MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les femmes et les enfants d'abord


Par Gilette Aho - Publié le Jeudi 2 Novembre 2017 à 11:02

Les femmes et les enfants d'abord
Le journal télévisé de France 2 nous ramène chaque soir à l’état de la planète. Très souvent pessimiste, quelquefois optimiste, nous ne sommes jamais impassibles face à certains faits.
 
Hier soir (le 1er novembre) un reportage montre Margaux, une jeune femme de 27 ans, entourée de ses trois enfants : 6 ans, 3 ans et 5 mois. Elle avait rejoint l’EI en 2013, en emmenant avec elle sa fille de deux ans, depuis et comme tant d’autres, elle a découvert l’envers du décor. Que faire ? Reculer ? elle a tenté une fois : ce fut l’échec. Contrainte d’épouser des soldats sous peine de rester isolée dans une pièce, elle a affronté la réalité de là-bas. Jusqu’au bout. Devenue mère de deux autres enfants et comme toutes les mères du monde, elle s’est accrochée à eux.

Un enfant est une promesse de bonheur.

 A l’issue de la guerre, Margaux est lucide… elle le dit, elle l’assume : punissez-moi…pas mes enfants…

Et comme toutes les mères du monde, comment ne pas être émue à sa situation ?

L’heure n’est pas au questionnement : pourquoi elle a fait ça ? Encore moins dans le jugement : elle n’a qu’à assumer ce qu’elle a fait…

L’heure n’est pas non plus au « pardon des offenses » ou encore « séparer le bon grain du l’ivraie » puisque certains élus crient haut et fort que nous avons des racines chrétiennes…

L’heure n’est-il pas de tendre la main à cette jeune femme ? Lui dire : nous allons t’accompagner, faire grandir tes enfants avec toi et te remettre sur les rails de la vie…

Certains ironiseront : puisque tu as eu l’idée, pourquoi tu ne les prends pas chez toi…

Relever quelqu’un qui est tombé, soigner un être blessé n’est ni affaire de religion, de politique et encore moins à l’auteur de l’écrit.

La France, pays des droits de l’homme, n’a ni de leçon, ni d’exemple à donner. Juste tendre la main à Margaux et à ses trois enfants ! Tu reviens  à la maison et nous trouverons une solution !
 
 
Suivez le Zinfos Blog de Gilette Aho.




1.Posté par MICHOU le 08/11/2017 11:50

Oui Gilette d'accord avec toi, mais Margaux avant de partir avait une famille et un entourage avec qui elle devrait déjà reprendre la communication. Ces enfants, avant d'être pris en charge par la société et l'Etat ont besoin de reprendre racine, de réintégrer une histoire interrompue et que leur mère reprenne son histoire là où elle l'avait laissée.
C'est à ce prix qu'elle se construira l'avenir qu'elle veut avoir.

2.Posté par Fidol Castre le 13/11/2017 15:11

Petits serpents deviendront grands.

Nous n'avons pas à tendre la main à Margaux et à ses enfants. Elle a choisi son camp. Qu'elle y reste.

Si elle ne sentait pas le vent tourner, elle serait heureuse du triomphe de sa secte sanguinaire. Mais comme les Russes sont en train de les dégommer, elle veut retourner dans la mère Patrie ? Les Français doivent lui dire : NON !

Il n'est pas question de mettre nos enfants en danger en accueillant les serpents qu'elle a élevés.

3.Posté par Fidol Castre le 14/11/2017 22:28

Que faire des enfants bourreaux ? TV Libertés pose la question.

4.Posté par yabos le 17/11/2017 18:00

Sans aucune ironie madame, je vous invite à les accueillir chez vous. Il es facile de faire la morale à bon compte, c'est à dire sans donner l'exemple . vous nous tiendrez au courant de l'accueil et de l'amour que vous aurez consacrés à cette famille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes