Faits-divers

Les braqueurs repentis: "On gagne mieux notre vie en travaillant qu’en volant"

Vendredi 17 Novembre 2017 - 17:44

Auteurs ou complices d’une série de braquages, les quatre prévenus ont montré, trois ans après les faits, une bonne volonté et des signes de réinsertion qui ont finalement convaincu le tribunal.


Aujourd’hui, l’un est tatoueur, l’autre travaille en métropole et un autre fait les vendanges à Bordeaux pendant la saison. Ils ne se parlent plus et ne se fréquentent plus, si ce n’est sur le banc du Tribunal correctionnel ce matin.

Les faits remontent au 31 juillet et 26 août 2014. Brice A., Dimitri B., Mathias F. et Kevin T. se connaissent bien à l’époque, ils se fréquentent et parmi la bande composée de 7 personnes, un certain nombre sont mineurs. L’enquête relie les individus aux braquages de quatre endroits différents, entre la Possession, le Port et Saint-Paul.

Mais si Brice A., Dimitri B., Mathias F. et Kevin T. se retrouvent devant la barre aujourd’hui, c’est pour expliquer leur implication dans le braquage du Bazar Ying le 31 juillet, puis celui du Tiercé Saint-Paulois le 26 août 2014.

Au PMU, Dimitri B. et Mathias F. arrivent accompagnée d’un complice. Il est 20h50 et l’établissement ferme. Seule reste une personne qui passe la serpillère. Les trois jeunes l’abordent, lui demandent une cigarette et face au refus, l’un d’eux surgit par derrière et assène plusieurs coups de poings à sa victime. La bande prend la fuite avec la caisse, soit 300 euros en liquide, mais également le contenu du sac de sport de la victime, contenant 650 euros en espèce.

Kevin T. les attend alors sur le parking, dans le véhicule qui a servi à la bande pour arriver sur les lieux. Ils partagent alors leur butin.

 "On gagne mieux notre vie en travaillant qu’en volant"

Pour le braquage du Bazard, les choses auraient pu mal tourner. Brice A. et Dimitri B arrivent accompagnés d’un complice, sur deux scooters. Ils gardent leur casque intégral et demandent la caisse en pointant une arme au visage de la caissière. Elle tente de repousser ses agresseurs et reçoit alors des coups violents au visage.

Les auteurs repartent avec 600 euros en espèces, mais également deux chèques. Ils seront plus tard encaissés sur le compte de Brice A.

Les forces de l’ordre retrouvent à son domicile un pistolet factice, un pistolet gomme-cogne mais également des cartouches modifiées, la grenaille ayant été remplacée par des lames de rasoir, des vis et des trombones…

"On ne veut plus vous revoir"

Si aucun ne nie les faits, ils admettent tous avoir été "jeunes et stupides". Ils n’ont pas réfléchi aux conséquences de leurs actes sur le coup et les motivations mêmes de ces braquages restent dérisoire. Pour l’un, il "voulait avoir l’argent pour partir en voyage en métropole". Pour l’autre, il s’était "embrouillé avec sa copine".

Quoi qu’il en soit, ils sont tous d’accord sur un point, "on gagne mieux notre vie en travaillant qu’en volant"

Pour la plupart multirécidivistes de faits de violences et de vols, sauf pour le chauffeur Kevin T., le tribunal n’a cependant pas souhaité casser les efforts de réinsertions des jeunes pères de famille.

Kevin T., le chauffeur a été condamné à une peine de 10 mois de sursis simple. Dimitri B., présent sur les deux braquages, a écopé de de 4 ans de prison, dont 2 ans avec un sursis assorti d’une mise à l’épreuve. Brice A., qui avait fourni l’arme, a été condamné à 3 ans de prison dont 18 mois de sursis avec une mise à l’épreuve. Mathias F., aujourd’hui en métropole a quant à lui écopé d’une peine de 18 mois de prison avec sursis simple.

Les peines de prison ferme prononcées sont aménageables et le Juge des Libertés et de la Détention décidera de leur application: semi liberté ou bracelet électronique par exemple.

"Ce qui est certain, c’est qu’on ne veut plus vous revoir !" a déclaré le Président du tribunal à la clôture de l’audience.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 5126 fois



1.Posté par Jeannot le 17/11/2017 20:13 (depuis mobile)

Que de laxisme dans ce jugement ! Vraiment je ne sais sur quelle planète ils vivent ces juges....mais je ne pense pas ici à la Réunion....

2.Posté par cmoin le 17/11/2017 23:23

Mais que c'est dégueulasse!
Honteux!
La justice complice des criminels!
En plus y en a qui emplois ces personnes là!

3.Posté par Jessica le 18/11/2017 02:39 (depuis mobile)

"on gagne mieux notre vie en travaillant qu’en volant". Sans déconner ! Et vous savez que le feu ça brûle et l'eau ça mouille ?

4.Posté par HUG le 18/11/2017 07:29

il fait bon a etre malhonnête entre le casino de St Andre ect ect

Quand au ( on gagne mieux notre vie en travaillant )

ces le discours de leur avocat et je dirai que c est pas tres bien joue car peut ou pas credible

5.Posté par Tutu le 18/11/2017 07:34 (depuis mobile)

Pas intelligent ces voleurs

6.Posté par Lol kaf le 18/11/2017 09:01 (depuis mobile)

Il avez pas dix 15 à 20 ans de prison pour braquage et surtout des multirécidivistes la franchement i sert à rien dit 3 ans ferme dans même pas 1 an le libère c est pour sa que les prisons sont pleine si lo juge i gagn pu passe lo tour arrêté deconne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter