Société

Les écoles du Tampon ouvrent jeudi sans le moindre contrat aidé supplémentaire

Mercredi 23 Août 2017 - 20:25

Les écoles du Tampon ouvrent jeudi sans le moindre contrat aidé supplémentaire
Les représentants des parents d'élèves ont une nouvelle fois été reçus en mairie du Tampon ce mercredi après-midi.  "Rien n'est ressorti de cette nouvelle réunion. On était là hier, et on a obtenu les mêmes réponses", regrettent-ils. 

Il n'y aura pas davantage de contrats aidés, confirme Fred Lauret, adjoint en charge des affaires scolaires. Les 55 contrats aidés alloués à la CASUD pour le transport scolaire sur le compte de la commune du Tampon ne pourront pas être récupérés.

Demain jeudi, les écoles de la ville ouvriront leurs portes avec le même dispositif mis en place depuis la rentrée. A savoir l'affectation des contrats aidés à l'accueil des enfants le matin, la surveillance durant la pause méridienne et la garderie du soir. "Si les parents pensent que leurs enfants ne sont pas en sécurité durant le temps scolaire alors il faut qu'ils s'adressent à l'Education nationale. Nous n'avons plus les moyens des années précédentes, ni d'engager des ATSEM sur fonds propres. Il faut faire face au problème maintenant", explique Fred Lauret. 

L'adjoint suspecte des manœuvres politiques

Les trois écoles fermées ce mercredi ont été rouvertes dans l'après-midi sur ordre de l'inspecteur de l'Education nationale après que la mairie a décidé de porter plainte. Une procédure qu'elle renouvellera si d'aventure la situation venait à se répéter demain. 

La suppression de la garderie du matin ou celle de l'accueil des très petites sections a notamment été proposée par les parents. "On gagnerait des heures mais pas des agents", rétorque l'adjoint aux affaires scolaires. En ce qui concerne la deuxième proposition,"il serait dommage de supprimer une mesure qui a un intérêt pédagogique prouvé, sans compter qu'elle permet d'éviter des fermetures de classe pour les directeurs d'école".

"Il faut aussi se demander pourquoi les problèmes se sont déclenchés dans des écoles bien précises", ajoute Fred Lauret qui derrière cette grogne des parents entrevoit des manœuvres politiques. 

PB
Lu 1869 fois



1.Posté par ah bravo !! le 23/08/2017 20:33

i[Nous n'avons plus les moyens des années précédentes, ni d'engager des ATSEM sur fonds propres. Il faut faire face au problème maintenant", explique Fred Lauret.
Ah bon , alors pourquoi le conseil municipal de samedi votera des budgets considérable pour les fêtes de quartiers ????? !!!! ils se foutent de nous !!!

2.Posté par JORI le 23/08/2017 20:41

La situation étant la même qu'au 18 août ce qui a entraîné le report de cette rentrée, la logique voudrait que la rentrée ne se fasse pas dans ces écoles. Sinon, cela prouve bien que nous étions dans une posture électoraliste qui a fait pschitt.

3.Posté par Ma sonnerie le 23/08/2017 21:09

Honte à la commune du Tampon qui a un beau trésor de guerre, que TAK veut utiliser pour des projets bidons comme le parc d'activité à la plaine des cafres.

il est temps que ce maire fasse face aux doléances légitimes des contribuables du Tampon, et non qu'il gère comme un dictateur sa commune.

Honte aux cadres de la "fonx territoria" qui cautionnent contre très bonne rémunération, une telle absence de stratégie de service public..

4.Posté par Marie le 23/08/2017 22:33 (depuis mobile)

De l'argent Ya pour des têtes d'affiches aux florilège à 100 000 euros mais pas de budget pour embaucher des atsem diplômées...... dégoûtée! !!!pfff

5.Posté par legendre de noé le 23/08/2017 22:59

zot la vote TAK, alors goute maintenant. la fête lé plus prioritaire au tampon et apres ça veut faire pression sur le gouvernement pour 55 contrats aidés. Vous prouvez votre incapacité à gérer cette commune. Il n'y a rien d'autre à rajouter

6.Posté par citoyen le 24/08/2017 06:31

Arrêtez de dénigrer!!!
a chaque fête quelle qu'elle soit il y a le plein
Vous l'avez bien voulu cette situation
En plus Ecole obligatoire à partir de 6 ans ne l'oubliez pas
vous n'êtes pas content??? gardez vos gamins chez vous ça vous occupera

7.Posté par Bizarre le 24/08/2017 07:24 (depuis mobile)

Quand il y a eu la prime de rentrée c'était noel! Tout le monde dans les magasins.. Mais par pour des affaires d'écoles.. Donc desolé mais vous n'êtes pas crédibles .

8.Posté par Mehdi le 24/08/2017 07:33 (depuis mobile)

Les Tamponnais seront heureux d'apprendre que le conseil municipal de ce samedi vote l'augmentation des indemnités des élus du Tampon.
Non non, vous ne revez pas.
Il faut renverser ce conseil municipal et faire des elections anticipés.

9.Posté par AM le 24/08/2017 08:50

Celà fait une semaine que nos enfants auraient du reprendre l’école, depuis une semaine…

La bataille est simplement politique, une très mauvaise gestion des budgets.

Nous avons entendu dire que les impôts locaux seraient augmentés pour un recrutement d’ATSEM… Pourquoi sur certaines communes sudistes, les ATSEM sont titulaires? Simple, elles n’ont pas Florilèges, les 10 ans de la Médiathèque, les Réunion longtemps, les fêtes de quartier, et j’en passe…

Les ATSEM ne peuvent être des contrats aidés, les ATSEM devraient être des titulaires comme dans d'autres communes, comme à l'ancienne…

Et les enfants dans tout çà, victimes… Victimes dès leur 3 ans d’une commune irresponsable!!!! Bravo l'instruction!!!

10.Posté par Phil le 24/08/2017 13:45 (depuis mobile)

Les tamponnais et leur maire sont pris à leurs propres pièges ! Ronds point fleuris, cadeaux en tous genres, fêtes à toutes les sauces ! Faudrait savoir ce que vous voulez les tamponnais ! les fêtes, c bon pour l''enrichissement tant c incontrôlable !

11.Posté par jean claude payet le 24/08/2017 16:10

dingue vont ils survivre?metropole au secours

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 08:05 Volcan: Le cône éruptif poursuit son édification