Courrier des lecteurs

Les entreprises dans le viseur de Gilbert Annette ?

Mercredi 10 Octobre 2018 - 15:40

Après l’annonce du non renouvellement de la subvention de la Mairie à l’association chargée d’animer le centre-ville de Saint-Denis (Quotidien 31/07/2018), voici maintenant que le Maire décide d’appliquer soudainement une délibération de 2015, pour taxer les enseignes des entreprises dionysiennes !

Pour rappel les entreprises en plus des impôts sur les sociétés et la TVA , sont redevable de la cotisation foncière des entreprises, la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, les impositions forfaitaires sur les entreprises de réseaux et la taxe sur les surfaces commerciales.

C’est à se demander s’il n’ya pas autre chose qui se cache derrière ces décisions , qui sont à la discrétion du Conseil Municipal. Il ya donc une volonté réelle de taxer encore une fois les entreprises et avec un timing qui laisse tout le monde perplexe !

En effet, juste un an après les événements de Félix Guyon, nous subissons la fermeture du parking de l’océan, de la fin de l’animation de la ville, d’une politique de stationnement qui pénalise encore et toujours les clients, et pour couronner le tout d’une nouvelle taxe qui vient encore affaiblir les entreprises déjà devenues fragiles.

Il faut construire un Saint-Denis qui donne envie d’entreprendre, en sécurité, et de façon pérenne, qui ne subit pas les aléas de la politique politicienne pour cela nous devons prendre exemple sur nos voisins de l’océan indien qui font de l’entreprise le moyen de tirer la population et les collectivités vers le haut, pour que le développement économique profite à tous !

Or , le développement économique de Saint-Denis et l’attractivité du centre-ville est devenue la cible préférée de la municipalité.
Farid Mangrolia Chef d’Entreprises
Lu 811 fois



1.Posté par Titre racoleur le 10/10/2018 16:23 (depuis mobile)

Rien sur les élues qui profitent de leur situation pour s accaparer une villa de plus de 700 000 euros pour 130 000 euros.

On comprend bien sûr.

2.Posté par GIRONDIN le 10/10/2018 19:39

En même temps, c'est le client final qui paye, pas le commercant.

3.Posté par miro le 10/10/2018 19:40

le Gilbert ne cesse de vouloir faire marcher le tiroir caisse. C'est comme ça qu'il s'est fait gauler et a fini en prison. pauvre homme ..

4.Posté par Devanture du XIX ème siècle le 10/10/2018 22:22 (depuis mobile)

Certains magasins à st denis, leur devanture ressemble plus à des magasins du XIX ème siècle.

Balayez devant votre porte avant.

5.Posté par ZembroKaf le 12/10/2018 11:18

@4 "devanture..."
Ah...bon...vous préférez...les "hangars à consommation" appelés...centre commerciaux insipides..où vous ne pouvez pas négocier une "petite remise" sur les fameux "prix métropole"...que vous retrouvez les mêmes enseignes au Grand Sud/Carrefour ou au Portail et ailleurs...où le week end...il faut être patient pour trouver une place de parking "gratuit" ( à saint denis parking gratuit à partir de 16h...saint pierre gratuit à 17h et le samedi après midi) !!!
je préfère "mon band' zarab" du centre ville (saint pierre par exemple) mi gaigne in ti remise...in retouche gratuite...même si zot magasin lé enkor au XIXème siècle...dans ce cas i fo ou sort en ville...lol !!!

6.Posté par youssef boutrefas le 14/10/2018 23:26

le problème pour les entreprise face aux commune se trouves en amont. car il n y a pas de contrat avant installation. si il y avait une négociation entre le maire qui essaye de tirer vers sa commune la richesse il fera des concessions. et impose aussi des devoirs. si tout a été signé ni le maire ni l’entrepreneur ne peuvent changer sinon ils doivent passé devant la justice . c'est comme un contrat de mariage fait a legere sur la base de l'amour de 18 ans et lorsque il y aura des problème après 20 ans de vie de commune le couple commence a se rejeter la responsabilité. donc le mariage est un contrat devant des tuteurs si le coupe est jeune et ne savent pas ce qu'il va les attendre dans 20 ans après. il faut tout noté devant le juge ou son représentant comme un notaire et se basé sur ce qui font provoqué des ruptures et des divorces.
ce qui retient la femme a sa femme et la femme a son marie c'est un accords noté bien négocié

donc l'entrepreneur ou le riche en s'installant dans une commune doit exiger une signature d'un accord négocié parceque les deux cotés sont en position de force bien que la force penche vers le porteur de richesse il faut au moins lui reconnaitre ses avantages

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2019 - 17:30 Mieux comprendre pour mieux voter

Vendredi 24 Mai 2019 - 16:16 La haine ou la peur