MENU ZINFOS
Océan Indien

Les conditions "indignes" de détention du CRA de Mayotte


Les députés français ont rendu un rapport d'information au sein duquel le centre de rétention administrative (CRA) de Mayotte est toujours très critiqué. Ce document encourage le gouvernement à réaliser un nouveau centre dans les "plus brefs délais". Plus de six mois après la publication d'une vidéo accablante sur le centre de rétention administrative par Libération, les conditions de vie des détenus a visiblement peu évolué.

Par Ludovic Robert - Publié le Lundi 29 Juin 2009 à 16:32 | Lu 586 fois

Les conditions "indignes" de détention du CRA de Mayotte
Le 18 décembre dernier, une vidéo réalisée par un agent de la Police aux Frontières, et mise en ligne par Libération, présentait les conditions sanitaires exécrables des détenus du CRA de Pamandzi à Mayotte. Le quotidien national avait alors qualifié ce centre de "zone de non-droit". A ce moment, 202 détenus torse-nus - au lieu des 60 théoriques - remplissaient les cellules dans des conditions indignes de détention.

Le 24 juin dernier, le député UMP, Thierry Mariani, rendait un rapport d'informations sur les centres de rétentions administratives et les zones d'attentes. Réalisé dans le cadre de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République, ce document fustigeait à nouveau les conditions de vie des détenus pris en charge à Mayotte à travers la proposition 13.

Cette dernière proposition, rédigée par une dizaine de députés, engage le gouvernement à "doter dans les plus brefs délais Mayotte d'un CRA (afin) d'accueillir dignement les étrangers en instance d'éloignement".

Le "cas particulier de Mayotte"...

Eloigné des exigences de la législation en vigueur, le "cas particulier de Mayotte" présente une double spécificité : "Mayotte relevant encore de la spécialisation législative, le CESEDA (Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) ne s'y applique pas directement. (...). le CRA de Mayotte constitue en fait davantage une zone d'attente, puisqu'il accueille essentiellement des personnes venant par bateau d'Anjouan et interceptées en mer. Cette double spécificité explique que le CRA soit souvent saturé, hébergeant souvent le double de personnes de son effectif théorique de 60 personnes" comme cela est indiqué sur le site Malango.fr

En effet, ce ne sont pas 60 détenus qui composaient le CRA de Pamandzi au moment de la visite de la mission d'information mais 110 et ce, sans compter les conditions "rudimentaires" d'hébergement, sans fenêtre et avec couchages et repas au sol.

18 à 20 millions d'euros pour un nouveau centre

Le rapport souligne, cependant, que la "durée de rétention y est extrêmement courte, une à deux journées et que ces conditions de rétention difficiles ne sont pas critiquées par les personnes retenues (...), dans la mesure où elles contrastent peu avec leurs conditions habituelles d'existence".

Un nouveau CRA devrait voir le jour l'année prochaine mais "un problème de financement, compte tenu de son coût budgétaire (de) 18 à 20 millions d'euros pour un centre de 140 places" persisterait selon ce même rapport; un problème que les "arbitrages interministériels" devront rapidement élucider.

Les députés socialistes qui ont participé à la rédaction de ce rapport prennent moins de précaution vis-à-vis de la majorité présidentielle. Ces derniers indiquent que la CNDS (Commission nationale de déontologie de la sécurité) a qualifié le CRA de Pamandzi comme "indigne de la République" et demandent à ce que les mineurs n'y soient plus placés.




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/06/2009 22:04

et qu'a fait l'ex préfet, promu au cabinet de penchard..?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes