MENU ZINFOS
Société

Les coraux constructeurs de La Réunion menacés


Le risque de disparition de nos coraux constructeurs est réel selon un état des lieux réalisé par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), avec l’appui de l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR). À La Réunion, 15% de ces coraux sont menacés ou quasi menacés. Voici le communiqué de l’UICN et du Muséum national d’Histoire naturelle :

Par - Publié le Jeudi 4 Juin 2020 à 14:38 | Lu 1476 fois

Pour la première fois, le risque de disparition de l’ensemble des espèces de coraux constructeurs de récifs de La Réunion, de Mayotte et des îles Éparses a été analysé par un panel de spécialistes. Les résultats montrent que 15 % des espèces sont menacées ou quasi menacées à La Réunion, 12 % à Mayotte et 6 % dans les îles Éparses. Mené dans le cadre de la Liste rouge des espèces menacées en France, cet état des lieux a été établi par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), avec l’appui de l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR).
 
Les formations récifales des îles françaises de l’océan Indien incluent les récifs frangeants de La Réunion, le vaste complexe récifal de Mayotte et les récifs variés des îles Éparses, rattachées à la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Au total, 301 espèces différentes de coraux forment ces récifs, qui constituent les écosystèmes parmi les plus riches et les plus diversifiés des océans. Au terme de l’état des lieux réalisé, ces espèces apparaissent cependant soumises à de multiples pressions. 
 
Le changement climatique figure au rang des principales menaces. Le réchauffement global se traduit par une augmentation de la température de l’eau de mer de surface, entraînant en saison chaude un blanchissement corallien qui peut conduire à la mort des coraux lorsque le phénomène est intense et se prolonge trop longtemps. Depuis le début des années 1980, les îles françaises de l’océan Indien ont ainsi traversé plusieurs épisodes de blanchissement marquants, provoquant des déclins locaux et une mortalité massive chez plusieurs espèces qui se trouvent aujourd’hui classées "En danger" ou "Vulnérables" dans la Liste rouge nationale.
 
La dégradation de la qualité des eaux côtières constitue une autre menace majeure. Les effets cumulés de l’urbanisation croissante des littoraux, des rejets d’eaux usées, des pollutions agricoles et des apports terrigènes causés par les défrichements conduisent à une détérioration importante et chronique de la qualité des eaux récifales à La Réunion et à Mayotte. Certains coraux sont particulièrement sensibles à ces pressions et des espèces autrefois communes apparaissent désormais classées comme menacées de disparition. Enfin, l’impact des prélèvements, des maladies coralliennes et des cyclones s’ajoute aux pressions subies par les coraux. 
 
L’approche retenue pour l’état des lieux a été précautionneuse en raison de données encore parcellaires, qui font apparaître un fort besoin de connaissances et soulignent l’importance de poursuivre les suivis engagés sur les récifs. L’évaluation a finalement permis d’identifier précisément, avec les données disponibles, les espèces faisant face à un risque significatif de disparition. Si le nombre d’espèces de coraux classées menacées peut paraître modéré, les données récoltées dans le cadre des différents suivis de l’état de santé des récifs de La Réunion et de Mayotte - et dans une moindre mesure des îles Éparses - témoignent d’une tendance globale à la dégradation en termes de diversité et de recouvrement corallien. Au vu de ces nouveaux résultats et de l’ensemble des analyses réalisées, les pressions cumulées s’exerçant sur ces récifs font craindre une perte de diversité biologique, qui risque d’affecter des processus écologiques essentiels tels que le renouvellement des populations de poissons. La lutte contre ces pressions sera donc déterminante pour préserver à l’avenir des récifs fonctionnels et riches de leur exceptionnelle biodiversité.
 
Publication et résultats détaillés disponibles sur : www.uicn.fr/liste-rouge-coraux-ocean-indien et inpn.mnhn.fr/actualites/lire/11121


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par courtois alain le 04/06/2020 18:26

85%des coraux ne sont pas menacés d'extinction à La Réunion. C'est rassurant ça !! Ou comment dire la même chose pour interpréter différemment une information...

2.Posté par Vanessa le 04/06/2020 19:50

Rajoutons a cela les sites d’enfouissement des déchets... dans le sud... une vraie puanteur se dégage du site de pierrefonds par moment, c'est vraiment irrespirable! Alors imaginez ce qui s'écoule dans la mer.... le même jus toxique qui s'écoule dans la ville de déchets en Inde à New Delhi.............

3.Posté par Thierrymassicot le 04/06/2020 20:21

Et ici il ne s'agit que des 15% des coraux menacés par le réchauffement climatique (blanchiment), mais 100% des coraux, des bivalves, bref tous les animaux marins ayant un exo squelette calcaire sont menacés à terme de disparition..la cause en est l'acidification des océans consécutive de notre trop plein de relargage de Co2 dans l'atmosphère, qui une fois capté par les mers devient de l'acide carbonique H2Co3 (si ma mémoire ne me fait pas défaut)...Et tout le monde le sait, a fait l'expérience au collège, verser quelques goutte d'un acide sur la craie du tableau, ceci ne fait pas bon ménage...Vous avez du vinaigre blanc, de bicarbonate de sodium alimentaire??? Et bien versez quelque gouttes de ce vinaigre sur une petite cuillère de poudre de bicarbonate...C'est ce qui se passe sur la coquilles des bivalves, des crabes, langoustes et coraux, bien évidemment de façon moins spectaculaire, car la dilution de l'acide carbonique est encore soutenable, mais le pH diminue de façon inexorable.....Espérant que le "post 1 courtois alain", transforme son cynisme, sa désinvolture, en principe de réalité (celui de Freud) et prenne conscience de ce qui se "trame" en ce qui concerne la biodiversité...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes