MENU ZINFOS
Société

Les boîtes de nuit toujours dans l’attente : "Nos établissements ne survivront pas jusqu’à septembre"


Si le gouvernement a annoncé une fermeture des boîtes de nuit jusqu'à septembre, les acteurs du secteur peuvent espérer un assouplissement des règles à plus brève échéance.

Par - Publié le Mardi 23 Juin 2020 à 18:34 | Lu 7477 fois

Après trois mois de fermeture, l’incertitude demeure. Les gérants de boîtes de nuit ne savent toujours pas quand ils pourront rouvrir leurs établissements. Inquiets pour la survie de leurs entreprises, ils se sont réunis ce mardi après-midi au Loft, à Saint-Gilles les Bains, pour faire le point sur la situation.
 
Si le mois de septembre a été annoncé ce week-end par le gouvernement, les professionnels du secteur peuvent tout de même espérer rouvrir à plus brève échéance. "Le président de l’UMIH a rencontré le secrétaire d’Etat au tourisme, il s’est dit favorable à un assouplissement. Ce sera discuté en comité interministériel jeudi", indique Angel Porras, président de la branche discothèques, bars de nuit et casinos à l'UMIH Réunion.

Mais "le conseil scientifique est contre nous et il ne veut pas faire d’exception", s'agace-t-il. "Nous avons mis sur la table que le virus ne circule pratiquement pas ici, qu'on a des établissements en plein air, et que nous avons des systèmes d’extraction qui renouvellent l'air toutes les 10 minutes." 

Dans ces conditions, nombreux sont ceux qui espèrent rouvrir dès la fin de l'état d'urgence sanitaire, soit à partir du 11 juillet."Si la fermeture est maintenue après cette date, on partirait sur une ouverture sans piste de danse mais avec des horaires de discothèques", indique Angel Porras, pour qui les établissements ne pourront sinon pas survivre jusqu'à septembre. "Des mesures de soutien spécifiques aux discothèques seront décidées jeudi", informe-t-il par ailleurs, rappelant que les entreprises doivent faire face à des charges fixes malgré des pertes colossales.

"Il y a des soirées clandestines qui s’organisent partout"

Pour Arnaud Maudouit, gérant du Loft, maintenir les établissements fermés n’est pas une solution pour éviter la propagation du virus. "Il y a des soirées clandestines qui s’organisent partout. Ça pose des problèmes de sécurité, puisque les organisateurs ne respectent pas toutes les normes qui nous sont imposées". Autre risque selon lui : que les clients prennent de nouvelles habitudes festives et désertent leurs établissements, même après leur réouverture. "C’est une concurrence déloyale", pointe-t-il du doigt, espérant rouvrir au plus vite.

S'il est difficile d'imaginer une piste de danse sans penser à des corps qui se rapprochent, le gérant d'établissement compte sur le protocole sanitaire proposé par le SNDL (Syndicat National Discothèque et Lieux de loisirs), à savoir "la prise de la température à l'entrée, la baisse de 25% de l'effectif, la fourniture de masques et de gel hydroalcoolique, la désinfection des tables...". Pour Angel Porras, la sécurité sanitaire y sera forcément mieux assurée que dans les "fêtes sauvages". Il est ensuite de la "responsabilité des clients" d'adopter l'attitude adéquate.
 
De son côté, le gérant du Moulin du Tango, Christian Barlier, est plus mitigé. "Je suis pour une réouverture sans masques ni gestes barrières, mais quand le virus sera maîtrisé ". Car pour le professionnel, imaginer que les gens respecteront la distanciation sociale est une illusion. "Il suffit de regarder ce qu’il se passe, les gens se rapprochent", souligne-t-il craignant les conséquences économiques désastreuses en cas de prolifération du virus. Tous attendent désormais jeudi pour être fixés.



Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par fox le 23/06/2020 18:59

C'est pas plus mal, des lieux avec bagarres et tensions, alcool qui dégénèrent en violences ou 'alcool au volant, sale mentalité des fêtards, prix exorbitants.... La réunion s'en portera mieux.

2.Posté par Dan l''''mur le 23/06/2020 19:14

Au bal ,au bal masqué ohé ohé !

3.Posté par Libre le 23/06/2020 19:14

Faut ouvrir, ceux qui veulent y aller iront!!!!!

4.Posté par Veridik le 23/06/2020 19:50

Le lagons est juste à côté...
Ils peuvent couler tranquille

5.Posté par #lareunionnite le 23/06/2020 20:14

Surtout changer rien...
Moins de jeunes en danger le we.

6.Posté par Coucou le 23/06/2020 20:53

Vu la distanciation inexistante sur la photo, sa donne pas envie d’y aller dans leur boîte.

7.Posté par Archibald le 23/06/2020 20:55

Les voisins ne vont plus appeler la police pour faire cesser le tapage.Que du bonheur!

8.Posté par Soyons vigilants face au Covid le 23/06/2020 20:58

Il est plus que jamais nécessaire de laisser fermées les lieux d'une extrême promiscuité tel que les discothèques et bars de nuit. C'est complètement irresponsable d'ouvrir ces établissements où aucun protocole sanitaire strict ne peut être mise en place et respecter.
C'est joué avec la santé publique, la vie de la population avec la diffusion de ce virus mortel. Désolé pour ces chefs d'entreprises pour leurs affaires mais le plus important de nos jours est la protection des personnes plutôt que se dandiner sur une piste de danse où les gens sont à même 1 mètre ou le port du masque est impossible dans ces contigus et totalement confinés. Des moyens financiers existent pour maintenir leur établissement à flot (prêts bancaire souple pour avoir des fonds permettant de payer leurs charges ou des montages financiers auprès de leur compagnie d'assurance...)
Pour une fois le gouvernement fait preuve de cohérence et bon sens en décidément de repousser l'ouverture de ces lieux d'amusement nocturne à partir du mois de septembre si l'épidémie recule fortement. Il faut être honnête, conscient que les boites de nuits ne sont pas un besoin vitale dans l'immédiat et encore moins les mois de vacances prochaines. Période de vacance et une ouverture de ces établissements de nuits feraient que propager le virus de manière dramatique. J'espère que le gouvernement ou Monsieur le Préfet ne prendra aucune décision aussi dangereuse pour la population notre département. Dans le monde l'épidémie repart à la hausse et OMS tirent la sonnette d'alarme pour une seconde vague. Les gestes barrières ne sont plus respectés actuellement et sera encore plus oublier aux portes de ces clubs de nuits surtout dans un milieu où l'alcool est roi.

9.Posté par Simonzèf le 23/06/2020 21:58

Cette photos, ceux sont les propriétaires blanchisseries de la Réunion ? Otè bana i fè pèr... Tant mieux qu ils ferment !

10.Posté par Thierrymassicot le 23/06/2020 22:18

De toute façon, la nature ayant horreur du vide, vos établissements seront repris par d'autres...Pour l'instant, on va quand même rester fermé jusqu'en septembre, jusqu'à fin septembre..Merci messieurs et mesdames de votre civisme...

11.Posté par kraz le 23/06/2020 23:57

Et ? combien d'entreprises sont sur les rotules voir ont déjà fermés ? C'est la vie...

12.Posté par racaille .... le 24/06/2020 03:39

C'est pas plus mal ....
ça fera de la racaille en moins à la sortie des bars...
Tant mieux plus de bataille... plus de coups de couteau et moins d'argent dans les caisses de l'État à la sortie des boîtes...

13.Posté par MARIE le 24/06/2020 07:18

A priori beaucoup de boites de nuit ferment mais pas seulement a cause du covid

c est passe de mode et ca ne presente pas d interet

les particuliers s'amusent autrement

14.Posté par Antiflic le 24/06/2020 08:20

Les flics sont déçus, ils ne peuvent plus faire de contrôle a la sortie des boites
Quelle baisse de chiffre d'affaire !

15.Posté par Pogbo le 24/06/2020 11:34

Moins de couples séparés moins de superficialité dans ce monde vous pouvez réouvrir en 2021 ça ne me dérange pas

16.Posté par Lilia le 24/06/2020 13:06

A 8
Je ne suis pas patron de boites mais arrêtons le foutage de gueule
On laisse fermer les boites de nuit, par contre on accepte les trajets en avion avec 400 personnes avec certes des protocoles mais pas forcément respecter
Train avion bus espaceS confinés Avec plein de personnes qui n ont pas forcément le choix de rester chez eux car ils doivent aller travailler et pour les avions c les vacances
Donc c bien de dire noir pour les boites mais disons noir pour les transports en commun aussi à mon sens plus propagateur que les discothèques

17.Posté par MARDE le 24/06/2020 15:43

ben voyons si y dit ouverture des boites de nuit à partir de demain sa sera bien mais si en contrepartie si le public n'est pas convaincu du bal masqué hein! comme les restaurateurs aujourd'hui y tire la langue vers qui le retour de bâton.....ces gens soit disant bien dans tous les sens y confondent encore l'espace aérée et le renfermée n'est-ce pas?

18.Posté par The eyes of god le 25/06/2020 09:25

C pas grave, de toute façon je ne vais plus en boîte depuis bien longtemps.

Dans ma jeunesse, c'était mon lieu de drague et de fête a la creolenion comme en zoreypole !!!

Maintenant c fini pour moi
Donc, laisse toute fermer, i manque pas moi(lol)

En plus, j'ai atteint l'illumination now

Heu !

19.Posté par julien le 25/06/2020 15:51

Tant mieux au moins plus de bagarres !
Alors oui il y a du monde qui se retrouvera sans boulot mais n'oubliez pas que dans le monde de la nuit tout est éphémère !

Les boites de nuit a la réunion ce n''est plus ce que c'était ! Avant on y aller pour s'amuser maintenant on rentre pour foutre le bordel ou le bordel devant !
A qui la faute ? La police les patrons de boite de nuit qui ne font rien?

A bon entendeur !

20.Posté par Vive Roland Garros le 26/06/2020 09:42

Vous me faites rire ! L’épidémie pour à la réunion vient de l’aéroport et non des boites de nuit pour info.
Donc si vous avez envie de venir prendre un verre les amis profitez,c’est le week-end !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes