MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

Les allocations chômage seront versées normalement


Par N.P - Publié le Lundi 26 Novembre 2018 à 12:04 | Lu 3541 fois

Les allocations chômage seront versées normalement
Pôle emploi tient à rassurer les demandeurs d'emploi sur le paiement de leurs allocations. Grâce à la mobilisation des conseillers de La Réunion et à l'appui de certaines régions de métropole, les dossiers sont en cours de traitement; il en est de même pour assurer l'accueil téléphonique.

Tous les rendez-vous annulés feront l'objet d'un report sans aucune autre démarche de votre part.

Pour les demandeurs d'emploi qui n'ont pas pu se rendre sur leur lieu de formation, des échanges ont lieu avec les organismes de formation pour régulariser la situation au bénéfice du stagiaire.

Vous avez toujours la possibilité de télécharger vos pièces depuis votre espace personnel et envoyer un mail à votre conseiller.
Dans cette situation difficile pour tous, Pôle emploi Réunion met tout en oeuvre pour maintenir les activités prioritaires.
Nous vous remercions de votre compréhension.




1.Posté par UN CAS 974 le 26/11/2018 14:29

UN CAS
J'aimerais beaucoup me réinsérer dans la vie professionnelle, retrouver DURABLEMENT tous les bienfaits et la sécurité d'un emploi, j'en rêve, mais à l'approche de la cinquantaine, dans une totale reconstruction de vie sur presque tous les plans, avec des problèmes personnels, des enfants qui ont DU MAL à décoller et un petit au primaire, MÊME SI J'AI DES ANNÉES D'EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES, A MOINS DE TROUVER UN EMPLOI A 1500 EUROS/MOIS, AU MOINS, je préfère rester là où je suis, toucher un demi salaire d'assistante de vie plus le RSA, m'impliquer bénévolement là où je me sens bien. Ainsi je m'en sors un peu mieux que si j'allais travailler et galérer pour le SMIC surtout que je n'ai pas de moyen personnel de transport.
Aujourd'hui, à un certain niveau social, avec la vie chère et les autres problèmes, pour avoir un certain équilibre de vie, pourvoir jongler entre vie de famille et travail, manger, boire, s'habiller... comme il faut, se faire plaisir, profiter un peu de la vie, il faudrait toucher au moins 1500 euros voire plus, par mois. C'EST UNE RÉALITÉ. Pour une femme, mère, à moins d'avoir à ses côtés un Homme RICHE et RESPONSABLE, ce n'est pas évident, pas facile.

2.Posté par Gitane sans filtre le 26/11/2018 15:00 (depuis mobile)

l''argent aura ruiné l''humanité...

3.Posté par soupra le 26/11/2018 16:11

oui , elle aura été durement gagnée ce mois ci

4.Posté par UN CAS 974 le 26/11/2018 17:31

Gitane sans filtre
C'est pas l'argent qui RUINE l'Humanité, c'est un genre humain dans toute sa petitesse et pauvreté spirituels et intellectuels, son éducation, son orgueil, sa vanité, son hypocrisie, son égoïsme, son indifférence, son arrogance, son ingratitude, son mépris, son esprit de concurrence malsaine, ses mensonges, ses ruses, ses manipulations et même son ignorance. Malheureusement quand l'Humain dans toute son Humanité, autrement dit, ses vraies et belles valeurs visibles et invisibles mais aussi ses défauts mais lesquels ne fondent pas sa personnalité, tombe dans le monde de ce genre d'humain, on peut dire, dans certaine situation, que souvent les innocents payent pour les coupables ou qu'ils sont cloués sur une croix. Dans ce monde, l'Humain avec toutes les bonnes qualités sont souvent bafoués, jugés injustement, humiliés, rabaissés, dépouillés, malgré eux, dans leur amour, leur bonté, leur sagesse, leur honnêteté, leur innocence, vulnérabilité, faiblesses, dans leur rêves et espoirs et même dans leur passions, dans leur vie, leur avenir.

5.Posté par UN CAS 974 le 26/11/2018 22:12

A tous ceux et celles qui critiquent souvent et injustement le chômeur réunionnais bénéficiant ou pas d'allocations, n'oubliez pas que l'île de la Réunion compte près de 900 000 milles habitants, elle n'est même pas dotée d'un véritable poumon économique bien développé, d'une métropole d'entreprises générant des emplois. On pourra essayer d'aider le jeune réunionnais comme on veut, si l'économie n'est pas véritablement développée, si en plus, dans tous les institutions, entreprises et chantiers qu'il y a, on donne souvent la priorité aux autres arrivants mais pas à lui ou si, au profit de petits contrats de courtes durée, on casse sa chance de pouvoir s'épanouir et se stabiliser solidement dans un CDI, chez lui à la Réunion, là où il souhaite vivre et travailler, il galère. J'ai souvent entendu dire que le jeune de plus de 18 ans sans aucune aide financière régulière, n'avait qu'à se débrouiller lui même, voler de ses propres ailes. Mais si financièrement, quand le parent ne peut pas l'aider comme il le faudrait, quand la vie est chère, que d'une manière ou d'une autre, tout est payant , quand il rencontre que des barrières sur son chemin (financières, administratives, personnelles...) comment voulez vous qu'il vole , comment voulez vous qu'il s'en sorte, n'en parlons plus si pour X raisons ses ailes ont été blessées, coupées ou brulées. On essaie d'aider comme on peu avec les moyens qu'on a mais dans certains cas c'est difficile, décourageant, désespérant. C'est vrai qu'il y a de sacré gratteur de Q, de vrais paresseux, mais pas tous. Dans une France démocratique, le réunionnais, souvent malgré lui, chômeur, mérite son allocation SURTOUT SI SES ANCÊTRES ONT VÉCU ET TRAVAILLE DANS L'ESCLAVAGE, LA SOUFFRANCE SOUVENT EXTRÊME.
CELA M'EXASPÈRE, AU PLUS AU POINT, D'ENTENDRE LES CHÔMEURS RÉUNIONNAIS AU RSA, TOUJOURS RABAISSES.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes