Economie

Les carburants en hausse en novembre

Mardi 31 Octobre 2017 - 19:04

Les carburants en hausse en novembre
La préfecture a communiqué les prix des carburants et du gaz à compter du 1er novembre. Le sans-plomb est en hausse de 1 ct et passe à 1,36 euro/litre. Même hausse pour le gazole (+1ct) qui s'affiche dès demain à 1,02 euro/litre. Le prix du gaz connaît une hausse conséquente (+95 cts) et coûtera 18,34 euros au 1er novembre.

Dans le détail, la préfecture indique : 

Le sans plomb La légère baisse (- 1,31 %) de la cotation est à peine accentuée par la baisse du fret (- 0,87 %) mais est contredite par la dépréciation de l’euro (- 1,44%). En définitive, le prix CAF augmente seulement de 0,20%, mais en raison du jeu des arrondis, le prix public augmente de 1ct à 1,36 €/litre.

Le gazole A l’inverse la cotation moyenne du gazole connaît une hausse au cours du mois d’octobre (+1,76 %). Cette hausse, à peine contredite par la baisse du fret, est confortée par la dépréciation de l’euro face au dollar (- 1,44 %). La conjonction de ces paramètres induit une hausse modérée du prix CAF de + 3,14 %. Cependant, du fait du jeu des arrondis, le prix de vente n’augmente que de 1 ct à 1,02 €/litre.

Le gaz La cotation mensuelle (issue de la pondération) est en très forte hausse de 16,37 % et induit une hausse de 85 cts du prix final. La dépréciation de l’euro (-1,41 %) est, elle, responsable de la hausse du prix de la bouteille à hauteur de 10 cts. Le contrat de fret est inchangé. Le prix final de la bouteille s’établit à 18,34 € contre 17,39 le mois précédent (+0,95€).
A.D
Lu 6493 fois




1.Posté par Candide le 31/10/2017 18:21

Je m'en moque, je roule à l'électrique. ;-)

2.Posté par Ronan le 31/10/2017 22:49 (depuis mobile)

C est ça l égalité bordel!

3.Posté par bouboul974 le 01/11/2017 06:57

et en plus claire cela donne quoi????????

4.Posté par YAN le 01/11/2017 07:44

Post 1 HA BON ET OU RECHARGE ???

5.Posté par @post 4 le 01/11/2017 09:32

Oui, avec de l'électricité dont le prix n'a pas bougé.

6.Posté par MICHOU le 01/11/2017 11:21

On disait bien que le gaz était volatile mais son prix aussi, le yoyo tous les mois, ça monte beaucoup plus que ça ne baisse. Un petit coup de csg histoire de remplir d'autres poches bien remplies aux frais du plus grand nombre?

7.Posté par jerome le 01/11/2017 11:56

Pour diminuer les problèmes de santé publique, je ne comprends pas qu a la réunion on aligne pas les prix gasoil / essence comme il le font en métropole.

Que le préfet réagisse !



8.Posté par MARFEE le 01/11/2017 20:09

UN SCANDALE
La peinture des bouteilles, pourtant inclue dans le prix de structure du gaz, n'est pas au rendez-vous. C'est gras, sale et ça pue. Bravo le préfet, les pétroliers, merci la DRIRE.
Et quand en finira t-on avec ces bouteilles de 12,5 kg dont le contenant pèse aussi lourd que le contenu ?

Ma voisine du 4ème paie 7€ pour se faire livrer son gaz ! Elle n'a pas le choix, ses jambes sont raides.
Au Mozambique, au Swaziland, on vend des recharges de 6kg dans des bouteilles en plastique.
Nous sommes le rebus des pétroliers.

9.Posté par YAN le 02/11/2017 06:10

POST 8 vous avez sans doute pense a l 'aider cette personne ??

Un peu de solidarite ne fait pas de mal


10.Posté par solidarniett le 02/11/2017 10:25

a YAN 9

mi panss pa li la pa zambs rèd la pluto un kann dan son min

11.Posté par 51889 le 02/11/2017 13:45

Petite précision en passant: les prix fixés par le Préfet constituent le prix maximal auquel le carburant peut être vendu. Autrement dit, rien ni personne n'empêche nos braves et honnêtes pétroliers de le vendre moins cher.
Par exemple, le prix du litre de sans plomb étant fixé à 1.36 euro, et celui de gazole à 1.02 euro, votre station service préférée aurait tout à fait le droit de vous vendre le sans plomb disons à 1,25 euro ou le gazole à 95 centimes...

Mais malgré les marges confortables réalisées par les pétroliers à la Réunion (près de 28% selon un rapport parlementaire, contre 12% en France métropolitaine), personne ne le fera. Et surtout, "on" mettra en avant que le prix fixé par le préfet est "le prix de vente". C'est pourquoi, les journalistes (les vrais et ceux qui se prétendent tels) devraient parler non pas de "prix des carburants", mais du "prix maximum" des carburants.

12.Posté par MOI DEPUTÉ le 02/11/2017 18:56

Mais que fait le député Ratenon, si prompt à dénoncer les prix du carburant Depuis qu'il est élu il fait plutot dans l'humanitaire pour animer radio ladilafé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 11:45 Costa Croisières déserte La Réunion