Courrier des lecteurs

Les deux conceptions de la nation ?

Mercredi 14 Février 2018 - 17:08

Une amie débattait de cette question … je vous fais part de sa réflexion.  Selon elle, il existe deux conceptions opposées de la nation : celle, ethnique, de la nation inconsciente, et celle, politique, de la nation consciente. 

La première enferme les individus et les groupes sociaux dans des déterminants issus du passé, ceux de la « race », du sang et du sol. Elle fonde le chauvinisme, le racisme, l’exclusion de l’autre... 

La nation consciente, citoyenne, républicaine, invite, elle, les citoyens à forger des projets d’avenir en commun ; les citoyens ont alors vocation à se tourner vers la « commune humanité ». C’est à cette définition à laquelle nous nous référons. 

Ce débat se tenait à la fête de l’Humanité ;  journal fondé par Jean Jaurès, et c’était  bien le lieu pour le citer.  Il écrivait en 1911 :
 « Arracher les patries aux maquignons de la patrie, aux castes du militarisme et aux bandes de la finance, permettre à toutes les nations le développement indéfini dans la démocratie et dans la paix, ce n’est pas seulement servir l’internationale et le prolétariat universel, par qui l’humanité à peine ébauchée se réalisera, c’est servir la patrie elle-même. Internationale et patrie sont désormais liées. C’est dans l’internationale que l’indépendance des nations a sa plus haute garantie ; c’est dans les nations indépendantes que l’internationale a ses organes les plus puissants et les plus nobles. On pourrait presque dire : un peu d’internationalisme éloigne de la patrie ; beaucoup d’internationalisme y ramène. »

Nous nous inscrivons pleinement dans cette vision du monde : indépendance nationale et internationalisme.

L’internationalisme, comme son nom l’indique, associe des nations souveraines car un citoyen ne peut être libre dans un pays subordonné à d’autres.

Or, force est de constater que nation et souveraineté sont depuis des décennies dans la ligne de mire des classes dirigeantes. Elles ont organisé la création d’institutions internationales (OMC, Banque Mondiale, FMI, Otan, Union européenne, BCE) pour régenter le monde, imposer le libre-échange et vider les poches de résistance créées par des luttes sociales et politiques.

Pour réduire l’Etat à peau de chagrin, standardiser, pulvériser les frontières pour faire circuler capitaux et marchandises, défaire les acquis sociaux, le capitalisme a promu le concept de mondialisation, ringardisé la nation et la souveraineté nationale et populaire qui ne peut cependant s’exercer que dans le cadre de la nation, par les luttes et par les urnes. Le capitalisme  a piétiné la démocratie, lui substituant le marché comme dogme, la concurrence comme valeur, l’accumulation de richesses au profit d’une poignée comme but.
L’Union européenne ne fait pas exception. Elle est un rouage essentiel de ce projet qui vise à  instaurer de façon durable la domination du capitalisme … les pays enfermés dans l’union de 27 pays ont perdu leur souveraineté budgétaire monétaire et donc économique qui détermine grandement la politique sociale et culturelle … A Méditer.
Didier Le Strat Parti de la démondialidation ( PARDEM )
Lu 638 fois



1.Posté par Elle le 14/02/2018 18:18

Merci pour le partage de vos réflexions.
En espérant que ça ouvre quelques consciences pour réduire l'individualisme et tendre vers la « commune humanité ».

2.Posté par margouillat974 le 14/02/2018 18:56

Vous trouvez que depuis l'adhésion à l'U.E, l' OTAN, , la B.C.E., l' O.M.C. les français sont plus libres ? Expliquez-moi, parce que , moi, je n'en ai pas l'impression !

3.Posté par A mon avis le 14/02/2018 21:16

Vos deux définitions de "nation" correspondent pour l'une au communautarisme sur le modèle anglais, et pour la seconde au modèle français, basé comme vous le précisez sur une notion de citoyenneté solidaire.

Mais a vous lire il semble que vous associiez "nation" et "souveraineté", et que vous rejetiez toute idée de coopération internationale.

Associer l'internationalisme aux seules institutions, que vous citez, liées au commerce et à la finance, est très réducteur et tendancieux. Certes vous avez raison de critiquer cet aspect des relations internationales gangrénées par un capitalisme totalement débridé. Mais dans les organismes de coopération internationale, on pourrait aussi citer :
- l'ONU (Organisation des Nations Unies)
- l'OMS l'Organistion Mondiale pour la Santé
- UNICEF (Fonds des nations unies pour l'enfance)
- l'OIT (Organisation Internationale du Travail)
- l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale)
- le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)
- la Cour pénale internationale
- la Croix Rouge Internationale
...la liste n'est pas exhaustive
Et c'est bien vers plus d'égalité et plus d'humanisme que tendent ces organisations internationales.

De plus, vous amalgamez Union européenne avec Commerce international. Si pour vous l'UE se résume aux échanges commerciaux et financiers, c'est que vous regardez la politique avec des œillères, L'UE et (encore) un espace démocratique dont l'avenir ne dépend que du choix des citoyens qui la composent. Et on peut raisonnablement s’inquiéter quand de plus en plus de citoyens la regarde avec les œillères de l'extrême droite.

C'est en avançant vers davantage de fédéralisme que s'élaborera une Europe plus sociale, plus égalitaire et plus solidaire et non pas en se repliant sur des souverainetés nationales concurrentes.

4.Posté par margouillat974 le 15/02/2018 10:53

Si le"davantage de fédéralisme" apportait un quelconque bien aux peuples qui composent l'U.E., si les règles étaient vraiment les mêmes pour tous et si cette union était faite dans l'intérêt du peuple et non du commerce, alors on pourrait jeter un oeil dessus.

Dirigée par un alcoolique notoire, favorisant l'évasion fiscale, aux ordres des U.S.A. menée par deux adultes sans progéniture dont les règles du jeu sont établis par des commissaires anonymes et non-élus ,influencés par les lobbys des industriels : non, merci, sans façons !!

5.Posté par VIEUX CREOLE le 15/02/2018 12:36

ARTICLE TRÈS INTÉRESSANT à méditer comme le dit son Auteur ! J'ai aussi apprécié certains arguments de "A mon avis " ( post 3).. .. De l’analyse approfondie de certaines réflexions peut jaillir souvent la Lumière !!!

- Ceci dit j'aimerais adresser mes Félicitations à Monsieur Paul Hoarau , Observateur attentif de la vie politique locale DEPUIS DES DÉCENNIES ... Je partage totalement les" observations sur la Corse" qu'il a publiées sur " son Blog" mais il m'a été impossible d'y ajouter un commentaire: je le fais donc sur cette page où il est question de deux conceptions de la Nation !!!

6.Posté par A mon avis le 15/02/2018 16:46

@ 4 margouillat974 : pensez vous que revenir à l'Europe de 1870, de 1914, de 1945, c'est à dire à une Europe où chacun se replie derrière ses frontières, et entre en concurrence avec ses voisins, va dans le sens de l'intérêt des peuples ?

Croyez vous, comme le suggère ce nouveau parti PARDEM, que le repli de chaque nation derrière ses frontières va supprimer les multinationales capitalistes ?
Est-il plus facile de lutter contre ce capitalisme :
- isolé derrière ses frontières ?
- Ou bien dans une UE unie et donc plus forte ?

C'est une grave erreur que de vouloir détruire l'UE comme le préconise ce PARDEM, à l'instar des partis d'extrême droite européens (dont le FN).
C'est avec davantage d'Europe, d'une UE plus forte que la société peut progresser vers davantage de justice, d'égalité et de solidarité. Mais cela dépend aussi des partis politiques que les citoyens placent au pouvoir.

7.Posté par Moi président le 15/02/2018 17:28

Vive le capitalisme, qui résulte de la liberté de chacun de disposer librement de son argent !
Vive la mondialisation et les multinationales, qui permettent d'avoir des prix bas en exerçant leur(s) activité(s) sur des marchés plus vastes !
Vive le socialisme non marxiste, appliqué en UE car il y a des syndicats européens, des conventions collectives européennes, une Cour de justice européenne !
Et allez demander aux Tchèques, Hongrois et Polonais s'ils ont quelque chose à regretter sur leur entrée dans l'UE !
A la suite de l'UE, d'autres types d'organisations de ce genre sont nées dans le monde, parce que c'était un choix judicieux.
Des pays sont encore actuellement en train de demander à entrer dans l'UE, mais partout il y aura des caliméros qui préfèrent rester dans leur coquille prénatale, parce que l'avenir et l'inconnu leur font PEUR !
Juncker, même pété après 3 bouteilles de Sky, est toujours plus crédible que les nombreux comiques qui s'inscrivent aux premiers tours des présidentielles.

Comme si le fait d'avoir un président de commission élu par "le peuple" allait changer quelque chose (sinon le coût de l'organisation de telles élections) ! Comme si le fait d'avoir un président de la RF élu au suffrage universel avait rendu tout le monde heureux en France ! Quel que soit le président élu par "le peuple", il y a de toute façon des perdants mécontents et parfois mauvais joueurs (on le voit bien en ce moment), et des rêveurs pour nous expliquer que tant que tout n'est pas 100% PARFAIT, tout est NUL !

L'UE s'est faite et se fera encore malgré les pleureuses et les comiques de tous genres, et si vous voulez mettre un terme à la mondialisation, 100 vies ne vous suffiraient pas.
La mondialisation existe depuis des millénaires, ce sont des multinationales qui ont fondé Massilia, Carthage, et plus tard Rome.
Alors rêvez et méditez le plus longtemps possible, qu'on puisse toujours rire en lisant vos courriers qu'un lycéen pourrait démonter pièce par pièce !
Bande de comiques !

8.Posté par Moi président le 15/02/2018 17:45

@6 :
C'est une grave erreur que de vouloir détruire l'UE comme le préconise ce PARDEM, à l'instar des partis d'extrême droite européens (dont le FN)

Ne soyons pas trop pessimistes : le FN a donné quelques signes de changement d'opinion sur l'UE. N'oublions pas qu'au départ, le FN est un parti de patrons favorables à un libéralisme accru (pour ne pas dire ultra-libéralisme), l'UE sur le plan économique ne devrait donc pas les rebuter.

J'ai l'impression que c'est surtout sur l'impulsion gauchiste donnée par Philippot que le FN a donné des signes complètement anti-UE.
Mais comme vous savez il y a eu un schisme, réclamé justement par les cadres historiques du FN qui reprochaient à Philippot d'avoir transformé le FN en parti gauchiste.
Notre brave Margouillat a d'ailleurs tout ce qu'il faut comme idées pour être un bon militant de Philippot.
Sur le FN, on sera fixé sur la nouvelle ligne politique bientôt, puisqu'il va y avoir un congrès. M Le Pen a lancé une campagne de consultation de ses adhérents pour définir cette nouvelle ligne.

Le congrès européen est constitué des chefs d'Etats des pays membres, et si tout le monde est d'accord sur certains points, l'UE peut changer même sur des sujets purement sociétaux.
L'UE est fondée sur le respect des droits de l'homme, et de nombreux sujets sociétaux qui intéressent le FN comme d'autres partis d'UE peuvent être réglés en respectant les droits de l'homme.
Il suffit juste que tout le monde soit d'accord, dans l'ensemble.

9.Posté par Moi président le 15/02/2018 18:06

Le Royaume-Uni a choisi de sortir de l'UE, mais l'Irlande du Nord a fait des pieds et des mains pour obtenir un statut particulier en raison de ses nombreux échanges avec la République d'Irlande (qui fait partie de l'UE), quant à l'Ecosse elle menace carrément de faire sécession si on ne la réintègre pas dans l'UE.

Pourquoi ?
Parce que l'économie de l'Angleterre est tournée vers les Etats-Unis, tandis que l'économie de l'Ecosse est tournée (à 70% je crois) vers des pays de l'UE.

Mais ça n'empêche pas les anti-UE de brandir fièrement le Brexit pour nous persuader de sortir de l'UE. Alors qu'en France nous aussi on est tournés à 70% vers l'économie européenne.
J'appelle ça du charlatanisme, de la politique de tromperie, et normalement ça devrait en faire réfléchir plus d'un.

Pour mieux connaître l'UE et ses membres, actualité comprise :
https://www.touteleurope.eu/les-pays-de-l-union-europeenne.html
https://europa.eu/european-union/index_fr

(le premier site étant beaucoup plus intéressant que le second)

Pour avoir des statistiques diverses sur les pays membres :
http://ec.europa.eu/eurostat/guip/introAction.do?init=1

10.Posté par margouillat974 le 15/02/2018 20:48

Croyez en la Sainte Europe, qui vous absout de vos péchers ( la sainte consommation normalisée) , vous ferme les yeux sur les siens (guerre lointaines...mais c'est bien normal de mener des tueries quand on veut libérer un peuple , la sur-exploitation des peuples ; de l'eau, de la terre et de l'air, tant que ça ne vous tombe pas sur le pied, c'est tout bon ), qui vous fait aimer vos chaines ( de télé, les blockchains) , vous berce d'illusion au rythme de Beethoven ' oui, les hommes sont devenus frères et ne recherchent que l'intérêt commun de l' Humanité ( à plusieurs, on est plus fort, mais contre quoi et contre qui et avec quelles armes?) et surtout, qui vous permet de vivre à crédit, pour les siècles et des siècles. Amen

11.Posté par Moi président le 15/02/2018 21:58

@5 Vieux Créole :
Ceci dit j'aimerais adresser mes Félicitations à Monsieur Paul Hoarau , Observateur attentif de la vie politique locale DEPUIS DES DÉCENNIES ... Je partage totalement les" observations sur la Corse" qu'il a publiées sur " son Blog" mais il m'a été impossible d'y ajouter un commentaire: je le fais donc sur cette page où il est question de deux conceptions de la Nation !!!

L'article de P Hoarau est effectivement très intéressant, mais honnêtement je vois pas trop de rapport avec le présent courrier.

Par contre, on pourrait le rapprocher de l'article suivant, qui est récent :
https://www.zinfos974.com/Tribune-libre-de-JH-Ratenon-sur-le-decoupage-electoral-pour-les-elections-europeennes_a124435.html

Il y a eu également un autre article de Zinfos974 il y a quelque temps, dans lequel, sauf si j'ai mal compris ou retenu, le président de Région disait qu'il était prêt à entamer des discussions avec l'Etat sur un statut particulier de la Réunion.
Malheureusement je ne me souviens plus du nom de l'article.

Quant à moi, j'ai forcément été intéressé par l'article de P Hoarau, vu que la veille dans un de mes posts je disais :
"- favorable à une baisse des dotations de l'Etat, sachant que le plan de l'Etat est peut-être là aussi un peu brutal. Rendre les collectivités moins dépendantes de l'Etat, c'est les responsabiliser face aux contribuables locaux, c'est instaurer une concurrence en termes de gestion entre les différents partis prétendants, et à terme ça ne peut être que bénéfique
- la Réunion a des spécificités en raison de sa position géographique, on le sait tous, et il vaudrait mieux s'orienter vers un statut spécial, comme en Corse ou ailleurs. Ca passera forcément par une moindre dépendance vis-à-vis des dotations de l'Etat, et par de la réflexion stratégique plutôt que par de la contestation"
(https://www.zinfos974.com/Jean-Hugues-Ratenon-Le-peuple-doit-se-lever-se-mettre-en-marche_a124332.html , post 6)

12.Posté par margouillat974 le 16/02/2018 07:14

Le F.N. n'a eut de cesse de critiquer l' Europe, mais n'a jamais parlé de FREXIT.
Demandez aux Grecs se qu'ils pensent de l' Europe qui leurs fait tant de bien!
Qui peut être d'accord pour payer 100 et ne recevoir que 60?
C'est l'union des banques, pas l'union du peuple.
Vous voyez le monde avec vos oeillères, toujours droite-gauche, mais ces temps sont finis, depuis qu'on s'est aperçu que ce sont les mêmes .
Mais si ça vous plait d'être dirigé par un voleur alcoolique crédible selon vous avec 3 bouteilles de sky dans le pif, je n'y peux rien.
Vos achats bon marché, vous les faites au prix du sang et de la mort d'autres peuples : mais vive le libéralisme , qui vous permet de remplir un caddy de mal-bouffe au supermarché ,d'appareils à l'obsolescence programmée ,et de remplir encore les comptes en banque des multinationales.

Vous payez pour les chaines que vous avez aux pieds et en êtes satisfait : quel espace de démocratie?
Je suis contre la guerre au Mali, en Afghanistan, au Yemen, en Somalie, et bien sûr en Syrie, pourtant la " coalition " de la bienpensance " continue le carnage. Comment appeler ça autrement, quand des avions à quelques pieds, bombardent aveuglément une cible, sans que la sainte Europe, l'ONU, la Ligue Arabe, la croix-rouge ne protestent. A qui servent donc toutes ces instances internationales ?
L'Europe, sous la férule des états-unis nous empêche de faire du commerce avec certains états. En quoi vendre nos surplus agricoles à la Russie est plus dommageable que vendre des armes à l' Arabie Séoudite?
En quoi la sainte Europe vous protègera?

13.Posté par HERVET le 16/02/2018 07:40

Comment ne pas être heureux de lire cet intervention qui suscite des discussions ,certes ,mais qui devrait jouer son rôle d'éducation civique Pour mémoire ce courrier des lecteurs écrit en 2011.,sans doute publié ici et dans les journaux locaux

Comment peut-on -encore et toujours- être Républicain ?
Jeudi 17 Novembre 2011 - 10:53

Comment peut-on -encore et toujours- être Républicain ?
A force de ne plus en parler, de considérer que ce qui est acquis l'est ad vitam aeternam, on finit, au mieux par oublier les fondements sur lesquels repose notre société; au pire, par accuser ces fondements d'être la cause des maux dont elle souffre.

C'est ainsi que le rappel du principe constitutionnel de laïcité réveille les polémiques que ce principe a suscitées, avant qu'il ne figure en clair dans la Constitution de notre République.
Fallait-il une loi pour rappeler ce principe ou fallait-il seulement rappeler les textes existants et revenir à leur respect ?

Les raisons qui ont poussé le pouvoir exécutif à proposer cette loi sont-elles guidées par le seul souci de restaurer le contrat de laïcité qui assure la liberté de conscience et d'exercice religieux de chacun en renvoyant la pratique religieuse et ses diverses manifestations à la vie privée?
Ou bien cette proposition de loi, à la veille d' échéances électorales, veut-elle apparaître comme une affirmation de républicanisme comme pour dédouaner ses promoteurs
des éventuelles entorses qui pourraient être faites à ses autres principes, et comme une prise de position contre l'émergence ou le développement d'intégrismes religieux ?

Chacun pourra répondre à ces questions selon sa culture politique, selon son engagement dans la société civile, selon sa capacité ou son désir à assumer sa citoyenneté dans la République sous l'égide et sur le sol de laquelle peuvent vivre en harmonie les différentes composantes de la société française en accord sur les principes qui la fondent.

Si ces principes sont oubliés, ou (peut-on l'imaginer ? ) inconnus des citoyens, c'est que ceux-ci n'ont pas été suffisamment rappelés, ou n'ont pas été enseignés par ceux qui devraient en être les médiateurs pour les générations montantes ou pour les populations qui ont choisi de vivre sur le sol français : parents, école (de l'élémentaire à l'université), médias, élus du peuple, associations, partis politiques... Cette énumération, non hiérarchique, montre que la responsabilité de l'éducation à la citoyenneté est partagée et que son efficacité résulte de la convergence des actions de ces divers acteurs sociaux.

Il s'agit là d'une culture, non de cette culture dont on nous rebat les oreilles et qui serait comme un bien personnel, inviolable, non évolutif, fixé à jamais (à quel moment de la vie?) comme s'il s'agissait de caractères génétiques. Cette culture-ci n'est qu'un carcan dont on se libère par l'éducation, et l'exercice de la raison qui est la finalité de cette éducation. La culture à laquelle on se réfère, est la culture républicaine, une culture d'émancipation, non de dépendance; de liberté, non d'asservissement. Ce texte a été écrit le 2 décembre 2006.
Il garde encore sa valeur sauf peut être le paragraphe suivant qui ne correspond plus à l'actualité cde l'époque:depuis beaucoup d'attaques contre la république se sont produites :la campagne électorale qui s'ouvre saura t'elle réveiller les conscience républicaines qui s'expriment de moins en moins.

Je renvoie (c'était en 2006) les lecteurs de ce courrier aux interventions récentes, dans ces colonnes, de Jacques Poustis, de Henri Dalbos, et d'autres que je ne connais pas plus, et qui, me semble-t-il, partagent le point de vue que j'y exprime, parce que je pense que, ne le faisant pas, on laisse la place à tous les détracteurs , conscients ou non , des valeurs de la République , ces valeurs que d'aucuns qualifient de ringardes, mais qui, en réalité, permettent le progrés. J'ose espérer que ces voix ou d'autres se feront à nouveau entendre.

Hubert HERVET IDEN honoraire

Merci donc à Monsieur Le Strat de remettre ce sujet ici


14.Posté par lenoir le 16/02/2018 08:05 (depuis mobile)

Jean Claude Juncker à dit " qu''il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens " ... L''intérêt des peuples ne sont pas celles des lobbies !!! Ou est l''humanisme quand nous nous trompons sur ce qu''est la richesse ???

15.Posté par Moi président le 16/02/2018 19:04

@12 Margouillat qui dit :
Demandez aux Grecs se qu'ils pensent de l' Europe qui leurs fait tant de bien!

Lisez ceci, et vous saurez le pourquoi du comment de la crise grecque :
https://www.touteleurope.eu/pays/grece.html

C'est l'union des banques, pas l'union du peuple

Les banques n'ont nul besoin de l'UE pour s'unir, si elles le désirent. Relisez l'histoire des banques pour vous en convaincre.

Mais si ça vous plait d'être dirigé par un voleur alcoolique crédible selon vous avec 3 bouteilles de sky dans le pif, je n'y peux rien

Le président de la Commission UE n'est pas un roi, il ne détient pas tous les pouvoirs.
Si vous ne pouvez décidément pas piffer Juncker, rassurez-vous il remet son mandat en jeu en juillet de l'année prochaine. Moins d'un an et demie à tirer, c'est pas la mort.
Mais si vous êtes vraiment objectif, vous changerez peut-être d'avis sur sa valeur en lisant les 2 articles suivants :
https://www.touteleurope.eu/revue-de-presse/reforme-des-institutions-et-budget-les-propositions-de-jean-claude-juncker.html
https://www.touteleurope.eu/actualite/investissement-succes-pour-le-plan-juncker-en-2017.html


Vos achats bon marché, vous les faites au prix du sang et de la mort d'autres peuples : mais vive le libéralisme , qui vous permet de remplir un caddy de mal-bouffe au supermarché ,d'appareils à l'obsolescence programmée

Non, sur ces points-là je suis plutôt d'accord avec vous, d'ailleurs je le dis assez souvent dans mes posts.

Je suis contre la guerre au Mali, en Afghanistan, au Yemen, en Somalie, et bien sûr en Syrie

Vous préférez laisser Al-qaida prendre le Mali, et les talibans prendre l'Afghanistan ?
Pour la Syrie, vous vous trompez, nous c'est en Irak qu'on est intervenus (avec à la fin la bataille de Mossoul) contre Daech.
Au Yemen et en Somalie c'est aussi contre des islamistes qu'il y a une guerre, mais je ne crois pas qu'on ait notre part là-dedans.
Etes-vous favorable à l'islamisme ?

En quoi vendre nos surplus agricoles à la Russie est plus dommageable que vendre des armes à l' Arabie Séoudite?

Guerre froide oblige.

16.Posté par klod le 17/02/2018 16:16

"Ceci dit j'aimerais adresser mes Félicitations à Monsieur Paul Hoarau , Observateur attentif de la vie politique locale DEPUIS DES DÉCENNIES ... Je partage totalement les" observations sur la Corse" qu'il a publiées sur " son Blog" mais il m'a été impossible d'y ajouter un commentaire: je le fais donc sur cette page où il est question de deux conceptions de la Nation !!!"

de meme ................................

et une troisième conception de la nation ............... non ? qu'elle est elle d'ailleurs ? au choix , pour plus d'humanisme" trans nationale" , pardon "nationale" , sinon ça ne passera pas chez certains , les memes depuis si longtemps.................................. du nouveau ? tenez moi au courant !

17.Posté par Moi président le 18/02/2018 14:03

Alors Margouillat, vous l'avez lu, cet article sur notre Junckie communautaire que je vous recommandais pour vous en faire une meilleure opinion :
https://www.touteleurope.eu/revue-de-presse/reforme-des-institutions-et-budget-les-propositions-de-jean-claude-juncker.html

Si ce n'est pas fait, je vous en livre un aperçu : Juncker voudrait que lorsque l'on vote pour les élections européennes (où on élit les membres du Parlement UE), chaque groupe propose un candidat pour être président de la Commission UE.
Et donc, le groupe qui gagne voit son candidat être nommé d'office président de la CE.
Ainsi, le président de la CE serait élu au suffrage universel, ce qui ne peut que vous enchanter puisque vous vous plaigniez qu'il n'en était pas le cas.
Juncker est le premier à prendre de telles initiatives sur le fonctionnement des institutions UE.

Alors on dit merci qui ?

18.Posté par Moi président le 18/02/2018 14:09

Autre chose, Margouillat. Vous disiez dans votre post 12 que
Le F.N. n'a eut de cesse de critiquer l' Europe, mais n'a jamais parlé de FREXIT.


Je ne vais pas perdre trop de temps à discuter sur ce point, mais sachez que d'après Le Monde, le tout nouveau parti de Philippot prône le Frexit :
" ... et, Graal pour eux qui prônent la sortie de l’Union européenne, un message de Nigel Farage – l’ancien leader du UKIP europhobe britannique – à ovationner"
(ref : http://www.lemonde.fr/politique/article/2018/02/17/philippot-lance-ses-patriotes-a-arras_5258487_823448.html)
Comme je le disais précédemment, le parti de Philippot est fait pour vous.

19.Posté par margouillat974 le 18/02/2018 15:50

Pour drunker : voir luxleaks au final, qui a été "puni"?

Pour la Grèce : qui a "fauté"? Le gouvernement de Papandréous le peuple grec, ou la sainte U.E est-elle prête à fermer les yeux sur des comptes truqués, du moment qu'ils sont présentés par une banque "too big too fall" ? . Doit-on donc conclure que des instances aussi chères payées, grouillant d'experts en économie, comptabilité, fiscalité, droit et réglementations de tout poils peuvent aussi SE TROMPER et être rouler dans la farine, comme les maires de petites communes qui ont contracté des emprunts indexés sur le Franc Suisse?
Drunker a profité de sa position pour favoriser son pays d'origine et le transformer en paradis fiscal. Même le Luxleak n'a rien changé, les dénonciateurs ont été condamnés, le Luxembourg est toujours un paradis fiscal et la sainte U.E., n'a toujours pas d'accord de régulation avec 60 états dénoncés . ( mais vive la liberté)
Le prochain président de l' U.E. continuera de suivre les G.O.P.E, et nous renflouerons les banques à la moindre injonction de la B.C.E.:
200 milliards de dette des banques nationales ( sans faire apparaître les hors-bilans )
100 milliards de créances douteuses adossée à des valeurs " à 10 ans"
Seulement 83 milliards de fonds propre et le fameux Mécanisme Européen de Stabilité ( et osez dire encore que les législateurs n'ont pas approuvé, ratifié et signé, qu'ils n'en sont PAS responsable!)
Qui renflouera la B.C.E. quand il faudra bien arrêter la planche à billets? ( Peut-être le Saint-esprit, alors commencez de prier, mon frère, parce que votre garantie à 100.000 euros est partie en vrille, votre épargne, votre assurance-vie suivra .)

La guerre froide est terminée depuis la chute du mur, le chef d'état de la Fédération Russe ne nous menace pas, ni ne nous envahi
Pourquoi la Sainte Union accepte-t-elle encore des bases américaines sur son sol? Qui nous menace et pourquoi aurions-nous besoin du " savoir-faire" (les guerres) U.S, alors que la Sainte U.E. possède ses propres forces d'intervention et la dissuasion nucléaire?
Je ne suis pas plus islamiste que papiste ou bouddiste, mais plutôt chrétien de par ma naissance et ma culture.
La course au profit, l'accaparement des richesses, de la terre et aujourd'hui de l'eau d'un état par un autre
, sans autre contre-partie pour les peuples spoliés que la misère , la famine, oui, je pense que ça peut être une bonne raison de se révolter pour ces peuples : derrière Al-quaïda, el nostra et les autres groupuscules, la main des U.S. est de plus en plus visible. On sait que ces groupes sont TOUS des meurtriers sauvages dopés au captagon et que quelques chefs de bandes et imams ont mis un nom sur la colère des peuples en la nommant jihad : retour de bâtons que d'avoir trop volé et de le vouloir encore face à quelques chefs d'état moins corrompus que d'autres.
Ajoutez à cela quelques scandales alimentaires, la réduction de la liberté de circuler, de choisir ses thérapies, détournement de fonds , des augmentations des taxes et d'autres petites misères quotidiennes qui sont imposées aux " riens" de ce pays ; non, définitivement, non, l' U.E. ne me séduit pas.

20.Posté par margouillat974 le 18/02/2018 17:49

@ Pourquoi vouloir me coller une étiquette quelconque sur le front ? Philippot, comme MLP , comme Mélenchon et les autres nagent depuis bien trop longtemps dans les marécages politiques pour que je prenne leur parole comme évangiles!
Dans la mesure où l' UE ne me séduit pas : pourquoi je voterai pour celui qui me coupera la tête?
Même si le président de l' U.E est élu, il ne fera que ce que les G.O.P.E lui permettront et ce que l'O.T.A.N. et l ' O.N.U. lui dicteront : bonjour T.A.F.T.A !!

21.Posté par Moi président le 18/02/2018 18:20

Ne partons pas dans tous les sens à chaque fois, Margouillat, restons méthodiques et procédons point par point.

Vous vous plaigniez que le président de la Commission n'était pas choisi par le peuple, et vous disiez que c'est une plaie d'être "gouverné" par Juncker (révisez les institutions UE) ?
Je viens de vous montrer, preuve à l'appui, qu'un projet de réforme est en cours pour que le président de la Commission soit dorénavant choisi par le peuple UE, et que ce projet est justement initié et conduit par Juncker.

La logique voudrait que votre 1ère réaction soit de vous réjouir de la bonne nouvelle et de clamer à la face du monde que non, finalement Juncker n'est pas un si mauvais président de Commission UE que vous le prétendiez ici même.

Pour le reste, on verra avec le temps. Chaque chose en son temps.

Les responsables de la crise grecque ?
- les dirigeants grecs qui ont menti à l'UE en rendant des comptes non sincères (la sincérité est un des principes de base de la comptabilité)
- les comiques chez nous ou ailleurs qui ont insisté pour que la Grèce soit admise, pour des raisons symboliques, alors que la Commission de l'époque y était défavorable

Il est sûr que le peuple grec n'est pas responsable et que la situation est extrêmement pénible pour eux. En attendant, ils ont quand-même été jusqu'ici globalement gagnants. Ils ont plus reçu que donné, et en plus on leur a effacés des dettes. Des entreprises se sont installées chez eux, avant qu'elles n'en repartent.
Que se serait-il passé s'ils n'avaient pas reçu la protection de l'UE ?

Si vous n'avez pas encore compris que la guerre froide a repris à partir de 1998, je ne peux rien faire pour vous sur ce sujet. Ne vous étonnez pas de ne rien comprendre à ce qu'il se passe et se passera si déjà vous n'avez pas compris ça.
Aujourd'hui Internet a pris le relais, les moyens ont changé, mais les divergences profondes au niveau géopolitique existent toujours. C'est ça davantage que les positions idéologiques (capitalisme/communisme) qui ont entraîné la guerre froide, dès la conférence de Yalta.

Quand vous chinerez dans les librairies et ailleurs en quête de livres scolaires d'Economie, profitez-en pour regarder aussi les livres de cours de Géopolitique. C'est dans le rayon "Histoire" en principe.

A la prochaine.

22.Posté par margouillat974 le 18/02/2018 21:35

@ Moi Président :
Vous rendez-vous compte seulement des énormités que vous écrivez? Ce n'est pas la guerre froide qui a repris en 98: c'est un chef d'état qui a repris son autonomie et qui le prouve. Si la Fédération Russe avait accepté de continuer de se faire dépouiller , alors on parlerait du gentil nounours Poutine, comme fut un temps ou Boris Eltsine passait pour un bon président aux yeux du monde, puisqu'il pouvait " négocier" avec Bill Clinton, les yeux noyés noyé dans la vodka.

Quant à l'achat de manuels scolaires, comme vous me le conseillez si gentiment : vous vous êtes surement aperçu que le monde a changé et que toutes les recettes "miracles " décrites nous ont été appliquées, sans pour autant qu'une seule solution aux crises n'ait été apportée.

Vous appelez , les gagnants Grecs de l' U.E., les jeunes sans emplois, les malades pas soignés, les retraités qu'on exproprie parce qu'ils ne peuvent plus payer les taxes, les fonctionnaires à qui on a réduit le traitement de moitié ?Sûr qu'eux la bénissent l' U.E et ses largesses, et qu'ils en ont bien profité.
Mais qui prête pour rembourser qui?
Avec un taux d'endettement aussi énorme, la Grèce, par les mesures d'austérité et le saccage de son tissu social pourra peut-être rembourser sa " dette" dans 2000 ans, si entre-temps les taux ne montent pas et ce n'est pas pas l'U.E. qui décidera. ( relisez quelques chapitres de vos manuels, c'est écrit dedans.)
N'oubliez pas non plus le naufrage des banques italiennes , le vacillement des banques espagnoles et françaises : comment fera la B.C.E. pour maintenir ses comptes à flots? Est-ce que c'est écrit quelque part, dans vos manuels scolaires d'économie?
Ou vous êtes d'une nature très, très optimiste, ou bien vous ne prenez pas la mesure de ce qui attend les grands gagnants du concours!

23.Posté par A mon avis le 19/02/2018 17:19

@ 22 margouillat974 : et en dehors de l'UE, que ferait la Grèce ?

De plus, elle est entrée dans l'UE en trichant sur sa situation économique.
Est-ce la faute de l'Europe si l'injustice face à l'impôt est une institution en Grèce ?

Et le régime des colonels, avant l'entrée dans l'UE : ça ne vous évoque rien ?

24.Posté par Moi président le 19/02/2018 19:58

Margouillat,

Appelez ça comme vous voulez, les faits sont de toute façon là, et si vous voulez rester dans l'incompréhension je respecte votre choix.
Mais gardez quand même un oeil sur les histoires relatives à la dernière campagne présidentielle US et à la propagation de virus informatiques en Europe.

Les livres de cours d'Economie ne sont pas là pour apporter des solutions, mais décrire et expliquer des mécanismes qui se produisent naturellement dans le monde économique.
Toutes les questions que vous me posiez dans l'article sur le livre de Hollande, les livres de cours vous donnent les réponses et les explications.
Sinon, moi-même je schématisais tout ça dans cet article sur Profilages :
https://www.zinfos974.com/Suppression-de-40-emplois-a-Profilage-Une-cruaute-inacceptable-pour-Huguette-Bello_a121372.html

Si vous vous intéressez vraiment à l'économie, vous n'y couperez pas : il vous faudra acquérir les bases théoriques. En Economie générale comme en Economie d'entreprise.
Faute de quoi, vos tentatives de convaincre sur Zinfos974 se heurteront systématiquement à des murs infranchissables.
Si vous préférez régurgiter le gloubi-goulba qu'on vous sert sur des sites europhobes financés par vos héros autonomes dont on ne compte plus les adversaires politiques assassinés ou empoisonnés, c'est votre choix.

La crise de 2008 vient d'erreurs stratégiques perpétrées par des banques américaines (comme en 1929), et par ricochet (du fait de la mondialisation) les banques européennes ont gravement morflé à leur tour. Par conséquent on les aide à remonter la pente, on les conseille avec plus d'insistance, on les surveille plus étroitement, car outre leur rôle majeur dans l'économie ce sont également des entreprises qui représentent de l'emploi.
Vous pouvez encore profiter des soldes en investissant dans des livres de cours niveau BTS "Métiers de la finance".
Vous pouvez également avoir une idée de comment s'unissent les banques en lisant ce récent article de Zinfos974 :
https://www.zinfos974.com/L-histoire-de-la-construction-du-paysage-bancaire-a-La-Reunion_a124494.html

Je suis effectivement optimiste, car je côtoie beaucoup de jeunes et m'aperçois qu'ils sont globalement très ouverts d'esprit, ne rechignent pas à apprendre, et ont un esprit rationnel.
Comparé à ma génération, celle juste avant la leur, je suis impressionné et me dis que oui, ça va mieux et ça ira de mieux en mieux avec le temps.

25.Posté par margouillat974 le 19/02/2018 20:01

@23 Le régime des colonels s'est achevé en...1974: quel rapport avec l'entrée de la Grèce dans l 'U.E.?
Les banques ont poussé la Grèce à l'endettement, et c'est aux banques que remboursent les grecs, comme la France, l' Italie, L'Espagne, le Portugal , comme la Réunion remboursera longtemps la N.R.L.

Est-ce la faute du peuple grec ? Non, mais c'est lui qui paye : les faux comptes des banques Goldman-Sachs et Lehmann-Brothers, le gouvernement qui les a couvert, et l 'U.E qui n'a rien contrôlée. L' U.E n'est plus crédible et dans vos pensées, rapprochez la situation de la Grèce avec celle de l' Italie, L' Espagne, le Portugal et la France : le taux d'endettement atteint les 100%.
La France empruntera donc encore à la B.C.E. : pourvu que les taux n'augmentent pas, mais c'est pas l' U.E. qui décide!
La France n'a pas triché, mais les français payeront quand même!

26.Posté par Moi président le 19/02/2018 20:19

On peut être d'accord sur le fait que la mondialisation complique les choses, dans la mesure où des pays jadis consommateurs et ouvriers deviennent maintenant à leur tour des pays commerçants. Ca rend la concurrence plus âpre.

Face à ça, certains prônent le repli sur soi en termes économiques : on ne laisse entrer que ce qu'on ne peut pas produire nous-mêmes, et on exporte ce que d'autres pays ne peuvent produire.
Passons sur le 1er point, c'est le 2ème qui pose problème : sans concurrence, nos produits ne se vendront pas dans le monde.
Il y a au moins 2 critères qui jouent sur l'aptitude à être concurrentiel : qualité et prix.
Les pays qui acceptent de jouer le jeu de la mondialisation ET qui s'en sortent ont des rapports qualité/prix supérieurs, comparativement aux pays qui se replient sur eux-mêmes et n'acceptent pas la concurrence.

D'autre part, des tas de citoyens de différents pays recherchent toujours la meilleure qualité, pour des raisons personnelles ou professionnelles.
Quand ces gens-là sont dans des pays repliés sur eux-mêmes, ils finissent par avoir envie de soit changer de pays, soit changer de politique.
Le 1er choix n'est pas le plus facile, mais quand c'est celui qui est retenu, à terme ça devient préjudiciable pour le pays en question (sur le plan économique, sur le plan de la défense nationale, au niveau du budget de l'Etat ...).
Le 2ème choix est plus facile, encore faut-il que les pays en question soient sincèrement démocratiques (pas du genre "tu peux créer ton parti d'opposition, mais ne t'étonnes pas si mes militants assassinent systématiquement les leaders successifs de ton parti").

Autant de raisons de rester dans le jeu de la mondialisation, et de faire ce qu'il faut pour tirer son épingle du jeu, plutôt que d'épouser des régimes glauques dont on a déjà vu à quoi ils peuvent aboutir.

27.Posté par margouillat974 le 19/02/2018 20:37

Vous répétez le discours du 03/01/2018 de Jupiter.
ON ne peut plus rembourser une dette quand elle dépasse le montant de vos revenus, sauf à espérer en avoir d'autres ( des revenus). Point n'est besoin d'avoir fait de très hautes études pour comprendre cela., mais vous persistez à croire que tout va bien , que la courbe du chômage s'inverse, que les nouvelles taxes vont faire exploser la consommation des ménages et des entreprises. Je ne peux que vous souhaitez de profiter de ce répit, de continuer dans la voie de votre maître qui bien sûr a toutes les solutions et en même temps les autres.
Des crises, il y en a eut tout au long de l'Histoire, et elle ont toutes été résolues ( plus ou moins bien, selon le coté où l'on se place) celle-ci ne fera pas exception : à vous de choisir d'être actif ou passif .

Un petit conseil en passant, commencez vous-même à apprendre comment les banques créées de la monnaie, ce sera un bon point de départ , et peut-être aurez vous un autre regard sur " les crises" et "la dette", et que vous cesserez de considérez les banques comme des entreprises " comme les autres".
Depuis quand un état peut-il influencer un vote autrement que par la propagande : Les français mettent toujours un bulletin dans une urne , et je ne crois pas que l'on assiste de sitôt pour les présidentielles, législatives ou communales, au vote par internet. ( c'est pas demain survey monkey )
Quand à vos " schématisations" pour Arcelor : qu'ils rendent le C.I.C.E et les subventions avant de partir, parce que la condition pour en bénéficier,c'est bien le maintien de l'emploi .

28.Posté par Moi président le 20/02/2018 00:04

Je ne savais même pas que Jupiter avait dit ça, mais ça ne m'étonne pas qu'il l'ait fait, vu que c'est la vérité (dans les faits).
Après, que vous estimiez que globalement on n'est pas en mesure d'aider les banques, c'est votre point de vue personnel, et il ne me dérange pas.
L'important pour moi est de savoir qu'on parle bien des mêmes choses.

Rassurez-vous, je sais très bien comment fonctionne le système monétaire, comment les banques de dépôt "achètent" de la monnaie aux banques centrales, comment leurs taux d'intérêts sont fixés par l'Etat, comment l'Etat fait gaffe à ce qu'il n'y ait pas trop d'argent en circulation pour ne pas risquer d'augmenter les prix ...
C'est même pour ça qu'il est interdit d'indexer les salaires sur le SMIC (sauf bien sûr si votre salaire est le SMIC).
Si je vous incite à vous informer de tout ceci, c'est bien parce que je l'ai fait moi-même, j'espère quand même que vous ne doutez pas de ça.

Car vraiment, vous ne semblez pas avoir la gestion dans le sang : même quand une dette dépasse vos revenus, elle peut être remboursée, il suffit de l'échelonner et de faire en sorte que vos remboursements mensuels dépassent votre endettement mensuel dans une proportion qui dépend du temps qu'on vous donne pour rembourser (en gros).
La crise était en 2008-2009, et depuis ce temps les taux d'endettement ont baissé dans pas mal de pays membres, ce qui prouve que c'est bien possible (pourquoi ne pas aller le vérifier vous-même dans les liens que je vous ai fournis dans le post 9, en gras ?)
C'est possible quand on serre la ceinture question dépenses publiques, et ça tombe bien car on a des cours des comptes à différents niveaux, qui nous démontrent à quel point il y a du gaspillage d'argent public.
C'est évidemment encore plus possible quand votre économie marche bien, qu'il n'y a pas trop de chômage, et tout ça est rendu possible par au minimum la présence d'entreprises sur votre sol. D'où les mesures prises par Jupiter pour attirer les entreprises. Tout est donc logique, reste à voir maintenant si les entreprises suivront ou pas, et ensuite seulement on avisera.
Au niveau d'une entreprise ça se passe de la même façon, il n'y a pas 50 façons de gérer une organisation (3 leviers : produits, charges, et capital).

Pour ce qui est de Profilages, j'ai peur (sincèrement) que vous n'ayez pas bien compris la situation, parce que vous n'avez pas pris la peine de lire. Il n'est pas question qu'Arcellor-Mittal parte, mais seulement qu'ils cessent l'activité huisserie.
Ce qui au départ n'était qu'une hypothèse s'est finalement révélé :
https://www.zinfos974.com/Suppressions-d-emplois-a-Profilage-Les-salaries-rejettent-le-PSE_a123883.html
Dans l'article où figurent mes "schématisations", H Bello soupçonnait l'entreprise Profilage de passer de 86 salariés à 46 salariés uniquement pour passer sous la barre des 51 salariés (ce qui fait 40 suppressions de poste). En effet, à partir de 51 salariés, l'entreprise est obligée de faire élire un délégué syndical parmi ses salariés.
Dans l'article que je viens de vous indiquer à l'instant, on apprend que l'entreprise est prête à en licencier 4 de moins qu'avant, pas plus (donc passer à 50 salariés). On voit donc qu'elle veut absolument descendre en-dessous de 51, ce qui confirme les soupçons de H Bello : c'est bien la représentation syndicale (FO) qui pose problème.
Vous savez maintenant le pourquoi du comment du problème.

29.Posté par margouillat974 le 20/02/2018 09:30

Je vous laisse à vos rêves de remboursement de dette qui dépassent 100% de vos revenus, puisque cette même dette génère des intérêts. Ne croyez pas que la B.C.E.en fasse cadeau :10 vies de labeur n'y suffiront pas, en espérant que les taux ne remontent pas avant...un siècle.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter