Société

Les enfants de la Creuse arrivés à la Réunion

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:42

Simon, Michèle, Jacques, Arzule et Isabelle font partie des enfants de la Creuse. Arrachés la Réunion pour repeupler les campagnes françaises dans les années ’60, des centaines de petits Réunionnais ont pour certains connu une rude existence, servant de main d’oeuvre à moindre coût.


"Ca va faire 12 ans que je n'ai pas retrouvé mon île, depuis le temps qu'on attendait, je le vis comme une consécration de tout ce qu'on a vécu, de ce qu'on attendait, de toutes les promesses faites depuis qu'on a quitté l'île en 1966. Maintenant que je suis sur mon île je vais profiter au maximum pour aller voir ma famille et visiter, et bien évidemment de profiter du soleil avant de retrouver le froid métropolitain" déclare Michelle.

Au delà de l’émotion de retrouver leurs familles biologiques, pour certains, c’est un parcours du combattant depuis plus de vingt ans pour faire reconnaître leur préjudice. En effet, certains ont été arrachés à leurs familles sans leur accord et n’ont jamais revu leurs proches.

C’est donc le troisième voyage dans ce genre qui est organisé, avec un autre voyage prévu en décembre. Sur place, 10 jours de détente, de retrouvailles, mais aussi de découverte car pour certains ils ne connaissent pas du tout leur île.

Le voyage a cette fois été pris en charge par l'Udaf.





R. Floricourt sur place
Lu 13253 fois



1.Posté par pfffffffffff le 21/10/2017 12:24

quoi zot i attend un dédommagement ....à croire que l'argent efface tout.....! bonne vacances sur l'ile profitez au maximum de votre séjour et arrêt pleurer!

2.Posté par Mami le 21/10/2017 12:47

Bon séjour car vous êtes chez vous ici

3.Posté par j renè le 21/10/2017 17:23

bonne vacance zot tte c comme une 2eme naissance , moin aussi n'aurait pu etre com zot si mon famille tè fè rien à cette èpoque , bonne vacance et que du meilleur po zot

4.Posté par verolia le 21/10/2017 18:01

Post 1

Et vous occupez-vous de vos fesses. Maloki !!
Cordialement

5.Posté par pecosse le 21/10/2017 21:28

L'état est entièrement responsable de ce désastre, et il serai légitime de les aider pour ceux qui souhaite revenir pour une retraite dans leur île natale, de les trouver un petit lopin de terre avec maison pour qu'il puisse profiter du peu de famille qu'il doivent retrouver. c'est un vrai scandale cette affaire.

je leur souhaite beaucoup de courage.

c'est comme le problème d'esclavage qui a existé et qui existe encore sous d'autre forme à la réunion, je suis bien placé pour en parler en temps que petit fils d'esclave pour ne pas dire fils et j'ai que 61 ans. Et des hautes personnalités sont au courant.

6.Posté par mi dit sake mipense le 21/10/2017 21:44

on ne parle que de ceux et celles qui ont "souffert de cet éloignement! et ceux et celles qui s'en sorti en parle t-on? totu ça pour faire des "vagues" de mécontentement!

7.Posté par un observateur le 21/10/2017 21:49

Je rejoins le poste 2.
A poste 1 : il y a un chien qui est en train de souffrir du côté de Saint Paul, Il faudrait libérer, ce chien, et vous mettre dans la cage, ensuite, vous envoyer aux requins ! (On ne perdra pas grand chose.)

8.Posté par TICOQ le 21/10/2017 22:08

@ 1.Posté par pfffffffffff le 21/10/2017 12:24
pffff "connard"....et je suis poli !

9.Posté par Dazibao le 21/10/2017 23:59

Ces "pauvres victimes" ne font pas du misérabilisme. Il est plus que certain qu'ils ont vécu quelque chose de terrible. Compassion.

10.Posté par môvélang le 22/10/2017 01:21

''''' 1.Posté par pfffffffffff le 21/10/2017 12:24 '''''
malgrè les milliards qui leur ont été versé , jusqu'à aujourd'hui les juifs exigent encore des dédommagements pour de soit-disant spoliation pendant la guerre, serait on des être inférieurs ???????

11.Posté par pffffff le 22/10/2017 07:01

de quoi se plaint on encore....regardez ce qui ce passe en Birmanie tout un peuple obligé de s'exiler....voilà pour moi la vrai souffrance, ici on est toujours entrain de renifler sur tout!

12.Posté par pffffff le 22/10/2017 07:05

pourquoi connard ....parce que je dis ce que beaucoup pense tout bas, on passe notre temps à pleurer sur notre sort toujours en attente d'un dédommagement, alors quand on voit les maltraitances et la souffrance d'autres peuples je me dis qu'on devrait au lieu de toujours regarder pas plus loin que son nombril regarder aussi la vrai misère .....il suffit de regardez les infos et vous verrez!

13.Posté par mortier le 22/10/2017 07:42 (depuis mobile)

10. La comparaison est un peut forte. Il faudrait revoir l''histoire de France.

14.Posté par A R. Floricourt le 22/10/2017 09:25

Si vous tenez à coeur votre mission de journaliste, interrogez "Réagissons !" qui vous donnera un point de vue radicalement différent sur ce sujet traité, retraité et reretraité.
Pourquoi TOUJOURS interroger les mêmes ?
Armand GUNET

15.Posté par @ movêlang le 22/10/2017 10:49 (depuis mobile)

Pseudo qui te va comme un gant ! Faudrait ajouter movêcoeur.
Ton racisme envers les juifs dégouline. De tout temps, ce peuple à été massacré où qu'il soit, il a été en grande partie exterminé par l'autre Adolf... Un pote à toi je suppose ?

16.Posté par yab le 22/10/2017 11:04

Est ce que quelqu'un a la certitude que ces personnes auraient eu une vie heureuse si elles étaient restées sur l'île ?
est ce que leurs《accueillants》ont été poursuivi pour maltraitances par ces derniers ?
combien ont souffert et combien ont réussi leur vie suite à cette #déportation # ?

17.Posté par Bryandoht le 22/10/2017 11:15

Ces futurs millionnaires imaginaires espèraient toucher le gros pactole ! Pas moins d'un milliard d'euros ont été demandés à l'époque à l'état au titre de réparations des dommages et intérêts. Mais les chances d'obtenir ce gros gain tant rêvé s'amenuisent au fil du temps........... sans pour autant que la mémoire collective oublie leurs souffrances et leurs destins malheureux imputables à l'état Debré.

18.Posté par un observateur le 22/10/2017 12:35

A poste 14 : vous pouvez encore re(5 ou10 fois) traiter ce sujet, mais sachez quand même qu'on nous à couper la langue, volés nos enfants nos frères, et sœurs et voila que vous voulez nous couper la parole. Ce n'est pas en faisant apparemment des menaces au journaliste que vous pourriez effacer notre chagrin.
Pensée à notre mère qui n'a pu voir grandir son enfant. On s' en fout de votre argent, on a volé des vies ; il faudrait déjà le reconnaitre et faire au minimum des excuses sincères.

19.Posté par cheche le 22/10/2017 12:51

Arretons avec cette histoire.C'est malheureux tous ces enfants abandonnés,extreme pauvreté, (familles nombreuses),Dass ,...Debre a cru bien faire et surtout il faut se mettre dans le contexte de l'epoque..trop facile 50 ans apres de refaire l'histoire.A t'on entendu feu Verges,Virapoulé,Sinimalé et les autres, ? que nenni..Il serait bon de les interroger mais voilà? une chape de plomb.Combien ont reussi en Metropole?mais voilà..que ne ferait-t'on pas pour encaisser quelque dedommagement,billets d'avion...Il serait temps de ressortir les archives de l'epoque afin de se faire une idée bien précise et NEUTRE de cet episode douloureux..

20.Posté par Noe974 le 22/10/2017 13:50

Bonnes vacances !
Il y a même un comanche dedans !

21.Posté par Tel con se nomme le 22/10/2017 15:02

@11 -12

Out' pseudo lé comme le bruit un coup d' pète qui pu.

Et bin vos pensées aussi.

22.Posté par mes racines le 22/10/2017 16:13

À tous qui critiquent, j'en connaissais un enfant de la creuse dans ma région en métropole, il est décédé il y a environ 7 ans : nous les créoles du coin nous avons cotisés pour lui payer son billet et il nous a raconté après son séjour il était pommé le pauvre après 45 ans sans voire sa famille et lui il avait tiré les mauvais numéros comme le temps des galériens le gamin à tout faire couchant dans l'étable avec les animaux ( ben oui cela existait pour ceux qui qui sont sceptiques) pas tous ont réussi . je m'adresse surtout à Mr pfff le gros trou duc du net, qui surement ne connaît en rien ce qu'il veut dire le mot misère et en ce temps-là, la continuité territoriale on en parlait pas . Ces gens-là ne demandent pas la lune mais simplement de retourner sur leur ile de naissance avant de mourir, cela laisse à réfléchir .

Modifier | Retour | Copier | X Nouveau Texte

23.Posté par Et le PCR ? le 22/10/2017 16:49 (depuis mobile)

Le PCR si prompt à dénoncer ce scandale, qu''a t''il dit lorsque des milliers de familles Allemandes furent brutalement séparées par le triste Mur de Berlin ? Rien, il approuva ! Honte à lui !

24.Posté par Perplexe le 22/10/2017 18:39

Ben, à l'époque les fonctionnaires qui étaient "déportés" de leur plein gré à La Réunion obtenaient une prime...

Alors pourquoi des enfants Réunionnais qui ont été déportés en Métropole à l'insu de leur plein gré, comme dirait l'autre, n'ont-ils pas droit à une prime ?

Parce que La Réunion est le département Français le plus pauvre de France ?

25.Posté par Golf51 le 22/10/2017 18:49 (depuis mobile)

C"est une triste page de notre histoire locale! Je compatis sur toutes ces vies malmenées et qu''"ils profitent dans la mesure de leur moyen, de cette fin de vie qu''"ils méritent paisible.:-)

26.Posté par Choupette le 22/10/2017 19:07

1.Posté par pfffffffffff
11.Posté par pffffff
12.Posté par pffffff

Franchement, si vous êtes si inquiet pour la Birmanie, allez-y leur donner un coup de main. Même s'ils ont une présidente qui y fait du très bon boulot.

Arrachez des enfants à leur famille, c'est un crime sans nom.
Les parents restent les parents, même si on mange un gazon de riz avec du piment écrasé, cela vaut mieux que d'être expatrié pour "peupler" une autre terre.
Pourquoi n'ont-ils pas proposé à toute la famille d'y aller si c'était pour repeupler ... ?

Mêlez-vous de ce qui vous regarde. Si vous n'êtes pas chez vous, prenez la tangente direction la Birmanie.

27.Posté par Dolly Prane le 22/10/2017 20:54

@ 26.Posté par Choupette le 22/10/2017 19:07

Kossa ou lapré raconté Mme Choupette ?

Vos bonnes paroles sont justes .....lé vrai

Momon NA UN

Mais quelle Momon ? Quel Papa ?

1-Ceux ont été "rafflés" y râle pou gagne un monnaie
2- ceux qui sont "restés" la plus part lé pu la pour réclame la monnaie , ils sont presque tous DCD avec "la Charette"

PAS MIEUX


(mon fils aussi est expatrié en métropole pour son travail , mais il paye son billet pour venir me voir en vacances et y met pas un statue à la sortie de Gillot )

28.Posté par margouillat974 le 22/10/2017 22:25

@ 26 Ce n'est pas parce qu''un dirigeant d'état a reçu un prix Nobel qu'il est meilleur que les autres ( Obama, begin- peres, aan san su kyi), justes distingués de cet honneur qui se sont révélés et se révèlent encore les plus sanglants despotes et envahisseurs!
Les conditions de vie des "enfants de la Creuse" étaient les même que pour les enfants de Bretagne, de Corse ,de lorraine ou de la Nièvre. Elevés à la campagne, par des paysans, pas plus sadiques que la plupart des parents. Aujourd'hui, on leur jette la pierre en les traitant de bourreaux d'enfants, de tortionnaires ou d'exploiteurs de misère : pourtant tout ces enfants ont survécu, peuvent témoigner qu'ils n'étaient pas mieux ni plus mal traités que leurs copains d'école. Garder les vaches, participer aux moissons, nourrir la basse-cour , aller chercher l'eau était le quotidien des enfants de toute régions de France: je sais, aujourd'hui à nos yeux de citadins ça parait de la sur-exploitation c'est même réprimé par la loi.Ecole obligatoire jusqu'à 16 ans, interdiction de faire travailler des mineurs sur l'exploitation familiale, interdiction de faire monter un mineur à plus de un mètre du sol, (comment cueillir les fruits autrement?), obligation d'obtenir un diplôme pour reprendre ou créer une exploitation agricole. En bref, tout un tas de lois sont passées, qui "régulent" le travail aux champs.Je suppose que quelques "enfants de la Creuse" ont repris les exploitations où ils ont été déportés et que même si leur existence fut difficile, ils s'en sont mieux "sortis" que s'ils étaient resté sur l'ile. Je ne cautionne en aucune manière le procédé, , mais je regrette qu'après 60 ans, on se permette de juger les familles d'accueil si durement : il faut replacer les faits à l'époque où il se sont déroulés. Que ceux qui ont entre 60 et 65 ans aujourd'hui viennent dire que pour eux la vie à la Réunion était facile, que jamais ils n'ont travaillé pour leurs pères et mères, qu'ils étaient conduits tous les jours à l'école , que le père noël leur a apporté des jouets chaque année, qu'ils étaient dorlotés et que leurs parents leur montraient toute l'affection qu'ils éprouvaient pour eux!

29.Posté par doudou63 le 22/10/2017 22:58

Craché sur nos compatriotes arrachés de leurs famille ce n'est pas normal et c'est franchement pas intelligent.
C'est pas toujours facile pour les Réunionnais qui vivent en Métropole....de gré ou de force.

30.Posté par zozimé le 22/10/2017 23:19

Après avoir "importé" des esclaves et des engagés d'Afrique et d'Asie pour peupler et développer l'économie de l'île, le colonialisme français a décidé dans les années 60 de les renvoyer à la Sakay et en France au service des entreprises françaises, comme des esclaves des temps modernes. Nous sommes tous des enfants de la Creuse. Solidarité!

31.Posté par Marc le 23/10/2017 01:52

6 16.. Quel que soit le nombre de ceux qui s'en sont sorti, il n'empêche qu'il y a eu là un comportement totalement dommageable de l'Etat. La réussite sociale ou économique qui s'en est suivie est simplement hors sujet. Regardez, par exemple, en Australie, les aborigènes et leur génération perdue.

11 et 12. Votre argument est aussi stupide que de dire à quelqu'un qui passe des mois en rééducation après un accident de voitures: "de quoi tu te plains, y a des gens en train de mourir du cancer". Ca montre un manque total des qualités morales indispensables pour être un être humain décent.

14. C'est quoi "réagissons" et ça représente qui? Ca a quelle légitimité pour s'exprimer sur ce sujet?

17. Si vous lisiez les articles d'époque, vous apprendriez qu'ils n'ont jamais espéré obtenir un milliard d'euros: c'était une façon de faire parler de l'affaire avec un chiffre aussi délirant, de manière à ce qu'il apparaisse dans les médias et à ce que des victimes (qui parfois n'avaient pas réalisé le caractère organisé de ce qui leur était arrivé) se reconnaissent dans cette histoire. Ca a plutôt bien marché. (En revanche, ils espèrent effectivement un dédommagement mais bien plus modeste, je crois. Ils ont échoué, cela dit, devant toutes les cours pour cause de prescription).

19. La lutte contre la pauvreté n'est pas une excuse. Imaginez une seule seconde qu'on ait fait la même chose en Corse, en Bretagne ou dans le Nord... Par ailleurs, vous êtes assez injuste: Vergès, à l'époque, a protesté haut et fort. Quand vous lisez le rapport de l'IGAS de 2002, par ailleurs, il fait part de réticences d'élus dans des réunions en préfecture.

28. Pour le coup, oui et non. En fait, il n'y a aucune étude réelle sur leurs conditions de vie. Le rapport de l'IGAS de 2002 considère qu'ils n'ont pas eu des traitements plus mauvais que n'importe quel gamin de la DASS à l'époque (faut dire que la DASS à l'époque n'était pas vraiment une référence). Les historiens qui ont travaillé sur le sujet ne sont pas tout à fait d'accord. Et 50 ans après les faits, il faut admettre qu'on ne sera probablement jamais en mesure de réellement trancher ce point précis.

32.Posté par Philosophe le 23/10/2017 07:30 (depuis mobile)

'''' l''Etat à ses raisons que la Raison reprouve.parfois !''''
Mr pfff du post 2 vous devriez réfléchir za vanter de parler et vous mettre à la place un instant de ces malheureux enfants arrachés à leur famille !

33.Posté par Thierry le 23/10/2017 08:04

Papa Dedré
Papa Legros
Papa Verges
Papa Virapoulé
Papa TAK
Cette histoire pas la faute à ces papas?
Voila le résultat. croire en ces politiques à la noix.

34.Posté par alleztireunfeuille!!! le 23/10/2017 08:19

@mes racines. Pffff le gros trou du cul du net, j'aurai pas mieux dit. Vous pensez tout haut ce que tout monde pense tout bas!!!!

35.Posté par Perplexe le 23/10/2017 11:49

@ post 27 Doly Prane :

vous nous jurez que votre fils ne profite pas de la continuité territoriale ?

36.Posté par Saint Chamond le 23/10/2017 13:03

Se rendent ils compte qu'ils ne sont que des marionnettes dans les mains des plus affreux gauchistes révisionnistes qui soient ?

Bravo à tous ceux qui ont refusé cette mascarade malgré les billets gratos.

37.Posté par Doll Prane le 23/10/2017 15:17

@ 35.Posté par Perplexe le 23/10/2017 11:49

Pas seulement mon fils ...combien de Reunionnais qui se trouvent en métropole et ne peuvent revenir au pays pour cause d'engagement professionnel ....?
C'est ca ou la misère du chômage de la Reunion ....et je précise il n'y a pas de problèmes d'alcoolisme dans cette situation ...en sus ils ne pleurent pas et ne demandent pas de dédommagements

Auquel cas billet gratis pour tous .....

Alors arrêt plèrèr .....

38.Posté par un observateur le 24/10/2017 00:42

@ poste 35 : vous êtes tombé dans le mille !

@ poste 36 : kossa ou le entrain di ? et si possible avec des mots à la portée et à la compréhension des mounes.

Mettez dans votre crâne que ce sont des enfants qu'on été volés pour les faire travailler dans des campagnes; leur langue, c’était le créole,et en plus il y avait aussi le problème du climat.Ces enfants ont été sortis de force d'une certaine misère pour se retrouver dans une situation encore plus misérable et il y en a qui ont le toupet de vouloir nous faire croire le contraire.....

39.Posté par Doll Prane le 24/10/2017 19:20

@ 38.Posté par un observateur le 24/10/2017 00:42


Met dans out coco : nana aussi ici des travailleurs qui se lèvent à 4 heures du matin pour éviter les embouteillages y sava travaille à PERPET les oies pour à peine le smic qui retourne le soir harassé ....
Et C c'est pas la Creuse cela se passe à la REUNION

1 soit OU c'est un adepte caf/RMI
2 OU lariv cours moyen 2 deuxième année et OU la gagne un ti place bordage

Alors arrêt plérer

40.Posté par Choupette le 25/10/2017 10:01

27.Posté par Dolly Prane

Votre fils a eu le choix.

Mais au fait, pourquoi revient-il vous voir ? Nostalgie du pays ? De son vieux ?
Ah, ben il en a de la chance de connaître son vieux et d'avoir toujours un lien avec le pays.

Des associations se sont créées pour venir en aide à ces déportés à cause du taux de suicide élevé parmi eux.

A cracher en l'air, ça finit par vous retomber sur la gueule, un jour ou l'autre.
Si vous avez des petits-enfants, serez vous (votre fils) toujours là pour lui éviter un enlèvement ... ?

En y pensant, surtout n'en ayez pas.

41.Posté par Ti yabe créopolitain le 25/10/2017 13:05

Ti yabe créopolitain
25 octobre 2017 à 0 h 29 min

Les pleureuses de funérailles sont de retour ? Toujours les mêmes me direz vous… Vous n »avez pas totalement tort.. Parmis ceux là, on ne peut que dénoncer l’imposture de ceux qui sont arrivés dans la Creuse avec leur fratrie au complet et n’ont jamais connu la vie dans des foyers à La Réunion assimilables à des bagnes pour enfants…Ainsi Mr A-Poi président fantôme d’une association qui n’existe que sur le papier car même une personne morte depuis longtemps en la personne de Jean-Pierre Gosse, figure parmi les membres de son bureau inexistant…c’est dire … Il n’a jamais présenté le moindre livre de comptes malgré les subventions obtenues et qui lui a permit même de voyager sur le trajet Métropole /Réunion/Métropole en classe affaire ! Une assos fantôme représentée par le phoenix qui renaît de ses cendres en somme… Mr A-Poi est orphelin depuis son arrivée en métropole où il a débarqué avec sa fratrie au complet et toute sa cousinade qui n’ont jamais fréquenté le moindre foyer à la Réunion ! Ils étaient 17 petits enfants recueillis par leur grand-mère…La DDass est passée par là et les envoyé en métropole sur le foyer de transit de Guéret. Actuellement Mr A-Poi est en visite en compagnie de sa cousine, Michèle Hoareau qui fait partie de ces 17 petits enfants… Voilà pour la petite histoire et aussi pour l’imposture démasquée et exposée ! Cependant dans ce « retour au pays » pris sur le compte de la mobilité et non de l’État, ne sert qu’à la propagande orchestrée pour justifier le « dispositif » mis en place par l’ex ministre des outres mers. Cette dernière s’étant servi de l’histoire des Enfants Réunionnais de la Creuse comme instrument de promotion politique. Dans ce que l’on présente comme réparation, l’État fautif est en retrait même si le ministère des OM dirige le « dispositif ». J’ai entendu dire que tout cela s’apparente à du bricolage improvisé…En vérité l’État risque de se retrouver à un véritable procès lorsque la commission nationale nommée par cet État remettra son rapport si les conclusions vont à l’encontre de l’intérêt des concernés. N’oubliez pas que nous sommes dans un État de Droit. La société a fixé elle même son barème en matière de crimes, délits, infractions, et définit aussi les textes de lois…Les Enfants Réunionnais transférés de force sur le sol métropolitain, n’auraient donc pas droit à la moindre considération dans ce qui reste assimilable à une transplantation humaine forcée ? Sur quelle base juridique a été prise la décision de ce « transfert » ? Voilà toute la question embarrassante actuellement pour l’État … Question que la presse devrait normalement « creuser « (sans jeu de mots..) au lieu de vouloir toujours faire pleurer les mémés dans leur chaumières en jouant sur l’affect… Il est temps de parler de réparation et n’ayons pas peur des mots car il s’agit bien d’une réparation financière qu’attendent les victimes de cet envoi massif d’enfants mineurs dans les trous du cul de la métropole ! Tout crime, délit, infraction, se résume à une histoire d’argent, car n’est-ce pas la société elle même qui fixe les règles ? Les Enfants de l’outre mer et en particulier les enfants Réunionnais victimes de ce « déplacement » arbitraire organisé dans un silence administratif, doivent-ils être considérés comme des citoyens de seconde zone ?
Réunionnais, soutenez leur combat !

42.Posté par Ti Tangue stressé le 25/10/2017 20:55

@ 40.Posté par Choupette le 25/10/2017 10:01

OU la travaillé OU Chiupette ?

Justement donne un ti monnai pour me rendre en métropole voir ma petite fille née de ma fille expatriée et heureusement en France á Koz na point travail ici

Pourquoi ? Moi je paye déjà pour les vacances mes amis du 787 Dreamleaner DZA/RUN/CAF et les râleurs de la Creuse et autre tatoué GRATEUR KI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul