National

Les TAAF inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco

Vendredi 5 Juillet 2019 - 16:33

L'annonce officielle du comité du patrimoine mondial de l'UNESCO était attendue. C'est désormais chose faite. ​François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire et Annick Girardin, ministre des Outre-mer saluent l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco des "Terres et mer australes françaises" (Terres australes et antarctiques françaises) lors de la 43e session du comité du patrimoine mondial réuni actuellement à Bakou (Azerbaïdjan).


"Cette inscription au patrimoine mondial de l’Unesco représente autant une grande responsabilité pour la France qu’une reconnaissance de la richesse de notre biodiversité. Sa préservation sur terre et en mer est une priorité pour le Gouvernement, qui est notamment pleinement engagé dans création et la gestion d’aires protégées. Notre objectif : porter leur part à 30 % d’ici 2020", a déclaré François de Rugy.

"À l’instar des petits États insulaires, les Terres australes et antarctiques françaises sont aux avant-postes du changement climatique mais sont également porteuses de solutions pour régénérer notre planète. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco du plus grand territoire au monde reconnu comme bien naturel mixte, patrimoine de l’humanité, permettra non seulement de mettre en avant l’exemplarité de la préservation de la biodiversité, mais aussi de garantir la réalisation d’activités durables, menées dans le respect des écosystèmes et des ressources naturelles", a souligné Annick Girardin.
 
Les Terres et mers australes françaises, qui couvrent un territoire de près de 673 000 km² comprennent l’archipel Crozet, les îles Kerguelen et les îles Saint-Paul et Amsterdam. Elles constituent un territoire unique pour la recherche scientifique et pour l’étude des effets des changements globaux. Ce territoire joue un rôle clé pour la bonne santé des océans à l’échelle planétaire notamment dans la régulation du cycle carbone.

Lors du premier conseil de défense écologique, qui s’est tenu le 23 mai 2019, le Gouvernement a réaffirmé sa volonté de mener une action ambitieuse en matière de protection maritime dans les TAAF, avec le renforcement des statuts de protection dans la zone économique exclusive de Saint-Paul et Amsterdam et la transformation du parc naturel marin des Glorieuses en réserve naturelle nationale. Ces projets permettront d’ajouter 550 000 km² (soit quasiment la totalité de la surface de la France métropolitaine), sous statut de protection forte, au réseau d’aires marines protégées existantes.

Avec l’inscription des Terres et mers australes françaises, la France compte désormais 6 biens naturels et mixtes inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, avec le Golfe de Porto (1983), Pyrénées - Mont Perdu (1997), les Lagons de Nouvelle-Calédonie (2008), les Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion (2010) et le Haut-lieu tectonique Chaîne des Puys – faille de Limagne (2018).
N.P
Lu 2018 fois



1.Posté par Martine et l'envers du décor le 05/07/2019 16:50 (depuis mobile)

Quel intérêt économique ?

AUCUN

l'État aime brasser du vent pour briller.

La France dégringole, asphyxiée par sa dette abyssale et ses politiciens inutiles.

2.Posté par SITARANE le 05/07/2019 18:11

Les manchots et les 150 planqués de St Pierre sont sûrement très heureux !!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par pour les plus riches le 05/07/2019 18:29

la sélection par l'argent pour l'accès aux plus beaux sites
donc on s'en fiche complètement

4.Posté par klod le 05/07/2019 19:43

tiens , une bonne nouvelle !

meme si dans les drom la vie lé chère mais ca , c'est pas au "patrimoine de l'Unesco" quoique , ca ne saurait tardé !

5.Posté par Thierrymassicot le 05/07/2019 20:32

"L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco du plus grand territoire au monde reconnu comme bien naturel mixte, patrimoine de l’humanité, permettra non seulement de mettre en avant l’exemplarité de la préservation de la biodiversité, mais aussi de garantir la réalisation d’activités durables, menées dans le respect des écosystèmes et des ressources naturelles"

Rien que pour ça, ça me va...Et même ça me va même très très très bien..

6.Posté par Martine le 06/07/2019 09:50 (depuis mobile)

Pas un mot sur le "bycatch" ?

Les oiseaux protégés !? et les pêcheurs à la légine combien ils en tuent déjà chaque année ?

7.Posté par HUG le 06/07/2019 12:35

C est un tres bonne chose et surtout de preserver les differents sites
depuis 1994 le tourisme est ouvert et mais les places sur le marion dufresne sont limitees

tarif 7000€

8.Posté par Emmanuelle HOARAU le 08/07/2019 12:40

alterego
Pourquoi ne pas inscrire la planète toute entière au patrimoine mondial de l’Unesco?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie