Océan Indien

Les bailleurs de fonds internationaux prennent leurs distances avec Ravalomanana

Vendredi 6 Février 2009 - 18:21

Alors que l'on pensait Andry Rajoelina en perte de vitesse, incapable qu'il était de réunir autant de partisans que la semaine dernière sur la Place du 13 Mai, voilà qu'il reçoit un renfort inattendu de la part des bailleurs de fonds internationaux, jusqu'ici soutiens indéfectibles de Marc Ravalomanana.


Les bailleurs de fonds internationaux prennent leurs distances avec Ravalomanana
C'est la communauté internationale qui a tiré la première en faisant savoir qu'elle bloquait une aide de 35 millions de dollars, suite à l'achat par Marc Ravalomanana d'un avion présidentiel (baptisé Air Force One par les Malgaches), pour une valeur de 60 millions de dollars.
Encore plus inquiétant pour Marc Ravalomanana: Niels Marquat, l'ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, qui a toujours soutenu jusqu'ici le président malgache, a donné deux interviews, une sur RFI pour les francophones et une sur la BBC pour les anglophones, dans lesquelles il a clairement pris ses distances avec "la gestion Ravalomanana". Selon lui, sans bonne gouvernance, sans liberté économique, sans confusion des intérêts personnels et ceux de l'Etat et surtout sans écoute du peuple, il y a très peu de chances que les Etats Unis continuent leur politique d'aide financière pour Madagascar"
Ceux qui soutenaient Marc Ravalomanana le faisaient car ils considéraient que le pays s'était développé depuis son arrivée au pouvoir, même s'ils avaient conscience que ce développement était indissociable d'une main mise de l'entourage du président sur l'économie de l'ïle. Mais au moins le pays donnait-il l'impression d'avancer.
En fait, cette expansion était simplement la conséquence de l'apport massif de capitaux internationaux dans l'économie malgache.
Il est à craindre que le régime de Ravalomanana ne dure guère longtemps si les robinets venaient à se fermer, surtout dans les mois qui viennent quand il faudra des sommes considérables pour reconstruire ce qui a été détruit lors des dernières manifestations...
Pierrot Dupuy
Lu 1862 fois



1.Posté par El bourracho le 06/02/2009 19:47

Je suis très étonné d'apprendre que l'ambassadeur des EU découvre l'état de Madagascar. Il loge à Mada le Sieur ?
Il était temps que l'on se réveille, mais il ne faudrait pas se rendormir combien même il y aurait un autre président. Madagascar doit être SURVEILLE comme le lait sur le feu.
Depuis l'indépendance, la grande île a été le jouet et l'argent de poche de tous ses présidents de pacotille qui se sont succédés.
L'avant-dernier président, très très bon copain de l'ex-président français. On devrait demander des comptes à Monsieur Chirac.

2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 06/02/2009 20:42

A noter une tres interressante interview d'un ancien consul de madagascar en France dans les journaux mauriciens recemment.

3.Posté par bertel le 07/02/2009 16:48

L'histoire bégaie dans la grande île. Le peuple n'a pas fini d'en baver !!!

4.Posté par lemurien zanatany le 08/02/2009 00:59

50 ans d'indépendance et plus de dégâts que le temps de la présence Française.... Ils ont faim les enfants et leurs parents, ils n'ont plus de toits, et il a eu le culot (RA8) de vendre la terre des ancêtres aux coréens. Alors je comprends la réponse actuelle du peuple qui souffre. Voila 47 ans que j'ai quitté ce beau pays, je comptais y revenir cette année pour 15 jours, mais ces événements sanglants ne me rassurent pas. Puisse le bon sens donner un maître honnête à ce pays, le sang a assez coulé.

lemurien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter