Société

Les Nuits sans lumière ne règlent pas tout

Mardi 16 Mai 2017 - 11:32

Les Nuits sans lumière ne règlent pas tout
Les Nuits sans lumière ont vu leur 9e édition se dérouler cette année, du 12 avril au 6 mai. Le dispositif, en place depuis 2008, a pour but de réduire la luminosité des villes qui est néfaste pour l'environnement et qui perturbe les jeunes Petrels de Barau - oiseaux endémiques de l'île - qui prennent leur envol à une période bien précise de l'année. Ils s'écrasent souvent au sol et de blessent, au lieu de retrouver la mer.

Plus de 100 partenaires participent actuellement à l'événement mais libre aux communes de mener des actions comme elles le souhaitent. Certaines voies restent donc éclairées malgré le risque que cela représente pour les Petrels.

C'est peut-être ce qui est arrivé sur le front de mer de Saint-Louis il y a trois semaines. Un habitant de la commune a retrouvé un Petrel au sol qui tentait de traverser la rue "avec difficulté". "Beaucoup de chiens errants, car malheureusement abandonnés, se trouvent dans ce quartier et auraient pu s'en prendre à cet oiseau", s'indigne-t-il avant de demander pourquoi tant d'éclairage à cet endroit.

La mairie de Saint-Louis explique que seuls les sites sportifs comme les stades et terrains de foot sont concernés par les Nuits sans lumière. Pour des questions de sécurité, le front de mer reste éclairé jusqu'à 23h puis à nouveau à partir de 4h du matin dans certains quartiers. La sécurité de la population mais également un coût qui serait non-négligeable selon la mairie, pour changer la minuterie de l'éclairage.

Le Parc National qui organise ces nuits assure qu'il travail auprès des partenaires pour davantage de sensibilisation, que ce soit par rapport à l'extinction ou la réduction de luminosité (comme un éclairage vers le bas, par exemple) pour que "les Nuits sans lumière progressent chaque année". Les stades représentent néanmoins un "très fort enjeu".

Cette année, il y a eu cinq Nuits sans lumière de plus que l'année dernière.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 4558 fois



1.Posté par Samwinsa le 16/05/2017 13:41 (depuis mobile)

Attention éteins tout le bann lumiere: néna pétrels. Mi étonné pa ou le même bann i cri po étein lumère i cri po tuer requin.
Kwé mwin la parti di? La i sa entendu là.

2.Posté par Dolly Prane le 16/05/2017 17:03

Les Nuits sans lumière ne règlent pas tout ?

SI LES GREDINS GRATELS POUR DÉPOUILLER LES BONNES GENS le soir du marché de nuit dans les rues où il fait nuit noire B R A V O ZILBER !!!! au moin remettre la lumière lors des manifestations c'est vrai Y sauve deux pétrels mais quand je pense aux traumatismes de la brave dame traînée sur 03 m pour 12 euros mais BAND cretin Y connai pas que les gramouns na juste un Ti monnai pour aller marché de nuit '?

3.Posté par pipo le 16/05/2017 21:45

qui peu me dire combien des ces oiseaux finissent accroché à des hameçons?
trois sorties en mer avec des pêcheurs et a chaque fois un de ces oiseaux a pris l'appas pour un vrais poisson et fini noyer...snif!

4.Posté par pascal974 le 17/05/2017 07:51

les nuits sans lumière devaient s'arrêter le samedi 6 mai,
mais cela a continué jusqu'au mardi 11 mai!!
Akoz le weekend prolongé du lundi férié 8 mai:
tout le monde était parti en weekend prolongé ou quoi?
Pourquoi un tel retard à l'allumage?

5.Posté par Roms le 17/05/2017 08:30 (depuis mobile)

Post 3. C vraiment triste en effet. Mais que cet oiseau est couillon !

6.Posté par sapamwin le 17/05/2017 09:40

les reunionnais defenseur de la cause animale une vaste blague.....

7.Posté par Réveillez vous le 17/05/2017 09:47

si on étais équipé de lampadaire solaire avec LED et DETECTION passage intelligent ( ne s'allume pas pour rien, il s'allume avec plusieurs pour éclairé un chemin suivant le sens de la marche de la personne par exemple) comme il existe déjà...

on ferais de sacré économie en énergie...

8.Posté par msp le 17/05/2017 10:10

10 pétrels contre la vie d'un être humain....j'ai choisi. J'habite la Trinité et c'était juste du gros n'importe quoi. Déjà sur le boulevard il fallait être vraiment attentif pour ne pas renverser les piétons qui traversaient. Ensuite en rentrant chez moi j'ai du regarder plusieurs fois qu'il n'y avait personne planqué dans le noir!
Réfléchissez avant de pondre des mesures contre productives. Je suis écolo, bien plus que certains mais pas à n'importe quel prix!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter