Education

Les étudiants de l'UNEF vont écrire à Valérie Pécresse

Mardi 3 Mai 2011 - 07:42

Les étudiants de l'UNEF ont rencontré Mohamed Rochdi, le Président de l'université de La Réunion. Ils ont notamment abordé la problématique du financement de l'université et l'avenir des filières dans le Sud. Ils veulent maintenant écrire à Valérie Pécresse pour que l'état prenne en compte le surcoût lié à l'éloignement de l'Europe.


Les étudiants de l'UNEF vont écrire à Valérie Pécresse
A en croire les étudiants de l'UNEF, l'entretien qu'ils ont eu avec le président de l'université, Mohamed Rochdi , était "accueillant". Une "rencontre productive", confie Émeline Vidot, la secrétaire générale du syndicat étudiant.

Ensemble, ils ont débattus des sujets qui les préoccupent comme les modalités d'examen et la fameuse "2ème session". Cette seconde chance de valider une année universitaire n'est pas la seule revendication de l'UNEF puisqu'ils militent également pour "les semaines de repos obligatoires pour les révisions".

L'avenir des filières dans le Sud

Un des sujets importants de l'entretien concernait la dernière polémique liée au projet de suppression de certaines filières universitaires dans le sud. Jeudi dernier, le conseil de l'université se serait prononcé pour le transfert des filières de lettres modernes et d'histoire à Saint-Denis. La géographie serait dorénavant au Tampon, notamment pour les deux premières années de licence.

En d'autres termes, les étudiants du Nord, souhaitant faire une licence de géographie, seront obligés de venir au Tampon pour les deux premières années de la licence. A l'inverse, les étudiants du Sud devront "monter" à Saint-Denis pour l'histoire et les lettres modernes.

Il faudra attendre la décision finale du conseil d'administration de l'université, le 19 mai, pour connaître l'avenir de ces filières.

"L'université de La Réunion manque de moyens"

Quoi qu'il en soit, elles ont du plomb dans l'aile, elle seraient trop chères. Pour résumer son problème, le président de l'université a abordé l'épineux dossier du financement. "L'université de La Réunion manque de moyens", a t-il dit aux étudiants venus le rencontrer.

D'après ses propos, la distance avec la métropole créerait un surcoût qu'il aurait évalué à 3,7 millions d'euros par an. Selon le témoignage des étudiants, Mohamed Rochdi regretterait que ce surcoût ne soit pas compensé par l'état.

Le nouveau président de l'UNEF, Stéphane Maillot, semble avoir été convaincu par Mohamed Rochdi :"C'est le manque de moyens qui l'oblige à recentrer les formations. Dans un contexte particulier, il faut des moyens particuliers. L'université de La Réunion ne ressemble à aucune autre", a t-il expliqué pour justifier sa demande de moyens financiers de l'état plus conséquents.

L'UNEF a décidé d'écrire à Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche afin de dénoncer cette situation. Ils souhaitent plus de moyens et que la ministre vienne à La Réunion pour qu'elle constate elle-même les particularités d'une université française à 10.000 km de l'Europe...
Lilian Cornu
Lu 1789 fois



1.Posté par Olivier le 03/05/2011 07:31

L UNEF récite son catéchisme dicté par Rochedi...rien de bien étonnant.
Valérie PECRESSE a d'autres chats à fouetter que ces huluberlus.

2.Posté par ptit crick le 03/05/2011 11:37

il suffisait de regarder les défilés du 1er mai pour voir de quel coté penche la balance
pour certain ils ont jamais cotisé une journé jamais connu les douleurs d un patron
et font partie les manipuleurs a criés leur doléances et se sont eux qui manipuler
la misère des autres et comment voulez vous que le travailleurs de base viennent
manisfester si ses politique sont déjà a leur coté hors se sont eux meme qui baffou la république

3.Posté par narko974 le 03/05/2011 13:54

ah bon ils savent écrire à l'UNEF?

4.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 03/05/2011 13:06

Vous pouvez toujours lui écrire, vous verrez ce que c'est qu'une réponse "de normand"...
Disons que si vous commencez vôtre lettre par :
"dans le cadre des sauvegardes des seuls droits des Femmes" étudiantes.......
vous avez beaucoup plus de chance d'être entendus... pour les garçons et les hommes, désolé, vous sortez du cadre de ses prérogatives et priorités électoralistes de Mme...
et c'est pas Rochdi et ses renoncements aux États Généraux de "l'Outreau Mère, "qui dira le contraire...

5.Posté par uop le 03/05/2011 15:50

Il y a pire le C.R.P.E à bac +5 .J'aurais préféré voir l'UNEF se battre à ce sujet hélas ils n'ont rien fait contre cette réforme

6.Posté par martin le 01/05/2012 15:41

Vous avez le délire des grandeurs a L'UMP ! Votre arrogance vous a coulé, vous êtes trés désagréable à entendre ! on ferme la télé ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter