MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Les dessous de l’élection de Frédéric Miranville à la présidence de l’Université


Par - Publié le Vendredi 9 Septembre 2016 à 01:15 | Lu 8978 fois

C'est donc Frédéric Miranville qui a été élu, à la surprise générale, président de l’Université de La Réunion. Un double exploit pour ce jeune universitaire.
 
Le premier exploit, c’est la fulgurante carrière de Frédéric Miranville. Recruté après sa thèse en 2002 comme maître de conférences, il est nommé professeur des universités en 2011, sous la présidence de Mohamed Rochdi, dont il devient l’un des vice-présidents. En 2013, soit seulement deux ans plus tard, un record dans l'ensemble des universités françaises, Frédéric Miranville est promu professeur de première classe. Après être entré en dissidence avec Mohamed Rochdi en 2015, il  présente ses listes aux élections pour le conseil d’administration en 2016. Il fait alors campagne sur la rupture avec Mohamed Rochdi et son système avec  ses  listes "Unir". Il n’obtient que 2 sièges, 1 chez les professeurs, le sien, et 1 autre chez les maîtres de conférences.
 
Avec zéro soutien chez les étudiants et zéro soutien chez les administratifs, Frédéric Miranville a réalisé un deuxième exploit, celui de se faire élire aujourd'hui à la présidence de l’université. Il a en effet réussi le tour de force d’obtenir le ralliement à sa candidature de Gilles Lajoie qui jusqu’alors caracolait en tête des 3 scrutins de juillet avec 17 voix, suivi de Jean-Pierre Chabriat avec 16 voix. Contre seulement 2 rappelons-le pour Miranville... Pour mesurer l’importance de cet exploit, il faut savoir qu’à quelques heures de la réunion du conseil d’administration, Frédéric Miranville faisait encore alliance avec Jean-Pierre Chabriat et lui avait promis ses voix pour la présidence de l’université…
 
Plusieurs choses expliquent ce renversement de dernière minute qui amène Lajoie et ses 17 voix à s’effacer devant les 2 voix de Miranville pour la présidence. D’abord la garantie de Miranville de ne pas remettre en cause le pilotage qui a été celui de l’université par Mohamed Rochdi et les siens. Pilotage dont Miranville a d’ailleurs été jusqu’à sa récente dissidence un acteur et un bénéficiaire. Ensuite de laisser au camp Lajoie la totale maîtrise des systèmes de recrutement et de promotion au sein de l’université. Une demande précieuse puisqu’il y a à la clé notamment le recrutement comme universitaire  d’une certaine Chantale Tuffery-Rochdi, la femme de Mohamed Rochdi. Puis, il y a la garantie donnée aux étudiants de l’UNEF de conserver les relations exclusives qu’ils avaient tissées avec Mohamed Rochdi durant ses mandats successifs. Enfin il y a la garantie d’avoir l’écoute et le soutien personnel de Didier Robert, Président de Région.
 
Trois  hommes vont alors  sur la base de ces garanties imposer à Gilles Lajoie de s’effacer devant Fréderic Miranville. Un certain Stéphane Maillot, le véritable patron de l’UNEF local, qui demande à être connu, Fréderic Tupin, le directeur de l’ESPE, dont les talents mériteraient également d’être un peu plus mis en lumière, et bien évidemment un certain… Mohamed Rochdi qui, lui, n’a plus à être présenté.  
 
Rochdi qui, en 2004, avait déjà imposé à un certain…. Gilles Lajoie de s’effacer devant Serge Svizzéro pour la présidence de l’Université, avec la suite et les résultats que l’on sait. Reste à savoir si ce nouvel attelage, contrairement à celui de 2004, surmontera l’épreuve du temps et profitera au final à l’Université.
 
Quelque chose nous dit que nous aurons bientôt à reparler de quelques protagonistes qui ont rendu cet exploit possible...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

9.Posté par Hypothénuse le 09/09/2016 08:52

Tout est dit .
L' université de La Réunion est vraiment au top. Il ne reste plus qu' à ce Président à venir expliquer aux étudiants les clés de sa "réussite" fulgurante .
Car si avec 2 voix on peut présider les destins de l' université avec 2 moyenne ils ( les étudiants) auraient tort de se croire éliminés.

8.Posté par Lilyane 974 le 09/09/2016 08:45

"Ti hache y coup gros bois ! Bravo jeune homme."


Laisse le pauvre marmaille tranquil ! Zot lé en train d'acharne su li, alors que li la pas encore pose ses fesses dans son bureau. Ben assez oui !

7.Posté par bon ben .... le 09/09/2016 07:52

ça ressemble à du marchandage de tapis politicienne....
Comme d'hab' quoi !

6.Posté par GIRONDIN le 09/09/2016 07:36

..... Enfin il y a la garantie d’avoir l’écoute et le soutien personnel de Didier Robert, Président de Région....

CCI, chambre des métiers, radio, télé, journaux, presse internet, hôpital, syndicats patronaux collectivités maintenant université


OU MAIN BASSE SUR LE PAYS !
La prochaine étape ?

5.Posté par GIRONDIN le 09/09/2016 07:29

.... Enfin il y a la garantie d’avoir l’écoute et le soutien personnel de Didier Robert, Président de Région....

Hôpital, radio, télé, journal collectivité

Main basse sur le pays !

4.Posté par Yan Amar le 09/09/2016 05:12

ils apprennent vite les jeunes en politique. ils sont meme plus forts que les anciens !!!

3.Posté par Lobservateur le 09/09/2016 07:05

Les derniers seront les premiers
Y a de la joie chez Miranville
C'est que la gamelle doit être bonne, vraiment bonne
Une chance incroyable pour le nouveau président : il lui est impossible de faire pire que son ex (et nouvel) ami Rochdi
Attention à ne pas s'enfoncer, se ridiculiser (très) rapidement comme Vanessa
Et encore toutes nos félicitations à Chantale

2.Posté par Titi or not Titi le 09/09/2016 06:27


Interessant ! 😄😄
Merci Pierrot ! 👍

1.Posté par Charles le 09/09/2016 06:18

A la lecture de cet article, le président de région peut voir la motivation de ceux qu'il soutient.
Mon petit doigt me dit que cela ne va pas s'améliorer dans cette université. Si maintenant la région soutient l'équipe qui est en place depuis une décennie déjà, c'est de pire en pire. Il est à craindre que rien et personne n'arrêtera la casse et la disparition à terme de cette université.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes