Politique

Les députés de l'île demandent à Édouard Philippe d'accélérer les indemnisations des sinistrés de Berguitta

Mardi 23 Janvier 2018 - 10:38

Dans un courrier commun, tous les députés de La Réunion signent une demande au premier ministre d'accélérer les procédures d'indemnisation des victimes de Berguitta. S'ils évoquent l'état de catastrophe naturelle, ils ne demandent pas clairement le classement de la tempête en tant que telle. Ci dessous, le courrier signé des 7 députés réunionnais, adressé aussi au ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ainsi qu’à la ministre des Outre-mer.


Les députés de l'île demandent à Édouard Philippe d'accélérer les indemnisations des sinistrés de Berguitta


B.A
Lu 1371 fois



1.Posté par ti kreol le 23/01/2018 11:27

lol
A Saint martin 4 mois après certain attendent toujours d être rembourser. Une passante avait demandé a Edouard Philippe que les délais accélèrent.
Il avait répondu qu'il n était pas assureur.

Bon courage pour récupérer l'argent lol

2.Posté par Amateurs le 23/01/2018 11:42 (depuis mobile)

Encore faudrait il valoriser avant de demander de payer

3.Posté par VIEUX CREOLE le 23/01/2018 11:47

UNE INITIATIVE QU' IL FAUT SALUER ET APPLAUDIR : L’INTÉRÊT GÉNÉRAL DE LA POPULATION
PASSE AVANT DES CONSIDÉRATIONS PARTISANES !!! INITIATIVE A RENOUVELER SUR D'AUTRES QUESTIONS IMPORTANTES - QUI FONT LA PART BELLE AUX CLASSES DÉJÀ FAVORISÉES ! BEAUCOUP de Retraités i vont voir leurs pensions sensiblement grignotées ,en 2018 , par suite de l'augmentation de 1,7% de la C.S.G. alors que certains Actifs ( ET C''EST TANT MIEUX !!) verront une petite augmentation de leur pouvoir d'achat ....JE CITERAI AUSSI les baisses des "A.P.L" , .certaines promesses non tenues - ou trés partiellement tenues - du programme présidentiel....

- LA MÊME INTERROGATION SE POSE A CHAQUE FOIS AVEC LES DIRIGEANTS POLITIQUES : : POURQUOI FAUT-IL que ce soit toujours les classes les moins favorisées qui doivent faire les plus d' efforts et les plus riches , les grosses fortunes qui sont ménagés ??? La suppression importante de l'I.S.F. ne contribuera certainement pas à rendre les Patrons (les gros Patrons notamment ) à participer davantage à la Solidarité Nationale !!!!!

4.Posté par huguette le 23/01/2018 11:59

Vous n etes ps sans savoir que la metropoles est touchee par d importante innondation et que la situation est dramatique pour des familles.

il va falloir faire preuve de patience

5.Posté par Ti tangue plu stressé le 23/01/2018 13:18 (depuis mobile)

Si j’étais Édouard Philippe j’aurai dis

Commence à ne pas délivré des permis de construire dans des zones inondables près des cours d’eau
De demander à leur zinzénièr grassement payés de bien contrôler la technique de construction des routes

6.Posté par Ti tangue plu stressé le 23/01/2018 13:21 (depuis mobile)

Suite Édouard Philippe pour éviter les crues des ravines comme citron galet au Tremblet et gérer le malaise des prisons Taser pour les Gardiens et les gratels pour curer les ravines et les caniveaux toute l’année

7.Posté par A mon avis le 23/01/2018 13:30

@ 3 VIEUX CREOLE : pour ne rester que sur le sujet de ce courrier, les députés ont fait au minimum leur job. Une lettre ça ne coûte rien et ça fait plaisir aux électeurs.
Il faudrait maintenant que ces élus se bougent chacun à son niveau pour faire avancer les dossiers. Ce n'est pas au premier ministre de tout régler.
Il faudrait que régulièrement, ces mêmes députés si solidaires pour signer une lettre, reviennent devant les médias expliquer ce qu'ils auront fait pour accélérer les dossiers.

A La Réunion, on aime bien se décharger de ses responsabilités sur les échelons supérieurs.

On a crié haro sur le préfet ! Sans se poser de question sur le fonctionnement de la gestion de crise. En ignorant que, en la matière, c'est le maire qui, en première ligne, a des responsabilités et possède des pouvoirs dans le cadre des plans ORSEC cyclone et ORSEC EMD .

8.Posté par Marc le 23/01/2018 14:26

1. A Saint-Martin, la difficulté est l'ampleur des dégâts, l'île étant dévastée à 95%. Du coup, l'évaluation des assureurs est plus lente tout simplement parce que la masse de travail était non anticipée. Berguitta n'a pas fait des dégâts franchement inhabituels pour un cyclone à La Réunion, ça devrait donc aller plus vite (mais ça prendra plusieurs mois).

9.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 23/01/2018 17:07

*Ça ne mange pas de pain...

*Et ça peut aider à rapporter gros à cette fine équipe - un réélection, par exemple.

10.Posté par JORI le 23/01/2018 17:28 (depuis mobile)

3. Vieux créole.
Pour répondre à votre question: Parce que ceux qui représentent les classes les moins favorisées sont plus nombreux.

11.Posté par La vérité si je mens ! le 23/01/2018 17:31

Ces 7 députés main dans la main pour une cause soit-elle noble mais en attendant K' Bri i mange salade verte .

Les assureurs vivent dans un autre monde , plus à racketter ?
Ainsi soit-il !

12.Posté par Marc le 23/01/2018 20:21

7. C'est le Premier ministre qui est l'exécutif et qui, selon notre Constitution, dispose de l'administration. Pas les députés. Et donc tout ce qu'ils peuvent faire pour débloquer les dossiers, c'est demander au Premier ministre de les débloquer pour eux. Votre commentaire est donc pour le moins paradoxal.

13.Posté par Moi président le 23/01/2018 21:49

@3 Vieux Créole : n'oublions pas qu'en principe, les retraités n'ont pas de personnes à charge, ce qui est beaucoup moins le cas quand on est encore actif (enfants, et on sait combien ils coûtent cher à notre époque).
Il est donc normal qu'on soulage en priorité les actifs.

Pour ce qui est de l'ISF, on peut imaginer le scénario suivant :
- avant, l'ISF était exagéré
- on l'a abaissé jusqu'à un niveau raisonnable compte-tenu des besoins fiscaux
- le fait qu'il y ait eu une baisse laisse à penser que le niveau atteint est déraisonnable (trop favorable aux riches)

Pour vérifier ça, il faudrait analyser les taux d'ISF sur les décennies passées (disons depuis la 5ème république), et tirer des conclusions objectives.
Si les conclusions disent qu'effectivement le niveau atteint est trop favorable aux riches, alors il faut mettre en avant les analyses dans votre argumentation.

14.Posté par Marc le 24/01/2018 06:06

13. Les enfants sont compensés par des dispositifs spécifiques. C'est surtout que le niveau de vie des retraités est en moyenne supérieur au niveau de vie des actifs d'environ 5% selon le conseil d'orientation des retraites.

Le niveau de taxation des capitaux en France est l'un des plus importants, si ce n'est le plus important, de l'OCDE. Le problème de la baisse de l'ISF n'est pas tant ça.

L'impôt a plusieurs rôles: financer les activités de l'Etat, orienter les actions des opérateurs économiques, agir sur certains grands ensembles macro-économiques (importations, vitesse de circulation de la monnaie, ... ), assurer une redistribution ...

L'ISF avait plusieurs intérêts: éviter les capitaux dormants à faible rentabilité et donc tuer les rentes en rendant non rentables le fait d'avoir des capitaux dont on ne s'occupe pas. Ca, à la limite, je considère que le nouvel IFI le fait toujours dans la mesure où il est probable que la plupart de ces capitaux sous-productifs sont dans l'immobilier.

En revanche, sur le volet redistribution, l'essentiel des revenus des plus importantes fortunes sont des revenus du capital (et d'ailleurs souvent non immobilier). Ce choix va donc fortement accroître les inégalités entre riches et pauvres.

Par ailleurs, concernant l'impact sur le comportement des acteurs, l'ISF n'affectait en réalité qu'assez peu les décisions d'investissement. Très peu de gens quittaient la France chaque année à cause de l'ISF (et certains revenaient) , relativement peu de capitaux rapporté à son assiette, l'impact économique négatif de l'ISF était donc assez marginal. D'ailleurs, aujourd'hui, les représentants du monde de l'entreprise s'en cachent assez peu puisqu'ils expliquent qu'ils ne vont pas investir nettement plus.

En d'autres termes, la suppression de l'ISF c'est une compromission sur la lutte contre les inégalités pour un impact économique très faible.

15.Posté par Moi président le 25/01/2018 22:51

@14 : des études ont dit que :
- un enfant coûterait normalement 700 € par mois (calcul théorique)
- en France les gens ne dépenseraient pas plus de 500 € par mois par enfant
- la part du coût d'un enfant est plus grande chez les foyers monoparentaux
A combien s'élèvent les aides (sur un mois) pour un enfant, et à combien estime-t-on le produit mensuel moyen des réductions fiscales liées à un enfant ?

Une étude a dit que le niveau de vie des retraités était légèrement supérieur à celui des actifs ? Voilà une nouvelle qui ravira Margouillat974, lui qui se fait toujours du mauvais sang pour les retraités.

Il faut quand-même bien rappeler que l'ISF était un impôt sur le patrimoine, et non sur les revenus.
Or d'où vient le patrimoine :
- de l'héritage ? il est taxé
- des revenus ? les revenus sont taxés et le produit des revenus est encore taxé. J'appelle ça une "surtaxe".

Les recettes de l'ISF ne contribuent, selon une sources datant de 2016, qu'à hauteur de 2% au total des recettes fiscales du pays.
Il faut donc bien relativiser l'importance du sujet.
(ref : http://comptespublics.fr/article/historique-de-limpot-de-solidarite-sur-la-fortune/)

Sur la question de l'exil fiscal et de ses conséquences, il faut reconnaître que les avis sont très partagés.
Sur ce point, j'ai lu un rapport du Sénat de 2003 qui affirmait que les conséquences étaient loin d'être négligeables (du fait de l'âge et de l'activité des exilés).
(ref : http://www.senat.fr/rap/r03-351/r03-3519.html#toc89)
Un autre rapport de Commission d'enquête sur le sujet, plus récent (E Bocquet 2012), mais il faut avoir du courage pour le lire :
http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=r873652&idtable=r870610_103|r877209_11|r873509_5|r8101687_16|r871529_7|r873652|r8104231_18|r871472_11&_c=rapport+ISF&rch=gs&de=20080125&au=20180125&dp=10+ans&radio=dp&aff=sep&tri=p&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn&isFirst=true

Certains affirment par ailleurs que des gens ont choisi l'exil avant même d'entrer dans le champ d'assujettissement à l'ISF, et personnellement j'y crois : il doit bien y avoir des gens prévoyants dans le pays.
D'autres pointent du doigt le manque à gagner en TVA lié à l'exil fiscal.
Auriez-vous des références sur le sujet du poids de l'exil fiscal ?

L'ISF taxait tout (trop), l'IFI ne taxe que l'immobilier (pas assez). Il devrait au moins continuer de taxer les investissements réalisés hors UE.
Il aurait pu également encourager l'investissement dans la construction de prisons, puisqu'il y a de réels besoin dans ce domaine-là.

Comme vous dites, le manque à gagner lié au passage de l'ISF à l'IFI est conséquent (de l'ordre de 75%, soit 3,2 milliards €), car plus les gens sont riches, plus la part du patrimoine mobilier augmente par rapport à celle du patrimoine immobilier.
Mais comme vous dites, il s'agissait surtout d'orienter les choix d'investissement des plus riches, et sur ce point on ne peut pour le moment que se fier aux paroles de ces derniers.
Au final, la seule manière de voir ce qui va se passer, c'est de faire l'expérience. Et bien sûr, d'en tirer des conclusions pertinentes et d'ajuster en conséquence.
Il n'en demeure pas moins que même si je suis pas un fan de fiscalité, j'aurais quand-même fait autrement, et en premier lieu je n'aurais pas passé d'un extrême à l'autre.

Pour les amateurs de fiscalité, un petit peu de philosophie sur la notion de "rente immobilière" :
http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=r8104231_18&idtable=r8101687_16|r8104231_18|r8103527_94|r8102828_5|r8102307_2&_c=rapport+ISF&rch=gs&de=20170125&au=20180125&dp=1+an&radio=dp&aff=sep&tri=p&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn&isFirst=true

16.Posté par VIEUX CREOLE le 26/01/2018 13:00

JE ME TROUVE DANS LA SITUATION DE DEVOIR RÉPONDRE A PLUSIEURS INTERNAUTES A LA FOIS : JE LEUR RÉPONDS DONC ,VOLONTIERS ...

- A " Huguette " (Post 4 ). Vous avez raison ! Par le passé , lors d ' inondations catastrophiques dans plusieurs Régions métropolitaines , nos Dirigeants locaux ont souvent observé " un silence assourdissant" .. Je sais bien que des indemnisations sont prévues dans de tels cas... Mais doit-on considérer que Notre Île doit toujours être servie en priorité ??

A " A mon Avis "( Post 7 ). Jusqu'ici nos Parlementaires avaient l' habitude intervenir chacun de leur côté ...C'est la 1ère foi - ou 2è fois - qu'ils font une démarche collective ( comme l'avait souhaité Madame Bello après les dernières législatives ) ..Je salue cette initiative qui devrait être renouvelée pour d'autres questions importantes, je pense ... Je suis entièrement d'accord avec votre CONCLUSION !!

- A " Jori" (Post 10 ) . C'est exact !! "Les classes défavorisées" et ... les classes moyennes( de Métropole ) sont toujours les catégories sociales SACRIFIÉES SUR " L'AUTEL DE LA "SOLIDARITÉ NATIONALE" !! ! ELLES SONT" TAILLABLES " ET CORVÉABLES A MERCI " !! Elles sont les plus nombreuses , .elles rouspètent mais sont trop souvent défaitistes et finissent par par accepter "fatalement" leur sort : ET , la plupart des Gouvernants le savent !!!

- "A "Moi Président". Vous donnez " l'impression d'être bien dans la peau" du Président Macron !! ! Pas moi !!! l y a un ou deux mois ,j'ai entendu le Patron d'une moyenne Entreprise ( qui avait réalisé des bénéfices importants) déclarer qu'il partagerait ,équitablement ,ces bénéfices avec ses ouvriers ! Ces derniers ont salué cette nouvelle avec la joie qu'on devine !!! Il y a environ six ans de cela (j'étais en Métropole ) et j'ai entendu (sur" ANTENNE 2 " ) un autre Chef d'une entreprise d'une cinquantaine d’ouvriers déclarer qu'il accordait "cinq pour cent d'augmentation " à ses ouvriers ( l'Entreprise marchait bien !) après avoir tiqué un peu sur le taux d'augmentation demandé ! Savez -vous ce qu'il a fait avant de prendre cette décision ?? PENDANT PLUS D''UN MOIS , SA FEMME ET SES DEUX ENFANTS ET LUI ONT VOULU VIVRE AVEC "LE SALAIRE MOYEN" DES OUVRIERS DE L'ENTREPRISE !!! Ce Patron et sa Famille se sont alors rendu compte que le coût de la vie avait vraiment augmenté !!! Je précise qu'il tenait à mettre ses Actes en conformité avec ses convictions profondes ( il était" Croyant-pratiquant" ) !!! - DEUX CAS sur toute la 5è République : je n'en connais pas d'autres !! Des revendications ouvrières ont bien entendu étaient satisfaites , " Ici et Là" ,dans le Pays , MAIS , après de longues et difficiles discussions parfois ou ... des Grèves !!! C'est pourquoi je ne crois pas en la politique dite de " Ruissellement " suivie par MACRON !! Elle consiste à laisser aux Gros Patronat et aux plus Riches le bénéfices de leurs actions boursières, le bénéfice de leurs" stocks-option" etc; , en pensant qu'ils consentiront à laisser , à lâcher" quelques miettes" aux défavorisés !!! Si cette politique réussissait , ce serait vraiment " une Révolution Jupitérienne incroyable" à mettre au crédit de l'Actuel Président !!!

17.Posté par Moi président le 28/01/2018 17:55

@16 : Salut Vieux Créole

Comme je l'ai rappelé dans mon post 15, les recettes provenant de l'ISF ne constituaient que 2% des recettes de l'Etat.
Et comme l'a justement fait remarquer Marc dans son post 14, la fiscalité sert aussi à orienter les choix des administrés concernés.
La marge de manoeuvre des plus riches est grande, c'est donc leurs choix à eux qui présentent le plus d'intérêt à être orientés.
Il faut donc, pour ça, qu'on change la façon de taxer.

Vous me direz qu'on aurait pu faire des changements tout en conservant globalement les 2% des recettes.
Mais, par rapport à nos voisins européens, on n'est pas les plus attractifs. Il ne paraît donc pas injustifié qu'on descende par rapport à ces 2%.
Personnellement, comme je l'ai expliqué dans le post 15, je n'aurais pas baissé autant, mais j'aurais quand-même baissé.
Donc il y a bien une différence entre Macron et moi, dans la façon d'appréhender l'ISF.

Si vous êtes un ancien, vous savez comme moi que dans le temps, on pouvait être heureux sans consommer autant qu'aujourd'hui.
Le fait est que les gens sont comme des enfants, ils ont du mal à résister aux sirènes de la consommation constante, et en plus il faudrait que tout soit pas cher.
Comment faire pour que d'un côté tout soit moins cher, et que d'un autre côté les salaires soient maintenus voire augmentés (négociations annuelles obligatoires pour les entreprises tenues par des conventions collectives et pour celles de plus de 50 salariés) ?
Transformer les entreprises en associations à but non lucratif ? Qui viendra encore proposer de l'emploi dans notre pays ?

L'idéal serait que les salariés soient également patrons, et les SCOP sont là pour ça. Quitte à commencer petit et à changer d'activité au fur et à mesure que le capital augmente, pour en arriver au but recherché.
Quitte à délocaliser une partie de ses activités dans un autre pays membre de l'UE.
Tout ceci est possible, même si ça doit prendre plusieurs générations pour s'accomplir. Il n'y a pas de fatalité.

18.Posté par Moi président le 28/01/2018 19:26

C'est pourquoi je ne crois pas en la politique dite de " Ruissellement " suivie par MACRON !! Elle consiste à laisser aux Gros Patronat et aux plus Riches le bénéfices de leurs actions boursières, le bénéfice de leurs" stocks-option" etc; , en pensant qu'ils consentiront à laisser , à lâcher" quelques miettes" aux défavorisés

Je ne pense pas que vous ayez vraiment compris le but poursuivi par Macron.
Il ne s'agit pas de favoriser certains dans le but qu'ils laissent des miettes à d'autres.
Il s'agit plutôt de résoudre le problème du chômage, en instaurant des conditions plus favorables aux entreprises qu'elles ne l'ont été depuis des décennies, de façon à ce qu'elles s'installent et embauchent chez nous.

Vous semblez avoir, comme d'autres, une mauvaise idée du capital et de ceux qui le détiennent (les capitalistes).
Pourtant, le capital est une réalité dont on ne peut se passer (penser par exemple aux salariés de Profilages qui voudraient se mettre à leur compte pour poursuivre leur activité).
Si les gains issus de l'investissement sont moindres ici qu'ailleurs, eh bien les investisseurs iront investir ailleurs, et comment on fera pour monter des entreprises ? (et donc absorber les actifs qui entrent dans le jeu chaque année)
Les gens n'ont pas forcément le capital qu'il leur faut pour réaliser leur activité, et même quand ils l'ont ils ne sont pas forcément enclins à tout miser (les risques sont réels, et divers).

Il y a 2 manières de voir : soit on voit le but recherché et on dit "essayons", soit on focalise sur les moyens pour y arriver et on dit "Macron président des riches et des entreprises".
On est toujours en démocratie, et tous les 5 ans on peut changer de politique.
Pour ma part, je suis d'accord avec Macron sur certains points, et pas d'accord sur d'autres.
Vous trouvez normal que lorsqu'un salarié trahit ses engagements contractuels (respect des horaires, des méthodes de travail émanant de ses supérieurs hiérarchiques), et qu'en conséquence il est licencié pour faute simple (après avertissements), l'entreprise soit obligée de le dédommager (indemnité de licenciement) ?

19.Posté par Moi président le 28/01/2018 19:28

Et pour finir, un petit rappel d'une réalité : quand un riche s'exile fiscalement (et physiquement), ce n'est pas seulement son ISF qu'on perd, mais son impôt sur les revenus, et la TVA générée par sa consommation.
Des fois il vaut mieux lâcher un peu, pour ne pas tout perdre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >