Justice

Les atteintes volontaires à l'intégrité des personnes en augmentation à la Réunion

Lundi 13 Février 2017 - 18:25

Ce matin a eu lieu l'audience de rentrée du conseil des Prud'Hommes au Tribunal de grande instance de Saint-Pierre. L'occasion pour le Procureur Laurent Zuchowicz de faire le point sur la juridiction.


Les redressements judiciaires sont en augmentation de 19%, les liquidations judiciaires sont stables, les sanctions commerciales, qui entraînent des interdictions de gérer, sont en forte hausse (13 en 2016 contre 8 en 2015), grâce notamment à la vigilance des mandataires judiciaires et du parquet.

Le Procureur a ensuite dressé un rapide bilan de l'activité pénale pour l'année 2016.

"Je relèverai simplement que, si l'on se réfère aux indicateurs police-gendarmerie pour 2016 sur l'ensemble du département, on constate que malheureusement, la hausse des faits constatés se poursuit ( + 9% ), malgré ces hausses, le taux d'élucidation reste relativement stable (44% en 2016 contre 45% en 2015).

55% des faits constatés concernent des atteintes aux biens, atteintes en augmentation de 7% sur le département, notamment s'agissant :
-des vols à la roulotte et d'accessoires,
-des vols par effraction dans les résidences secondaires et les locaux industriels et commerciaux.

25% des faits constatés concernent des atteintes volontaires à l'intégrité des personnes (AVIP). A ce titre, si le département figure au 63ème rang dans le classement national de la délinquance, la Réunion figure au 11ème rang s'agissant des AVIP, avec une augmentation de 9% en 2016, portant le taux de criminalité de 11,2 pour 1.1000 habitants contre 8,3 pour la moyenne nationale.

Au parquet de Saint-Pierre également le nombre d'affaires traitées est en augmentation, se situant à environ 14 0001

Pour compléter le bilan chiffré, on note en 2016 une stabilité du nombre total de poursuites engagées (2.562 en 2016 contre 2.686 en 2015), avec quelques particularités cependant:
  • Une augmentation de 20% des comparutions immédiates,
  • Une augmentation de 60% des saisines des juges d'instruction, dont l'activité a connu une forte hausse,
  • Une capacité renouvelée de traitement de procédures d'une complexité particulière (ex: affaire du Foyer de Terre Rouge, affaire du Gourou de St Louis, affaires de vols multiples de coffres-fort, affaires de stupéfiants d'une certaine ampleur),
  • Une augmentation des incarcérations et ainsi du taux d'occupation moyen à la maison d'arrêt de Saint-Pierre (113%), avec pic d'occupation de 129% sur les 3 premiers mois de 2016,
  • Une très forte augmentation des saisies d'avoirs criminels (X 4,5 en deux ans : 409 000 euros en 2014, 803 000 euros en 2015, 1 863 271 en 2016).
Le délai moyen d'audiencement reste quant à lui très satisfaisant puisque, toutes affaires confondues. Les délits sont jugés en moyenne 3 mois après leur commission.

Cependant, la réalité m'oblige à évoquer un parent pauvre dans ce tableau: le traitement de la délinquance économique et financière.

En effet, comme l'a relevé M. le procureur général dans son discours de rentrée vendredi dernier, la Réunion connaît un déficit inquiétant d'enquêteurs spécialisés alors même que nombre de situations nécessiteraient des investigations rapides et approfondies.

Si motivés et compétents qu'ils soient, les enquêteurs ne peuvent pas faire face à la masse et à la complexité de toutes les procédures dont ils sont saisis.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 716 fois



1.Posté par Intelligence émotionnelle positive... le partage, vous savez ? le 14/02/2017 13:53

"Général Didier Tauzin, candidat à la présidentielle : «La France n'est pas prête à faire la guerre»"://

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 14/02/2017 17:03

*Ah, bon ? - ah,bon...

*Non, impossible ! -Nous sommes, ICI, au Peï-modèle du bon "vivre ensemble"... Oui ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >