Courrier des lecteurs

Les filets pourris de Saint-Gilles : "QUI" a touché le gros lot ?

Vendredi 11 Août 2017 - 14:56

Je suis stupéfait (et pas le seul, apparemment) par cette histoire de filets anti-requins !
Sous prétexte de protéger les baigneurs et pratiquants de sports nautiques... ON LEUR INTERDIT L'ACCES A LA MER !!!!!
Bien ! Sous prétexte que ces filets se sont barrés, ON CONTINUE DE LE LEUR INTERDIRE !!!!!
Question 1 : le marché d'appel d'offres de ces filets a-t-il été fait selon les règles ?
Question 2 : qui a touché les pots-de-vin pour des filets aussi minables ?
Question 3 : sommes-nous définitivement le pays le plus con de la Terre pour laisser ainsi élus corrompus et entrepreneurs corrupteurs faire la loi chez nous ?
💀💀💩💩🤑🤑😡😡😡😡👿👿
Jules Bénard
Lu 998 fois



1.Posté par klod le 11/08/2017 18:09

c'est une question au grand manitou flores ????????????? , ex surfeurs , nouveaux politiciens , nouveaux autoproclamé "espécialiste en requin" , influencateur du robert la didier .................. la run est petite , comme d'autres "influencateur" ................. pov run , pov zébus ..............

mwin la pitié pou mon ile .

la run vaut mieux que ca pour rester poli devant tant de couillonnisme . et de "gens qui se la croient......." ............................ povs "usagers de la mer" ..............

2.Posté par maroco le 11/08/2017 18:52

Malheureusement tous les appels d'offres sont pipés, ils trouveront même si vous êtes le mieux disant un moyen pour vous écarter si vous n'êtes pas dans leur petits papiers. C'est la même chose avec les grands groupes.

3.Posté par GIRONDIN le 11/08/2017 20:26

Hihihihi, je suis pas seul me poser des questions... 😆

Des filets troués troués, c'est peut-être çà l'expérimentation des réunionmous, sûrement !

Vivement le coup de filet ! 👮

Ps alors Mr Bénard, vous aimez les émoji ?

Au plaisir de vous lire

MiLiKe le poldesepoir

4.Posté par Couillonisse le 11/08/2017 23:28

Copinage entre la mairie de saint Paul et seanergy ?? Où comment faire vivre une entreprise grassement sur les fonds des contribuables saint Paulois ... usagers de la mer et politique ont des intérêts communs : y a même des usagers de la mer qui veulent devenir politicien , c'est dire !!!

5.Posté par Dazibao le 12/08/2017 01:34

Sous prétexte que ces filets se sont barrés,..........
........................

Monsieur Bénard, je vous donne une explication administrative, comme seul l'administration française peut en pondre (vous vous rappelez l'évènement Tchernobyl et l'explication foireuse de notre gouvernement nous servant l'argument "No risque, les nuages s'arrêteront à la frontière"....

Pour lesdits filets c'est à peu près la même chose: la société qui a profité du marché a installé des filets non-fixes mais dérivants ce qui explique le fait qu'ils se baladent. Ils reviendront au prochain appel d'offres "missouké", c'est à dire un appel d'offres à ma poche selon le jargon de la commission d'appel de vos offres.

6.Posté par Dazibao le 12/08/2017 01:35

Au fait, Messieurs les gouvernants, les nuages de Terchnobyl, ils sont toujours stationnés à la frontière Est?

7.Posté par Titi or not Titi le 12/08/2017 03:14

@Girondin😜👍

8.Posté par Couillonisse le 12/08/2017 09:14

Copinage entre la mairie de saint Paul et seanergy ?? Où comment faire vivre une entreprise grassement sur les fonds des contribuables saint Paulois ... usagers de la mer et politique ont des intérêts communs : y a même des usagers de la mer qui veulent devenir politicien , c'est dire !!!

9.Posté par Dazibao le 12/08/2017 14:27

Vive les surfesses et leurs planches......

10.Posté par hardi le 13/08/2017 14:28 (depuis mobile)

Couillonisse a encore perdu une occasion de ne pas dire une connerie : entre la mairie de St Paul et seanergy, le torchon brûle. Tu ne connais décidément rien au dossier.

11.Posté par Couillonisse le 13/08/2017 23:35

@10 : qui signe les chèques ?? Toi ? Gros nigaud ... que la mairie de saint Paul ait choisi une si mauvaise entreprise restera le principal fait de guerre du (...) ... lui qui se gonflait le jabot en disant que les filets seraient opérationnels 300 jours par an !!! Cela prouve qu'il ne connaît décidément rien au dossier :) il a encore perdu une occasion de ne pas dire une connerie :)

12.Posté par Eric le 14/08/2017 08:49

Inefficacité et incompétence, voila se qui caractérise l’équipe municipale actuelle

13.Posté par JANUS le 14/08/2017 10:40

Beaucoup de poncifs dans ces interventions ...

Non, tous les appels d'offres ne sont pas pipés ...

Non, tous les filets ne sont pas troués ...

Non, tous les élus ne sont pas des truands ...

Non, personne (dans tous les pays qui connaissent ce problème) n'a trouvé de solution miracle au problème "Requin" ...

La difficulté de la gestion de ces filets, c'est qu'il faut les relever dès qu'une forte houle s'annonce ... Cela suppose d'avoir une pré connaissance de ces houles ... Ce qui est impossible ...

Une fois connue l'arrivée de cette houle, il faut que la décision de relever les filets soit prise ... Là aussi le bât blesse, car souvent personne ne veut prendre cette décision ... Ni à la mairie, ni à la préfecture ...

Une fois la houle arrivée, il est trop dangereux d'intervenir sur ces filets, et on ne peut que constater les dégâts, une fois la houle passée ...

Les filets sont une partie de la solution ... Et ne peuvent tout résoudre ...

Si quelqu'un a la réponse à toutes les questions sur ce problème, il est important qu'il se fasse connaître ...

14.Posté par MONTALBANO le 14/08/2017 11:12

Faut pas être modeste !

"""""""""""""""""Tous les protagonistes se sont accordés ce matin à définir ce dispositif comme une "innovation" que les pays impliqués dans le risque regardent avec attention. Patrick Florès se fait même l'écho de discussions avec un maire d'une ville littorale sud-africaine, intéressé par l'initiative non létale qui voit le jour à La Réunion.

"On n'a que 40 à 50 ans de retard sur l'Australie ou l'Afrique du Sud mais on est en train de passer devant", s'en félicite Patrick Florès. Représentant la Région, Fabienne Couapel-Sauret, qui est "un peu la mémoire de cette crise requin" là où les préfets et les élus se sont succédé, partage sa vision qu'un "tournant s'est produit en 2014 à Saint-Paul et à Saint-Leu". La vice-présidente de Région faisant référence à l'arrivée de deux élus issus du monde du surf dans ces deux collectivités. """""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""


"""""""""Roches Noires: Les filets anti-requins inaugurés ce vendredi
L’inauguration de la plage des Roches Noires comme site maritime sécurisé a eu lieu ce vendredi matin.


L'inauguration des filets s'est faite depuis l'esplanade de Saint-Gilles-les-Bains
Après Boucan-Canot, en décembre dernier, c’est désormais aux Roches Noires d’être sur le devant de la scène en tant que site maritime sécurisé.

L’inauguration des filets anti-requins s’est déroulée ce vendredi matin, en présence de l’adjoint de quartier Patrick Florès, le président de Région Didier Robert et la sous-préfète Chantal Ambroise. La championne de surf Johanne Defay était également présente pour l’occasion.

Pour ce site, ce sont 531 mètres de linéaires qui sont déployés, ce qui correspond à une surface sécurisée de 57 000 m². Avec Boucan, 141 000 m² sont ainsi sécurisés, l’équivalent de "112 piscines olympiques", précise Patrick Florès. La protection mise en place consiste en un système de filet fixe constitué de chaînes et de cordages souples, couvrant l’intégralité de la hauteur de l’eau.

Redorer l’image de l’île

Le dispositif, dont le coût total s’élève à 1 957 685 euros a été financé par l’Europe  (au titre du Feder), la collectivité régionale (à hauteur de 142 461 euros sur ses fonds propres),  l’Etat (au titre du CNDS) et la commune.


Tous espèrent par ce biais redorer l’image de l’île. "Ces dispositifs donnent une nouvelle image de la Réunion, celle d’une île qui a trouvé les solutions pour compenser le handicap du risque requin, celle d'un lieu où on déploie des solutions innovantes", estime la sous-préfète Chantal Ambroise, qui rappelle en même temps que les usagers doivent impérativement suivre les règles.

Patrick Florès note d’ailleurs le succès de Boucan depuis son ouverture et l’impact économique. "Le site connait un regain d’activité économique, avec la création notamment de 40 emplois directs. Nous pouvons espérer que ce succès dépassera le cadre régional pour atteindre la clientèle nationale et internationale", déclare-t-il, avant de souligner le facteur positif sur le plan sportif : "Nous espérons qu’on pourra rendre à la Réunion son statut de fournisseur des équipes de France".

Parallèlement à ces filets installés, la sécurisation se poursuit par le biais des autres dispositifs tels que les vigies-requins, les programmes Cap Requins, et les campagnes de prévention. Didier Robert en profite pour réaffirmer l’engagement de la Région de soutenir financièrement les communes qui solliciteraient des subventions pour mettre en place des dispositifs de protection. "Toutes les propositions seront acceptées et validées", affirme-t-il après avoir évoqué une enveloppe dédiée. "Le budget est là, il peut être mobilisé à n’importe quel moment."

Un centre de ressources et d’appui

Outre ces solutions de gestion du risque requin, une nouvelle structure est en passe d’être créée : le centre de ressources et d’appui. Mis en place sous forme associative, il devrait voir le jour avant la fin du premier trimestre 2016. "Il s’agit de structurer ce qui existe déjà, de créer une entité qui regroupe les experts, explique la sous-préfète. C'est une forme d’assistance, mais au départ, l’impulsion doit venir des collectivités locales".

"Ce centre pourrait également permettre une mutualisation de la maintenance des dispositifs", précise l’adjoint Patrick Florès. Car la maintenance est un coût lourd à supporter pour la commune. Sur 4 ans, il s’élève à 2 millions d’euros. Pour assurer la sécurité, une cellule d’inspection des filets et de surveillance des activités nautiques (Cisan) a été créée. 11 MNS agents communaux et 3 scaphandriers sont en charge de ces actions, précise-t-il. """"""""""""""""""
zinfo974

15.Posté par couillonisse le 14/08/2017 17:53

Le constat est que ce dispositif est un immense plantage !! Un désastre ... un gaspillage de l'argent public sans précédent ... merci qui ??? Il faut dire qu'on l'entend plus beaucoup pour s'autocirerlespompes... et ça fait du bien à tout le monde :)

16.Posté par Dazibao le 15/08/2017 22:12

13.Posté par JANUS le 14/08/2017 10:40

Beaucoup de poncifs dans ces interventions ...

Non, tous les appels d'offres ne sont pas pipés ...

Non, tous les filets ne sont pas troués ...

Non, tous les élus ne sont pas des truands ...
...............................

Euh, vous vivez dans quel pays ? A ter là, politiciens y dit baizeur......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:08 SVK toujours convoitée à d’autres fins