MENU ZINFOS
Communiqué

"Les entreprises ne sont pas suivies par les banques"


Le collectif contre les abus bancaires 974 reproche aux banques de compliquer la tâche aux entreprises. Le communiqué :

Par Nicolas Payet - Publié le Mardi 7 Avril 2020 à 18:53

"Les entreprises ne sont pas suivies par les banques"
Depuis maintenant 4 semaines, nous sommes dans une période de confinement dû à la crise sanitaire. 
 
Au début de ce confinement, un certain nombre de mesures ont été annoncées afin d'aider les entreprises qui vont se retrouver en grande difficulté pour bon nombre d'entre elles.
 
Le collectif contre les abus bancaires avait fait des propositions afin d’aider, d’une part les entreprises et d'autres part les particuliers pendant cette crise au travers de leurs établissements bancaires.
 
Force est de constater, qu’il y a un double discours entre les déclarations des représentants des banques locales dans l'application des annonces faites par le gouvernement pour les entreprises locales, notamment sur les emprunts et découverts : 
 
1) Bénéficier de prêts de trésorerie garantis par l'état.  Le dispositif a pour but de " faciliter l'octroi par les banques de trésorerie aux entreprises de toutes tailles ".
 
2) Les banques s'engagent à reporter jusqu'à 6 mois le remboursement de crédits d'entreprises sans frais.
 
Ces mesures ne sont en pratiques pas appliquées comme l'avait annoncé le gouvernement. L'objectif étant de sauver notre tissu économique, de sauver donc les petites entreprises, notamment ceux qui travaillent à flux tendu.
 
Force est de constater, que les banques de la place mettent en avant des mesures drastiques, avec un panel de documents demandée aux entreprises afin de pouvoir monter leur dossier de prêt. Il en est de même pour la mise en place de découvert, ou les chefs d'entreprises sont soumis à des refus ou propositions qui ne sont pas en adéquation avec leur demande.
 
Nos entreprises doivent être sauver, les emplois de ces entreprises doivent être sauver.  Notre tissu économique, très tendu, doit être soutenu par les banques et les mesures annoncées par le gouvernement pour cette crise envers les entreprises doivent être suivies sans dévier les consignes.
 
Le collectif contre les abus bancaires interpelle le préfet à rappeler aux banques les propositions du gouvernement en ce sens.
 
Le collectif contre les abus bancaires, appelle l'IEDOM, à faire appliquer ces mesures pour sauver notre économie. 
 
Le collectif contre les abus bancaires, appelle les banques à assouplir leurs conditions de traitement de dossiers et à aider nos entreprises puisque les prêts sont garantis par l'état. 
 
Le collectif contre les abus bancaires appelle les syndicats à accompagner les entreprises dans cette démarche.
 
Nous sommes là dans une guerre sanitaire qui impacte lourdement les entreprises et donc l'économie de notre pays et de notre île. 
 
Les banques doivent être un moteur de soutien et de solidarité à notre économie dans cette crise et non, être un moteur de destruction de celle-ci afin d'éviter une grave crise économique. 
 
Le collectif contre les abus bancaires. 
Son représentant  
Dominique Mardaye 




1.Posté par polo974 le 08/04/2020 12:02

"""Les entreprises ne sont pas suivies par les banques"""

Ohhh, quelle surprise...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes