MENU ZINFOS
Politique

Les députés LFI interpellent la ministre déléguée Agnès Firmin Le Bodo avant sa visite à La Réunion


Les députés Perceval Gaillard et Jean-Hugues Ratenon interpelle la ministre Agnès Firmin Le Bodo avant sa visite à La Réunion.

Par N.P - Publié le Jeudi 22 Septembre 2022 à 14:59

Voici leur lettre ouverte :

Madame la Ministre,

Depuis quelques années, la question de la prise en compte des réalités de La Réunion se pose sans jamais que cette question ne soit résolue. C’est particulièrement sensible dans le domaine de la santé.

La Réunion est dans une situation « hors nome » comme l’a dit l’INSEE.

Quelques exemples : En 2019, 10 % des Réunionnais estiment être en mauvaise ou très mauvaise santé, contre 7 % de la population métropolitaine. La Réunion présente une surmortalité infantile (6,6 sur mille à La Réunion, 3,5 sur mille en France) ; les troubles liés à l’alcoolisation fœtale sont nettement plus fréquents à La Réunion.

Face à cette situation : des problèmes aussi bien structurels que conjoncturels.

Conjoncturels : la pandémie a fait ressortir des difficultés d’approvisionnement et un renchérissement des coûts d’approvisionnement.

Structurels : ces coûts sont supérieurs à ceux pratiqués en France hexagonale. Certes, la question du transport y est pour beaucoup, mais à elle seule, ne peut expliquer une telle différence de prix. C’est dans ce cadre que l’ancien premier ministre, lors d’un séjour à La Réunion, avait parlé d’études sur l’identification des facteurs de surcoûts en outremer. Nous attendons toujours les conclusions de cette étude.

Lors de cette même visite, la question du coefficient géographique correctif des tarifs d’hospitalisation et forfaits avait été abordée. Alors que ces coefficients ont évolué dans les Antilles Guyane, celui de La Réunion n’a pas évolué depuis 2013. Les coefficients géographiques sont actuellement de 27 % pour la Guadeloupe et la Martinique, 31 % pour la Réunion et la Guyane. L’ancien Premier ministre s’était engagé à effectuer une révision de ces taux pour que ceux-ci soient opérationnels en 2023. Où en est le dossier ?

En outre, il y a d’autres inégalités entre les différents territoires d’outre-mer. Par exemple, au titre de la mission d’intérêt général et d’aide à la contractualisation, pour la seule période 2017, La Réunion bénéficie d’une dotation par habitant de 96€, la Martinique de 103€, la Guadeloupe et l’Ile-de-France de 133€, la Corse de 125€, la Guyane de 177€.

Par ailleurs, dès le début de la pandémie, et compte tenu de la situation dans notre île, il y a eu un réel apport financier de la part de l’Etat, à destination des CHU. Ce qui a permis quelques embauches. Néanmoins, celles-ci n’ont pas été suffisantes ; en outre, la fin des financements a impliqué de fait, la suppression des postes créés, sans possibilité, pour les soignants, de renouveler leur contrat.

Dans ces conditions, il apparaît évident que l’on va se retrouver rapidement dans une situation de tension en termes de personnel, et cela, au moment où se dessine une 5e vague COVID, et que, en tout état de cause, la dengue fera de nouveaux ravages chez nos populations. La formation de ces personnels est également une préoccupation majeure : la question des terrains de stage est parfois mise en avant. Mais d’autres alternatives existent. Se pose ainsi l’adéquation entre état de santé de la population et l’évolution de la pyramide des âges d’une part, et le nombre de professionnels de santé formés d’autre part.

Par ailleurs, une étude de l’Insee datée de 20 septembre 2022, à La Réunion, indique que pour 2021, le nombre de décès a augmenté nettement par rapport à 2019, avant la crise sanitaire. Ainsi, 5.750 personnes sont décédées soit 690 de plus qu’en 2019. La hausse des décès résulte, toujours selon l’INSEE, du vieillissement de la population, mais est amplifiée par les crises épidémiques. En conséquence, l’espérance de vie recule en 2021. Mais le vieillissement de la population va également impliquer d’avoir une politique efficiente : construction de structures adéquates (EHPAD) et maintien à domicile.

Enfin, la santé mentale est encore plus que dans l’Hexagone, un secteur particulièrement touché. Dans un rapport de 2018, il est fait état d’une sous-dotation de 20% inférieure à celle de la France. Certes, des engagements ont été pris avec l’octroi d’une aide de 3 millions d'euros pour l'ouverture d'une clinique psychiatrique dans l'Est. La dotation est-elle sanctuarisée ?

Ces questions sont primordiales pour La Réunion, Madame la Ministre ; aussi nous voudrions connaître vos positions sur ces problèmes.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.


Perceval Gaillard, député de La Réunion
NUPES-LFI

Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion,
NUPES-LFI




1.Posté par mécoué le 22/09/2022 17:59

Hélas, toujours rien de la part des nouveaux élus en ce qui concerne la suspension inique des soignants, pompiers…, depuis un an déjà. Sans salaire, sans possibilité de se faire embaucher ailleurs, faut-t-il désormais se renier pour « faire bouillir la marmite » du domicile ? (Analogie : Sous Antiochus 4, il fallait adorer « Dionysos » et renoncer à son propre culte pour avoir la vie sauve. Les 15 000 Eléazar actuels ne l’entendant pas de cette oreille, doivent-ils périr aussi, comme c’était le cas ?)
La réparation de cette injustice flagrante qui de plus bafoue la liberté individuelle consistant à être libre de se faire soigner ou pas, impérativement s’impose. En effet, cette directive insensée (seringue ARNm ou la porte), infligée à ces salariés dans le cas présent, pour un produit expérimental non garanti au résultat apparemment douteux sur certaines personnes, quand après coup ou injection il n’y a pas aussi à déplorer des décès, comme dans le cas du jeune interne en médecine à Nantes et bien d’autres hélas. Élus, ne pensez-vous pas là, qu'il y a priorité absolue à rendre Justice, face à cette maltraitance qui perdure et tout faire pour arrêter cette farce cynique ?

2.Posté par Mort de rire !!! le 23/09/2022 01:46

Écoutez donc ces rigolos....
C'est ça, être député ? Ok, je me présente aux prochaines élections, le salaire m'intéresse et j'aime bien les petits fours...

3.Posté par Estelle le 23/09/2022 06:07

Que pense ces deux là qui font la paire des déclarations de Mélenchon sur le cas quatenens ,car quand c était la partie adverse ils réclamaient haut et fort à la démission,contact aujourd'hui ils sont muets .

4.Posté par Zéklis le 24/09/2022 09:24

Qu'est-ce que vous proposez , c'est quand même le rôle d'un Député ! RIEN...

En fait vous vous complaisez dans l'opposition et pour rien au monde vous souhaiteriez être dans une majorité à l'image de votre chef qui perd la tête ces derniers temps ! est-ce le pouvoir de ne rien faire et d'être bien payé LFI lui rend aussi ringard ?

Comment voulez-vous que la Réunion avance avec des gens comme vous ? Votre boulot c'est foutre de la merde à chaque occasion et une Réunion en retard sur tout, ce sont des munitions que vous exploitez à chaque campagne électorale : en votre nom personnel - DITES MERCI A MACRON ! et pour ce qui est du peuple, il va continuer à supporter la douleur, la bouche vide...bande de zozos !

5.Posté par JEAN LUKE le 24/09/2022 13:23

Des violences faites aux FEMMES ! Le grand silence de M. Ratenon et M. Perceval. A quand un communiqué condamnant les élus insoumis et tous les autres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes