Société

Les "expropriés du tram-train" en colère

Nouveau coup dur pour les "expropriés du tram-train" au sujet d’un recours qu’ils ont intenté en mai 2008 devant le tribunal administratif. La date de l’audience a été avancée, à la grande stupéfaction des habitants.

Mardi 17 Février 2009 - 16:41

En mai 2008, les personnes menacées d’expropriation par le projet du tram-train intentent un recours devant le Tribunal administratif concernant la déclaration d’utilité publique.

Une procédure toujours en cours et qui dure… "Il y a eu enquête publique de mars à février 2007. Nous avons alors intenté un recours en mai 2008 devant le Tribunal administratif. La Région a mis 6 mois pour déposer son mémoire de réplique, en novembre 2008, puis à la mi-janvier la préfecture a suivi".

Aujourd’hui, on leur annonce que la date de l’audience a été avancée au 5 mars. "Les raisons ne nous ont pas été communiquées. Notre avocate a tenté ce lundi de demander un délai de 30 jours. En vain", expliquent Idriss Dessaï et René Vitry, habitants de la rue Gilbert des Molières, à Saint-Denis.
Or, les "expropriés du tram-train" comptaient sur l’enquête parcellaire en cours, qui se termine fin février, pour préparer leur réplique.

"Un délai pour la Région, et nous?"

"Le tribunal considère-t-il qu’il a tous les éléments en main pour juger cette affaire? Nous ne comprenons pas cette décision hâtive et prématurée de fixer cette audience. Nous ne bénéficions pas des mêmes délais que la Région alors que nous n’avons jamais fait trainer la procédure", explique l’un des habitants.
La Région a pour projet de commencer les premières démolitions courant avril. Serait-elle pressée? Il est vrai qu'en 2010 il y a des échéances électorales et que la Région souhaiterait mettre en circulation le tram-train en 2013", insiste Idriss Desaï.

La résistance semble grossir encore. A Saint-Denis, à la Possession, à Saint-Paul et à Sainte-Marie, des citoyens veulent dénoncer les irrégularités du projet. Une association de la Montagne a découvert le mois dernier que son terrain était aussi sur la sellette.

"Ce qui nous arrive, peut vous arrivez demain", tentent d’expliquer les deux voisins devenus amis, cette affaire aura au moins eu ce mérite de tisser des liens…

Enfin, aujourd’hui les "expropriés du tram-train" ont souhaité répondre aux accusations qui leur sont faites quant aux propositions de relogement de la Région: "Nous n’avons jamais refusé de négocier avec la Région quant à un éventuel relogement, nous avons rempli l’enquête sociale. Mais après des années de combat acharné, nous souhaitons désormais avoir toutes les données en main pour pouvoir discuter. Par exemple, le tracé final du tram-train que la Région refuse de transmettre expliquant que certaines informations ne sont pas encore figées et certaines", regrette René Vitry.

Dommage pour un projet qui a coûté quatre années d’études et plus d’un million d’euros, justement pour présenter le meilleur tracé…
Melanie Roddier
Lu 873 fois




1.Posté par Inquiète pas le 17/02/2009 18:33

Les histoires de délai n'ont pas d'importance. Le tribunal s'est déjà fait sa religion depuis le temps.
Et à mon avis Verges y risque de boire le bouillon.
Ti l'avocate chinoise là lé kadiamb

2.Posté par papapio le 17/02/2009 18:42

Le Tribunal Administratif ne pourra admettre de statuer sur ce dossier, sans que soit versé tous les éléments de tracé définitif. La région ne dispose pas d'un droit de construire étendu à l'ensemble des communes. Le tracé est défini en gabarit et en recul constructif connu. Ces pièces doivent être fournies à toutes les parties. l’enquête parcellaire en cours reste un argument utilisable, même non communiqué, qui doit être redemandé devant la cours et cette demande notifiée au greffe. Ce faisant, à défaut qu'elle soit prise en compte à l'audience, elle pourra faire l'objet d'appel.

3.Posté par tatie danielle le 17/02/2009 22:39

pourquoi le juge avance t-il la date d'audience?est-ce une pression hierarchique?...c'est le pouvoir de la region en somme!...la raison du plus fort................

4.Posté par MoA le 18/02/2009 00:21

Après avoir été exploiter par les blancs colonisateurs, nous voilà opprimer par le créole qui a réussi. Et après ça, ces élus vont encore expliquer aux gérants comment négocier dans l'entreprise, comment il est important de toujours maintenir le dialogue social.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie