Société

Les décisions de la commission permanente du Conseil départemental

Vendredi 2 Novembre 2018 - 10:29

La Commission permanente réunie ce mercredi 31 octobre 2018 sous la présidence de Cyrille Melchior a voté plusieurs rapports relatifs au social, à la solidarité avec les communes, à l’agriculture, ainsi qu’à l’éducation et les routes.


PACTE DE SOLIDARITE TERRITORIALE : Près de 3 M€ pour l'Etang Salé

 
Les Elus ont validé les projets présentés par la commune de l’Etang-Salé pour un montant de 2,860 M€. A ce jour, 23 communes ont déjà bénéficié des fonds débloqués dans le cadre du PST. L’Etang Salé boucle ainsi le tour des communes de la solidarité territoriale.

Pour rappel : Par décision en date du 14 mars 2018, le Conseil Départemental a adopté la mise en place d’un nouveau dispositif d’aide aux communes à travers le Pacte de Solidarité Territoriale (PST) pour la période 2018 -2020. Ce dispositif traduit la volonté de la Collectivité de poursuivre son effort en faveur des communes en leur allouant un montant global de 90 millions d’euros sur trois années, dont 75 M€ en investissement et 15 M€ en fonctionnement hors amélioration de l’habitat.
 

AGRICULTURE 

 

La filière « ananas Victoria » relancée

La production locale actuelle d’ananas Victoria (7500 tonnes par an sur 240 ha), représente la 2ème recette d’exportation agricole de l’île. Or, un doublement de la production locale est souhaité par les acteurs de la filière pour rester compétitifs sur les marchés exports, pour développer la transformation agroalimentaire et pour améliorer l’offre locale. Cet objectif suppose la mise en place de 200 à 250 ha supplémentaires, qui pourrait être mis en œuvre progressivement sur 3 ans. Afin de répondre à cet enjeu, une modification du dispositif d’aide à la diversification végétale est votée par les élus afin de pallier le coût de plantation.

Pour être éligible aux aides du FEADER, les plantations d’ananas Victoria devront répondre aux conditions suivantes :
- nouvelles surfaces,
- plantations devant être maintenues au moins sur deux cycles consécutifs.
Une subvention maximale de 16 504€ à l’hectare pourra être accordée pour une surface de 0,25 à 3 ha.
 

Les produits de La Réunion valorisés : 550 000 € pour le Salon International de l’Agriculture

Une subvention de 550 000 € est attribuée à la Chambre d’agriculture pour la réservation et la réalisation de l’aménagement du « village Réunion » au SIA 2019 (Salon International de l’Agriculture).  25 agriculteurs et transformateurs, soit 7 de plus qu’en 2018, ont répondu à l’appel à candidature lancé par le Département, pour exposer leurs productions et savoir-faire : vanille, fruits, charcuterie traditionnelle, foie gras, confitures, artisanat, confiseries, divers rhums et punch.

 

Le dispositif « terres en friches » reconduit pour 3 ans

Dans le cadre du dispositif « terres en friches », de nouveaux projets ont été validés par les élus. Près de 53 103€ d’aides à la location, à la vente ou à l’acquisition seront attribuées par le Département pour permettre la valorisation de plus de 27 ha de terres agricoles.
A ce jour, 65 demandes ont été validées, dont 33 projets d’installation et 32 projets d’agrandissement. 147 ha ont été remis ou vont être remis en culture. Le montant global des primes versé s’élève à 227 418 €.

La mise en place de ce dispositif a été un apport indéniable dans les négociations avec les propriétaires de terres en friche pour aboutir à une solution de remise en valeur agricole de leur bien.  Les élus ont décidé de pérenniser le dispositif de primes pour une durée supplémentaire de 3 ans, soit jusqu’au 31 décembre 2021. Des efforts pour le rendre encore plus efficient seront poursuivis (communication, sensibilisation, médiation…).

 

50 000 € pour le développement des Hauts
Une aide exceptionnelle de 50 000 € est accordée à l’Association pour le Développement Rural de La Réunion (AD2R) pour le financement de ses opérations dédiées au développement des Hauts.

 

Les fêtes du terroir soutenues

Les communes de Bras-Panon, le Tampon et la Possession, bénéficieront du soutien de la Collectivité à hauteur de 6 000€ chacune pour l’organisation de fêtes du terroir.

 

SOCIAL : Plus de 1,1M€

Conférence des financeurs, mieux coordonner les actions de prévention en faveur des personnes âgées 

La « Conférence des financeurs » a pour mission de définir un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention destiné aux personnes âgées de 60 ans et plus, en complément des prestations légales ou réglementaires existantes. Elle fédère les acteurs du secteur dans une stratégie commune de prévention de la perte d’autonomie. Un concours spécifique de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) est attribué au Département de La Réunion à ce titre.

Les thèmes du 2ème appel à projet ouvert en juillet dernier par le Département, ont porté sur la santé globale/le bien vieillir, le renforcement du lien social/la lutte contre l’isolement, la préparation à la retraite/l’accès aux droits et l’habitat/le cadre de vie. Dans le cadre de ce 2ème appel à projets, une subvention globale de 932 000 € est accordée à 25 opérateurs pour la mise en œuvre de 39 actions collectives de prévention de la perte d’autonomie.

Afin de compléter l’offre de prévention collective, 70 000 € seront en outre consacrés à améliorer l’accès aux équipements et aux aides techniques individuelles pouvant favoriser le maintien à domicile des personnes âgées de 60 ans et plus.

 

Le Département aux côtés des personnes en situation de handicap

Une subvention de 130 000 € est attribuée au Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées (GIHP), pour leurs actions mises en œuvre en 2018.

 

Le Département donne pour le Téléthon : 5 500 €  votés

La Collectivité apportera son soutien à l’association AFM Téléthon  à hauteur de 5 500 €.
 
 

LOGEMENT – 3M€ pour la construction de 56 nouveaux logements

 
Le Département apportera sa garantie à hauteur de 3 M€ aux emprunts contractés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) par la SIDR et la SHLMR pour la construction de 56 nouveaux logements sociaux au à Saint-Louis et à Saint-Joseph.

 

EDUCATION : +d’1M€ en faveur des collèges

 

Près de 400 000 € pour aider au fonctionnement du service de la restauration scolaire

Dans le cadre de ses obligations légales, le Département a la responsabilité de doter les collèges des crédits nécessaires à la prise en charge de leurs dépenses de fonctionnement et d’équipement.  En matière de restauration scolaire, la Collectivité doit attribuer les moyens nécessaires au fonctionnement de ce service par le biais du Fonds Commun des Services d’Hébergement (FCSH).  A ce titre, une aide totale de 381 129 € est attribuée au FCSH.
 

Près de 700 000 € de dotations complémentaires pour les collèges

664 550€ de dotations complémentaires de fonctionnement, d’équipement et de dotations d’actions facultatives seront attribuées aux collèges publics pour répondre à des situations auxquelles peuvent être confrontés certains établissements (vétusté du matériel, déficit d’équipements sportifs, …) ou permettre de prendre en charge des dépenses urgentes, imprévisibles ne pouvant être assumées par le collège sur son seul budget.
 

ROUTES : plus de 4,2M€ de travaux d’aménagement programmés

Près de 2 M€ d’aménagement sur la RD11 à Piton Saint-Leu

Les Elus ont validé les travaux de sécurisation et d’aménagement de la traversée du centre de Piton Saint-Leu sur la RD11 – Route du Piton  pour un montant de 1,7M€.
 

2,5 M€ d’aménagement de la RD31 à Petite-Ile

Des travaux d’aménagement en vue de sécuriser les cheminements piétons, renforcer les divers réseaux (eaux Usées, eau Potable, télécommunications…) et prévoir un renforcement de chaussée sur le secteur de la Ravine du Pont – Route de Petite-Ile, sont validés pour un montant de 2,5M€.
Zinfos974
Lu 3067 fois



1.Posté par cochons contribuables! le 02/11/2018 11:58

certains maires ont tellement de casseroles aux q que les frais d'avocats vont vite partir en fumée, avec cette manne financière émanant de ce conseil départemental!.

2.Posté par Virginie le 02/11/2018 13:05 (depuis mobile)

École Raphaël Barquisseau à Saint Louis : 400 élèves dans des locaux insalubres et dangereux... Mais quelles sont donc vos priorités...?

3.Posté par Recrutement le 02/11/2018 13:33 (depuis mobile)

On a parlé du recrutentement des 2 bras cassés, un retraité qui n'a jamais travaillé et un autre mis à la porte par la région ?

4.Posté par Poussin Vira le 02/11/2018 13:34 (depuis mobile)

Poussin Vira ?

Encore une erreur de casting.

5.Posté par STJOSEPHOISE le 02/11/2018 15:18

Rien sur le cas de Mr Ibrahim Patel un mis en examen qui devrait être évincé du conseil général aucune décision sur la dernière tranche de la contournante de saint joseph et des équipements piétonniers aux abords de l école maternelle et primaires des jacques et la sécurité des piétons rue des jacques ?

6.Posté par PEC-PEC le 02/11/2018 15:26 (depuis mobile)

Les mesures sur l''ananas peuvent s''ouvrir sur les nouvelles techniques de fabrication de "cuir" d''ananas., qui utilise les fibres des feuilles actuellement inutilisées. Une filière qui s''ouvre d''où une double intérêt.

7.Posté par A post 2 le 02/11/2018 15:43 (depuis mobile)

C de la compétence de la commune.

Demande Juliana ....

8.Posté par On.n'est pas sorti de l'auberge le 02/11/2018 16:46 (depuis mobile)

Franchement on n'est pas sorti de l'auberge.

Dindar n'est plus là (tant meiux) mais Melchior se fait tirer dans le dos.

Des couteaux 2 lames.

9.Posté par 130 000 euros le 02/11/2018 16:55 (depuis mobile)

Post 1 : vous parlez de 130 000 euros ?

10.Posté par Un pognon de dingue le 02/11/2018 17:04 (depuis mobile)

Un pognon de dingue est versé à ces pseudo élus (es) de pacotille qui défend leurs intérêts personnels tant en essayant de faire en sorte que le fiston soit maire :
- vira fils (st andré)
- remy sans famille (ste marie)

C'est honteux

11.Posté par LES BARBUS le 02/11/2018 17:52

Que propose Mr Harry conseiller départemental élu de la commune de saint joseph on nous a demande d envoyer quelqu un de st joseph au conseil départemental quel est son bilan des logements sociaux a profusion qui a terme deviendra un chaudron ?

12.Posté par Bob le 02/11/2018 20:10 (depuis mobile)

550000€ pour un stand au salon de l''agriculture!!!
Il est en or massif ou quoi.
Il y a sûrement mieux à faire avec notre argent.

13.Posté par anonyme le 03/11/2018 06:04

Mr melchior pour les bourses ds etudiants pensez a les faires debloker depuis le mois de mai inadmissible. Les conseillers de ce service incompetant. On peut les relancer ils vs envoit chier. Meme pas foutu de repond aux mails . A revoir tsces employes. Honteux.

14.Posté par Portoise le 03/11/2018 07:39 (depuis mobile)

Et que fait le maire du port avec les sous. Pourrait il réparer un peu les chemins de certains quartiers du port et demander aux chauffeurs de travailler au lieu de jurer les gens dans les voitures de service.

15.Posté par Agri-culteur le 03/11/2018 07:53

Je suis en accord avec toi, post 12.
25x10000€ ( 250000€) suffirait à financer largement les exposants. Un stand de 20 m2 et une partie du fret.
Donc plus de 300000€ pour faire venir de la Reunion, le staff incontournable de Cg974, billet d'avion, hébergement, transports, cocktail d'inauguration pour se faire mousser.
Un cachet pour faire venir un groupe musical de la Reunion, de préférence proche du Cg974.
Moi petit agriculteur, accompagner les agriculteurs de vanille, les Lechnig, la coopérative de Bras Panon, la caheb, les producteurs de circuma oui!!!
Mais les autres qui sont des revendeurs transformateurs qui vont faire leurs chiffres d'affaire à Paris: Non!!!
Les producteurs Réunionnais, on subit Fakir!!!
Jusqu'à aujourd'hui, zéro aide d'urgence,
Soutenir Ad2r ou d'autres structures incapable de mobiliser les fonds Feader, intolérable !!!!
Nous agriculteurs se retrouvent avec 50% de baisse de production, Mr Hoareau Serge i fé la fête l'ail!!!!
3 tonnes de production, avec sa subvention que li gagne du département pour faire fete, i paie la totalité de la production trois fois plus chère.
Politique agricole à la mesurette du Cg, ou les administratifs fond se qu'ils veulent de notre argent.

16.Posté par politic parnoumim... le 03/11/2018 08:06

il faut bien songer a se faire réélire.. politique basée sur le gaspillage de l'argent public!!

17.Posté par Grangaga le 04/11/2018 03:53

Rigol' pa .....marmay'.....
Bann'......gramounn' y kimil' travay' pliss' zot'.... rétrètt' là...
Y zèrr' noutt' l'arzan..non...noutt'....z'inp....non pli.......
L'arzan n'outt' z'inpo....
Lé bézé.......l'al'zémèrr' po totoss' a mwin.....
Rèz'man la .......rass' bann' z'éli là, y gainll' pa sa.......
Ek' tou sa.....kal'kil' l'arzan y rantt' là......zot' y riske pa........

18.Posté par Roul pas nou et retraité le 04/11/2018 06:18 (depuis mobile)

Melchior à fait une grosse erreur en recrutant " roul pas nou " et le retraité qui cause dans le vide.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 20:37 Air Austral fait le point ce 20 novembre à 19H

Mardi 20 Novembre 2018 - 20:27 Facebook tourne au ralenti