Economie

Les artisans sinistrés aidés financièrement par la Chambre de métiers

Jeudi 15 Mars 2018 - 11:05

Le président de la Chambre de métiers a procédé ce mercredi après-midi à la remise de chèques à 13 nouvelles entreprises artisanales impactées par les passages cycloniques de ce début d’année. Il s’agissait de la deuxième remise de ce genre après celle de février.


Les épisodes cycloniques de ces derniers mois ont touché le monde économique. Encore plus fragiles, les entreprises artisanales ont été pour certaines très pénalisées par les conséquences des épisodes pluvieux.

Après avoir recensé les cas critiques au sein de son registre, la chambre de métiers et de l’artisanat a mis en place une aide financière pour les entrepreneurs concernés, soit 1500 euros par entreprise. "Si le montant est plafonné par entreprise, il ne l'est pas sur le nombre d'entreprises", précise le président de la Chambre de métiers. Ainsi, ajoute-t-il, sur l'ensemble des dossiers de demandes d'aide qui ont été examinés par ses services, la CMA a accordé cette aide à environ 90% des demandeurs.

Dès le lendemain du passage de la tempête tropicale Berguitta le 18 janvier, Bernard Picardo avait mobilisé ses services pour venir en aide aux entreprises artisanales sinistrées. Après examen des situations, une première remise de chèques avait été réalisée le 19 février 2018, déjà dans le sud de l’île, secteur le plus touché.

Cette aide était mobilisable pour les entreprises qui avaient subi des dégradations de leur outil de travail et celles dont l’activité a été arrêtée suite à la fermeture de la route de Cilaos. Une quarantaine d’artisans avait bénéficié des fonds de calamités et de catastrophes naturelles du réseau de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat à laquelle toutes les chambres - dont celle de La Réunion - participe financièrement. Avec l'aide apportée aujourd'hui, c'est "une soixantaine de chefs d'entrpeise qui ont été accompagnés", recense Bernard Picardo.

L'interview de Bernard Picardo et d'artisans à retrouver dans cette vidéo :

M.Abat - L.Grondin
Lu 1004 fois



1.Posté par Bras armé le 15/03/2018 12:35 (depuis mobile)

La bras armé de Didix Air Robert.

2.Posté par La vérité si je mens ! le 15/03/2018 15:57

@ Bras armé le 15/03/2018 12:35 (depuis mobile)

Exactement cela , un hologramme !

3.Posté par GIRONDIN le 15/03/2018 23:34

...... Après avoir recensé les cas critiques au sein de son registre.....


Ah bon ! Bernardo avait des dons d'ubiquité, un cumulard, maintenant il est voyant !!!

4.Posté par YOUSSEF BOUTREFAS le 16/03/2018 00:33

les artisans sincères les créateurs tous a travers le monde sont entrain de subir une decultueration et une concurrence déloyale. la deculturation c'est lorsque la soscité locale abandonne sa culture vestimentaire et va vers l'autre culture. c'est normal pour saboter la production dite local le producteur a l’étranger vend a perte, il fait du doping le temps que l’arisant local jette l'eponge. une fois l'artisant local disparait le produit disparait sur le marché local il redevient plus chère et le producteur a l'etranger se retrouve solliciter par tout le monde. ce sont des tactiques déloyale qui sont entrain de faire des ravages sur des sociétés complète, c'est presque comme la drogue l'alcool et les jeux...si certain disent que le fabricant même a 5000 km en asie ou en Europe peut garantir la disponibilité du produit oui mais rien ne garantie que ces héritiers vont le faire, ce bonhomme fabricant est serieux et respecte ces engagements envers ces distributeurs mais rien n'assure que soin héritier va le faire.
au moins a la Réunion il faut rétablir la situation normal et privilégier la couture au lieux et place du pret a porter en ce qui concerne bien sur les habit car c'est culturel. deja la dote doit être NORMALISE par un texte de lois c'est a dire que la dote doit contenir un ensemble d'objet dite culturel et le mari tiens a les offrir...si il ne fera pas la lois prévois la nullité du mariage.

si les choses ne bougent pas c'est que certains qui squattent les rouages de l'etat font des affaires et la production local ne les arrange pas. comme un producteur local de souliers si les gens demande a ce que la production animal soit developpé ça ne l'arrange pas car primo la production local va produire trop de peau donc de cuire donc le producteur n'aura pas accés aux commerce extérieur pour faire des transfert de devise legale et illégale. alors il bloque tout idée d'une surproduction local ce n'est qu'un exemple qui se passe dans ces etats dite socialiste ou plus précisément ou l’État unique ou le clergé unique qui n'autorise aucune propriété en parrelle de la sienne. le clerc est redevenue par le temps un INVESTISSEUR EN PUISANT DANS LA RECETTE FISCAL qu'il avait collecté donc la recette fiscal est redevenue soit un butin de guerre soit un butin de bandit. Donc au lieu ou les laique devrainet s'attaquer au Clerc sur ce domaine ils l'attaque sur des questions secondaire car eux aussi veulent faire comme lui, ce sont en fait une même pièce avec deux face différente verso Laïque recto ex clerc..recto ex capitaliste verso nouveau socialiste ils sont pareilles, ils sont différents que dans le discours mais le fond reste le meme.
. après chaque révolution les anciens meurent avec leur idéal révolutionnaire et les nouveaux révolutionnaire ne savent rien de la révolution que des reportage de télévision. c'est des gens qui circulent dans une machine qui ne l'ont pas crée mais trouvé comme quelqu'un qui en passant va trouver une machine que les envahisseur ont abandonné pares leurs fuite. il détient la machine mais ne detiend pas l'esprit dans lequel fut créer la machine. il ne saura jamais ni la contrôler ni la faire fonctionné. l'administration l'etat le système fiscal est une MACHINE...
la Réunion comme d'ailleurs les ex pays colonisé qui ont été abandonné par leurs envahisseur en pleine déconfitures en face des nazis, doivent remettre de l'ordre dans leurs affaires..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie