MENU ZINFOS
Communiqué

"Les femmes ne sont pas la propriété des hommes: Stop aux violences"


Suite à l'agression d'une femme par son ex-mari ce samedi, la députée Monique Orphé réagit. "Aucune indulgence ne doit être tolérée lorsqu'une femme signale les agressions de son conjoint", déclare-t-elle, dénonçant des faits "inadmissibles". Voici son communiqué :

- Publié le Lundi 3 Avril 2017 à 17:52 | Lu 806 fois

"Samedi dernier, à Bellepierre, une femme de 42 ans a été à nouveau victime de la violence de son ex-mari. Ne supportant pas la rupture d'il y a plusieurs années, il l'a poignardée à plusieurs reprises, la blessant gravement au cou. 

Julienne Poleya est une victime de plus sur la longue liste des femmes réunionnaises victimes des violences de leurs compagnons ou de leur ex-compagnons. Je transmets à elle et sa famille toute ma compassion et mon soutien. 

Ce fait que l'on qualifie de « divers » ne fait que confirmer le rapport que s'apprête à présenter le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur les violences faites aux femmes en Outre-Mer. A la Réunion, les violences intrafamiliales restent élevées et nous devons amplifier les moyens pour réduire ce fléau sociétal.

Compte tenu des nombreux signalements qu'elle a faits auprès des services de police, je déplore que l'urgence de la situation ait été sous-estimée. Le téléphone Grave Danger est en service à la Réunion, cette femme aurait dû en bénéficier. Je m'interroge sur la surveillance dont son ex-compagnon a fait l'objet, car finalement elle semble avoir été insuffisante. 

Aucune indulgence ne doit être tolérée lorsqu'une femme signale les agressions de son conjoint. Au regard des outils de lutte contre les violences faites aux femmes disponibles à la Réunion, ce qui s'est produit samedi est inadmissible. Il est temps que chaque acteur de la chaine de prise en charge des victimes soit plus intransigeant dans la mobilisation de ces outils et dans la sanction à appliquer aux hommes violents".
 
L'équipe de Monique ORPHE
Députée de la Réunion
-6ème Circonscription-
 




1.Posté par Philippe le 03/04/2017 18:32

Arrêtez de vous plaindre madame, votre CDD prend fin bientôt, deux femmes déja sur St Denis, se sont faites massacrer par leur EX, êtes -vous au moins allée les voir ? pour rappel une à St François convalescenece, et l'autre dame à Bellepierre samedi. arrêtez de faire l'hypocrite avec vos blablas, nous les sans-dents du chaudron on vous attend sur le terrain .....

2.Posté par Simandèf le 03/04/2017 21:03

ça ressemble plus à de la récupération politique qu'à de la compassion.

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 03/04/2017 22:47

*Et il faut toute une "équipe" pour pondre ça ?

*Une singerie de plus...

4.Posté par tonton le 04/04/2017 05:16

Récupération.
C'est regrettable que certain(e)s député(e)s cherchent n'importe quel fait divers pour se faire un image.
Je suis aussi bien contre de la violence, homme/femme, femme/femme, homme/homme, comme femme/homme, etc. mais je ne vais pas envoyer un communiqué de presse en ciblant uniquement un type de violence.

Pourquoi elle en a besoin? Rien d'autre à faire dans la journée? Rien d'autre de positif dans son agenda?
Je suppose que c'est ça le problème: elle a gachi 5 ans - que les jours de la paye elle n'a jamais raté.



5.Posté par sophie le 04/04/2017 06:48

c a chacune de vos apparation que je me sent violenter de voir ce qui reprensente la gente feminine en politique. D'accord pour la parité mais pas la politoque bouche trou et des discours a deux balles

6.Posté par Tanguy Proquo le 04/04/2017 16:04

Chère Madame la députée, vous auriez du regarder la chaîne local Télé Kéol vous auriez pu écouter et regarder les initiatives prises par l'équipe de " Elles Marchent " avec Prisca Ollivier comme référente et Hélène Coddeville comme porte parole. Débat dans la droite ligne d'Emmanuel MACRON prônant l'égalité réelle des femmes vis à vis des hommes avec une tolérance Zéro pour les auteurs de maltraitances à l'encontre de leurs épouses et autres femmes en général. De même a été évoqué la différence de salaire de -20% en moyenne au détriment des femmes ce qui est une discrimination des plus négative, surtout pour un travail égal une qualification égale et avec l'égalité des diplômes. La femme a deux journées en une, elle doit travailler, puis une fois rentrée à la case doit faire le ménage, aider aux devoirs des enfants, faire la cuisine et de plus, être dispo pour le mari ayant une idée précise derrière la tête...Au moins avec Emmanuel MACRON ces femmes auront enfin l'impression de ne pas être que des nainaines reproductrices...Chère Monique Orphée vous avez le N° de Prisca, ne vous gênez pas elle vous fera bon accueil j'en suis certain..

7.Posté par KUNTA KINTé le 04/04/2017 16:29

Monique Orphé réagit ... continue à s'enfoncer et elle n'en a même pas conscience

Monique Orphé , Je m’aime !!!,

8.Posté par Laurent le 04/04/2017 18:38

Récupération à fond !

9.Posté par Marc le 04/04/2017 19:57

Elle n'a vraiment plus rien à dire , il faut croire qu'à la Réunion tous les hommes battent leur femmes à l'écouter.
Qu'a t-elle fait pendant 5 ans ? Li sorte dan trou aujourd'hui! Celle qui n'aime pas habiter le même quartier que les sans dents du Chaudron.

10.Posté par Juju974 le 04/04/2017 22:46

A voir sa mine, on n'a vraiment pas envie de la battre.
On dirait qu'elle l'a déjà été, juste avant la photo.
Serait ce un SOS de sa part?
Pauv dépitée

11.Posté par JSR le 05/04/2017 09:16

Là vraiment ça vole bas.. j'essaye la plupart du temps de m’arrêter à l'article qui donne de bons éclairages, sur des questions qui concernent la Réunion.. On sent bien les élections, mais ce n'est pas la peine d'être aussi haineux, un peu de respect pour la république, il s'agit tout de même d'une députée.. Le message qu'elle fait passer est important et le sujet gravissime.. Puisque l'on est en campagne, j'aurai pu faire une réponse sur un ton un peu ironique : " C'est sûr qu'il vaut mieux donner des millions d'argent public à sa femme ! " Mais même pas, le sujet ne vaux pas que l'on descende au fond de l'égout.. Continuons à parler de ce problème, soyons sûrs que dans notre petit monde machiste ce n'est certainement pas "qu'un" argument électoral..

12.Posté par admirateur974 le 05/04/2017 09:46

Oui les Femmes ne sont pas la propriété de leur conjoint. En effet ils sont des individus que l'ont doit respecter. Un jeune me disait dernièrement ma copine c'est ma propriété, si je lui dit tu ne sort pas elle ne doit pas sortir. Je lui est répondu que celle-ci n'est pas ton esclave et qu'elle à le droit de faire ce qu'elle veux ce n'est pas à toi de lui dire de ne pas faire si pas faire sa. Les violences intra familiale sont un fléau à la réunion déjà 5 femmes tuées par leur conjoint, 1500 plaintes pour violences auprès des Commissariats et des Gendarmeries je suis bien placé pour le savoir car faisant parti du réseau VIF au travers d'une association féminine. La condition féminine n'est pas facile, pas d'égalité de traitement de salaire pour une même compétence Femmes Hommes. Pas de récupération de la part de Madame ORPHE car elle aussi milite contre les violences faites aux femmes et s'implique à l'Assemblée Nationale pour lutter contre ses violences

13.Posté par Vincent le 05/04/2017 09:47

Mme ORPHE a raison de dénoncer ces situations dramatiques. Ces violences sont inacceptables et doivent toujours être condamnées avec vigueur. Courage aux victimes et à tous ceux qui oeuvrent pour les aider à éloigner leurs bourreaux.

14.Posté par polo974 le 05/04/2017 17:40

c'est sûr qu'avec l'aide de la région (650 euros de subvention à une assoc, comparé aux 650000 euros pour les surfeurs), il ne fait pas bon être une femme à la Réunion...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes