasif. Plus spécifiquement, l’ACSP-REUNION préconise :
 
-       la non inscription à l’annexe 1 (donc leur autorisation d’importation et détention dans l’île) de certaines espèces d’oiseaux qui ne présentent à priori pas de caractère envahissant ou invasif avéré, ne sont pas considérées comme menacées, et ont déjà fait l’objet d’introduction à la Réunion (par exemple dans la famille des Estrildidae : Astrild à joues oranges Estrilda melpoda, Coup Coupé Amadina fasciata, Damier Strié Lonchura striata, Calfat ou Padda de Java Lonchura oryzivora, Ti-Coq ou Bengali, Amandava amandava) ;
 
-       l’intégration des groupes taxonomiques ou espèces suivantes à l’annexe 1 du projet d’arrêté, donc l’interdiction d’importation et de détention dans l’île de :
 
·             Tous les rapaces : ordre des Accipitriformes et ordre des Strigiformes ;
 
·             Touraco vert, Tauraco persa ;
 
·             Agapornis roseicollis (Inséparable à face rose) et Agapornis fischeri (Inséparable de Fischer) ;
 
·             Chelus fimbriata (Mata mata) ;
 
·             Eublepharis hardwickii (Gecko Léopard de l’Est Indien), Hemitheconyx caudicinctus (Gecko à queue grasse africain), Paroedura picta (Gecko panthère) ;
 
·             Ordre des Crocodilia ou Crocodiliens ;
 
·             Genre Cherax (embranchement des Arthropodes, classe des Malacostraca)."


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par jiji le 21/05/2020 15:09

Bravo !!!

VIctoire!!!!

ce n était plus possible d assister à l entrée de ces nouveaux animaux ( serpents ! et autres...)

merci

2.Posté par klod le 21/05/2020 15:12

vive, pour une fois, la "réglementation européenne".

3.Posté par Gland le 21/05/2020 15:16

Tant qu'on interdit pas le gland sui prolifère ici....

4.Posté par Choupette le 21/05/2020 15:32

En-fin !

Entendu à la radio que des crétins transportaient des reptiles dans des chaussettes dans leurs valises ... !

Il faudrait mettre des détecteurs aux aéroports pour coincer ces contrevenants, avec amende salée à la clef.

5.Posté par La reunion le 21/05/2020 15:33

Déjà merci, et bientôt c quand dans 10 ans??? Fo accélérer le processus

6.Posté par Zetoil 4 heure le 21/05/2020 15:50

Excellente décision qui arrive un peu beaucoup tard étant donné le nombre incroyable de ces animaux présents à la Réunion et qu’on trouve de plus en plus dans la nature.

7.Posté par Ken le 21/05/2020 16:03

Ouai super! Encore une interdiction de plus, encore un peu moins de liberté individuelle, vive l’an prison, vive la dictature, vive l’infantilisation de toute la population, vive l’Europe, nous sommes vrais tous des idiots! Heureusement que l’Europe est là pour nous protéger...

8.Posté par Ami des betes le 21/05/2020 16:06

Je peux comprendre pour toutes les espèces de reptiles, araignées ou encore insectes potentiellement dangereux.... par contre quel danger peuvent representer des perruches callopsites ou autres inséparables? Les lapins, rats, souris blanches et autres peuvent êtres tout aussi invasifs.... va t on interdire pour autant les lapins nains, les rats ou autres rongeurs de compagnies, hamsters, cochon d Inde? L ile est envahie de chiens errants.... interdit on pour autant l introduction de nouveaux animaux? Non.... alors pourquoi cette ségrégation envers certaines espèces ? On ferai mieux w etre plus sélectif sur les êtres à 2 pattes, certains parfois bien plus nuisibles que les animaux...

9.Posté par A mon avis le 21/05/2020 16:08

Il faut aller plus loin, interdire les animaleries.

10.Posté par Reunion le 21/05/2020 16:11

Enfin une bonne nouvelle

11.Posté par LAMPION le 21/05/2020 16:19

Et les CRO- CRO de l'étang-salé, personne n'y a pensé.
Ce qui est malheureux, nous on est comme des cons, pourquoi sa serait l'europe qui décide pour nous.
Ile de la REUNION est devenue la poubelle de l'océan indien.
Et nos ZELUS ils disent amen.

12.Posté par stephan da la kour le 21/05/2020 16:27

totoche zot maraine et rokin bouledogue i laisse po nou

13.Posté par Thierryasticot le 21/05/2020 16:42

Bravo et merci à la règlementation européenne!

14.Posté par Raslacasquette le 21/05/2020 16:50

Enfin une décision sage.... à laquelle tous les Réunionnais natifs partagent entièrement ! Marre que l'on nous impose ce que nous ne souhaitons pas, dans le but uniquement de se faire du pognon !
On devrait nous demander notre avis avant de faire n'importe quoi !
.

15.Posté par Verity le 21/05/2020 16:58

C EST TRES BIEN 'ENFIN UNE REGLEMENTATION ACCEPTEE AVEC TOUS SES SERPENTS QUI TRAINENT À L ETANG SALE UNE AMENDE AUSSI POUR LES.PROPRIETAIRES

16.Posté par CITOYEN le 21/05/2020 17:16

IL EST UN PEUT TARD POUR INTERDIRE LE MAL EST DÉJÀ FAIT CES POLITIQUES QUI NE RÉAGISSENT PAS AU MOMENT OPPORTUN TOUS DES PROFITEURS ET SOUVENT MALHONNÊTE ON NE PEUT PLUS LEURS FAIRE CONFIANCE .

17.Posté par Pascale le 21/05/2020 17:25

Les calopsittes sont essentiellement granivores il me semble, en plus je n'en ai jamais vu en liberté! donc je ne vois pas l’intérêt d'interdire cet oiseau!!

18.Posté par Mwin la pa di le 21/05/2020 17:36

Et merde, je croyais que c'est l'homme l'espèce la plus dangereuse pour la biodiversité..... Non seulement il est envahissant mais il bouleverse tout en s'en foutant des autres espèces.....

19.Posté par Rabas le 21/05/2020 17:57

Ken l La liberté, ça vaut aussi pour les animaux !!! Tu invoques la liberté de quoi ? De maintenir des bêtes en prison alors qu'elle ont vocation à vivre en liberté dans leur milieu ? Pour quoi pas aussi la liberté de rétablir l'esclavage, ou le droit de cuissage, ou celle de contrôler sa femme, voire de lui flanquer une sévère correction quand elle "l'a mérité" ?!
Interdisons, ou,i la liberté de priver les autres de liberté, animaux y compris ! Interdisons le commerce de tout animal "sauvage", vivant ou mort ! N'en déplaise aux beaufs de toute espèce qui mettent leur ego dans le plaisir de détenir enfermés des êtres vivants dont ils ont fait l'ersatz de leur testostérone.

20.Posté par thibaudeau le 21/05/2020 18:14

les furets je ne vois pas ce qu'ils font dans cette interdiction et les calopsites et autres granidés je ne vois pas non plus ! faut arrêter les conneries ! je suis d'accord pour interdire serpents et autres bestioles venimeuses mais bon ! il ne faut pas aller trop loin non plus, moi j'ai des inséparables je ne vois pas en quoi ça gêne quelqu'un

21.Posté par La reunion le 21/05/2020 18:22

Une réglementation pour interdire les personnes qui ne veulent pas interdire ( je c pas si clair ???? ) Et pas besoin de l'Europe pour ça 💪

22.Posté par X le 21/05/2020 18:36

POST X? Y ? Z ... merci à l’Europe !!!
mais ME..E où sont passées les couilles du Français ( blond , noir nègre , rose ou autre on s'en fout ) il faut que se soit une bande bouffeur de pognon qui nous coûte des milliards pour prendre une décision dans son PROPRE TERRITOIRE !! VOUS N'AVEZ PAS HONTE !! BANDE DE DEMEURE , pensez à vos gramouns , vos grand pères qui ont essayé de conserver la richesse et l'honneur de la France , ELLE EST OU CETTE RICHESSE ???
dans la poche de certains politicards si ce n'est presque tous ...
Alors vous voulez une loi d'interdiction européenne , dehors tous ces politicards , dehors bouffeur de pognon , et au peuple de se réveiller au lieu d'attendre une loi ...

23.Posté par Parano le 21/05/2020 18:38

@post 7 encore un parano de la liberté individuelle.....mdr
Faudrait pas oublier que la démocratie et la liberté ne sont basées que sur des règles et des lois à respecter alors vos arguments de complotisme effarouché vous pouvez les garder.....sauf a faire bien rigoler

24.Posté par Choupette le 21/05/2020 18:57

7.Posté par Ken

Eh ouais, mon grand.

Mais personne ne t'interdit d'aller vivre avec ces animaux dans LEUR biotope ... .

25.Posté par zebio le 21/05/2020 19:08

Et que fait on contre les rats qui pullulent parce que les réunionnais ont la mauvaise habitude de laisser traîner des déchets alimentaires partout?

26.Posté par Kristina le 21/05/2020 19:27

Je suis bien d’accord pour les reptiles, mais pourquoi les oiseaux genre callopsite? On en voit pas envahir la nature.....Dans la même démarche, il faudrait interdire aussi les animaleries, lieux d’achats compulsifs par des gens incompétents et mal informés. Et s’occuper des chiens et chats errants: les chats représentent un grand danger pour les oiseaux endémiques, et ça a cause du manque de discipline et de stérilisations. Les chiens appartenant à des gens vagabondent dans les rues, en général non stérilisés et non identifiés. Aucune réglementation sera respectée sans contrôle et amendes, et là rien ne se passe......et concernant la biodiversité, les démoustications aident bien aussi à la détruire.......je trouve qu’il y a des choses plus urgentes à régler.....

27.Posté par John le 21/05/2020 19:29

@7 KEN, ne sois pas égoïste pense à la nature, merci

28.Posté par Alain JAN le 21/05/2020 19:42

Et les chiens errants qui nous pourrissent la vie, la réglementation européenne ne s'en soucie guère.

29.Posté par DIDIER NAZE le 21/05/2020 20:15

Euh si c était possible....AUSSI. ...d interdire l entrée DES CONS....et qui se croient encore au temps des colonies...😨😕😑....et sont tout aussi nocifs que les NAC !!!.....pour notre île !!....

30.Posté par père plexe le 21/05/2020 21:06

Le but est de faire en sorte que chaque éleveur soit déclaré et en conformité pour son élevage. Je suis un passionné d'oiseaux et j'en possède dans mon élevage. Je suis capacitaire et je respecte la biodiversité locale. Je comprends le sens de cet arrêté mais j'ai du mal à accepter que certaines espèces soient interdites en détention par des éleveurs responsables. Même en relâchant des dizaines de spécimens dans la nature, certaines espèces ne survivront pas dans notre région. En plus, un vrai éleveur passionné ne laisse pas échapper son animal qu'il élève car il fait partie de sa famille. Les animaux qui se sont retrouvés dans la nature se sont échappés ou ont été relâchés par des personnes irresponsables. Normalement, un éleveur qui se respecte doit toujours avoir une double sécurité pour éviter que son animal se retrouve dans la nature. Cet arrêté est la résultante de ces amateurs qui n'ont pas pris la dimension qu'impose d'avoir un animal de compagnie. Grâce à eux, nous les vrai passionnés allons être pénalisés. Qu'on nous laisse la possibilité d'importer nos oiseaux avec un contrôle strict et une déclaration sans restriction d'espèces svp

31.Posté par Suppositoire le 21/05/2020 21:09

Moi, je que j'ai remarqué c'est que pendant le confinement, la nature avait repris ses droits, les animaux étaient heureux et s'étaient multipliés, l'air s'était considérablement apuré, et ce dans le monde entier...
Mais depuis le déconfinement, les cons sont de nouveau lâchés, la nature va de nouveau être souillée et souffrir, mais elle va se venger à nouveau...
Cette "gentille" pandémie nous a montré la faiblesse et les limites des humains ! Un gros méchant virus sanguinaire et bye bye les petits humains et tous les cons et les connes avec !

32.Posté par ? le 21/05/2020 22:02

Post 7 : ken, gratte out ki.

33.Posté par JF le 21/05/2020 22:57

lé pas un peu tard ?

34.Posté par kraz le 21/05/2020 23:11

la flore aussi car malgré ce que pense certains, la plupart des fleurs/arbres sont importés ici pour leurs beauté mais font des dégâts (certaines envahissantes) sur les espèces endémique/indigène. Suffit d'aller faire un tour dans les sentiers pour constater le ratio exotique vs endémique

35.Posté par CAJAOP le 21/05/2020 23:53

Enfin ! Enfin ! Enfin !

36.Posté par La concsience le 22/05/2020 07:18

Enfin. Mieux vaut tard que jamais. Bravo...

37.Posté par Dady le 22/05/2020 08:51

A quand les chats et chiens qui sont beaucoup plus dangereux et invasif pour la nature réunionnaise ?????

38.Posté par zanatany le 22/05/2020 10:22



Il reste plus qu'à interdire les animaleries qui vendent des animaux le double du prix d'achat sans tous les tests et vaccinations parfois avant les 4 mois mini pour un bon sevrage et d'avoir la certitude que ce sont bien les parents que l'on montre en photo avec un titre ronflant !

Merci pour les NAC car il était temps.

39.Posté par rijo-ne le 22/05/2020 11:32

La liberté pour Ken = par exemple: Vivre librement avec un python dans son salon.

A-t-il demandé au serpent s'il était d'accord d'être l' otage de son égo qu'il appelle liberté individuelle ?

A part les animaux domestiques classiques, tous les autres n'ont pas vocation à satisfaire les besoins individuels égocentriques .

Arrêtons d'exploiter ou ou de générer d'avantage les besoins artificiels de posséder un animal par l'homme .

Animalerie, zoos, centre animalier (zoo en plus beau), arrêtons ces exploitations. Kelonia en fait partie: libérons aussi les tortues !!!

40.Posté par Espèce invasive le 22/05/2020 13:37

Le conseil constitutionnel va cassé ces textes au nom des libertés individuelles j'espere. Ç'est à la mode ..... lol.

41.Posté par M. Léon le 22/05/2020 17:23

C'est une liste dite "blanche", des autorisations qu'il faut faire là,
et non pas une liste "noire" (non exhaustive) des interdictions!

Il y en a qui voyagent avec le m^me perroquet + certificat d'animal de compagnie depuis bien longtemps ... Ils reviennent sans le perroquet mais un autre le remplace vite.
Ca paye le retour !

42.Posté par Jean Le Monstre le 22/05/2020 17:41

Et avec ça vous croyez que les espèces animales et végétales n'envahiront pas la Réunion ?
Ce sera plus lentement, mais ce sera sûrement !

43.Posté par lila le 23/05/2020 08:32

post 7 : Mais c est vous qui privez de liberté les animaux qui ne demandent que vivre leur vie là ou le Créateur les a mis !

44.Posté par Tonton le 23/05/2020 11:45

iiiih, je viens de constater autre "gaffe" du ministère:
Ils ne savent pas que des Hymenoptera et lepidoptera concernent egalement des especes bien utile à l'homme? Notamment dans la lutte biologique contre les especes (plantes) envahissantes ?
Donc, ils rendent l'impossible.

D'ailleurs, il n'y a pas des formes , dites "domestiques", sauf pour l'abeille.

Ordre Hymenoptera (formes sauvages uniquement)
Ordre Lepidoptera (formes sauvages uniquement )


C'est loi est parti du bon pied, mais l'administration des bobos le rendra contre-productive.

45.Posté par Dignité le 23/05/2020 23:03

Enfin! une interdiction bienvenue.
Toutes ces espèces qui entraient à la Réunion du fait de personnes complètement barjot , il était temps qu'on y mette un terme.
C'était de l'inconscience à l'état pur . Au motif du respect de la liberté , des personnes plus soucieuses de satisfaire leurs "passions" pouvaient en toute impunité faire entrer à la Réunion des animaux inconnus de notre écosystème.
Une fois qu'elles s'en étaient lassées , elles les balançaient dans la nature sans se soucier des dégâts et des peurs que ces bestioles allaient susciter.
Ma hantise est de me retrouver dans mon jardin nez à nez avec un serpent dont j'ai une phobie extrême.
Ces gens là tout acquis à leur passion et qui se foutent comme de l'an quarante de la peur des autres méritent vraiment d'être mis au banc de la société.
Je ne leur trouve aucune excuse.

46.Posté par sim le 24/05/2020 13:32

Le pire le pire c 'est que ces malade lâchent leurs reptiles dans la nature , bientôt du côté étang salé dans la forêt on va croisé les crocos .

47.Posté par Clém le 25/05/2020 14:40

Le furet une espèce invasive? On voit les connaisseurs :) Le jour ou une colonie de Furets s'établit je veux être le premier au courant pour que je puisse le voir. Après tout Perceval se demande bien si il existe des planètes ou il n'y a que des furets. Ce mustélidé est purement domestique et n'est pas assez vivace pour survivre dans la nature sans l'homme. Ce n'est pas comme si c'était la première fois que des incomptétents dictent des choses sans se renseigner un minimum avant.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes