MENU ZINFOS
Océan Indien

Les Seychelles durcissent leur législation contre les vols répétés de Coco de Mer


- Publié le Lundi 9 Novembre 2015 à 08:08 | Lu 724 fois

Le célèbre Coco de Mer seychellois, endémique de l'archipel et dont l'arbre ne pousse à l'état naturel que sur l'île de Praslin, est victime de nombreux braconniers malgré son inscription sur la liste des espèces en danger de l'UICN*.

C'est pourquoi les autorités seychelloises ont décidé de durcir les peines contre ceux se rendant coupables de vols.

Le vol de Coco de Mer est désormais passible d'une amende chiffrée entre 1.930 dollars (25.000 roupies seychelloises) et 38.670 dollars (500.000 roupies seychelloises). Une peine d'emprisonnement de deux ans peut être aussi assortie à l'amende.

Pour rappel, les noix de Coco de Mer arrivent seulement à maturité en moyenne au bout de 8 ans.

* Union Internationale pour la Conservation de la Nature




1.Posté par EKOLO le 09/11/2015 10:51

Eh ouaip !
La où il y a possibilité de faire de l'argent, on trouvera toujours des charognards, même pour un simple coco lafesse.
(sans vouloir stigmatiser mes camarades charognards)

2.Posté par Caffreman le 09/11/2015 16:05

Et les Cocos-Fesses?

3.Posté par kld le 09/11/2015 20:57

oui , c'est vrai quoi , soyons réalistes , vive les cocos fesses et "les iles vanilles" .....hi, hi ! néanmoins la "vallée de mai" et "ses cocos males "pour les connaisseurs, est bien belle ..............

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes