Société

Les arums indésirables au gîte de la Roche Ecrite

Jeudi 23 Novembre 2017 - 16:19

Photo d'illustration
Photo d'illustration
"J’ai planté des arums le long des cheminements et autour des terrasses pour égayer le gîte, donner une touche de couleur", se défend le gîteur de la Roche Ecrite. La touche finale d’un programme de rénovation dont a bénéficié l'établissement. Mais vendredi 10 novembre dernier, l'homme a été averti par l’intermédiaire de l’association des gestionnaires des gîtes de montagne (AGGM), sur ordre de l’ONF, qu’il lui fallait arracher les arums plantés puisque l'espèce ornementale est interdite sur ce site protégé. 

"C’est dommage, je les ai plantés l’année dernière et les gens qui venaient au gîte les appréciaient et les prenaient même en photos".

L’arrachage de ces arums, "une décision insensée" pour les habitués du gîte.  

Contactée, l’ONF, en charge du programme de lutte contre les espèces invasives, confirme la décision prise dans le but de restaurer le site, ancienne réserve naturelle aujourd’hui placée sous le domaine de protection du Parc national. Le secteur de la Roche Ecrite constitue en effet le dernier sanctuaire du Tuit Tuit, oiseau endémique en voie de disparition. "Le gîteur a pris la liberté de planter cette espèce exotique et potentiellement invasive sans concertation", indique Willy Técher, agent patrimonial à l’ONF. L’ONF qui explique lutter également contre d’autres espèces ornementales telles que l’hortensia ou le troène dans le secteur.

Des solutions alternatives ont été proposées au gîte afin d’habiller les nouvelles allées en bois. "Des espèces endémiques arbustives, comme le fleur jaune ou l’ambaville que l’on retrouve dans le secteur sont davantage appropriées".
PB
Lu 3365 fois



1.Posté par Nobread le 23/11/2017 17:06 (depuis mobile)

La réunion ds toute sa splendeur
Tu peux jeter tes poubelles partout tu ne seras pas inquiété mais tu plantes des arums et la sanction directe .franchement l ONF venez faire un tour cap la houssaye ou bord lagon et ayez la même réactivité pour agi

2.Posté par MC le 23/11/2017 17:15

Les ayatollahs de la nature en quête de virginité sont de sortie!Les arums,hortensias et goyaviers font partie de mes plus beaux souvenirs de promenades dans les hauts.S’il faut absolument éradiquer tout ce qui n'était pas endémique à la Réunion il ne resterait pas grand-chose et grand monde :ceux-là mêmes qui prennent ces décisions arbitraires devraient être les premiers à être expulsés !

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/11/2017 17:56

fukcd473
L'ONF a l'art de la communication. Au lieu d'aller sensibiliser directement le gîteur, l'ONF préfère s'adresser à l'AGGM. Pourquoi faire simple quand ...

4.Posté par li le 23/11/2017 18:11

Toujours en dessous du zéro ce l onf

5.Posté par delo le 23/11/2017 19:39

on détruit la nature en plantant des pestes et personne ne s'affole.
pour une fois que l'onf fait quelque chose de bien!

6.Posté par Henri Rouflaquette le 23/11/2017 20:39

Vous devriez avoir honte, Réunionnais, de gueuler contre une telle initiative de l'ONF, car les pestes végétales doivent être combattues, tout comme votre esprit libertaire qui prône l' "interdit d'interdire" qui est mal venu dans ce cas là.

L'ONF a raison, mille fois raison de ne pas laisser faire n'importe quoi, car dans ce cas, pourquoi pas aussi planter partout de la vigne marronne, du goyavier, de l'hortensia ou du bringellier sauvage ou des allées de tulipiers du Gabon. Le tulipier du Gabon, c'est joli tout plein, mais 20 ans après il y en a partout.

Réunionnais, soyez un peu plus raisonnables et un peu moins libertaires, car la liberté et l'intelligence doivent cohabiter sous peine de voir la couillonisse l'emporter de plus en plus dans cette île en forme de nombril.

A vos plumes acides , Créoles offensés !

7.Posté par OREO974 le 23/11/2017 21:03

Oui Mr Rouflaquette, enfin un raisonnement censé. çà change un peu sur ce forum

8.Posté par missBoudin le 23/11/2017 22:05

Les hypocrites!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
s'ils faisaient correctement leur travail.... tout serait différent.... il n'y aurait pratiquement plus d'espèce invasive........

9.Posté par Marie le 24/11/2017 09:20

dans ce cas faut aller jusqu'au bout et interdire également la plantation DES GOYAVIERS.....f

10.Posté par calaya le 24/11/2017 11:12

à post 7 oreo974

les propos de rouflaquette sont réellement SENSES

11.Posté par Perplexe le 24/11/2017 12:32

Et la rouflaquette ?

C'est une espèce endémique de La Réunion ?

Si non, il faut aussi l'interdire à La Réunion...

12.Posté par rito le 24/11/2017 14:14

Ce bon Rouflaquette, loin d'être barbant, ne coupe pas les cheveux en quatre. Bien qu'ayant un poil raison,si on l'écoute, il va nous imposer des cheveux de madeleine partout.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter