MENU ZINFOS
Santé

Les éleveurs de l'ADEFAR ne voient toujours rien venir sur l'éradication de la leucose


L’ADEFAR, les Gilets jaunes des Zazalés, les Révoltés 974 et des éleveurs se sont réunis ce mardi chez Jean-Paul Bègue pour faire le point sur l’éradication de la leucose bovine. Ils déplorent que les réponses aux scandales sanitaires se font toujours attendre malgré l’arrêté ministériel du 13 juin 2020 permettant une gestion des cas de leucose bovine à La Réunion.

Par - Publié le Mercredi 7 Octobre 2020 à 00:04 | Lu 2606 fois

Les Révoltés 974 et les Gilets jaunes des Zazalés sont venus en soutien des éleveurs
Les Révoltés 974 et les Gilets jaunes des Zazalés sont venus en soutien des éleveurs
Après des mois et des mois de combat à dénoncer la surmortalité dans les cheptels réunionnais et le scandale de la leucose bovine (LBE), où en est-on ?

En mars 2019, Jean-Paul Bègue et les époux Lauret avaient été exclus de la Sicalait. "Plus d’un an s’est passé, c’est vrai qu’entretemps il y a eu la Covid, mais rien n'a avancé", déplore la présidente de l’ADEFAR (Association de DEFense des Agriculteurs de La Réunion), Annie-Claude Abriska. 

Si l’arrêté ministériel du 13 juin 2020 fait apparaître une volonté de l’Etat de s’attaquer à cette maladie réglementée par un accompagnement des éleveurs dans une démarche d’éradication, dans les faits, sur l’exploitation de Jean-Paul Bègue, les vaches continuent de mourir. De 80 bêtes à son exclusion de la coopérative laitière, il ne lui en reste plus aujourd’hui que 22.

95 % de son cheptel a été testé positif à la LBE mais aussi à la Brucellose et la Tuberculose. Et pour l’éleveur, hors de question de les vendre dans cet état malgré les vignettes vertes figurant sur leur passeport bovin alors que la mention "officiellement indemne de leucose" a été barrée. "Les passeports auraient dû être de couleur rouge et les animaux totalement interdits de mouvement, sauf à destination de l’abattoir", rappelle Annie-Claude Abriska.

L’éleveur laitier demande donc, dans le cadre du nouvel arrêté ministériel, à ce que ses bêtes lui soient retirées. En réponse en date du 7 septembre, la DAAF l’"encourage", pour bénéficier d’une indemnisation pour l‘abattage et l’achat de reproducteurs de remplacement, à "volontairement assainir son cheptel pour pouvoir entrer au plus tôt dans la catégorie des élevages ayant au maximum 50% de bovins positifs à la LBE".

Une réponse qui interpelle Jean-Paul Bègue. Aucun montant pour l’indemnité n’est précisé mais surtout, "comment les animaux seront remplacés puisque la Sicalait ne dispose pas de boeufs non leucosés". L’éleveur assure avoir frappé à toutes les portes pour qu’on lui retire ses vaches"et pourtant personne ne m’a répondu. Donc il y a une volonté de garder la leucose", analyse-t-il. 

La Gilet jaune Priscillia Ludosky a suivi en direct depuis la Seine-et-Marne la conférence de presse donnée par l'ADEFAR avec qui elle a pu échanger pour écrire un chapitre de son essai
La Gilet jaune Priscillia Ludosky a suivi en direct depuis la Seine-et-Marne la conférence de presse donnée par l'ADEFAR avec qui elle a pu échanger pour écrire un chapitre de son essai
Priscillia Ludosky et Marie Toussaint comme relais au niveau national et européen

Et les questions sont encore nombreuses pour ces éleveurs. "L’élevage à La Réunion, est-ce un métier d’avenir ou un suicide pour ceux qui s’y engagent ? Comment être écouté ? Comment obtenir justice ? La publication du dernier arrêté ministériel du 3 juin 2020, chevauchant la parution de l’ouvrage 'Ensemble nous demandons justice' le 28 mai 2020, était-ce le fruit du hasard ?" 

Priscillia Ludosky, initiatrice du mouvement des Gilets Jaunes et Marie Toussaint, députée européenne, ont signé un essai mettant en lumière "des violences environnementales" dans l’Hexagone et l’Outre-mer dans lequel un chapitre est consacré à la leucose bovine à La Réunion. "On parle de dysfonctionnements techniques, de mauvaise alimentation ou du manque de compétences des éleveurs. Alors qu’en métropole, toutes ces questions ne s’étaient pas posées : tous les bovins contaminés avaient été abattus !"

L’ADEFAR a récemment adressé une lettre ouverte au Président de la République, au ministre de l’Agriculture, au ministre des Outre-mer. "Une réflexion est engagée pour poursuivre au pénal la Sicalait pour vente illégale d’animaux", précise également la présidente de l’association. Si les époux Lauret, qui ne possèdent plus aucune vache, tentent désormais de se reconvertir difficilement dans le maraîchage, Jean-Paul Bègue n’abandonnera pas le combat. "A 58 ans, mon seul projet c’est le chômage après avoir fait durant 25 ans du lait pour finir traité comme un moins que rien"
 


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Porte parole du gouvernement le 07/10/2020 06:49

Peut pas y a COVID

2.Posté par Social maconnerie le 07/10/2020 07:01

La daaf 974 brille une nouvelle fois..

Et pendant ce temps des comiques badigeonnent de rose leur commune

Sommes nous des c... à la Réunion ???

- Modéré par la Rédaction

3.Posté par MôvéLang le 07/10/2020 07:05

"Les passeports auraient dû être de couleur rouge et les animaux totalement interdits de mouvement, sauf à destination de l’abattoir", rappelle Annie-Claude Abriska
Et dire que la vente des animaux malades est interdit pour les français, les européens et même les chiens/chats
Et même l'Abriska nous considère comme des sous-merdes

4.Posté par Bambino le 07/10/2020 07:46

Mi mange pu de boeuf pays, mi boire pu de lait pays.

Les députés européens i demande à zot comment faire respecter un règlement européen transposé dans le droit français ?

5.Posté par Jean Bon le 07/10/2020 08:49

Scandaleux, tout le monde le sait, le voit mais ca bouge pas....ah si le bœuf pei est toujours en promo!

6.Posté par Chamarel le 07/10/2020 10:24

et tous sans le masque,....!!!!!!!

7.Posté par Dudule974 le 07/10/2020 10:24

Difficile à comprendre.

A part les abattoirs , les boeufs pays pouvaient aller où?

Il y a longtemps que les abattages ' locaux" n'existent plus. Ou alors très très rares.

madame Abriska est loin d'^tre claire.

8.Posté par eh oui! le 07/10/2020 11:14

ce n'est pas cette dame (Annie-Claude Abriska) qui nous prend pour des sous merdes ( d'ailleurs , pourquoi sous?) mais bien les autorités qui depuis toujours ont fait comme ça.
Elle veut dire que ces bêtes auraient été abattues point barre , pas abattues et vendues pour la consommation.
En métropole , on a abattu toutes les bêtes atteintes de leucose , systématiquement car la loi européenne le veut , à juste titre . Il est interdit de les vendre , de les exporter dans un autre pays..
Ici , les importateurs ont niqué les éleveurs en faisant venir ces bêtes en connaissance de cause , au prétexte qu'elle ne seraient pas exportées dans un pays tiers.
les importateurs , avec la complicités des autorités et de certain syndicat agricole adepte de l'industrialisation de l'agriculture et de la surproduction de merde!, ont fermé les yeux.

9.Posté par Antipode le 07/10/2020 11:35

Eh bien demandez des aides à la Région, à l'État, à l'Europe pour vous reconvertir dans une activité qui n'implique pas la traite animale et tous les maux qui en découlent, svp ! Perte de biodiversité, famines, violences, sécheresses, pandémies, pollutions, maladies, réchauffement climatique...

10.Posté par GIRONDIN le 07/10/2020 13:21

Rdv dans 10 ans. En attendant pas de lait, yaourt, fromage, beurre péi chez moi.

Ps aux fabricants, vous avez beau changer la boîte, le contenant, l'étiquette, les couleurs, le marquage....... ESSAYE A ZOT !!!!!!

11.Posté par Antipode le 07/10/2020 15:57

Oui, en attendant et dorénavant les laits, yaourts, fromages, beurres... sont tous végétaux, donc santé, avec des fibres et un impact environnemental faible et sanitaire inexistant :)

12.Posté par Jocelyne le 08/10/2020 09:58

Tenez bon les amis ! Nous sommes avec vous dans le combat pour l éveil des consciences contre la malveillance et le désintérêt pour l humain !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes