MENU ZINFOS
Société

Les étudiants de STAPS "dégoûtés"


Les étudiants de la filière STAPS (Science et Techniques des Activités Physique et Sportives) ont récemment appris que le nombre place en Master allait être réduit l’année prochaine, limitant encore plus l’accès à une formation pourtant déjà très demandée.

Par - Publié le Mercredi 20 Mai 2020 à 20:25 | Lu 44932 fois

"C’est comme si on avait gravi une montagne et qu’elle s’écroulait lorsque l’on arrive au sommet", s’énerve Malika*, étudiante en L3 STAPS. Elle et ses camarades de promo ont tout donné pendant trois ans pour atteindre leur objectif de devenir professeur d’EPS. Malheureusement pour eux, l’INSPé (anciennement IUFM puis ESPE) a décidé il y a peu de réduire la capacité d’accueil du Master éducation motricité pour l’année prochaine. 

Ce parcours qui permet de passer le concours pour devenir enseignant passe de 30 à 25 places l’année prochaine. Une réduction que les 90 étudiants actuels de L3 devront se partager avec les redoublants de Master. "L’année dernière, nous avions déjà demandé une augmentation du nombre de places. Nous souhaitions que le Master soit scindé en deux entre les L3 et les redoublants de Master" regrette Olivier* qui souhaite aussi intégrer ce parcours. C’est finalement l’inverse qui s’est produit. "Il justifie ça à cause du Covid-19", regrette-t-il.

En fait, l’étudiant pense plutôt que ce choix est la conséquence de la mauvaise gestion de la filière par l’INSPé. "Depuis 2-3 ans, la qualité du Master n’est plus ce qu’elle était. Des postes sont vacants, mais pourtant toujours assurés par des intervenants de passage. Il n’y a pas de référent en Master, c’est un professeur qui assure cette fonction gratuitement", indique Olivier avant d’ajouter que "les professeurs et les élèves sont motivés, mais c’est l’INSPé qui bloque tout".

Toujours selon Olivier, entre la crise sanitaire et les histoires personnelles, le nombre de redoublants devrait être plus grand cette année. Il estime qu’une dizaine d’étudiants actuellement en Master vont repiquer cette année, ne laissant qu’une quinzaine de places aux 90 prétendants de L3. 

"J’ai encore un peu d’espoir, mais je suis dégoûtée. Depuis un mois, on doute. On ne nous prend pas en compte, je trouve ça aberrant. Nous sommes déboussolés" se désespère Malika. Selon elle, plusieurs de ses camarades pensent à redoubler la L3 pour espérer une meilleure chance l’année prochaine et d’autres pensent tout simplement à changer de voie. Certains tenteront de s’inscrire en métropole, avec toutes les difficultés que cela génère, sans aucune garantie d’être accepté dans un STAPS métropolitain. 

Pour l’instant, les courriers et pétitions des étudiants n’ont rien donné. "Les réponses sont soit sans intérêts, soit inexistantes" affirme la jeune femme, "je souhaite qu’il y ait une cohérence entre le problème et la solution".

En attendant un éventuel changement favorable, c’est la boule au ventre que les étudiants se rendront devant le jury de sélection pour le Master lundi 25 mai.

*Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 20/05/2020 20:27

Des postes sont vacants, mais pourtant toujours assurés par des intervenants de passage

On appelle ça des sacs à dos

2.Posté par MôvéLang le 20/05/2020 20:49

Bonne nouvelle ! il faut supprimer tous ces métiers inutiles, juste là pour faire de la figuration, on a besoin de créer de la richesse , laissons l'EPS aux faignants, ils n'ont qu'à prendre des cours privés.

3.Posté par Temet le 20/05/2020 21:50

À part ça il n’y a personne pour corriger vos fautes d’orthographe?? Franchement ça fait mal aux yeux...

4.Posté par Simonzèf le 20/05/2020 21:52

Une voie de branleurs, formés à rien foutre et payer hautement ! Très bonne décision...

5.Posté par klod le 20/05/2020 22:16

"Depuis 2-3 ans, la qualité du Master n’est plus ce qu’elle était. Des postes sont vacants"


et oui depuis " 2-3 ans" , ca fait long pour "réagir"...……………. de la lourdeur du système …………….. triste système.

6.Posté par La vérité vraie... le 20/05/2020 23:02

Demandez à Madame la directrice de cabinet du president de l'Université, candidate à Saint-Louis. Qui suit les dossiers depuis son congé de campagne ? Quel bilan depuis sa prise de fonction ? C'est un avertissement pour les Saint-Louisiens crédules...

7.Posté par Les chercheurs de la recherche en pleine quête le 20/05/2020 23:03

La filière staps, depuis les années 2005, met tout ses efforts autour de la "recherche "(ça paie les maîtres de "conf", sorte d'étudiants qui n'ont jamais quitté l'université, pour exercer dans le vrai monde). Donc des "chercheurs", comprenez une "élite d'intelligence de la motricité" , qui déclinent depuis des lustres des foutaises articulées autour des thèmes comme celui trouvé sur le net =
"Étude de la construction du sujet enseignant lors de la situation tutorale dans le cadre de sa formation initiale : une étude de cas à partir d’un modèle d’enseignement de type coteaching"

Et ben, pendant ce temps, les recrutés viennent de métropole 😂

8.Posté par Jp POPAUL54 le 20/05/2020 23:38

Cela fait plusieurs années qu'il en est ainsi...
Le choix de filiaires saturées portent bien souvent les candidats dans les choux.
Mais les meilleurs ne semblent pas s'en plaindre !!

9.Posté par Kifkif le 20/05/2020 23:53

« limitant encore plus l’accès à une formation pourtant déjà très demandé. »
En l’espèce il faut écrire DemandÉE.
Cordialement

10.Posté par Speedy Gonzales le 21/05/2020 03:49

Goute comme tout domoune . La région néna la gouvernance, allé voir a zot

11.Posté par @bigboss le 21/05/2020 05:14

Quand on voit le nombre d, échecs...

12.Posté par zarzuela le 21/05/2020 05:07

Ah???par ce qu on redouble???en master??c quoi leur pb???

13.Posté par tantine le 21/05/2020 07:21

vu l'état des marmailles obèses ou maigrichons, asthmatiques, diabétiques, allergiques et cie, nourris au cocktail cot/monster et au panini gratiné thon maïs enfilé devant la ps4 il faudrait un plan d'urgence pour changer les habitudes et inverser la tendance pour leur faire aimer le sport et prendre soin de leur santé..

14.Posté par fox le 21/05/2020 07:28

Ça va c'est juste 5 places, 25 ou 30 ça change pas grand chose, dans tous les cas faut bosser à fond en staps, ils sont très nombreux pour très peu de places, et s'ils s'y mettaient, ils n'auraient pas peur, au lieu de passer leur temps à fumer et boire en soirée 3 ou 4 fois par semaine !! Je le sais j'en ai fréquenté, je peux même donner des noms !! Saoulant ces nouvelles générations, jamais contents qui ne glandent rien et veulent toujours tout sans lever le petit doigt....

15.Posté par lorema le 21/05/2020 08:24

Movélang , va te faire suivre et soigner l'EPS existe depuis des lustres " Mens Sane en corpore sano " prends ça pou toi !

16.Posté par Tipoul le 21/05/2020 08:58

STAPS la filière qui attire tous les branleurs du lycée comme le miel attire les mouches .Par ailleurs , c'est de loin la matière la plus inutile ( qui s'est soucié de la continuité pédagogique en EPS pendant le covid 19 ? ) et qui comporte le plus d'agrégés , cela coûte un bras à l'état . C'est donc une très bonne chose

17.Posté par Onizuka le 21/05/2020 09:36

Courage... ils prennent les redoublants car ils ont plus de chances de "réussir" au concours et donc gonfler les stats de La Réunion...

18.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 21/05/2020 09:42

@4.Posté par Simonzèf le 20/05/2020 21:52

+ 1⃣0⃣0⃣ pour vous :)

Effectivement 90% des étudiants en STAPS choisissent cette voie pour ce gratter le Q

19.Posté par DSLAW le 21/05/2020 10:45

C’est pour réserver quelques places à quelques corrompus.

20.Posté par neandertal le 21/05/2020 12:35

J'en connais ils se la pètent et ont un niveau de subtilité digne du pangolin...

21.Posté par Samoussa974 Jambon-Fromage le 21/05/2020 14:39

C'est grave quand je lis les commentaires de certains qui pensent que STAPS c'est une filière pour les "gratteur d'ki" ... J'aimerais bien vous y voir vous ! Vous ne passeriez même pas la 1ere année ! Oui certains font ça pour ne rien foutre et c'est comme partout, en histoire, en langue, en science et je pourrais continuer longtemps. Je sais pas si vous êtes au courant mais STAPS c'est la filière du sport et de l'EPS et donc, de la santé ... on ne fait pas que boire et fumer toute la journée comme le dit "fox". Bien au contraire, si on veut être performant dans notre domaine, on peut encore moins se le permettre que les autres. De plus, dire que c'est un "métier inutile" (MôvéLang) c'est du foutage de gueule ... quand on regarde le taux d'obésité et de diabète en France ou pire encore, A LA REUNION, c'est scandaleux ! Donc non l'EPS n'est pas une matière inutile Tipoul, par ce que pour réduire nos dépenses dans la santé, le sport est une des meilleures solutions.

22.Posté par UnSTAPSien le 21/05/2020 14:46

En tant qu'étudiant STAPS, en formation comme ces L3, pour suivre la même voie, je trouve cela aberrant et désolant de voir de commentaires aussi négatifs sur cette filière. Les étudiants se battent pour avoir leur place en Master et ils se trouvent démunis quand on leur octroie si peu de place pour le nombre considérable d'étudiants en L3 - Éducation et Motricité.
En réponse directe à MôvéLang, à PIPO ou à Tipoul (pour ne citer que vous) on ne gratte pas notre cul, on n'est pas les "branleurs" du lycée. Il faut arrêter avec ces amalgames de mauvais oeil alors que ce sont vos enfants qui sont heureux d'avoir leurs heures d'EPS dans la semaine au collège/lycée et ce sont ces même heures qui suivent leurs moyennes, la plupart du temps. Alors à tous ceux qui nous dénigrent, je vous invite chaleureusement à venir en débattre directement à la fac, dans ces mêmes cours de STAPS en L2 ou en L3 et nous verrons bien qui d'entre vous osera de nouveau dire que nous somme des branleurs et que cette filière, qui demande des capacités tant physiques qu'intellectuelles, avec des sciences dures comme plus soft est extrêmement sollicitante à tous points de vue.
Il peu paraître que les STAPSien(ne)s ne font que s'amuser, comme tous les jeunes du même âge en fait, mais la charge de travail est conséquente et quelqu'un qui n'a pas l'intention de bouger son cul à bosser, tant physiquement que pour les matières écrites, n'ont clairement rien à faire chez nous.
Alors à vous qui êtes mauvaises langues, si l'EPS n'est que pour les feignant, je vous suggère de reconsidérer la question et de vraiment savoir si le sport et ici, les études sportives, sont vraiment une histoire de fainéantise alors que les moeurs veulent que faire du sport en est l'exact opposé et que les seuls fainéants sont ceux qui n'en pratique que pour la frime, une fois à l'année, comme vous, je suppose ?! ;)

23.Posté par Stole le 21/05/2020 15:24

Juste pour ceux qui insultent et dénigrent les profs d'EPS sachez d'abord que comme dans tout corps de métier il en existent des bons et des mauvais. Ensuite je trouve cela vraiment stupides comme décisions car étant moi même en staps au tampon je peux vous dire que pour passer la première année c'est un exploit entre le manque de places considérable 750 étudiants pour 500 places en amphi et un seul prof évidemment interdit de s'asseoire ailleurs que sur les chaises, l'équipement sportif qui est mauvais, on doit utiliser la piscine municipale pour les cours mais que si elle est libre, la piste d'athlé qui n'est pas aux normes, le terrain de rugby/foot avec pleins de trous, le système de notations au cas ou on se blesserai à cause de l'équipements sportif...etc...Je pourrais passer des heures a vous parlez de tout les problèmes. Le soucis est le manque de budget que l'université a mais ne redistribue pas correctement, donc quel meilleur moyens que diminuer le nombre de places en master comme ça on dépense moins. On s'est plaint au près de pleins de monde (l'administrations, l'unef, la vice présidente de l'université...etc...). Au bout d'un moment ce serai sympa de nous prendre au sérieux bordel on est pas des gosses on est là pour décrocher nos diplômes et entrer dans la vie active donc donnez nous les moyens de réussir. On est la plus grosse filières au Tampon et on nous met de côté Bref je ne dis pas que l'université et la région ne cherche pas de solutions je dis juste qu'ils ne cherchent pas au bon endroit.
P.S désolé pour les faute.

24.Posté par Étudiante le 21/05/2020 15:55

Hallucinant qu’en 2020 on est encore à prouver la légitimité de notre discipline...

L’éducation physique et sportive permet de sensibiliser les jeunes à la pratique d’une activité physique régulière dans l’objectif de parvenir à prendre leur santé en main (point qui s’avère davantage important en cette période ou la sédentarité à habiter un bon nombres d’entres nous lors de ce confinement). Mais l’EPS est également et surtout une discipline vectrice d’énormément de valeurs (persévérance, coopération, respect d’autrui, entraide etc... et j’en passe). Elle participe pleinement à l’education de nos jeunes et à la formation des citoyens et adultes de demain.
Elle permet à TOUS les enfants quelque soit leurs origines socio-culturelles d’accéder à une culture sportive et artistique commune permettant ainsi de facilité davantage l’insertion dans notre société et de lutter contre les inégalités sociales.

J’aimerai ajouter que les recherches en ÉDUCATION physique et sportive, sont des recherches qui touchent directement les sciences de l’éducation (impliquant de ce fait un vocabulaire spécifique). Ces recherches visent à explorer la discipline, et trouver les solutions pédagogiques et éducatives les plus pertinentes pour tenter de répondre aux problèmes du système actuel ou de le parfaire.

Ainsi, serait-il réellement aberrant de poursuivre ses recherches ?

Pour finir, je rappelle quand même l’objet de cet article qui est de dénoncer la déconsidération de l’INSPé en vers la filière staps et le master MEEF EPS2i. Après de nombreuses réunions, entretiens et courriers (et ce depuis de nombreuses années), l’ultime solution était de passer par la presse écrite pour se faire entendre. Car je rappelle, c’est plus d’une quarantaine d’étudiants par an, en L3, qui se retrouvent télescopés dans d’autres masters, qui optent pour des stratégies de redoublements, ou pire, qui décrochent totalement de leurs études supérieurs... alors qu’ils avaient pour ambition d’intégrer un master qui leur correspondait.
En ce qui concerne le master, cela fait de nombreuses années que nous n’avons pas de responsable pédagogique stable. Ils changent tous les ans à cause des conditions de travail ; enfin quand ils parviennent à tenir un an, sinon c’est souvent moins et on se retrouve sans responsable pédagogique à la période la plus importante de l’année, lorsque l’on passe notre concours. C’était le cas cette année encore.

Alors voilà, je remercie le journaliste qui nous a permis de nous faire entendre.

Désolée si mon message paraît un peu agressif, mais nous nous sentons très offusqués à la lecture de certains commentaires de cet article.

25.Posté par LAMPION le 21/05/2020 16:23

A tous les intellos et demi, retour à la terre.

26.Posté par Devieuxsouvenirs le 21/05/2020 17:42

Au-delà du contenu de l’article,et à l’inverse de la devise écrite à côté de la photo,la lecture donne un tout petit peu ,mais juste un tout petit peu,l’impression d’un langage codé par ses omissions et un ajout,parce que celà donne :s s de s ˋ’ˋ s.

Je précise n’avoir jamais fumé de pétard de ma vie et ne pas être sous l’emprise de l’alcool;juste une dépendance ponctuelle au produit désinfectant vendu en pharmacie depuis le covid.

27.Posté par wtf le 21/05/2020 18:46

Courage aux concerné(e)s : enviés ou maltraités, au fond ce qui est en jeu c'est la méritocratie. Les règles sont édictées à l'avance et là avec moins de poste, c'est compréhensible d'avoir "peur" de ne pas être suffisamment "bon", car un concours veut dire ce su'il veut dire, si vous avez 18/20, c'est super, mais celui qui à 18.25/20, passe avant et c'est aussi cela le mérite. Au final, c'est ce que tous veulent : de la justice sociale. Et l'accès aux meilleurs emplois par la force de ses propres talents et de son mérite etc plutôt que par pistonnage, en est une mesure. C'est ce type de valeur qu'il faut promouvoir et permette aux talents de s'exprimer. Garder le cap face à ce genre de décisions de réductions qui comme dans bien d'autre secteurs, font passer l'humain après des considérations comptables ou logistiques

28.Posté par fox le 21/05/2020 21:34

Eh ho Samoussa jambon fromage, je parle des vrais branleurs (comme yen a partout) , cest eux qui se plaignent du numerus clausus réduit, ils se lancent en staps car c'est pour eux du sport et pas intello, alors qu'ils n'ont rien compris, staps c'est comme médecine, c'est blindé difficile et c'est ceux qu'on voit jamais et sortent jamais qui bossent comme des dingues, et eux sont tranquilles, ils réussiront et finiront prof eps, métier que je respecte et que je pense utile et bien payé. Ceux là, les bons et vrais étudiants staps, ne sont qu'une minorité... La plupart sont des glandus de lycée qui veulent mater des seins qui ballotent et courir pcke c facile et pas intellectuel, ce qui est con et faux je suis d'accord. A vous de vous reconnaître dans le bon groupe.

29.Posté par Francoise Dubrulle le 22/05/2020 06:11

En fait ce gouvernement veut remplacer le STAPS par les éducateurs sportifs de la jeunesse et sport. Moins formés moins payés donc économie.... Et ceux qui disent que c une voie de fainéants c pas pire que philo histoire eco....

30.Posté par PEC-PEC le 22/05/2020 10:45

Un premier commentaire étant passé à la trappe je reviens sur le sujet.
Un de mes neveu est professeur en STAPS dans une université de Normandie, il me le dit lui même seul 1/3 de ses étudiants est réellement concernés par ce genre d'études.
Psycho, STAPS on le sait parfaitement sont des refuges pour étudiants désireux de prolonger après le bac. Le souci principale est l'orientation d'après bac, sachant que les 3/4 de ces bacheliers n'ont rien à faire en fac, il suffit de constater les résultats en fin de première année de supérieur. ( Ce n'est pas la place qui manque dans les fac, c'est les étudiants qui n'ont rien a y faire qui sont trop nombreux)
La catastrophe remonte à Giscard qui a créé le collège unique, tirant un trait sur l'enseignement technique au collège. A partir de ce moment il n’existait plus qu'une seule voie le bac et la fac....On ne peut que constater la catastrophe, avec ces filières sans avenir sans espoir ou pullulent ceux qui n'ont rien à faire là !

31.Posté par patrick le 22/05/2020 14:27

Il faut peut être à un moment leur dire la vérité à ces étudiants, il n'y a et n'y aura plus jamais assez de recrutement par l'EN pour absorber autant d'effectifs. Cest comme pour les COPSY de l'EN créés ex-nihilo pour donner des emplois à une génération d'étudiants que l'on avait fourvoyé en les "parquant" en psycho. Hollande avait mis en place une mascarade des "60 000 enseignants" sur 5 ans qui n'avait jamais été suivi dans les faits (suffit de relever les barres d'admissibilité et d'admission).

32.Posté par Jac le 24/05/2020 09:54

On a plus besoin de maçons et de plombiers que de sportifs !

33.Posté par Geneviève CAUCHEMEZ le 26/05/2020 13:33

Ancienne prof EPS je suis désolée de lire tous ces propos haineux ... Je dois reconnaître que j'étais très surprise de ne pas voir TOUS les étudiants en manifestation ... Question d'histoire ; mon année de sortie il y avait 0 poste au CAPEPS, manifestations parents-étudiants se sont succédées après pour nous 4 années d'études . La lutte a payé; c'est nous que vous auriez pu intérroger pendant les manifestations ...En quelle année suis-je sortie ?

34.Posté par caliocharisma le 26/05/2020 19:24

Certain i devrait revenir à la réalité. Tout le monde l'a fait de l'EPS à l'école et tout le monde l'a vu l'utilité de la chose, une note qui sert à remonte la moyenne. Lé difficile à accepter mais lé comme ça. Pour avoir suivi cette matière dans d'autre pays, le programme d'EPS lé faible. Quoi les élèves i apprends ? à manger équilibrer ? non. Connaitre c'est quoi glucide, lipide, protéine et comment composer un repas équilibre ? non. Apprendre les différents muscle et creer un programme sportif adapté a soi ? non. I fé rien que des sports diverses sans cours théoriques expliquant quoique ce soit. Dans ce cas là, tout le monde i gagne fait ça à l'exterieur. Vaut mieux encore pratiquer dans un club.

35.Posté par Josépaldir le 29/05/2020 15:57

Etudiants STAPS battez vous, vous êtes dans vos droits. J'ai eu moi aussi à mener un combat juridique contre l'université de la Réunion il y a quelques années et aujourd'hui je suis enseignant et m'épanouie dans mon métier. Etudier est un droit. Se battre est un devoir.

Si cela peut vous aider https://www.facebook.com/watch/?ref=search&v=582235742401437&external_log_id=61f48c66-3574-40e1-8639-859e2b30ff4e&q=recours%20master

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes