MENU ZINFOS
Social

Les emplois verts de l'Ermitage-les-Hauts veillent sur leur quartier, diplôme en main


Presqu'un an après la polémique des emplois verts qui a agité la commune de Saint-Paul et la Région, l'association Codras fait le bilan de neuf mois de contrats qui ont bénéficié à près de 80 personnes de leur structure.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 16 Septembre 2011 à 16:27

 
La ravine Daniel, Bras Canot et l'Ermitage-les-Hauts peuvent compter sur les coups de balais des emplois verts de l'association Codras.

Le collectif développement, restructuration et aménagement de la Saline (Codras) tenait ce matin une conférence de presse sur l'un des sites de pique-nique entretenu par leurs soins, un bilan de neuf mois d'activités, suivi d'une remise de diplômes.

L'association, créée en 1995, a sans doute bénéficié de sa longue expérience dans le paysage associatif des hauts de Saint-Paul pour que son projet soit retenu par la Région Réunion.

Mais il ne s'agit pas de contrats politisés, commente Patrick Tiroumallé, le vice-président de Codras. Les reproches vont par contre vers une autre collectivité. Ce qui ne va sans doute pas permettre d'enterrer la hache de guerre sur le sujet des contrats aidés régionaux.

La remise des diplômes sur l'un des sites remis en l'état par les emplois verts
La remise des diplômes sur l'un des sites remis en l'état par les emplois verts
"C'est la deuxième fois que nous postulons sur les emplois verts. En décembre 2010, nous avions eu un avis favorable de la Région. Par contre, dans le même temps, les subventions communales affichent un zéro pointé. Avec l'ancienne mandature municipale, nous obtenions environ 54.000 euros", intervient la trésorière de l'association. Au fil des années, ce montant est passé à 30.000, puis 24.000 pour finir avec aucune subvention. Seule l'intervention d'un conseiller municipal de quartier pourrait faire évoluer le dossier, toujours en cours d'instruction. L'association espère peut-être compter, au moins, sur "les subventions de fonctionnement", soit autour de 11.000 euros, estime le bureau de l'association, sous le regard expert de la trésorière.

"Pas une perte de temps"

Pour lever toutes les fausses interprétations sur la nature de ces contrats, le vice-président dévoile la paye de ses hommes, et de quelques femmes d'ailleurs : 673 euros/mois pour 22 heures par semaine. De quoi jouer la carte de la transparence jusqu'au bout.

Au-delà de l'aspect strictement financier, faire partie de l'association est aussi l'opportunité d'étoffer son CV, avec les formations de paysagiste par exemple. Elles sont dispensées dans des domaines de compétence qui ont forcément un lien avec l'activité de restauration de sites, comme ici à l'Ermitage-les-hauts.

"La plupart n'a aucun diplôme. C'est une manière de les remettre dans le circuit". Mais il est déjà temps, pour Patrick Tiroumallé, d'aller remettre les fameux diplômes reconnus par l'Etat à ses hommes. "Mi pense que les gars la pas perde zot temps", dit-il.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes