Société

Les exilés de l’ordonnance Debré : Une tache plus qu’honteuse sur notre Histoire !

Mercredi 7 Novembre 2018 - 16:06

Notes de lecture :


Michel Debré, ici aux côtés du Général de Gaulle en visite à La Réunion (Photo : Jean Colbe dans "C'était hier" de Daniel Vaxelaire)
Michel Debré, ici aux côtés du Général de Gaulle en visite à La Réunion (Photo : Jean Colbe dans "C'était hier" de Daniel Vaxelaire)
Il est des traces impardonnables de notre Histoire réunionnaise, des traces infamantes, humiliantes, que la repentance la plus sincère ne parviendra jamais à oblitérer. D’ailleurs, de repentance officielle, il n’y en eut jamais et les enfants des victimes attendent toujours. Je veux parler de l’esclavage ; des Enfants de la Creuse ; et, de ce qui nous intéresse ce jour, Les Victimes de l’Ordonnance Debré de 1960.
 
Deux ouvrages, que les passionnés ou simples curieux de notre Histoire, vont acquérir d’urgence, viennent de paraître aux Éditions Orphie : "Les Exilés de l’Ordonnance du 15 octobre 1960", de Monique Payet-Le Toullec ; et "Le cahier de Nelly", de Nelly Barret.
 
Deux livres différents mais complémentaires
 
Le premier, « Les Exilés… », narre de A à Z toute l’affaire, depuis l’arrêté du premier Ministre Debré jusqu’à ses ultimes conséquences. Ce n’est pas un roman, ce n’est pas une biographie, ce n’est pas un essai historique. C’est un compte-rendu fidèle, quasiment jour pour jour, heure par heure, de ce qu’a été le drame de ces 13 bannis de notre République.
Le 15 octobre 1960, Michel Debré, alors premier Ministre du Général, remet en vigueur un décret du 4 mai 1946 stipulant que « les Hauts-Commissaires peuvent… ordonner le retour en métropole de tout fonctionnaire ou officier… » Ni une ni deux, 13 enseignants ou fonctionnaires d’État sont aussi sec « virés » en France métropolitaine !
 
Les motifs cachés de cette ordonnance sont limpides. Debré est un « impérialiste » au sens étymologique, un farouche partisan du maintien de « l’empire » colonial français. Lequel est alors très vaste malgré la perte récente de l’Indochine. Madagascar est indépendante depuis 1959. Debré tient à « sauver » ce qui peut encore l’être et, pour éviter à la « mère-patrie » de se faire laminer un peu plus, décide de foutre à la porte des départements et territoires tous ceux susceptibles de menacer l’hégémonie gauloise en outremer français.
 
On ne sait trop bien comment De Gaulle a pu laisser passer cette « loi scélérate » : deux ans plus tard, il avalisait les Accords de Genève. Debré, ennemi de cet « abandon » de l’Algérie, présentera plusieurs fois sa démission au Général, qui la refusera plusieurs fois avant d’y consentir. Pour Debré, De Gaulle était « un traître à la souveraineté française ». 
Monique Payet-Le Toullec revient sur tous les détails de cette honte, sans rien omettre.
 
Ce livre est donc une mise au point sans concession, mais c’est aussi un ouvrage militant, qui doit donc se lire comme tel. En outre, le livre bénéficie d’une très riche iconographie, avec photocopies des textes législatifs, titres et « UNES » des journaux de l’époque, photographies des 13 exilés concernés. Répétons-le, il s’agit de l’oeuvre d’une militante communiste qui pense et écrit comme telle.
 
Je dois avouer que moi, anti-communiste « primaire et viscéral », comme ils disent… l’ai apprécié au plus haut point.

Nelly, raconteuse émouvante
 
J’avoue aussi que j’ai beaucoup aimé « Le cahier de Nelly », qui fera désormais partie de ma bibliothèque personnelle. Il s’agit de la même histoire, mais vécue de l’intérieur par une femme qui fut une exilée ès-qualités parce qu’elle et son époux, militants communistes, enseignants, se retrouvèrent du jour au lendemain en région parisienne… où ils se trouvaient déjà en vacances.
 
Le récit de Nelly Barret m’a particulièrement ému parce que j’y ai retrouvé mon enfance, en l’air là-bas « dans l’ fond’ Russeau La Rivir’ ». Nombre de souvenirs que j’ai narrés dans « Souvenirs… » sont là, semblables à quelques virgules près. On prend un immense plaisir à cette lecture car l’auteure manie un français parfait. On y chercherait en vain le plus petit solécisme, le moindre barbarisme. C’est l’empreinte des meilleurs. Quant au style, R.A.S. J’en veux pour preuve cette simple annotation : « Des pêchers habillent les jardins tout doucement sortis de leur léthargie ». C’est-y pas joli ?
 
Si vous m’accusez de nostalgie, je vous dirai : c’est vrai. Outre les anecdotes d’une enfance faite de dénuement MAIS de bonheur (j’ai vécu la même), je retrouve au fil des pages des noms qui m’ont été et me restent chers.
 
Gervais Barret lui-même… Il fut 1er adjoint de mon ami le docteur Christian Dambreville, maire socialiste de Saint-Louis. Ma mère, la délirante Justy, m’a dit les meilleurs relations que elle, femme de droite, entretenait avec Gervais. Il tenait certainement par-dessus tout à élever le niveau d’instruction et d’éducation de notre jeunesse car toutes les demandes de Justy, directrice du collège des filles du Ruisseau, étaient satisfaites dans la journée ! Elle a précisé, et je me fais un plaisir de le rapporter, qu’elle eut de bien meilleures relations avec le communiste Gervais Barret qu’avec un futur maire de Saint-Louis, l’innommable Jean Fontaine, grossier, vulgaire, ne jurant que par la force et dont la devise (il me l’a un jour balancé en pleine gueule) était : « Si on n’est pas avec moi, on est contre moi ! » Élégant, non ? Quel humanisme !
 
Une époque trouble
 
Dans le récit exhaustif de madame Payet-Le Toullec, un juste hommage est rendu à Roger Payet, président de droite du Conseil général, qui s’est élevé CONTRE cette ordonnance, ce qui lui a valu d’être farouchement détesté par ses amis de même obédience.
 
Mon papa, Jules, a eu droit au même honneur… Il était alors le plus jeune conseiller général. Un matin, se rendant à Saint-Denis, il tombe sur Mario-Porno, conseiller général de Saint-Leu. La voiture de Mario était en panne, en fonction de quoi mon Papa le prit en stop. Tous ses amis de droite ne cessèrent jamais de le lui reprocher jusqu’à ce qu’ils le trahissent et qu’il se retirât de la politique.
 
Je vois apparaître le nom de Roland Malet, apprends qu’il était alors journaliste aux Échos et que ce fut grâce à lui que toute la presse métropolitaine fut mise au courant et prit fait et cause en faveur des exilés de Bourbon. Ça ne m’étonne pas venant de lui.
 
Tant qu’à rectifier…
 
Je vois apparaître le nom de Bruny Payet, frère de Nelly, prix d’honneur de sciences au lycée. Rien d’étonnant pour celui qui allait devenir un futur ingénieur de Centrale (ou des Ponts-et-Chaussées ?) L’occasion pour moi de saluer ce très grand visage du syndicalisme réunionnais, un homme qui, au lieu de faire carrière, s’est attaché à défendre les plus démunis, rejoignant en cela notre ami Georges-Marie Lépinay.
 
Mais l’histoire ne dit pas grâce à qui il devint cet ingénieur et ce serviteur zélé des plus pauvres… Il y eut un homme de droite, gros usinier et propriétaire, qui prenait en charge l’avenir estudiantin des fils de colons chez qui il décelait des potentialités avérés. Y compris lorsque ces colons étaient communistes. Il s’appelait Léonus Bénard, c’était mon grand-oncle. Tant qu’à rectifier l’Histoire, autant aller jusqu’au bout.
 
Le constat de Nelly Barret est impitoyable et il l’est jusqu’au bout. Si elle donne une vision très personnelle de « son exil », elle termine en constatant ce qu’il en est de La Réunion d’aujourd’hui. Constat peu honorable. Nous y adhérons totalement.
 
Je relève un point commun entre Nelly et moi : elle a eu, à l’école primaire, des problèmes de mauvaise humeur avec les fractions. Je vous rassure, Nelly : moi aussi.
 
« Le cahier de Nelly »
« Les exilés de l’ordonnance… »
En librairie
Jules Bénard
Lu 3358 fois



1.Posté par L asticot le 07/11/2018 16:34

Sacré Jules, manque jamais une occase d'étaler la liste des pseudo " VIP" et autres "cultureux" péi qu'il a croisé ...lui ou quelqu'un qu'il connait lol.....un jour passé de chez passé, Jules Bénard dit lagazette c'est les carnets de sarah lontan a lui tout seul, sans le Champagne mais avec Larak !

2.Posté par klod le 07/11/2018 16:44

debré , un démocrate ? ces personnes n'étaient pas de "dangereux terroristes" ! juste des réunionnais qui défendaient une certaine idée de la run , meme si on n'est pas d'accord avec eux , honte à cette ordonnance .................... triste debré, étouffant de paternalisme et de nostalgie de l'"algérie coloniale" , . certains aiment , les memes depuis 70 ans ............................

merci M. Bénard , un penchant pour le livre de Monique Payet , fille d'un citoyen réunionnais victime de ladite ordonnance , bien que l'autre livre est plus qu'intéressant également .

on retiendra que le président du CG de l'époque s'était élevé contre cette ordonnance ................. des résistants face à l'ignominie , il y en a à chaque époque de l'Histoire !

3.Posté par Merci Monsieur le 07/11/2018 16:52 (depuis mobile)

On devrait connaître davantage notre histoire pour avancer sereinement. On a eu des héros bien de chez nous et qui souvent ont été oubliés.

4.Posté par laph le 07/11/2018 17:33

L'ordonnance Debré était une chose normale dans le contexte de l'époque.........Comment accepter qu'un parti politique le PCR dont les soutiens se trouvaient à Moscou ou Pékin ( dictatures abjectes) puissent a&vec l'argent de la France entreprendre leurs oeuvres de subversion????? De quoi vous plaigniez vous ; vous qui souteniez les massacres perpétrés, par vos amis MAO ou Polpot ou encore Molotov???????Vous auriez aimé
ce type de régime pour la Réunion????? Alors considérez comme une chance que vous ayez été dans une démocratie car ailleurs vous auriez été au goulag......BRAVO MR DEBRE........

5.Posté par L asticot le 07/11/2018 17:41

Exilés, déportés, bannis, scélérats, esclaves, impérialiste...j'en passe et des meilleures.

De telles outrances sémantiques dans la bouche des sbires de Vergès....qui à l'époque soutenait le soviet, Ho chi Minh,, copinait avec Pol Pot, partait en vacances chez Ceaucescu.....quelle audace !!!

Des millions de morts, déportation au goulag, internement en psychiatrie des opposants, travaux forcés, migrations forcées de peuples entiers, lavage de cerveau de la jeunesse.....voilà ce qui était le quotidien chez les copains de Vergès et qui serait devenu une réalité ici pour les réunionnais si Vergès avait pris le pouvoir !


Que 13 cocos fonx qui violaient le devoir de réserve et crachaient dans la soupe aient été limogés dans un très beau pays au climat tempéré, la belle affaire....on est loin du goulag !

Que des enfants réunionnais dont les parents étaient incapables de s'occuper aient été placés pour leur bien dans une famille d’accueil loin de leur milieu d'origine ( politique se pratiquant alors dans toutes les DDASS de France) ....ce n'est pas la traite des noirs ni l'embrigadement forcé des enfants dans les jeunesses communistes !

https://www.telerama.fr/television/rda-le-mystere-des-enfants-voles-ce-soir-sur-lcp-au-nom-du-communisme,142494.php



Pour qui veut en savoir plus sur Debré et cette période trouble, loin des délires sémantiques de la coco Payet complaisamment relayés par Julot, un ouvrage en ligne.
https://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_1999_num_86_324_3749

6.Posté par klod le 07/11/2018 17:47

pour continuer , bien que cela n'ait que peu d'importance , mon grand-père qui était NON VIOLENT, et que je respectais( blessed, paix à son âme) a été victime de cette ordonnance scélérate ...........

alors le "créole un jour , créole toujours" garde pou zot le debré respire le paternalisme et le "y a bon les tropiques framçaises sous le soleil, ( Tristes tropiques? LStauss ) mais , reste tranquille et ferme zot bouche ....................sinon le patron va envoyer ses troupes et ses ordonnances .................. "

grand merci pour les "infrastructures" de la run ,quand meme , grand merci patron , comme dans toutes les "ex colonies ", ben , les infrastructures du colon et les aides médicales, comme dans chaque colonie de l'"ex empire framçais" ou "communauté française comme l'avait voulu le De Gaulle" ne se substituent pas à la condescendance au mieux , l'arrogance au pire de ces "gens", un classique de l'ambiance post coloniale .................................. .
, du moins, une partie de ces gens . Il y a eu des colons "sympas", respectueux des "natifs" ................... il est vrai .


certains ont aimé ou aiment la période debré : des "supplétifs" ou des "contents d'étre assujettis" , c'est si facile ......................

vive la République ? ou, vive la République ! selon , ou pas .

en souvenir de "mon grand père" , victime de "l'ordonnance debré" , revenu qu'en 72 sur son ILE , grand père qui aimait son "ti péi" , pour les plus cruels abscons et sans mémoire de l'histoire : un salaud de communiste réunionnais !

merci M. Bénard .

7.Posté par klod le 07/11/2018 17:49

post 4 ou "la démocratie que pour certains" ..................... les contents d'eux qui font ce que le monde est ................ depuis la nuit des temps . des simplistes ...............

8.Posté par L asticot le 07/11/2018 17:58

Il suffit de lire les "commentaires" haineux et péremptoires de klod envers "ceux qui ont une certaine idée de la France" ...lesquels n'étant pourtant pas non plus "des terroristes"....lorsqu'il n'est pas d'accord avec eux pour voir que la conception klodienne de la démocratie a été forgée par Staline et Robespierre !

9.Posté par klod le 07/11/2018 18:04

post 4 ou 5 ou les "gro dwa" de droite caricatural ( je sens que la graphie va énerver le dit post4................ y fé ri !) , comme on les aiment : manichéens , tendance "dupont la joie" ................ il en faut , hélas .

"créole un jour , créole toujours , mais ferme ton gueule créole "............ na un portail , (en souvenir??????????) pou le debré sur sindni ( oups!) ............... coté la route y descende la rivière sindni , coté "les rampes Ozoux" ............... y remonte dans l'Histoire .........................

détak baro , ouve portail et pendille la "clé" !!!!!!!!!!!!!!!!!! merci debré , merci patron ............................

10.Posté par klod le 07/11/2018 18:04

post 4 ou 5 ou les "gro dwa" de droite caricatural ( je sens que la graphie va énerver le dit post4................ y fé ri !) , comme on les aiment : manichéens , tendance "dupont la joie" ................ il en faut , hélas .

"créole un jour , créole toujours , mais ferme ton gueule créole "............ na un portail , (en souvenir??????????) pou le debré sur sindni ( oups!) ............... coté la route y descende la rivière sindni , coté "les rampes Ozoux" ............... y remonte dans l'Histoire .........................

détak baro , ouve portail et pendille la "clé" !!!!!!!!!!!!!!!!!! merci debré , merci patron ............................

11.Posté par klod le 07/11/2018 18:11

post 8 : mon bon , ou voyez vous de la haine ?????????????? c'est vous qui "transpirer" la haine !

danton ou robespierre , staline ou trotsky , menchévik ou bolchévik , poujade ou Mendés France , le lefegvre dit "monseigneur" par certains et la marion le pen-maréchal ou les humanistes républicains ..................


c'est vous qui transpirez la haine , mon bon , et sa pue !!!!!!!!!!!!!!!!!!.

vive la République , content d'être créole réunionnais , français , européens et citoyens du monde

et vous, mon bon , hormis votre haine , content de quoi ?

12.Posté par Marc le 07/11/2018 18:28

4. Pardon mais j'ai une difficulté importante avec cette approche de la démocratie.

Ces gens n'entreprenaient pas "des oeuvres de subversion" avec l'argent de l'Etat, jusqu'à preuve du contraire. Ils étaient fonctionnaires d'Etat, faisant leur travail pendant les horaires de celui-ci et ayant, en dehors de ces horaires, une activité militante. Avec la même logique, on considèrerait que par exemple le fait que Gilbert Annette, élu PS de Saint-Denis, soit un ancien cadre de L'Oréal signifie que l'argent de L'Oréal a servi à soutenir le PS à La Réunion.

Quand on est en démocratie, les gens ont une liberté d'opinion, fussent-ils fonctionnaires. Ils sont libres d'adhérer à des partis politiques et associations, d'y militer et de se présenter aux élections. Sans quoi c'est l'équivalent du patron d'entreprise qui ordonne à ses salariés de voter pour un parti politique précis...

En revanche, ils ont également un devoir de neutralité et à ce titre se doivent de 1°) ne pas faire ce militantisme dans le cadre de leur activité professionnelle et 2°) ne pas se servir de leur activité professionnelle pour légitimer leur prise de position militante. Si Debré soupçonnait qu'ils se servent des moyens de l'Etat ou de leur temps de travail pour faire du militantisme politique, c'est à une sanction disciplinaire et/ou un licenciement auxquels il devait procéder. Voire une plainte au pénal.

13.Posté par klod le 07/11/2018 18:29

"L'ordonnance sera tout de même abrogée le 10 octobre 1972 après sa condamnation par le Conseil d'État. Ce jour-là, Aimé Césaire déclare à la tribune de l'Assemblée nationale : « La vérité, c'est qu'on a profité de la guerre d'Algérie pour introduire une législation d'exception dans ces territoires d'exception qui sont peu à peu redevenus ce que le législateur d'autrefois, plus franc que celui d'aujourd'hui, appelait les vieilles colonies. » et l'asticot qui nous parle du "devoir de réserve " ...............

ferait mieux de prendre un "rapala" ( pour les connaisseurs en pêche) plutôt qu'un asticot

ce "commentateur" inique dit "l'asticot ", un bon vieux du "bon vieux temps des colonies " : " .Que des enfants réunionnais dont les parents étaient incapables de s'occuper aient été placés pour leur bien dans une famille d’accueil loin de leur milieu d'origine ( politique se pratiquant alors dans toutes les DDASS de France) ....ce n'est pas la traite des noirs ni l'embrigadement forcé des enfants dans les jeunesses communistes "..............................

il peut continuer en applaudissant les "cliniques du dr moreau" avortant à qui mieux mieux ces salauds de pauvres des "tropiques ".............. ..................

chacun appréciera le post 5, nostalgique du "bon vieux temps" .................. " maréchal , nous voilà ? " , il en faut , one by one .............................

14.Posté par Samwinsa le 07/11/2018 19:31 (depuis mobile)

La France, pays des droits de l'homme....français de France.

15.Posté par L asticot le 07/11/2018 19:54

Le dialogue des civilisations est impossible. Les "rencontres historiques" entre des peuples que tout sépare se soldent toujours par l’asservissement d'une culture par celle qui est la plus technologiquement développée. Dans ces conditions, il vaut mieux que les peuples se côtoient sans se rencontrer...
lévi Strauss




Je savais klod xénophobe, partisan des frontières, adepte de un peuple= un territoire, replié sur lui même, profondément hostile aux migrations et au métissage.....militant du droit des peuples autochtones à vivre sans colonisateurs....mais de là à faire la promotion des théories d'auteurs aux idées d’extrême droite sioniste je suis sidéré !




Sinon klodo, ça a pas du être si terrible que ça la métropole pour pépé puisqu'il y est retourné de son plein gré en 2012 y rejoindre la famille !!!

Et comment le papa de pépé qui était un russe tsariste fraîchement importé à la Réunion a t'il réagi quand son fils a choisi le bolchevisme, s'est il senti trahi ??

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Gamaleya

16.Posté par klod le 07/11/2018 20:14

merci de votre honnêteté citoyenne post 12, tout est dit . heureusement qu'il y en a de vrais citoyens !

17.Posté par L asticot le 07/11/2018 20:22

12 Les devoirs des fonctionnaires
Les fonctionnaires ont des garanties au regard du droit en contrepartie ils ont des obligations.

Cf Obligation de réserve

https://concours-fonction-publique.publidia.fr/actualites/fonction-publique/les-devoirs-des-fonctionnaires





13 kes ki t'arrive mon klodo, toi qui milite pour l'avortement ???

Faudrait le réserver à ces vilaines femmes blanches riches , t'es plus d'accord si ça concerne les tropicaux et les pauvres ???

18.Posté par L asticot le 07/11/2018 20:25

Oui Klodo, Aimé Césaire...celui qui fait le pitre sur Canal, est copain avec le fils sarko et prend trop de coco ??

Un grand monsieur, assurément et une fierté pour les Martiniquais !

19.Posté par klod le 07/11/2018 20:29

et selon l'asticot , Lévi Strauss serait "auteurs aux idées d’extrême droite sioniste !"............ cela rappelle le vieille antisémitisme de le pen père , "l'asticot" doit donc avoir un certains âge, certains vieillissent mal , tout en haine ..............

20.Posté par laph le 07/11/2018 21:02

A KLOD........cessez donc de regarder l histoire en y melant vos petites souffrances familiales.... d'un coté des millions de morts de vos héros ( staline, pol pot, Mao etc ) et de l'autre M DEBRE et quelques déplacés d"office pour complot contre la nation.........Vous voyez la différence??? Et je dis MERCI DEBRE encore et encore de nous avoir débarassé de ceux qui nous promettaient le bonheur de la dictature du prolétariat!!!!

21.Posté par Vergès..prit es tu là ? le 08/11/2018 01:27

Le Debré a fait halpaguer et virer manu militari ces 13 cocos qui complotaient contre l'Etat !

Bon ok ! Mais là ou a été mauvais c'est qu'il laissé filer la tribu Vergès qui en matière de militantisme bolchévique tendance stalinienne à brillé par sa frénésie anti-coloniale : soutien au FLN, copain d'Ho Chi Minh, fan de Pol Pot, adepte de Ceaucescu et autres délires .... bref ils n'étaient pas les derniers à vomir leur haine sur l'Etat français qui d'un autre côté les entretenait grassement !

Tout en traitant de fascistes tous ceux qui ne se pliaient pas leurs délires quitte parfois à jouer du révolver pour dégager le chemin !

Debré aurait du finir le boulot !

22.Posté par @ klod le 08/11/2018 07:14 (depuis mobile)

Un avis cher klod sur les près de 100 millions de morts du communisme ?
Le pauvre A. HITLER était un petit joueur à côté d''''un tel massacre !
Heureusement qu''''il y a eu un DEBRÉ, sinon notre île serait devenu comme CUBA, grand merci merci DEBRÉ !

23.Posté par jean-richard bennala@ le 08/11/2018 09:26

@ poste 20 debré une verrue pour la réunion combien de marmailles se sont suicidés en France dans la creuse avec ces conneries comme il est facile de taper sur les colonies , un député poubelle ce débré s'il aimait tant la réunion il fallait aider la réunion pas déplacer des petits noirs pour repeupler la creuse , comme c'était un grand courageux il aurait pu prendre des petits blonds aux yeux bleus pour repeupler cette France profonde avec son ordonnance poubelle il jouait au roi à l'île de la réunion il fallait penser comme lui être de son parti sinon c'était mutation d'office , debré ne sera jamais un grand politicien un raté en France.

24.Posté par L asticot le 08/11/2018 09:51

22 Tout à fait surtout quand on connait ce que fit Jacques le globe trotter, surtout au Cambodge !

Le film de Barbet Schroeder sur Jacques Vergès est un chef d'oeuvre, on y voit toute l'abjection et l'hypocrisie du personnage !


Qui à Zinfos connait Boudarel ??? Juste pour avoir une idée de ce que ça peut donner quand on laisse la main libre à un fonx coco....il faut connaitre ce personnage !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Boudarel

25.Posté par L asticot le 08/11/2018 11:53

Bon ben on en sait bien plus sur le troll klod grâce à sa vantardise lol


Pas vraiment un ti kaf la misère ni un opprimé ...lignée européenne, du grozozo noble et tsariste pour granpépé, le Portugal comme racines pour granmémé.....un pépé fonx au pur look zoreil, apparatchik du PCR qui choisit d’étudier en métropole puis d'y finir sa vie au milieu de ses enfants.

Pépé Boris aura l'intelligence de rompre avec le marxisme en 1980, un effort intellectuel bien tardif quand même, mais mieux vaut tard que jamais !

On attend le même éclair d’intelligence de son petit fils klod, qui en 2018 continue à polluer les forums réyonés de son bolchevisme le plus abject !

Espérons juste que pour la paix de la mémoire de l’ancêtre tsariste et du pépé repenti communiste la larve klod saura enfin devenir papillon !

http://ile-en-ile.org/gamaleya/

26.Posté par L asticot le 08/11/2018 12:05

23 comme c'était un grand courageux il aurait pu prendre des petits blonds aux yeux bleus pour repeupler cette France profonde



Si tu connaissais la France et son histoire tu saurais que la politique de la DDASS a été appliquée partout en France, délocalisation, éloignement et rupture avec la famille peu importe que tu la couleur des cheveux et celle de la peau.

De nombreux ch'tis ont été placés dans le sud, à la campagne, chez des agriculteurs parlant un patois qu'ils ne comprenaient pas.

En Suisse aussi, même politique...de petits germanophones se retrouvaient dans des familles francophones, loin de chez eux, et ont retrouvé leur famille des décennies plus tard..

Faut arrêter de croire bêtement que le Réunionnais a toujours eu droit à un traitement particulier et désavantageux....surtout quand ce sont des gauchistes qui te le disent.

27.Posté par L asticot le 08/11/2018 12:28

13 nostalgique du "bon vieux temps" .................. " maréchal , nous voilà ?



Pétain était radical socialiste, et son gouvernement à Vichy un copié collé de celui du Front Populaire.

N'étant pas gauchiste, je ne saurais contrairement à toi regretter ni cette époque ni cette clique de gauchistes.


Mes idées me porteraient plus vers Londres, près des premiers fidèles de De Gaulle, qui en Juin 40 ne voyait autour de lui que "la synagogue et la cagoule" ( juifs alliés à l’extrême droite).....quand la gauche à Vichy dans le même temps copinait honteusement avec le cousin national socialiste et préparait les lois antisémites.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2006/12/09/quand-le-pcf-negociait-avec-les-nazis_843769_3224.html

https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/12/10/tv-quand-la-gauche-collaborait-1939-1945_5227582_1655027.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_paradoxe_fran%C3%A7ais

https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/12/03/tv-quand-l-extreme-droite-resistait_5224002_1655027.html

28.Posté par Marc le 08/11/2018 13:24

17. Pardon mais vous ne semblez pas comprendre en quoi consiste le devoir de réserve des fonctionnaires.

Le devoir de réserve du fonctionnaire n'interdit en rien une activité militante, ce qui serait contraire à toute une litanie de droits fondamentaux (liberté d'expression, d'association, d'opinion, ... ) . En revanche, il impose au fonctionnaire une mesure dans ses propos publics de manière à ce qu'il ne porte pas atteinte à la dignité de sa fonction (ce qui concerne principalement les hauts fonctionnaires: préfets, ambassadeurs, ... ) et ne perturbe pas le fonctionnement du service (à ce titre, elle sera particulièrement sévère quand il s'agira de critiquer sa propre administration ou une avec laquelle on travaille régulièrement. Ainsi un attaché de préfecture pourrait se voir sanctionner pour avoir exprimé une opinion sur une collectivité du ressort de sa préfecture. Exception à ce principe: les personnes qui s'expriment dans le cadre de fonctions syndicales ou politiques disposent d'une plus grande marge de manoeuvre pour leur permettre de remplir ce mandat.) . A ce titre, il faut noter que le juge sera d'une particulière sévérité pour quelqu'un qui profite de sa fonction pour légitimer une position publique: par exemple, la tribune de l'avocat général dans l'affaire Sauvage semble pour le coup manquer à cette obligation puisqu'il utilise la légitimité que lui a conféré cette fonction pour exprimer une position publique personnelle sur une affaire dont il était partie prenante.

Le simple fait, pour des fonctionnaires, d'être militants communistes n'est donc absolument pas suffisant pour invoquer le devoir de réserve. Encore faudrait il qu'ils aient utilisé cette fonction pour justifier leurs positions et/ou qu'ils aient attaqué directement leur administration.

29.Posté par Jean Rigole le 08/11/2018 15:07

Debré c'est pas celui qui avait vu rouge lorsqu'une femme malbaraise s'était présentée en sari pendant une de ses réunions politiques à la Réunion ?

Il parait qu'il aurait demandé à ce que cette dame quitte la salle, sinon c'est lui qui s'en va !

Pas visionnaire pour un sou cet homme !

S'il voyait maintenant le Dipavali de son mentor Virapoullé, avec toutes ces femmes en sari, il se retournerait dans sa tombe...

Saris de toute les couleurs, d'Inde du nord, d'Inde du sud, portés aussi bien par les Indiennes que par les autres communautés, yabes, Cafrines, Zoreilles,..., même si sur ces dernières ça ressemble plus à du mardi-gras qu'à un vêtement...

Le sari un vêtement indien qui ne va que sur les Indiennes. Drapées dans leurs saris, elles ressemblent à des Déesses ! Les autres n'ont qu'à aller se rhabiller !

30.Posté par L asticot le 08/11/2018 15:37

28 si si j'ai très bien compris d'ailleurs c'est moi qui t'as expliqué que ça existait lol


Tu peux étant fonx faire de la politique, t'exprimer tant que tu restes dans le cadre républicain. (lequel est très vague)

Mais adhérer à un parti extrémiste et totalitaire c'est déjà limite....alors quand ça devient militer ouvertement puis reprendre la phraséologie coco sur l'état colonial patati patata tout en se faisant nourrir par celui ci ça ne passe plus.

Si en tant que fonx en parlant tu nuis à l'Etat...ou que tu sers insidieusement les intérêts d'un autre état ( URSS ) tu as franchi la ligne jaune.

Idem dans le privé. Si en tant qu'employé de l' Oréal je milite dans un groupuscule anti Loréal...ou que sers les intérêts d'un concurrent....c'est la porte direct, pas un simple limogeage !



Dernièrement un super haut gradé de la gendarmerie a fait une déclaration maousse sur la délinquance qui a embarrassé Taubira.....il a été limogé direct et j'ai pas vu le PCF manifester en sa faveur ou le qualifier d'exilé !


https://www.valeursactuelles.com/politique/apres-avoir-critique-la-politique-de-taubira-le-numero-3-de-la-gendarmerie-mis-au-placard

31.Posté par L asticot le 08/11/2018 16:09

28 Le simple fait, pour des fonctionnaires, d'être militants communistes n'est donc absolument pas suffisant pour invoquer le devoir de réserve. Encore faudrait il qu'ils aient utilisé cette fonction pour justifier leurs positions et/ou qu'ils aient attaqué directement leur administration.



Le nombre de fonx militants cocos à cette époque était très largement supérieur aux 13 incriminés, comme toujours ce sont les grosses têtes et les grandes gueules qui ont trinqué pour faire passer un message aux autres.






Tout agent public doit faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles.

Cette obligation ne concerne pas le contenu des opinions (la liberté d'opinion est reconnue aux agents publics), mais leur mode d'expression.

L'obligation de réserve s'applique pendant et hors du temps de service.

Le manquement au devoir de réserve est apprécié par l'autorité hiérarchique au cas par cas.

Ce devoir s'applique plus ou moins rigoureusement selon :

la place dans la hiérarchie, l'expression des hauts fonctionnaires étant jugée plus sévèrement,
les circonstances dans lesquelles un agent s'est exprimé, un responsable syndical agissant dans le cadre de son mandat bénéficie de plus de liberté,
la publicité donnée aux propos, si l'agent s'exprime dans un journal local ou dans un important média national,
et les formes de l'expression, si l'agent a utilisé ou non des termes injurieux ou outranciers.
Cette obligation impose aussi aux agents publics d'éviter en toutes circonstances les comportements susceptibles de porter atteinte à la considération du service public par les usagers.




Les cocos sont des extrémistes, outranciers, incapables de faire preuve de retenue, de mesure ou de réserve.....toujours là pour cracher dans la soupe.....c'est donc étonnant qu'il n'y ait eu que 13 exilés.


En plus de la réserve, il y a la partialité.

Combien d'enseignants et de journalistes employés de service public.....et soumis à une obligation de partialité....transforment encore de nos jours leur salle de cours en petite usine de propagande, ou font de France Inter une caricature de média gauchiste impunément ??





29 Il parait qu'il aurait demandé à ce que cette dame quitte la salle, sinon c'est lui qui s'en va !


Il parait......c'est du ladi lafé ça, pas une info, pas un fait établi....mieux vaut se taire que de publier ça camarade.

32.Posté par jean-richard bennala@ le 08/11/2018 17:48

l'asticot tu devrais te faire prophète tu as la science infuse tu es remarquable formidable , nous sommes des couillons mais je te demanderai de prendre contact avec un des enfants de la creuse pour qu'il t'explique le marthyr , débré était un député de la réunion à 13000 kms de la France il avait un pouvoir de décision ici et c'était au début des années 60 je suis assez grand pour lire et comprendre les gauchistes je les connais pas , et j'en suis certain jamais debré aurait jouer de la sorte avec des métropolitains, un proverbe bien créole tortue y connait son zerbe,debré n'était pas un saint la preuve une carrière de raté en France. il fallait penser comme lui et dire amen papa debré la vérité elle est là. bon à chacun sa lecture et d'en tirer des conclusions

33.Posté par Fundisantim le 08/11/2018 17:53 (depuis mobile)

« plus qu''honteuse».........,!!!!!!
PUTAIN!!! Ça pique les yeux ton orthographe gars!!!!!!!!
Si tu veux être crédible ...fais un effort...si possible !!!!

34.Posté par klod le 08/11/2018 17:55

l'asticot ou .................. la droite diiiiiiiiire ................... rien de nouveau depuis les années 60 dans la tete de "ces gens" ....................... il est vrai que debré était un nostalgique de "l'algérie framçaise" tendance oas et corvée de bois et sac ..................... la grande vision de la "démocratie debréiste façon mac arthy" ................

la France , et c'est tout à son honneur, nous apprend que le respect de chacun fait partie de l'adrénaline d'un patriote ................. chez les zasticots et suiveurs , c'est pas évident ..................

vive debré ? grand constitutionnaliste , certes, mais piètre démocrate , qui a atterrie à la run , par dépit , n'ayant plus assez de voix pour être élu dans l'HEXAGONE . ................. et non par choix .............. De Gaulle a du dire "ouf" en voyant ce poids s'"exiler" dans un lointain "DOM" ...............

35.Posté par L asticot le 08/11/2018 18:24

32 ,debré n'était pas un saint la preuve une carrière de raté en France.


Quel rapport entre la Sainteté et la réussite ?

Au vu de son CV qualifier Debré de raté c'est franchement comique.

Je crois que tu lui en veux surtout pour avoir participé à la mise au point de l'opération Torch, et avoir avec les américains mis une fessée aux blédards marocains qui voulaient rester allemands.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Debr%C3%A9


Pour ce qui est des maltraitances et des DASS, je te conseille moi aussi de parler avec un ex enfant ch'ti placé dans le sud, ou un suisse germanophone placé en zone francophone....eux aussi y ont eu le droit, c'est ainsi que ça se passait (malheureusement) à l'époque et le traitement des réunionnais n'a pas été différent de celui des enfants métros ou suisses.....donc tu as dit une énorme bêtise ( une fois encore) en parlant d'enfants blonds aux yeux bleus (sic) qui auraient été épargnés !


https://www.ledauphine.com/haute-savoie/2018/03/28/les-enfants-places-scandale-de-l-histoire-suisse

36.Posté par L asticot le 08/11/2018 18:54

Le martyr d'un enfant zoreil qui a été placé à la DDASS à l'époque ou ça ne rigolait pas.

http://claudecotard.e-monsite.com/pages/historique-newsletter/la-ddass.html

J'ai vécu, ballotté de nourrice en nourrice sans la moindre compassion humaine, ni pour le gosse que j'étais ni pour les nourrices qui m'ont accueilli pendant 3 années.

Placé ensuite dans une "maison", à la campagne, une fondation dirigée par un prêtre, sous tutelle de l'Assistance Publique, 12 années, avec leurs cortèges de douleurs, de discipline quasi-militaire, de peur, mais aussi, quelques fois de joies, moments si rares qu'on les oublie plus vite que les autres.


Lire aussi la rubrique commentaires....

Bonsoir, je viens de découvrir par hasard ce site et je suis ravie de voir que quelque chose est dédié aux gens comme nous, mais qui le sait? Je n'oublie pas mon abandon a l'âge de 5 ans et le silence de l'adass sur les maltraitances. Il est vrai que payer des "parents nourriciers" pour maltraiter des enfants, ça ne s'ébruite pas!!. Et il y aurait plein de choses a dire, mais pour l'instant je ne connais pas le site, alors je m'arrête la pour aujourd'hui. Amitiés




Pour finir, associations des victimes de la DDASS et de l'ASE....car ça continue de nos jours même s'il y a du mieux depuis les années 60

http://les-anciens-de-la-dass-ou-ase.wifeo.com/

https://aavase.wordpress.com/

37.Posté par L asticot le 08/11/2018 18:59

l'asticot tu devrais te faire prophète tu as la science infuse tu es remarquable formidable


Attention, tu vas blasphémer, ton souverain M6 risque de ne pas aimer !

Je me contente juste de ne rien prendre pour acquis et de vérifier mes infos avant de poster.

Si tu avais la sagesse de faire pareil tu te serais pas mis la honte en affirmant qu'aucun enfant blanc aux yeux bleus ait jamais été maltraité via la DDASS.....

38.Posté par L asticot le 08/11/2018 19:53

34 .. il est vrai que debré était un nostalgique de "l'algérie framçaise"



Il y a pas que lui, il y a qu'à voir depuis le divorce avec l' Algérie que quasiment tous les enfants, petits enfants, arrière petits enfants franco algériens voire de nos jours les algéro algériens préfèrent que Papa France ait la garde de la progéniture, et font tout pour venir vivre en France.



Si on compte bien dans cette histoire, quasiment tout le monde regrette le gâchis de" l'indépendance" algérienne ( par indépendance comprendre mise sous tutelle de Moscou) sauf quelques apparatchiks cocos qui persistent contre toute évidence à ne pas voir que l' Algérie du FLN est pays dictatorial, quasiment en faillite, malgré de grosses ressources en gaz pétrole dont les dividendes vont direct dans la poche des copains du Klodo.

Franchement à moins d’être simplet ou d'avoir eu la cervelle lavée dès l'enfance par une famille communiste (suivez mon regard ), je ne vois pas comment on ne peut pas regretter l' Algérie française ou l'Indochine.

39.Posté par jean-richard bennala@ le 08/11/2018 20:19

l'asticot va te renseigner le village s'appelle guéret dans la creuse je n'arrive pas à comprendre la logique de debré être noir à 7 ans se faire déporter , beaucoup de suicides et des adultes placés dans les asiles à vie tu trouves logique et beau ce travail? , je n'ai pas son niveau d'études certes mais plus de cœur , la politique à debré il fallait repeupler la creuse il fallait le faire avec des gens de France qui connaissent la mentalité et la culture d'un pays l'asticot des gamins âgés entre 7 et 9 ans pour moi ce n'est pas à faire et pour le maroc on en reparlera un jour du respect pour mes ancêtres l'asticot debré reste et restera une m..... à mes yeux . la maltraitance fait mal je vous l'accorde .L'asticot renseigne toi sur les petits réunionnais de la creuse une affaire d'état et tu verras que ton cher debré qui jouait au caid à l'île de la réunion et à paris ? .

40.Posté par la gitane le 08/11/2018 22:28 (depuis mobile)

la France on l''aime .....ou on la quitte ! ainsi soit-il...


41.Posté par Perplexe le 08/11/2018 23:48

Mi croit pas que même les chiens admirent votre bondieu, Debré.
On dirait que la haine du réunionnais coule à flots, dans votre sang ,n'est ce pas asticot ?

42.Posté par jean-richard bennala@ le 09/11/2018 08:13

@ poste 40 pour l'aimer il faut tout accepter ne rien dire un doigt ou je pense ma gitane

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter