Education

Les étudiants de médecine contraints de poursuivre leurs études à Bordeaux

Vendredi 20 Mai 2011 - 18:04

Direction la Gironde pour les étudiants de médecine l'année prochaine. Le conseil d'administration de l'Université a délibéré hier sur l'organisation de cette filière, il n'y aura pas de troisième année à la Réunion à la rentrée 2011. A terme, la quasi-totalité de la fac de médecine pourrait être implantée dans le Sud de l'île.


Les étudiants de médecine contraints de poursuivre leurs études à Bordeaux

Hier très tard, le conseil d'administration de l'Université a délibéré concernant l'organisation des études de médecine. En principe, il était prévu que la troisième année soit ouverte dès la prochaine année universitaire. Finalement, les quelques 70 étudiants inscrits cette année en deuxième année vont devoir rallier la faculté de Bordeaux pour poursuivre leurs études. Ils ont donc appris ce matin qu'ils ne seront pas à la Réunion mais en Gironde l'année prochaine.

Concernant la première année, il serait convenu qu'elle soit partagée entre le Sud et le Nord, les étudiants devraient pouvoir suivre cette première année sur les deux campus.

Enfin, la deuxième année serait transférée dans le Sud. A terme, selon plusieurs sources, c'est d'ailleurs dans le Sud que la "fac de médecine" devrait être implantée. Tout est encore au conditionnel puisque la poursuite des études de médecine à la Réunion dépend de la création du CHU et donc de la fusion des deux hôpitaux de Saint-Denis (CHD) et du Sud (GHSR). Personne ne souhaite se positionner publiquement dans ce dossier très sensible. Mohamed Rochdi aurait même demandé de conserver confidentielles les décisions prises lors du conseil d'administration de l'Université.

On sait que beaucoup de responsables politiques "sudistes" souhaitaient obtenir au minima le partage des études de médecine entre les campus Nord et Sud. Au final, ils pourraient donc rafler la quasi-totalité de la filière, ce qui pourrait faciliter le vote du conseil de surveillance du GHSR pour la fusion avec Saint-Denis (le 25 mai prochain). Évidemment, il ne s'agit que de spéculations puisqu'on ne sait pas encore comment vont réagir les médecins et les enseignants concernés par ce changement de cap ; Certains qui résident à Saint-Denis ne vont peut-être pas voir d'un bon œil que les cours soient presque intégralement dans le Sud.
Lilian Cornu
Lu 5726 fois



1.Posté par Dionysien le 20/05/2011 19:08

Je propose un tirage au sort !

2.Posté par cimendef le 20/05/2011 20:37

Sur une ile minuscule on aurait pu avoir un vrai campus centralisé et vivant mais c'est sans compter sur les politiciens à courte vue qui veulent tous avoir un bout de campus dans leur commune. Le résultat c'est un campus éclaté et une organisation incohérente. Pourquoi ne pas installer une filière à Mafate !!!!!
Nous avons deux aéroports distants de moins de 70 km , une université éclatée dans le nord et le sud en attendant les demandes des communes de l'est et de l'ouest.....Certains veulent même un port dans l'est !!!! pauvre île à la dérive....

3.Posté par Josie le 20/05/2011 21:01

Et bien tant mieux. Coupe un peu zot nombril et allez voir un peu ce qui se passe ailleurs. Cela ne vous fera pas de mal. Et vous reviendrez avec une grande expérience...

4.Posté par citoyen le 20/05/2011 21:03

bon article qui résume donc la situation.
Sud ou Nord il faut surtout de bons professeurs!

Ils n'acceptent venir que dans un CHU il faut le savoir, c'est normal, ils vont là où on les recrute avec leur grade!
Que les antagonistes nord sud arretent de polluer ce débat!
Vous n'allez pas me faire croire que les gens du nord ne sont pas hospitalisé dans le Sud,?
Une bonne chose pour les étudiants de découvrir les deux hopitaux... de pointe qui se trouvent sur notre belle ile.

Une bonne décision de l'Université! pour une fois.

5.Posté par Nico97430 le 20/05/2011 21:22

Et toutes ces années pendant lesquells nous avions du, nous les sudistes, aller a St. Denis pour nos études, sans université ds le sud! Chacun son tour!!! Alors arrête pren toute pou zot

6.Posté par P1 le 20/05/2011 22:30

Un minimum d'intelligence svp. Les nordistes ne se plaignent pas d'aller à st pierre ou tampon mais surtout qu'on soit prévenu par la PRESSE avant d'être prévenue par la fac. On est manipulé personne ne nous dit rien et ils prennent des décisions FIN MAI pr la rentrée prochaine. On est des PIONS, des CHIENS ds l'histoire. On doit rien dire et accepter de devoir changer tout nos plans de vies car OUI l'étudiant à partir la fac a UNE VIE qu'il essai tant bien que mal d'organiser. Les demandes de bourses : c'est trop tard. Toutes les aides : c'est trop TARD. CE N'EST PAS UNE BONNE DECISION.

7.Posté par tingmax le 20/05/2011 23:54

p1 à raison le problème ici n'est pas le fais de bouger... dans le sud ou dans le nord... Les décisions sont prise quand les étudiants sont en vacances et surtout quand les organismes d'aides ont terminer leurs inscriptions en ligne.... La fac sur ce coup à très mal agit...et ce n'est pas la meilleur solution... certains vont se retrouver sur le carreaux.... J'ai des amis de lettres modernes dans le sud qui voit du jour au lendemain leur fillières fermer pour allez dans le nord alors qu'ils avaient prévus de garder leurs logement pour la rentré 2011...... soyons sérieux Rochdi et Lemaire... une belle bande de branlot et je ne parle meme pas de ces politiciens ou autres élus totalement à coté de la plaque.... bref....

8.Posté par Noé BABET le 21/05/2011 08:50

noe974
Finalement que nos enfants poursuivent leurs études en Métropole ... ça a du bon de changer d'air pour voir la vie ailleurs ...rester tj à la Réunion n'est pas bon pour la santé , le moral ....les connaissances ....on devient renfermé , "gaga" ....

9.Posté par REBELLE le 21/05/2011 09:24

Noé Barret en vous je reconnais un parent préssé de voir ses enfants se barrer de chez soit. on appelle cela des parents indignes;

10.Posté par Ba-bête à manger du foin le 21/05/2011 14:49

DSK, la Fac ou la teneur du sucre en alcool, c'est toujours la même chose : des gens qui semblent concernés (P1 ou d'autres) et qui normalement sont d'un niveau intellectuel élevé (pour la Fac, c'est mieux) incapables de faire un mél autrement que blindé de fautes.
Et passent leur temps à pleurer sur une île dont la route qui fait le tour comporte en gros 200 km.
Il y a des coins en Métropole où il n'y a ni Fac, ni trains, ni quoi que ce soit et obligent nos jeunes à "s'expatrier", les étudiants qui ont envie de réussir s'en accommodent, bien que ce ne soit pas toujours simple, et réussissent, malgré les contraintes.
Et dont l'esprit s'ouvre parce que confronté à une différence qui les enrichit. Parents "indignes", réagissez, vos enfants ont tant à apprendre ailleurs que le cocon familial ne peut leur apporter!
Il faut qu'ils vivent, qu'ils volent de leurs propres ailes, c'est pas pour autant qu'on les laisse tomber

11.Posté par Gabriel Lebreton le 22/05/2011 06:54

C'est la meilleure chose qui puisse leur arriver. Gabriel Lebreton.

12.Posté par P1 le 22/05/2011 18:07

Bravo pour ta réparti " Ba-bête à manger du foin ". Ta réponse sur les fautes d'orthographes enrichi vrt le débat.
Plus sérieusement, l'intellectuel que tu es n'a mm pas pris la peine de lire les commentaires. Les étudiants sont dans la merde, certains songent à redoubler pcq leur parents ne peuvent pas assumer financierement un départ non prévu. Faire ses études ailleurs est un plus c'est vrai. Mais pas quand on apprend trois mois avant la rentrée, qu'on va devoir passé toutes ces vacances dans la paperasse, pas quand on annonce à nos parents qu'ils vont devoir se serrer la ceinture. C'est un réel imprévu pr ttes les familles. Certes pour certains ça ne pose aucun problème, avec un compte en banque a toutes épreuves. Cette décision va mettre certains sur la paille. Mais l'argent n'est pas le seul problème. Toute l'année on leur a faire croire qu'il resterait , ils avaient des projets, certains avaient trouvé du boulot pour les vacances, d'autres avaient prévu un voyage qu'ils vont devoir annulés. Bref, ils ont une vie qui a été chamboulée du jour au lendemain. Toi qui es si irréprochable, pardonnes mes fautes d'orthographes et utilises ton cerveau pour comprendre ce que les étudiants sont entrain de vivre. En espérant que ton esprit soit apte à la réflexion et à la prise de conscience.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter