MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les bienheureuses fragilités vécues par Gérard, David, Jean et Ary…


Par Raymond Lauret - Publié le Jeudi 6 Avril 2017 à 09:48 | Lu 566 fois

Chaque mois, le Père Stéphane Nicaise convie un certain nombre de personnes à débattre d’un sujet qui interpelle. La soirée se passe dans la salle de rencontre du Centre Saint-Ignace, Rue Ste Anne à Saint-Denis.

Ce mardi 4 Avril, Gérard Rangama et David Titus étaient invités à raconter à la soixante de personnes présentes le cheminement qui fut le leur il y a maintenant plus d’une vingtaine d’années, dans le monde de l’entreprise, avec l’appui respectivement de Jean Chatel et de Ary Grondin.

J’ai été séduit – voire ému – par ce que nous ont dit ces deux derniers quand ils ont pris la parole pour souligner quelles furent alors leurs motivations pour accompagner, chacun dans sa démarche propre, le jeune qui les avait choisis pour l’aider à avancer.
Mais c’est surtout les confidences de Gérard et de David qui m’ont marqué. Car il se trouve que j’ai bien connu ces deux garçons lorsque, dans les années 1990, ils se sont lancé dans l’aventure de l’entreprenariat. 

Je voudrais ici, et en quelques mots, me rappeler que Gérard Rangama était alors cadre à la Soboriz, une entreprise du Port, ville dont j’étais à l’époque un élu. Il y gagnait correctement sa vie et réunissait toutes les conditions pour accéder à des responsabilités encore plus importantes. Mais, habitant le Chaudron, il fut marqué par les évènements qui s’y déroulèrent en 1991. 

Et c’est devant le spectacle de jeunes qui étaient, pour nombre d’entre eux, broyés par le désespoir qu’il décida de les rejoindre, non pas pour mettre lui aussi son quartier à feu et à sang, mais pour ouvrir des perspectives de travail. C’est ainsi qu’a germé l’idée de ce qui deviendrait plus tard « Soleil Réunion » avec, au tout début, et avec l’aide des pouvoirs publics au premier rang desquels le Conseil Régional, l’accompagnement de jeunes garçons et filles pour aller vendre, dans les moyennes surfaces en France, les produits de notre île. Je puis en témoigner : grâce aux conseils éclairés de Jean Chatel, la réussite dépassa toutes nos espérances. Ce qui encouragea Gérard à aller plus loin. On voit aujourd’hui le beau résultat.  « Soleil Réunion » a pignon sur rue et est une fierté réunionnaise.

Le parcours de David Titus est tout autre. C’est au Port qu’il a grandi, dans le bidonville du Coeur Saignant, là où des centaines de familles vivaient à l’époque dans des taudis, sans eau ni électricité et ni routes, dans la poussière et entourées de « pied’bois d’lait » et « d’zépinard », avec pour les enfants, chaque matin, la corvée du « charoyage de l’eau » avant d’aller à l’école à l’autre bout de la ville. C’est en pensant à ces temps qu’ont vécu ses parents et lui-même que David voulut s’en sortit. A la « Cruche » des Orphelins et Apprentis d’Auteuil, à la Montagne, il fut marqué par un de ses profs, Ary Grondin, ancien d’Auteuil lui-même. Il s’accrocha et sut s’imposer pour réussir. Les chemins de l’Université s’ouvrirent à lui. 

Je me rappelle de l’anecdote suivante. J’étais à Shanghai, en compagnie de trois autres réunionnais : David et deux amis d’origine chinoise. Nous avions appelé un taxi pour nous rendre à un important rendez-vous. Une fois dans la voiture, et dans la langue du pays, le chauffeur nous demanda où nous voulions nous rendre. C’est David qui lui répondit, dans un « chinois » tout ce qu’il y a de plus parfait. Je ne vous décris pas l’étonnement de notre chauffeur !...

Gérard et David ont tous deux réussi leur pari. L’un avec la forte volonté d’être une bouée de sauvetage pour ceux de son quartier d’origine. L’autre avec la certitude qu’il pouvait être une   bouée d’approche pour ceux qui ont beaucoup trop de flou dans leurs perspectives. Tous deux ont eu à affronter des situations difficiles, portés qu’ils étaient par la conviction que la vie est faite aussi de « bienheureuses fragilités ».

Pour avoir choisi de nous montrer que les bons combats passent aussi par là, le Père Stéphane Nicaise a droit à nos chaleureux remerciements.




1.Posté par Algue no stra le 06/04/2017 23:14

ouais..c'est pas ça qui va sauver la Réunion de la situation catastrophique dans laquelle l'Etat et ses élus, au rang desquels vous étiez, cher Raymond, la laisse dépérir.

Y a pire encore, mayotte et la guyane, mais nous sommes juste "à peine" devant...

2.Posté par Rico LATCHIMY le 07/04/2017 12:29

un grand bravo à David et tout le mérite qui lui revient.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes