MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les banquiers préfèrent la gauche


Par Pierre Balcon - Publié le Mercredi 1 Mars 2017 à 17:32 | Lu 636 fois

Les banquiers  préfèrent la  gauche
En France le monde des affaires a toujours eu paradoxalement des problèmes avec la  droite.

"Mon seul adversaire, celui de la France, n'a jamais cessé d'être l'argent", déclarait le général. Et avec cette insupportable manie de promouvoir la "participation", de Gaulle a failli imposer aux patrons la co-gestion. Il avait collé ses ingénieurs partout pour surveiller les entreprises ou même pour en prendre la direction.

Situation paradoxale n’est ce pas ! En première analyse, les forces de l’argent devraient soutenir la droite, dont les valeurs paraissent rejoindre celles des libéraux économiques. Et symétriquement la  gauche devrait être du côté des "travailleurs".

Mais la France est un pays complexe, plein de paradoxes et de contradictions et les Français manquent de raison. Les choses ne sont pas si simples.

Ainsi l’expérience montre qu’avec la droite au pouvoir, ça ne marche pas  bien pour les libéraux. Ca ne fonctionne pas bien pour trois  raisons :
  •           d’abord la droite est trop nationaliste et repliée derrière ses frontières, ce qui contrarie évidemment le libre échange et perturbe le marché.
  •           elle est culturellement conservatrice et repliée derrière ses valeurs de famille, de patrie, de culture nationale, et cela  n’est évidemment pas propice aux innovations mercantiles et à la 2.0 génération mondialisée. Aujourd’hui, avec les problèmes d’immigration et de sécurité, la droite voudrait en plus tarir l’immense réservoir de main d’œuvre et de capitaux ! Quelle folie ! Quoi ! ils voudraient nous obliger à travailler avec les bouseux du coin et placer notre argent au Crédit agricole ou à la banque postale, pense Gattaz !
  •           mais  surtout, d’un point de vue systémique comme  on dit, la droite au pouvoir suscite toujours de vives oppositions, des force de résistance au changement  du camp d’en face , syndicats, associations, etc.. , et au final logiquement ça   coince !
Un petit bout d’histoire pour nous rafraichir la mémoire : De  Gaulle était, on l’a dit, insupportable avec les banquiers et les affairistes  et était très interventionniste.

Pompidou qui venait de chez  eux, de santé fragile, avait repris les mêmes travers.

Giscard, aristo et hautain, avait le projet, en mimant les scandinaves, d’ installer en France une sociale démocratie moderne, avec   cette obsession ridicule de  vouloir, par la  formation professionnelle, transformer chaque ouvrier en ingénieur.

Chirac, ce fut le retour nostalgique et épuisé d’une droite sociale. Mais, trop paresseux, il a plongé le pays dans une espèce de léthargie, climat peu propice aux affaires. En plus,  tout avait déjà  été  fait avant  lui.

Sarkozy était tout désigné pour redonner du pep à l’action libérale. Mais, trop excité , désordonné et incontrôlable, il a tout de suite fait exploser le consensus et a focalisé trop de critiques, parce qu’il n’était pas très discret le bougre ! La crise lui a ouvert un champ d’action où il a brillé, mais,  grand malheur, il  s’est pris pour mère Térésa et a fait payer l’addition au grand  capital. Car voilà- t-y pas qu’il s’est mis à faire du social avec son Martin et, prétextant la crise , s’est avisé d’augmenter les prélèvements obligatoires pour  préserver nos amortisseurs sociaux. Résultat des courses :  une dette abyssale qui explose et un foutoir où plus personne n’y retrouvait ses petits. Bon on s’en est débarrassé grâce à ces couillons de gauche qui n’y comprennent rien à l’économie et au grand  capital. On leur a fait croire que la  dette, qui en principe permet de financer à  crédit nos régimes sociaux, témoigne non d’une générosité sociale mal assumée mais des faibles capacités de gestionnaire du grand chef . Que voulez vous la gauche aurait préféré  qu’on se serre la ceinture !

Avec la gauche au contraire c’est plus clair et simple pour les affairistes  !

D’abord on a  la paix  sociale. A part ces excités de la CGT , personne ne bouge, suffit de flatter Nicole Notat ou Chérèque. Avec FO,   c’est différent mais aussi facile : on augmente un peu les fonctionnaires et ça passe. Restent les enseignants, mais on les occupe à discutailler des programmes, dont  tout le monde  s'en fout, et des horaires et on est tranquille pour une législature. Ils peuvent  défiler sur les boulevards qu’ils veulent !

Les banquiers et leurs clients, de leurs côté, respirent dans les intervalles de ce  vaste cycle des gouvernements de droite des temps difficiles après les trente glorieuses .

Tenez Mitterand ! Quel grand homme ! après  les deux premières années folles et deux dévaluations compétitives pour donner des  gages à ses gogos d’électeurs, on est revenu aux choses sérieuses. Vous vous souvenez de  91, avec ce  grand moment du traité  de Maastricht ? Quel  bonheur ! plus de banque de France, la libre circulation des  hommes, des idées et de l’argent.

Comme  nous regrettons DSK qui aurait pu nous faire gagner tant  de temps et aller encore plus loin et plus vite  !

Au lieu de cela après le fiasco de Sarkosy, le prix à payer de ce discrédit de l’attelage de plus en plus  problématique entre la droite et le grand capital, ce fut en effet Hollande, le grand pacificateur, celui par qui plus rien n’arrive sauf les arrivistes !

 Hollande a plombé le système mais ce n’est pas de sa faute. Ces  salauds de frondeurs marxistes l’ont empêché d’avancer. On a pu   limiter la casse, a dit le Medef, mais on est passé près du gouffre en évitant la  nationalisation de tout l’appareil productif et des  banques; et on a pu trouver enfin un arrangement avec  le  CICE  et le pacte  de responsabilité.

Bon ! Allez  du passé faisons table rase. Qu’est ce que l’on fait désormais ?

On va  s’en occuper ont déclaré en chœur Séguéla, Drahi,  Niel, Bergé, Pigasse et Arnault . Y a que  Bolloré qui sait plus où il a mis  ses chaussures, parce que le breton, un peu rustique, a ses fidélités de terrien.

D’abord faut se mettre dans la poche les journalistes puis les  fonctionnaires. En France c’est  incontournable ! Forcément ils sont 6  millions, plus leurs femmes, leurs enfants majeurs et leurs cousins. Et puis  il y a  tous les quasi-fonctionnaires qui  vivent de l’argent  public. Top là !  le compte y est ! Le compteur est  à 10 000 000 d’électeurs,  juste ce qu’il faut pour être à 25 % au premier tour !

Pour le candidat il nous en faut un, vierge, sans parti, sans programme, qui fédère la  gauche et le  grand  capital ! Un DSK moins rond, légèrement plus maigre et plus grand, à la  sexualité moins vigoureuse et plus discrète.

J’ai ce qu’il vous faut, a ditDrahi : mon bras droit, Mourad, a un pote qui a travaillé à l’Inspection des finances, chez Rothschild et voit  tous les matins Hollande.

Et comment c’est-y qui s’appelle votre gugusse ?  Macron !

Un peu grivois il a poursuivi : comme les soutiens gorges, il soutient la droite, il soutient la gauche, il empêche le ballotage et il donne un buste fier. Et en plus il connaît Bayrou qui habite près de Lourdes et peut faire des miracles .

Vous vous en souvenez, a-t-il poursuivi, ce petit là en a dans la culotte ! Mais oui, c’est lui chez  GAD, vous avez vu comment il a mouché cette effrontée, illettrée de "sans culotte" justement !

Coup de fil de Bouygues Télecom. Allo, allo ! Ici Didier Cazas ! J’arrive

Tous ensemble ! Tous ensemble ! derrière Macron, le candidat du Figaro, des Echos, de BFM TV de RMC, de l’Express, de l’Expansion, de Libération et du Quotidien de la Réunion, de SFR et de Bouygues .

Et au diable ce cul serré de Fillon qui veut sauver la France.

Pierre BALCON
 




1.Posté par A mon avis le 01/03/2017 19:20

bla bla bla indigeste et peu cohérent !

Seule la famille Le Pen n'est pas critiquée ! Etonnant non ?
Allez y franchement ! annoncez votre couleur bleu marine !

2.Posté par GIRONDIN le 01/03/2017 19:33

..... Et au diable ce cul serré de Fillon qui veut sauver la France ......

Culture serré mais grand main... 😁


C'est ce Mr FILLON :

TF1 Le JT (@TF1LeJT) January 26, 2017

"La seule chose qui m’empêcherait d’être candidat c’est si mon honneur était atteint, si j’étais mis en examen", a-t-il également ajouté, comme il l’a "toujours dit".

+

--François Fillon : "Si on veut rétablir l'autorité dans le pays, je dis qu'il faut des responsables politiques honnêtes, irréprochables" © AFP / Richard BOUHET

?

3.Posté par Pierre Balcon le 01/03/2017 20:29

à post 1
J'ai oublié de vous dire que cette réflexion n'était évidemment pas pour vous .
Désolé !
Lisez plutôt Télémag s'il existe toujours !
Si non il y a des BD passionnantes et j'ai entendu dire qu'il allaient republier les pieds nickelés .

4.Posté par verite le 01/03/2017 21:21

fillon peut être au second tour je crois, plus on l'enfonce plus j'entends des gens dire qu'ils vont voter pour lui

5.Posté par A mon avis le 01/03/2017 23:16

@ 3 Vous en êtes resté aux pieds nickelés comme littérature ? La BD a évolué depuis.

Vous avez la grosse tête !
Comme Ribouldingue ou bien Filochard ? Qui semblent inspirer votre prose décousue ?

6.Posté par Marco le 02/03/2017 08:48

Je suis en guerre déclarait Hollande, contre la finance.Et c'est la finance qui a gagné

7.Posté par MONTALBANO le 02/03/2017 08:59 (depuis mobile)

A post no5. A mon avis

Soyez indulgent ! Il vient de perdre en 1 mois Sarkozy et fillon, imaginez sa détresse

8.Posté par A mon avis le 02/03/2017 18:30

@ 7 : ouais Salvo ! Et il va se consoler auprès du clan Le Pen !

9.Posté par Télé mag le 05/03/2017 08:30 (depuis mobile)

De grâce M. Balcon continuez à nous parler du fiasco de Sarkozy et ne vous mêlez surtout pas des sujets dont vous ne connaissez rien comme la BD ou Télé mag (quelle condescendance au passage!)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes