Courrier des lecteurs

Les Spice Girls de la République : Ameenah, Maya, Roubina, Fazila

Jeudi 16 Novembre 2017 - 19:37

Les Spice Girls de la République : Ameenah, Maya, Roubina, Fazila
Tatie Nassimah, Karine et Marie Rose prenez-en de la graine. Si les "tricoteuses" péi savent faire parler d'elles. Sachez que les cousines mauriciennes sont de très sérieuses concurrentes. L'énième et mille et un remaniement du petit Pravind se féminise. Les féministes sont totalement exaltées, les hommes s'inclinent. Ça sent bon la guimauve et le mashmallow au pays d'Ali Baba et les 40 voleurs.

Fier comme un coq dans sa basse cour, le petit Pravind balance  : "Nou fine marque l’histoire, nou donne ban madame zot chance. Nou ena enn madame ki présidente, enn madame ki speaker, enn madame ki vice-Premier ministre et aussi Roubina Jadoo-Jaunbocus comme nouvelle ministre. Nou donn ban madame l’ocazion pou jouer enn rôle dans politik et assume ban reponsabilités. Zot in nommé grace à zot capacité et compétence".


AMEENAH 
Après un : "j'y suis, je reste" face aux nombreuses critiques et révélations qui font grand bruit sur ses amis philanthropes. Elle n'est pour autant pas prête de rempiler la minette.
Le bellâtre philanthrope et milliardaire Alvaro Sobrinho a entraîné la scientifique et  fétichiste de médailles, Ameenah Gurim Fakeem accessoirement Présidente de la République de Maurice dans un séga qui a secoué les vielles pierres du Château de Réduit. 

Si sa nomination tombait à pic dans le package "All in One inclusive" des promesses électorales, comme une marchandise vantée et très bien évaluée sur le plan nationale et internationale. Il y a la notion de légitimité. La question est posée : "a-t-on le droit d'offrir un poste "symbolique" avec aucun pouvoir a une dame qui a une influence dans le monde scientifique et de la recherche ?".  Drôle de valorisation. Plutôt une insulte. Tout comme y voir un "honneur" en acceptant un truc pareil aux côtés de Sir Aneerod Jugnauth, un revenant sur la scène politique à plus de 80 banané pour diriger le pays.  Et dont le fiston adore se trimballer et parader avec madame la Présidente comme son trophée.  

Cette femme qui clame être apolitique à tout va et qui n'a aucun pouvoir semble aussi n'avoir aucune opinion sur les sujets d'actualité tels que la protection des plages, les projets IRS qui peuvent mettre en péril tout un écosystème ou d'un projet aussi farfelue que ridicule d'un Petroleum Hub à Albion. Des silences qui en disent longs.  
Pourtant elle y était à la Cop 21 faire des promesses tout en raflant une médaille de la légion française pour on ne sait quelle raison.  
Les titres et les médailles elle en fait toute une collection. Des trucs dont on ne soupçonnait même pas l'existence. Mais elle adore ça. C'est HO-NO-RI-FI-QUE.  

Dans son bilan, on a eu droit à toutes sortes de choses accréditées par l'initiative de Madame. Des activités qui ne sont si plus ni moins faisant partie du protocole dû à son statut de Présidente. Elle a omis de préciser les frais budgétaires (voyage, déplacement, sécurité, per diem). C'est que Madame voyage beaucoup. Beaucoup voir beaucoup trop. Les méchantes langues disent qu'elle ne réside plus à Maurice mais se trouve en transit.  

Face aux attaques. Madame se sent "meurtrie" et "blessée", y voit un complot. Son poste suscite envie et jalousie. Ce qui n'est pas faux. Payer à parader aux quatre coins de la planète avec pour seul inconvénient le jetlag, y'a pire comme job.  


MAYA 
Maya est une diva. Elle sait se mettre en scène. Il suffit de la voir dans tous ses états  à l'assemblée pour comprendre qu'elle crispe les nerfs de tous et notamment ceux de l'opposition. Elle a l'art de ne jamais entendre le rang de l'opposition et une manière singulière de les faire évacuer manu militari en dehors de l'assemblée à chacune de ses crises. Et comme les crises sont nombreuses...on vous laisse deviner le bordel engendré. 
Maya au delà de ses crises a aussi des troubles de mémoire. Elle a le chic d'accumuler des factures impayées, adore voyager pour des "missions" dont personne n'a entendu parler à nos frais et à grands frais.  

Maya la célèbre speaker hystérique de l'Assemblée est aussi maman de trois charmantes et adorables filles. Son aînée occupe un poste de choix à la State Property Development Company Ltd, qui fait maintenant partie de Landscope Ltd.  
Comment a-t-elle atterrit là ? De son propre aveu, elle ne savait même pas que le poste existait. Cette candeur et naïveté dans le ridicule est digne des plus grandes actrices boolywoodiennes. Naila la Candide nous envoie régulièrement un bonjour sous forme de carte postale entre limousine, chauffeur, voyages et autres privilèges liés à ce job de rêve.  

La bonne fée, cette salope, semble s'être beaucoup perchée sur le berceau des filles de Maya. Après Naila, Sheila. 
Cette petite business woman en herbe a créé une société Rum and Sugar Ltd. Et en à peine six mois, elle fournissait officiellement des biscuits au Duty Free à l'aéroport SSR.  Les petits cookies de Sheila équivalent à Rs 12 le sachet (ESKO), revendu 17 Euros (Rs 680) au Duty Free de l'aéroport.


ROUBINA 
Roubina Jadoo-Jaunbocus est la nouvelle ministre de l’Égalité du genre, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille suite à la démission de Showkutally Soodhun comme vice-Premier ministre et ministre des Terres et du logement. Une des plus fidèles lieutenant de notre ex-ministre Arabie. Le duo adorait tenir des pavillons arabes et portrait du Roi comme fond de décor lors de réunions nocturnes. Des réunions en compagnie d'un groupuscule obscur la Voix musulmane dont le leader à fait la Une à de nombreuses reprises pas vraiment pour de bonnes raisons. 

Si le couple Jaunbocus est connu pour être proche du petit Pravind et de la First Lady. Roubina est aussi très célèbre dans le milieu carcéral. Une véritable star. 
C'est ce qui a éveillé la curiosité des membres de la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien chef juge Paul Lam Shang Leen. Madame a demandé à rencontrer des détenus condamnés pour trafic de drogue à 39 reprises en une seule journée à la prison centrale de Beau-Bassin. Alors que certains d’entre eux n’avaient entrepris aucune démarche légale nécessitant un avocat. Ça flaire le génie. 

Face au juge, Roubina n'a cessé de chouiner comme dans une télénovelas  : "Je me suis rendue en prison en tant qu’avocate. Où vais-je rencontrer mes clients incarcérés sinon ?". 

Quant à son second mari, ancien coiffeur reconverti dans l’immobilier, gros bras, tapeur, bouncer à ses heures perdues, il est devenu le patron d’Aquar Ltd. 
Belle ascension sociale. Le couple vivait dans une modeste maison avant de s'installer dans une résidence à hauteur de plusieurs millions de roupies. Ça a du bon d'être copains avec les gens au pouvoir. 


FAZILA
Dans une candeur digne d'une miss Mauritius dont elle a usé et abusé  à chaque scandale, elle a continué de rester silencieuse ou justifier l'injustifiable face à ses collègues qui ont tenus des propos ou ont eu des actes humiliants, dénigrants et dégradants envers les femmes. L'ex-ministre de l'Egalité des genres est restée stoïque lorsque présente lors d'une réunion, son collègue député a traité ni plus ni moins une journaliste de "femelle li chien". Elle était plutôt en train de ricaner sans mesurer l'ignominie du personnage. Lorsqu'un autre en pleine séance parlementaire a filmé son petit zoizeau pour envoyer à sa petite copine. Silence on tourne ! Quand machin a eu des propos discriminatoires sur la communauté créole. Madame se réfugie  derrière "l'enquête est en cours" sans se mouiller ou condamner. 

"Évidemment" c'est "marquer l'histoire" en confiant des responsabilités de l'Etat à des femmes de ce calibre. Bravo !



Suivez le Zinfos Blog de La Mauricienne.
La Mauricienne
Lu 884 fois



1.Posté par A mon avis le 18/11/2017 12:02

Ce "portrait de femmes" est édifiant sur le clientélisme mauricien !

Mais pourquoi les femmes mauriciennes seraient-elles plus vertueuses que les politiciens mâles ?

Le même portrait des personnalités mâles en vue nécessiterait sans doute une très longue série d'articles du même style !.....

2.Posté par marcel le 22/11/2017 08:30

même dans leur choix de nommé des ministre on voit que du clientélisme ou du népotisme ainsi qu'un brin de camaraderie (ou réseaux) le pouvoir n'ira jamais a ceux issu de la rue faut pas croire dans aucun pays ah oui peut etre à la reunion avec notre député M Ratenon dont on essaye d'invalider l’élection trop génant peut etre.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 17:51 Lettre ouverte à Didier Robert