Education

Les chefs d'établissement auront droit à une "prime au mérite"

Mercredi 26 Janvier 2011 - 15:19


A partir de cette rentrée, les proviseurs des lycées et principaux des collèges auront droit à une rémunération supplémentaire s’ils affichent de bons résultats. Une mesure controversée signée entre le Ministère de l’éducation et trois syndicats (SNPDEN-Unsa, ID [Indépendance et Direction] et le Sgen-CFDT).

À compter de cette année, les chefs d’établissements pourront donc toucher une "prime au mérite" qui s’élèvera à 6.000 euros tous les trois ans s’ils sont bien évalués. Le Recteur de l'Académie de la Réunion a été interrogé ce matin sur le sujet. A la question d'un journaliste, "ne craignez-vous pas que cela crée une certaine concurrence entre les chefs d'établissement?", selon lui, la polémique n'a pas lieu d'être : "Il s'agit d'une reconnaissance de l'investissement de certains chefs d'établissement qui aboutit à la réussite des élèves" (voir la suite de son interview en vidéo).

Pour le syndicaliste de la FSU, Christian Picard, la concurrence entre les chefs d'établissement est déjà présente. "Certaines informations ne sont pas remontées au Rectorat car c'est l'image du gestionnaire qui serait touchée. Les chefs d'établissement font leur travail et gèrent les problèmes en interne mais s'ils passaient leur temps à dénoncer, la prochaine promotion leur passerait sous le nez", explique-t-il.

Cette prime est, aux yeux du syndicaliste, une façon d'amadouer les chefs d'établissement : "Sans moyens, les chefs d'établissement rencontrent de plus en plus de difficultés à faire tourner leur "entreprise". Cette prime ne sert qu'à les inciter à faire avec le manque de moyens".
Melanie Roddier
Lu 1738 fois



1.Posté par Ded le 26/01/2011 15:46

"Il s'agit d'une reconnaissance de l'investissement de certains chefs d'établissement qui aboutit à la réussite des élèves" dit le Recteur...tu parles Charles!
La réussite des élèves quand on supprime de plus en plus d'adultes dans les établissements scolaires, quand on réduit les contenus des programmes pour que les élèves en sachent le moins possible( c'est plus docile quand c'est con un ouvrier ou un employé!) quand on supprime des filières dans l'éducation nationale pour les transférer dans des formations privées et payantes...

La prime ira au proviseur zélé, celui qui supprimera des postes, qui ne fera pas remonter les ratés, qui saura étouffer les problèmes internes pour que personne , surtout pas les parents ou la presse , ne soit au courant.

La prime ira au Proviseur zélé qui surtout sera le doigt sur la couture du pantalon ( c'est déjà un peu le cas, les proviseurs n'étant considérés par les Recteurs que comme des pions qui doivent obéir quelle que soit la nouvelle réforme imbécile qu'il devra appliquer )

mais il ya déjà des volontaires , prêts à tout pour faire carrière, pour avoir un "bon lycée", un bon poste au chaud dans le saint des saints du rectorat ( plus près de toi mon dieu!)

là, au moins c'est cair , l'éducation n'est plus qu'une marchandise comme les autres et les bons commerciaux auront leur prime , pourquoi pas une semaine de vacances au soleil avec madame comme dans les grosses entreprises?

2.Posté par noe le 26/01/2011 16:04

Les bons serviteurs de l'Etat , ceux qui appliquent à la lettre les recommandations du Ministre de l'Educ Nationale auront une prime !
-augmenter le nombre d'élèves dans les classes
-projets innovants pour les élèves en difficulté
-faire marcher l'établissement à la baguette
....
Comment faire mieux avec peu de moyens ?

Sur les moyens, lors de ses voeux , le Président de la République a mis en avant la qualité plutôt que la quantité, et évoqué la somme d'1 milliard d'euros de revalorisation (jeunes enseignants, défiscalisation des heures supplémentaires, accompagnement éducatif des élèves, primes diverses) depuis 2007. Il a aussi vanté l'autonomie, soulignant son intérêt tout particulier pour l'expérimentation dans les établissements difficiles (« dispositif CLAIR »qui deviendra ECLAIR dès la rentrée 2011) qui permet notamment au chef d'établissement de recruter ses enseignants. Un dispositif dont l'extension est redoutée par tous (recrutement à la tête du client ?)

3.Posté par CANDIDE le 26/01/2011 17:22

Comment vont-ils faire ces chefs d'établissements qui n'arrivent pas à sortir une liste de grévistes ?

4.Posté par mwa la pa di le 26/01/2011 18:12

Bravo pour le libéralisme avancé même dans les école. Quelle connerie, comme si les profs ne sont rien et que le boss est tout. Une connerie de plus : les prof bossent et les principaux et proviseurs encaissent ..... Sarko tu déconnes !!!!!

5.Posté par principale en colère le 26/01/2011 18:51

Et bien voilà encore des effets d'annonce, les enseignants sont sensés être des personnes instruites et j'espère pas assez bêtes pour donner du crédit à cela. Soyons plus explicites: le gain dans l'histoire ? allez à tout prendre 30 à 40 € par mois, même pas une HSA d'enseignant et certainement pas défiscalisée! Ce n'est pas avec cela que les chefs d'établissement s'enrichiront!Le temps passé? Il ne se compte pas (mais on l'a choisi) alors arrêtons de rentrer dans le jeu du gouvernement au moment où nous devons faire voter la répartition des moyens, ce n'est pas en divisant les personnes au sein des établissements que cela règlera les problèmes mais bien en essayant d'être une équipe pour permettre à nos élèves de ne pas trop souffrir et puis réfléchissons à plus long terme, en 2012 par exemple!

6.Posté par Ded le 26/01/2011 20:00

C'est vrai que cette prime est relativement maigre comparée à tout ce qui vient déjà s'ajouter au salaire de base ( calculé sur la grille indicière):
- Prime en fonction du nombre d'élèves dans l'établissement ( remarque , c'est pas le chef qui se tape le boulot supplémentaire ...inscriptions accueil...mais les sans grades)
- Prime lorsque le'établissement est centre d'examen ( et là encore , c'est souvent un sécrétariat d'examen formé de volontaires légèrement rémunéré si on compte les heures qui se tape le boulot)
- Prime lorsque l'établissement accueil des formations externes en prêtant ses locaux...

Fallait-il vraiment rajouter cette prime qui fait jaser ( moi y compris)

Juste une remarque pour répondre à la Principale en colère: c'est vrai que certains chefs d'établissement font du bon boulot , c'est vrai qu'ils ont un horaire lourd ( pas tous car certains font faire le boulot le plus lourd par leur larbin,pardon par l'adjoint) mais ils sont cadres sup donc sans horaire précis comme dans le privé et leur grille indiciaire ( à voir sur les sites syndicaux) va nettement plus loin que celle des profs qu'ils étaient souvent avant de sauter le pas ( c'est un choix respectable à la condition qu'il ne se fasse pas en marchant sur la tête des collègues , pardon des anciens collègues) cette grille a au moins 300 points de plus en fin de carrière , ce qui est loin d'être négligeable tant pour le salaire lorsqu'on est en activité que pour la retraite!

7.Posté par MILIE974 le 26/01/2011 20:05

Réduction de postes et voilà ou va l'argent ...

Ce recteur nous prend vraiment pour des couillons!!

8.Posté par citoyen le 26/01/2011 20:40

"Bravo" les 3 syndicats.

1 - Les proviseurs et principaux ne bossent pas seuls: s'il y a de bons résultats, c'est collectif.

2 - Ils sont bien payés: sanctionnez là ça ne marche pas, mais ne rajoutez pas encore de la rémunération qui de toute façon rapportée au mois est minime.

Effet d'annonce ou salade syndicale?

Les "chômistes", rmistes et salariés du privé à 1 000 euros/mois et des brouettes, apprécieront la pertinence et l'intérêt de cette mesurette; de même que les CONS-tribuables qui finalement financent l'EN..!

9.Posté par Requin Balboa le 27/01/2011 09:51

Du Sarkozisme dans toute sa splendeur. Enfin cette prime ne risque pas d'atterrir dans l'escarcelle du proviseur du collège de mes enfants, jamais vu aussi mollusque et aussi motivé par sa retraite dans trois ans ! Oui oui elle l'a annoncé en réunion de début d'année !

10.Posté par la principale en colère le 29/01/2011 11:58

Je suis vraiment désolée des écrits produits ici sur l'éducation nationale en général, mais que croyez vous? Que nous sommes nantis? Allons , un peu de réalisme! Oui les secrétaires et les divers administratifs des collèges et lycées font un excellent travail, mais ils le font à raison d'une moyenne de 40h/semaine annualisées certes, ils sont là les premiers à recevoir les critiques des familles qui n'ont pas encore hélas compris que nous devrions travailler la main dans la main, il faut arrêter la période de l'enfant roi, les enseignants sont là pour la réussite de leurs chers petits qui parfois nous mangent un temps précieux par de simples bêtises souvent extérieures à l'établissement scolaire (merci msn et facebook!). Cette annonce scandaleuse permet encore de taper fort sur les fonctionnaires que nous sommes encore. Mais réfléchissez, sans éducation nationale et c'est ce qui se produit (enseignants non remplacés ou pas du tout formés) que vont devenir tous ces enfants , quelle va être leur formation? Il n'y a que ceux qui auront de la chance d'être fortunés qui pourront avoir accès au savoir? Je ne suis plus en colère mais seulement désespérée de voir qu'hélas personne ne réagit! Pour répondre à Ded, le principal adjoint n'est pas un larbin, c'est un partenaire à part entière, c'est un appui, il est chef d'établissement aussi, même si les décisions doivent être signées par le chef (c'est comme ça) mais ces décisions elles sont discutées et partagées.Pour moi c'est un vrai bonheur d'avoir quelqu'un de loyal sur lequel on peut compter. Le chf d'établissement n'a pas de science infuse , il peut avoir tort et c'est là que l'adjoint prend toute son importance. Je sais aussi que ce n'est pas partout comme ça, Hélas.
Arrêtons de taper sur nous et par pitié faites confiance aux équipes éducatives des établissements scolaires.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter