Courrier des lecteurs

Les fonctionnaires de l'Education nationale intouchables de l'école Eloi Julenon de la Possession

Jeudi 3 Décembre 2015 - 17:25

Les fonctionnaires de l'Education nationale intouchables de l'école Eloi Julenon de la Possession
L'équipe des enseignants de cette école ne supporte pas la contradiction. On ne discute pas, on décide!

Derrière des textes, des postures, une soi-disant volonté de l'éducation nationale de considérer les parents comme interlocuteurs privilégiés, comme des partenaires incontournables, il y a dans les faits que des déclarations d'intentions, des promesses et on le sait, elles n'engagent que ceux qui y croient.

Nous avons contesté la création d'une classe GS/CE1 qui a germé, à la rentrée, dans la tête d'enseignants sûrement encore en vacances.

Ils ont bien sûr oublié, dans le cadre du conseil d'école, comme il est pourtant prévu de le faire dans les textes, de présenter, d'informer, d'échanger avec le comité des parents sur cette classe particulière et rarissime.

Ils ont tout aussi oublié d'en informer les parents et les élèves directement concernés. La tête encore en vacances ou tournée vers les prochaines vacances.

Et puis les parents comprennent-ils ces choses là? C'est plus simple de traiter les élèves comme des pions, et bien plus rapide. Il est vrai que les enseignants forment nos enfants pour l'avenir. Face à cette classe originale, nos moyens de contestations ont été:
   - d'afficher un document portant sur nos interrogations d'une telle classe et de l'avoir distribué sur la voie publique,
   - d'avoir écrit nos doutes à Monsieur l'inspecteur de la circonscription et d'avoir affiché ce courrier pour information aux parents,
   - d'écrire une seconde fois à Monsieur l'inspecteur pour le remercier d'avoir octroyé 3 heures supplémentaires d'enseignante tous les 15 jours (un mercredi sur deux) et de lui indiquer notre insatisfaction et notre choix d'interpeller le ministère et le rectorat,
   - d'avoir présenté, le mercredi 7 octobre aux abords de l'école une pétition aux parents désireux de la signer afin de la transmettre a Madame la Ministre et à Monsieur le Recteur.

Bref ! Rien que des actes légaux dans notre démocratie.

En écho, le le jeudi 8 octobre, l'équipe des enseignants a cru bon de placarder des affichettes, dans l'enceinte de l'école, nommant deux parents (nous, et travers nous nos enfants), nous accusant de les empêcher de travailler, de les rendre malade, de les harceler,... (faut croire qu'un rien les empêche de travailler et qu'ils sont d'une santé fragile).

Rassemblant leurs dernières forces et pour prouver sûrement qu'on les empêche de travailler, ils ont débrayé de 8 à 9 heures.

Le chef étant toujours le plus fort, Madame la Directrice de l'école E. Julenon, à l'aide d'une sonorisation et dans un souci de répondre ou de devancer les lois sur l'insertion de la personne inadaptée et / ou porteuse de handicap (non lecteur, mal voyant,...) et pour mieux insérer son école dans le quartier, a réitéré ces mêmes accusations, sans oublier de nous nommer, vraisemblablement dans un souci de transparence. C'est tout à son honneur.

Dans un instant de bravoure ultime, elle s'est même autorisée à faire référence à un incident survenu à un des deux parents qui s'est déroulé dans une autre école, il y a 3 ans. S'assoyant allégrement sur l'obligation du secret professionnel et / ou de la discrétion professionnelle dont sont tenus les fonctionnaires et donc les enseignants.

Ayant rapporté ces faits extrêmement graves, immédiatement auprès de Madame la Ministre , de Messieurs le Recteur et l'Inspecteur de la circonscription, nous avons été reçu 1 mois après, par l'inspecteur académique et directeur adjoint administratif des services de l'éducation nationale et par Monsieur l'inspecteur de la circonscription.

Reconnaissant qu'ils ne sont pas très contents de cette situation, que l'équipe des enseignants a un peu "dérapé", ils lui trouvent cependant des circonstances atténuantes : c'est à cause de la pression exercée par les parents (entendre surtout par deux personnes).

Les inspecteurs préconisent à l'encontre des enseignants un rappel à la loi. Dur ! Très dur ! Presque humiliant !

Conclusion de cette rencontre : ce n'est pas si grave que cela , un petit rappel à la loi et rien ne sera noté sur leurs dossiers? Ouf !!!

L'éducation nationale lave son linge sale en famille. Elle oublie le préjudice occasionné auprès de nous et de nos enfants, elle oublie les conséquences sur notre vie sociale. Elle ne tient pas compte non plus de la diffamation ni du respect du secret et / ou de la discrétion professionnelle et elle minimise les fautes déontologique et professionnelle de son personnel. Et que dire du droit à la liberté d'expression??

Chers parents, si vous affirmez votre droit d'expression, si chèrement défendu en ce début d'année, pensez que vous pouvez vous trouver placarder comme à une certaine époque. D'ailleurs, nous ne serions pas surpris de lire la prochaine fois sur leurs affichettes, "mort ou vif" et le montant de la récompense. Ces gens là peuvent toujours s'améliorer.

Et dire qu'en début d'année 2015, il y a eu un échange avec les enfants de cette école, comme dans toutes les autres écoles de France, sur le sujet de la différence, du droit à la liberté d'expression, de la tolérance,...

Mais il faut se rendre à l'évidence, la mémoire des enseignants de cette école est poreuse ou ce sujet ne concerne que les élèves, que les autres. Vous pouvez également utiliser les mêmes moyens qu'eux si vous êtes un peu frondeurs, un peu révoltés et motivés.

Au lieu de faire comme nous, d"écrire un tract, 2 lettres, une pétition et d'attendre en croyant à une certaine démocratie, des rendez-vous de l'administration (cela prend environ 3 mois pour pas grand chose), allez à l'essentiel, comme ces enseignants, diffamez ! accusez !, manifestez ! n'oubliez pas de sonoriser le tout.

Chers enseignants, sachez que vous pouvez donc diffamez des parents, ne pas protéger vos élèves (nos enfants) des différents entre adultes et même les y mêler; de ne pas tenir compte de la discrétion professionnelle, du cadre déontologique et des règlements professionnels, vous n'aurez qu'un simple rappel à la loi. Broutille !

Pourquoi s'en priver si par cas , des parents expriment leurs désaccords. Vous gagnerez en tranquillité et en temps pour mieux vous consacrer à votre mission d'intérêt général qu'est l'éducation des enfants dans le respect et les valeurs de notre république.

Mais que sont elles déjà ? Liberté ?? Égalité ?? Fraternité ?? L'éducation nationale connait-elle encore ces valeurs? Peut-on déduire que pour qu'il y ait une vraie sanction, il faut la mort d'un élève, des comportements de pédophilie avérée, le non respect d'un supérieur ?... En dehors de ces points et peut être d'un ou deux autres points, vous avez visiblement une marge importante de fautes acceptées, tolérées.

Pour finir, on parle souvent de sursalaire des fonctionnaires, mais on devrait également aborder la question de la surprotection dont visiblement vous bénéficiez. Nous mesurons encore l'inégalité entre le public et le privé. Il y a les intouchables et les autres ! Il est forcément dommage que pour une poignée de personnes, c'est toute une catégorie de professionnels qui soit mise à l'index. C'est ce qui arrive quand les responsables ne prennent pas les décisions qui s'imposent.

Mais tout ceci n'est sûrement qu'une mauvaise interprétation des faits, de notre part. Bien sûr, on nous accusera de remettre la pression sur ces pauvres enseignants de l'école E. Julenon et donc cela excusera leurs futures réactions. Même si elles sont disproportionnées et condamnables, elles seront minimisées et indirectement acceptées et encouragées.

Mme SIDAT C. et M. HARAN C
Haran Claude
Lu 1593 fois




1.Posté par noe le 03/12/2015 17:05

C'est l'Ecole qui décide!

2.Posté par on rase gratis le 03/12/2015 17:35

que ces enseignants soient dégagés...

3.Posté par La vérité vraie... le 03/12/2015 18:25

Je soutiens les enseignants. Va-t-on va voir un garagiste pour lui expliquer comment reparer notre voiture ? Expliquons-nous, non qualifiés, aux médecins comment soigner les malades ?
Ces parents d'élèves ont raison sur un point : trop de pouvoir a été donné. STOP !!! Chacun son boulot : si ces mères connues du système veulent l'intégrer pour faire profiter de leur savoir.. il existe une multitude de concours. Le ministère recrute ! (mais bon le concours est trop difficile sans doute...)
Elles ne sont pas contentes de l'école gratuite républicaine (bafouée par les politiciens pour faire plaisir aux parents électeurs) ? Ces mamans peuvent toujours s'orienter vers le privé (un peu plus de 100 euros par mois en moyenne) où s'occuper elle même de leurs enfants par le biais du CNED. Allez-y mesdames, nous ne vous retiendrons pas...Chacun a droit à l'école qu'il pense mériter !!!

4.Posté par stop le 03/12/2015 18:27 (depuis mobile)

Laissez les enseignants travailler...foutez leur la paix....stop vos conneries

5.Posté par on rase gratis le 03/12/2015 18:55

certians profs pensent à leurs intérêts avant de penser à celui des gamins..sinon pourquoi le rectorat organise un séminaire sur le décrochage scolaire ??!! rien de pire que de profs avec un concours qui pensent avoir la science pédagogique infuse..la Réunion ne serait pas avant dernière dans les évaluations au CM2 si les profs étaient si bons que ça !

6.Posté par Boulgoum le 03/12/2015 19:58

4.Posté par stop le 03/12/2015 18:27 (depuis mobile) | Alerter
Laissez les enseignants travailler...foutez leur la paix....stop vos conneries
.............................
Haute-Vienne : l'institutrice de maternelle sera jugée pour ...
www.lefigaro.fr/.../01016-20150624ARTFIG00398-une-institutrice-de-mat...
24 juin 2015 - Elle sera jugée prochainement devant le tribunal correctionnel. ... Haute-Vienne : l'institutrice de maternelle sera jugée pour «violences» contre ses ... Une vingtaine d'enfants placés sous la responsabilité de l'enseignante ...



Un instituteur de Pantin sera jugé pour violences sur des ...
www.lefigaro.fr/.../01016-20150924ARTFIG00186-un-instituteur-de-panti...
24 sept. 2015 - ... violence aggravée sur des enfants, un instituteur d'une école maternelle de Pantin a été suspendu et sera prochainement jugé par le tribunal ..



7.Posté par oui le 03/12/2015 20:25

Fonctionnaires gratteurs de Ku payés juste pour programmer leurs futurs congés et faire le Coq dés qu'il rentrent dans leurs patelins pourris !

8.Posté par A3 le 03/12/2015 21:45

Votre raisonnement est bon mais je crois que vous n'avez pas tout l'historique de cette affaire. Allez voir le courrier des lecteurs du 10/10/14 sur ce même site et vous comprendrez mieux que ces parents ont bien du courage de ce battre contre ce rouleau compresseur institutionnel et ces pédagogues arrogeants et intolérants qui écrasent ceux qui osent les contredires. Le pot de terre contre le pot de fer, pourtant sur le fond il,est compréhensible et légitime qu'ils soient inquiets pour leurs enfants au sein de cette classe inédite de GS/CE1.

9.Posté par Marylou le 04/12/2015 08:16 (depuis mobile)

P3: les erreurs médicales tuent les innocents. Le manque de savoir faire de cert enseignants BOUSILLE l''avenir de nos enfts!! Vs n''en avez p-etre pas pr savoir ce que vt dire ces dérives!! Je SOUTIENS ls PARENTS D''ELEVES..pr avoir vécu ces galères.

10.Posté par Marylou le 04/12/2015 08:24 (depuis mobile)

J''autorise la rédaction à transmettre mes coordon aux 2 Parents. Je souhaiterais vous rencontrer et travailler sur ce sujet avant les proch Présidenties. Ns ne pouvons laisser continuer les dérives de l''EN. Nos enfts le paient CHEREMENT!!

11.Posté par un specteur à la retraite le 04/12/2015 10:25

double niveau GS/CE1..faut être passablement débile pour proposer un tel double niveau..

12.Posté par ev974 le 04/12/2015 15:39

POST 3 : un garagiste incompétent peut vous mener à l'hôpital voir au cimetière, un médecin incompétent peut vous mener à l'handicap voir également au cimetière....alors quels impacts les enseignants incompétents ou avec ce genre de comportement comme cité dans le texte ci dessus ont sur nos enfants???...JE PENSE QUE TOUT EST DIT!!!Il Faut arrêter de penser que les enseignants ont tous la science infuse et qu'ils règnent en maitre sur leurs écoles!!! Arrete fait passe a nou pou couillons oui!!!!

13.Posté par Arrow -Base le 05/12/2015 01:05

Comment fait-on dans les écoles rurales avec des classes unique allant de la Petie Section au CM2 ?
Ces craintes des parents tout en étant légitimes ne leur donnent pas le droit de s'en prendre à toute une profession comme ils le font avec touts les sous-entendus quils laissent s'échapper telle la rumeur malsaine et malveillante.
À tous ces diseux du clavier je leur demande d'être aussi fort devant une classe que derrière leur clavier et après on en reparlera ?
"Que Dieu me garde de juger mon voisin tant que je n'aurai pas chaussé ses mocassins durant de nombreuses lunes"

14.Posté par Marie le 05/12/2015 03:40

Le comportement du corps enseignant dans cette école a été effectivement inacceptable.
Mon fils y est scolarisé et j'ai assiste au débrayage des enseignants : la directrice avec micro scandaient le nom de ces deux parents et les présentaient comme des harceleurs...
Jai été été extrêmement choquée de cette scène et je reste éberluée d'apprendre que cette directrice ne sera pas disciplinairement sanctionnée. Elle a pourtant visiblement échoué dans sa mission première : a ton déjà vu une direction d'école se mettre en conflit ainsi avec des parents ? Bref, super pour la suite, ... Ça promet. Bravo l'éducation nationale !

15.Posté par Une classe de grande section / ce 1 ? Je comprends que ces parents aient tenté de se rebeller... le 05/12/2015 03:43

Du n'importe quoi ... Courage a vous deux ..... Même si le pot de fer gagnera toujours ....



16.Posté par un simple rappel à la loi le 05/12/2015 03:46

S'il y a rappel à la loi, il y a faute. Cela veut donc dire qu'il devrait y avoir sanction ou excuses.
L'inspection de l'éducation vous a t'elle au moins présenté des excuses au nom du corps enseignant de cette école ?

17.Posté par dos d'ane le 05/12/2015 05:48

ma di a zot in zafere ! vacances i arrive , la fin de lanné i arrive ! zot lé encore avec sa ! comme di DOUVIN arète fé ................do moune avec sa !!

18.Posté par Patrick le 05/12/2015 07:25

La négociation ayant échoué, passez à l'étape suivante, ester au nom d'un collectif au TA. Vous verrez toute cette belle cohésion corporatiste (enseignant/ipr/ipn/recteur) se liquifier face à la justice qui leur demandera de justifier du projet d'école, des manquements aux devoirs de fonctionnaires (réserve, neutralité, service public), n'attendez pas de sanction de leur corps d'origine il n'y en aura pas.

19.Posté par La vérité vraie... le 05/12/2015 09:56

Bon...je le répète : le CNED est gratuit jusqu'à 16 ans. Si vraiment, vous n'en pouvez plus du système, gérez vous même la scolarité de vos marmailles ! Plus de profs chiants, plus de directrice, plus de diffamations...vous êtes entièrement libre de concocter votre enseignement en toute "liberté pédagogique" dans le respect des programmes et en fonction de vos horaires (généralement on préfère se caler sur ses propres horaires de bureau et non sur celui de son enfant...faut pas deconner non plus, on travaille quand même...le gamin s'adaptera).
Si vous vous sentez capable d'attaquer de front le programme de maths, de français, d'éducation artistique, d'eps, d'anglais (ou de chinois, c'est à la mode, mon marmaille sera meilleur que celui du voisin), d'histoire-géographie, de SVT, d'enseignement moral et civique (là dessus jai un doute quand même) allez y bon sang ! Pourquoi se taper des incompétents quand on a la science infuse et que l'on sait tout ?
Sinon, le privé : les clients y sont rois !
L'école publique (ou privée d'ailleurs, puisque les règles y sont encore plus drastiques) n'est pas une garderie ou les parents peuvent y exercer leur lois !
Mais juste une observation : ces classes de double niveau existent depuis longtemps...la c'est d'autant plus intéressant qu'il ne peut y avoir de problèmes car les élèves n'appartiennent pas du tout au même cycle (langage que vous apprendrez à maîtriser). Il s'agit manifestement de caprices parentaux qui ont bifurqué vers le règlement de comptes avec une équipe pédagogique. Très étrange également que des problèmes soient arrivés dans une précédente école avec les mêmes parents...sans doute des incompétents ignards et surprotégés dans l'ancien établissement. Ça ne peut être que ca !
Au fait...depuis quand doit-on savoir gérer les conflits à l'école ? Ce n'est pas le lieu où justement on apprend à les éviter. Un parent d'élève avait sorti la même excuse à une collègue en la menaçant avec son casque.
Les enseignants vont se laisser marcher dessus jusqu'à quand ? Nous sommes responsables de tout ? Non !!! Il y a bien eu une décision en amont prise par un inspecteur ! Les enseignants ne font qu'exécuter une politique imposée ! La seule responsabilité vient dans l'affectation des élèves dans les classes...et la tout le monde est mécontent : ma fille n'est pas dans la classe de sa copine, pourquoi il est la mon fils ?, pourquoi cette classe existe et pourquoi mon garçon n'y est pas...ASSEZ !
Quant à celui qui parle de liquéfaction face à la justice...MDR ! Effectivement, ces enseignantes devraient y aller en justice : pénale même (harcèlement caractérisé). Très peu de collègues osent le faire malheureusement.
Je réitère mon soutien ! Larg pa les filles. Je ne pourrais pas faire votre boulot et je vous remercie de le faire à ce niveau.

Un vieux créole, ancien enseignant du second degré avec trois enfants et deux petits enfants.

20.Posté par allo boby? le 06/12/2015 08:11

on a compris qu'il y avait un conflit avec l'equipe éducative d'une ecole mais c'est tout

On retient la haine avec les insinuations sur "les enseignants en vacance" et les "sursalaires"

Mais au final de cette longue diatribe on a rien compris sur la nature du conflit et on lit rien qui puisse laisser un doute sur cette ecole. C'est donc legitime de se demander si on a pas affaire une fois de plus a ces -------- qui appelle freedom pour exister en fabriquant des buzz.

21.Posté par Roberto le 06/12/2015 15:44

@20: tellement vrai! merci pour cette analyse. Je rajoute que suivent des commentaires bien tranchés de personnes qui ne connaissent rien à l'affaire et qui ne savent même pas où est cette école. Qui jugent en ayant qu'un seul son de cloche, mais c'est si bon de se défouler sur les instits...frustrations trainée depuis la petite enfance?

22.Posté par INUTILE le 07/12/2015 12:18

Je connais cette école !! et vous avez de très bon enseignants!!! mais bon on ne peux pas empêcher les imbéciles d'être imbéciles hein…. Pour la personne qui a mis : FONCTIONNAIRE GRATTEUR DE KI et bien payé : tu devrais passer ton concourt ( enfin si tu as le niveau) et comme sa tu deviendra fonctionnaire toi aussi et tu auras tous le loisir de gratter des fesses ;) . Ce sont ces personnes la qui EDUQUE vos enfants tous les jours, et vous n'avez aucun respect pour ces gens la ! BRAVO !!! Si ont est pas content , faut garder ces gosses chez sois et faire vous même leurs apprentissage !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Octobre 2019 - 10:31 Macron flingueur