Océan Indien

Les Seychelles durcissent leur législation contre les vols répétés de Coco de Mer

Lundi 9 Novembre 2015 - 08:08

Le célèbre Coco de Mer seychellois, endémique de l'archipel et dont l'arbre ne pousse à l'état naturel que sur l'île de Praslin, est victime de nombreux braconniers malgré son inscription sur la liste des espèces en danger de l'UICN*.

C'est pourquoi les autorités seychelloises ont décidé de durcir les peines contre ceux se rendant coupables de vols.

Le vol de Coco de Mer est désormais passible d'une amende chiffrée entre 1.930 dollars (25.000 roupies seychelloises) et 38.670 dollars (500.000 roupies seychelloises). Une peine d'emprisonnement de deux ans peut être aussi assortie à l'amende.

Pour rappel, les noix de Coco de Mer arrivent seulement à maturité en moyenne au bout de 8 ans.

* Union Internationale pour la Conservation de la Nature
Lu 712 fois



1.Posté par EKOLO le 09/11/2015 10:51

Eh ouaip !
La où il y a possibilité de faire de l'argent, on trouvera toujours des charognards, même pour un simple coco lafesse.
(sans vouloir stigmatiser mes camarades charognards)

2.Posté par Caffreman le 09/11/2015 16:05

Et les Cocos-Fesses?

3.Posté par kld le 09/11/2015 20:57

oui , c'est vrai quoi , soyons réalistes , vive les cocos fesses et "les iles vanilles" .....hi, hi ! néanmoins la "vallée de mai" et "ses cocos males "pour les connaisseurs, est bien belle ..............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop