MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les Maloyatollahs Zindependantiss’


L’OCP se demandait (en fait pas vraiment) ces derniers jours si ce collectif Laklarté (et assimilés) n’était pas une joyeuse bande de zindependiss’ et si le maloya n’était pas pour ces gens un instrument politique…

Par OCP (Observatoire de la Couillonnisse Péi) - Publié le Jeudi 14 Janvier 2016 à 21:01 | Lu 1224 fois

Les Maloyatollahs Zindependantiss’
C’est carrément ça, d’ailleurs ils ne s’en cachent pas, certains de leurs membres étant des militants indépendantistes assumés, ce qu’ils ont par ailleurs parfaitement le droit d’être…

Ainsi, qu’importe si ce sont les personnels de cette unité hospitalière qui ont voté pour baptiser la fameuse unité de soins “Maloya”, pour les tenants de “Tir sa”, il semble bien qu’il s’agisse en réalité d’une tentative d’humiliation des réunionnais de la part de “l’État colonial”, lequel est très très vilain comme chacun sait et ne rate pas une occasion pour tenter d’asservir lo pep réyoné. La bonne affaire.

Qu’importe si tout un tas de zafèrs divers et variés s’appellent déjà “Maloya” (ce qui, il est vrai, n’est pas forcément plaisant si l'on se place dans la peau d’un maloyèr convaincu), au premier rang duquel un rhum “Maloya”, excellent pour la santé et l’image de la kiltir péi, à n’en point douter. Le rhum, boisson qui tue on ne sait combien d’alcooliques (qui sont des malades, eux aussi, et des victimes de la misère sociale) et de femmes (battues voire tuées par ces mêmes alcooliques complètement déchirés) par an… Sans compter les innombrables drames de la route causés par cette charmante boisson, tellement valorisante pour l’île… et le Maloya.

Mais lo roum sa lé zoli mi di a zot, une unité de soins psychiatriques en revanche, c’est très moche, même s’il s’agit ici de SOIGNER et non de tuer à petit feu une population entière comme le rhum le fait sur l’île intense, avec il est vrai la complaisance des autorités étatiques… et locales. On aurait vraiment apprécié une sortie aussi bruyante au sujet de cette dénomination, mais apparemment le collectif Laklarté n’est pas dérangé qu’une drogue dure (d’après l’OMS, l’alcool est une drogue dure, et oui, et le rhum fait partie des pires alcools qui soient, surtout le rhum blanc) utilise le “Maloya” (du parasitisme pour de vrai cette fois) pour faire des profits sur le dos de la santé des réyonés. On a les priorités que l’on peut, hein les gars ?

Bref, notre demi-pourcent d’indépendantistes péi, lesquels sont représentés sur l’échiquier politique local en premier lieu par un personnage aussi sympathique et honnête (et pas raciste du tout) que l’est Anyel Boyer, nous explique qu’ils sont les gardiens du temple de la mémoire de l’esclavage et du Maloya… On attend d’ailleurs avec effroi que ledit Anyel B. rejoigne le mouvement “Tir Sa” et achève de discréditer non pas seulement les quelques membres de ce collectif mais bien tout le mouvement culturel péi… Opération suicide médiatique en marche. Bravo les champions, lâchez rien, tien a zot bo, larg pa !

Donc, au cas où vous ne l’auriez pas compris (voir post précédent), le Maloya est désormais une religion avec son culte gardé par un collectif issu d'un demi-pourcent de la population. Patrimoine mondial de l’UNESCO ? Non : propriété de Laklarté et de “tir sa”. Et si t’es pas d’accord, t' es un colonialiste qui hait le Maloya et les créoles, au moins c’est pas compliqué à décrypter cette affaire-là..

On attend avec impatience qu’une commission se crée pour rédiger une Bible/Torah/Coran du Maloya, érige des temples, nous indique qui a le droit d’en jouer ou pas et comment, voire d’en écouter, et délivre des autorisations (licence/patente de Maloya) de baptême. On ignore s’il est dans les projets de nos sympathiques Maloyatollahs de lapider les contrevenants, en revanche pour les fatwahs/bulles, c’est en marche avec “Tir Sa”!

Au secours, ils sont devenus… fous !

https://wordpress.com/read/post/feed/42331846/902497822




1.Posté par kld le 14/01/2016 21:03

pendant 50 ans , le band "content d'eux" de la Réunion , droite en particulier , la di que sa ki aime maloya lé "indépendantiste" .merci ce band "soit disant réunionné " .merci nout terre ! mwin lé pa dakord avec le band zartist su le "maloya" ek lhopital .i fé pa "saute" à mwin ..... mais par contre , mi conné que le band la dauge , le band farreyrol .ek dot .la considéré que le maloya té accepté pendant la période perraud dit le pradier et tout le band suiveur le debré ek son "assimilation" et aujourd'hui .vive le folklore la réunion , tout do moun lé gentil ( pour ne pas dire "formidable" , dixit nout grande "nassimah" ........) tout est possible pou gagne des voix , rien de nouveau .................. bref , na dé komba que le band zarboutan la laissé tombé , et là zot y fé zot vaillant pou un l"hopital" .............ou ki lé nout vré tradition ???????? na pwin créole à lékol pou rappel nout band vieux mots créoles ' ( oté DANYEL WARO ; OTé ZISKAKAN de mon enfance!!!) zot y dit pa rien , et là pou un band lhopital ek domoun ds la souffrance , zot y cri ..........................??,l a réunion la perde son culture , mwin mi dit ?juste la "créole sympathique" ou le créole KK par la zaqueline dit farreyrolle .


et la na pwim zarboutan y dit rien .le zakeline y critique le créole ...le "zartisst" y di pa rien .et juste pou un lhoiptal zot y cri .la Réunion y vaut mieux que ça que le band zartiste y cri pou un l'hôpital mais y dit pas rien ek la farreyrol ou ek "l'éducation national" ................................., mwin mit dit ! à chacun son Komba .............. ya ! vive la Réunion !

2.Posté par Grangaga le 14/01/2016 21:36 (depuis mobile)

Arètt'' a zot'' don.... Po in l''hôpital té!!!! Psykiatrik'' an pliss''...té y trouv''pa in nom a son konvénans'', zanr'' in tizann'', in mo dou dann'' dik''tionèr'', in z''afèr'' y apèz'', y kalm'' lo bann'' malad''. Kèl'' l''ékol'' la parti lo bann'' décider'' lo l''opita

3.Posté par Phil 97470 le 14/01/2016 19:57

Kld arrête fume la moquette. C'est du charabia ce que vous écrivez. Mi sava prend un l'aspro car ou l'a fatigue mon tête.

4.Posté par Tinn pa nout mémwar le 14/01/2016 21:59

Oui, on est tout à fait d'accord, l' alcool, le rhum, le rhum maloya qui plus est, est un fléau, vecteur de misère social. Mais pourquoi vouloir opposer les deux actions? En quoi vouloir s' interroger sur l'utilisation des mots,
des symboles dans l'espace public empêcherait de s'attaquer au rhum maloya?

Nous restons pantois de voir plusieurs personnes s'insurger devant l'utilisation de cet alcool, mais qui ne font rien ... Cela fait plusieurs années que cela existe, mais personne ne bouge. Apparemment cela ne dérangeait personnes avant. Le seul argument est : ne parler pas de l'espace public, en l’occurrence de l’hôpital, il y a le rhum ...
La force de notre action a été de poser le débat sur l'utilisation des symboliques culturels dans l'espace public. Apparemment cela fait réagir, tant mieux. Nous sommes très humblement prêts à amener notre pierre à l'édifice, à donner main forte, et cela très sérieusement à toutes ces personnes courageuses voulant s'attaquer à ce problème de fond qu'est le rhum maloya. On attend votre appel.

Ps : Il semble que le site OCP n'accepte plus les commentaires.

Voici nos éléments de réponses :

http://www.zinfos974.com/Maloya-Pourquoi-pourris-tu-son-nom_a96380.html

@kld
Anfinkont sé lo vid la lésé, bann konba lapa niarbout ginyé, i fé lér zordi, dé ou poz aou bann kestion dési kit sé ou, sé kwé nout kiltir, akoz i mét sa térla, domoun i konpran pa. Lo mo i perd lo sans, i folkloriz tout.

Amwin mi di si nou lavé komansé par lo ronm, bann problèm pli konm zot i pli dir (réste à prouver) domoun noré suiv? Mi panse pa, tir in plak i shok azot. rant dann dir na pwin bonpé lé kapab.

Zot i kalkil pou vréman nout problém, nout kestionnman lé ryink dési la maladi? Zot i kalkil anndan nout lantouraz sé domoun lé san konsians, lé méprisan? Bin non, nou sé domoun, la mizér, la soufrans, la maladi sa i toush
anou, i toush anou mém anndan nout fami.
Lé a domandé si sé pa siz in problém "légo" bann diréktér, bann domoun i vé pa vwar, ivé pi vwar la kiltir konm in toute. I vwa ali zis konm in podium.
Nou la fini fé dé ronnkozé ansanm lopital, nou explik azot Maloya lapa riyink in mo, néna in tout in simbolik dérièr sa. Té tir lo non, polémik lété fini.

Nou pé anbraye dési ot soz. Bin non, nou koz kiltir, i réponn anou maladi. Noulé ankor anndan "Toi réunionnais ignorant, vient on va t'expliquer, tu ne sais rien, tu n'as pas compris, on n'a pas voulu mal faire, ne voit pas le
mal partout" Konm i di "Le chemin de l'enfer est pavé de bonne intention"

Tinn pa nout mémwar

Noulé pa bann krévér, noulé pa zindépandantis, noulé pa san konsians, noulé domoun, noulé réunioné ryink sa mém, san plis ni mwin.

5.Posté par Tinn pa nout mémwar le 14/01/2016 22:09

@kld

Anfinkont sé lo vid la lésé, bann konba lapa niarbout ginyé, i fé lér zordi,dé ou poz aou bann kestion dési kit sé ou, sé kwé nout kiltir, akoz i mét sa térla, domoun i konpran pa. Lo mo i perd lo sans, i folkloriz tout.
Amwin mi di si nou lavé komansé par lo ronm, bann problèm, konm zot i di, pli dir (réste à prouver) domoun noré suiv? Mi panse pa, tir in plak i shok azot. Rant dann dir na pwin bonpé lé kapab.

Zot i kalkil pou vréman nout problém, nout kestionnman lé ryink dési la maladi?
Zot i kalkil anndan nout lantouraz sé domoun lé san konsians, méprisan? Bin non, nou sé domoun, la mizér, la soufrans, la maladi sa i toush anou, i toush anou mém anndan nout fami.
Lé a domandé si sé pa siz in problém "légo" bann diréktér, bann domoun i vé pa vwar, ivé pi vwar la kiltir konm in tout. I vwa ali zis konm in podium.
Nou la fini fé dé ronnkozé ansanm lopital, nou explik azot Maloya lapa riyink in mo, néna in tout in simbolik dérièr sa. Té tir lo non, polémik lété fini. Nou pé anbraye dési ot soz. Bin non, nou koz kiltir, i réponn anou maladi.
Noulé ankor anndan "Toi réunionnais ignorant, vient on va t'expliquer, tu ne sais rien, tu n'as pas compris, on n'a pas voulu mal faire, ne voit pas le mal partout" Konm i di "Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions"

Tinn pa nout mémwar
Noulé pa bann krévér, noulé pa zindépandantis, noulé pa san konsians,
Noulé domoun, noulé réunioné ryink sa mém, san plis ni mwin

6.Posté par Ils sont devenus fous !!!!!!!!! ???? le 15/01/2016 03:55

Un vent de Sibérie souffle sur le maloya
Le soviet a décide et le peuple doit vouer un véritable culte au dieu maloya.
La jeunesse est forgée à cette idéologie dès son plus jeune âge.
Des ̶p̶a̶r̶a̶d̶e̶s̶ kabars sont organisés pour mettre en valeur le dieu maloya.
Le soviet utilise à fond les médias (presse, radio, télévision, cinéma) et les mouvements collectifs. (les assoces et autres groupes Artistiques payés par nos zimpots) ...)
Il développe le mythe du maloya des zoprimés qui entraine derrière lui toute la société.
Il entretient le mythe d'un avenir radieux.
Très peu pour moi.

7.Posté par Degage le 15/01/2016 04:34 (depuis mobile)

Lé bon lo nom que la psychiatrie la choisie.Band baiseur lo rhum Maloya va allé fait traite a zot Section Maloya..Sinon tire les 2 noms

8.Posté par Eno2016 le 15/01/2016 05:52

"Le maloya est, avec le séga, l'un des deux genres musicaux majeurs de La Réunion.

Il est l'héritier des chants des esclaves. Si des instruments y sont rajoutés, le roulèr est prépondérant pour le maloya. Des instruments traditionnels comme le kayamb, le pikèr, le sati ou le bobre sont aussi courants et restent la base du maloya traditionnel...." (Wiki)

Sur ce , pourquoi en faire tout un tapage sur ce type de chants souvent à la limite du "débile" ... toujours les mêmes rengaines qui vous endorment même debout quand vous êtes à jeun !
A part regarder les femmes tourner les grosses fesses au son du tam-tam , je ne vois pas ce qui attire la foule ...
On est libre maintenant !

9.Posté par Mémé le 15/01/2016 06:14

Le plus étonnant c ke ces professionnels de la santé mentale via la psychologie, n'aient pas compris, dés le départ, que cette dénomination ne ferait pas l'unanimité.
Risque d'indisposer des malades ou leurs familles et le reste.

10.Posté par assez oté sém' la zizanie le 15/01/2016 06:50

Proposons que ce service porte le nom "bourée angevine", ou "gavotte" ou "passe-pieds"..

qu'en pense OCP ? si des militants culturels d'Anjou ou de Bretagne s'en offusquent, les considérera t il comme des "merdes", puisque c'est ainsi qu'il faut voir son estime des militants culturels réunionnais?

Quand au GHSR et au CHU, le silence de ses dirigeants est un aveu de mépris envers la kiltir nout' péi !

11.Posté par Pierre le 15/01/2016 07:12 (depuis mobile)

Il y a quelques années de cela j''ai été hospitalisé en hôpital psychiatrique un infirmier nous faisait écouter du maloya. Nous trouvions que les textes des chansons étaient très simplets tout comme leurs auteurs. on disait que nous étions fous......

12.Posté par Domi le 15/01/2016 07:38 (depuis mobile)

Souvent les mayoleurs donnent l''impression ( et elle n''est pas trompeuse ) d''être des zamalés. Cela ne vous choque pas ?

13.Posté par Service de santé mentale le 15/01/2016 07:55

Un gentil boum boum transformé en kiltir nout péi !
Comme si la réunion 2016 se résume au maloya .
Le maloya c'est un détail de l'hisoire réunnionaise qui prend plus de place que la libération des esclave de leurs maitres créoles par les zoreys.

L'art de trafiquer la vérité ne peut être qu'une invention nauséabonde gauchiste .

14.Posté par 974 E.D le 15/01/2016 08:03

« Pour nous, le choix est fait. Nous sommes de ceux qui
refusent d’oublier. Nous sommes de ceux qui refusent
l’amnésie même comme méthode. Il ne s’agit ni
d’intégrisme, ni de fondamentalisme, encore moins de
puéril nombrilisme ». Aimé Césaire

15.Posté par chikun le 15/01/2016 08:05

Je suggère tout bêtement de renommé ce service psychiatrique de "maloya" en "KKnerveux"
ce qui pourrait satisfaire TOUS les malades ???? (rires)

Hein ?! Hein !?

16.Posté par ocp le 15/01/2016 08:43 (depuis mobile)

Apel ce linité rock n roll, lo bann rockers i en foutent. Apel a li bouree chepakoué, tout domoun i en foutent, apel ce linité Chantal Goya, David Bowie ou Farreyrol (lol)... zot i en foutent. Na rienk bann politisés estremiss pou kri pou rien.

17.Posté par ocp le 15/01/2016 08:49 (depuis mobile)

Nou va donn lezamp. Nou arrett ek lo train tir sa, la pa importan fin d''contt. Nou sa koz santé piblik dann nout prosin lartic. Nou sa koz fausses spécificités lokales vré bezemen. komen lo bann makros leta et pei la organizé alcoolisation lo pep.

18.Posté par Bebetecoco le 15/01/2016 11:45 (depuis mobile)

A part Daniel Waro ...la point d'autres!!

19.Posté par Bebetecoco le 15/01/2016 11:48 (depuis mobile)

A part Daniel Waro ...Nana rienk Gaou

20.Posté par 974 E.D le 15/01/2016 11:54

voila les composants qui font la richesses de la Réunion.... la Réunion c'est tous ça,mais comme nous pouvons le remarqué c'est que nous sommes loin de formé une seule et unique identité Réunionnaise car à l'origine l'île n'était pas habité et que chacun dans ce mélange sont issue d'origine diverse,certaine peuvent la définir et le vivre pleinement sans contrainte tandis que d'autre n'avez pas ce droit

Chinois : bouddhistes pour la majorité mais également catholiques. Ils sont les descendants des premiers engagés chinois arrivés dans l’île, principalement de Macao et Canton, à la fin du XIXe et début du XXe siècle. Certains d’entre eux étaient déjà présents dès 1840 dans l’île.

Créole ou Métis : La majorité sont catholiques et peuvent avoir deux ou trois religions. Ils sont principalement métissés entre les kaf, les malbar, les yab et certains chinois et depuis quelques dizaines d’années avec des zorey. Le créole ou métis n’est pas un groupe ethnique mais un groupe social sans composante ethnique aux frontières fluctuantes. De plus, les métis ne sont pas forcément issus d’un métissage biologique, ils peuvent l’être dans leur esprit et cette dénomination peut désigner des cas qui relèvent du métissage mais à partir de critères autres que physiques.

Gros Blanc : tous catholiques, ils sont également les descendants des premiers colons français arrivés à La Réunion il y a plus de trois siècles en même temps que les yab et les kaf. Ancien maîtres d’esclaves (10 à 400) ils sont toujours les gros propriétaires terriens de l’île. Ils sont également propriétaires des supermarchés, des maisons de crédits, concessionnaires, actionnaires des banques et des grosses entreprises de La Réunion.

Kaf : tous de religions catholiques et croyants animistes pour certains d’entre eux. Les kaf sont de phénotypes afro‑malgaches ou négroïdes, résultat des premiers métissages dans l’île. Les kaf sont les descendants d’esclaves africains et malgaches qui sont arrivés à La Réunion à la fin du XVIIe siècle. Le terme kaf est originaire de l’arabe, kaffir, qui signifie infidèle. Celui qui n’est pas musulman.

Komor : musulmans noirs immigrants des îles des Comores et de Mayotte. Arrivés dans l’île depuis les années 1970. Les komor émigrent encore actuellement vers l’île de La Réunion.

Malbar : la majorité de religion hindoue mais aussi catholique pour beaucoup. Les malbar sont originaires du sud de l’Inde. L’origine à ce groupe ethnique vient du fait que les quelques premiers arrivants indiens venaient de la côte sud‑ouest, de la région de Malabar. La première vague est arrivée dans les années 1830. Ce n’est que dans les années 1860‑1870 que l’émigration devient massive avec l’engagisme après l’abolition de l’esclavage. Ce groupe a commencé à se séparer en deux, il y a à peu près 25 ans. Ceux qui se désignent toujours par le terme malbar veulent rester attachés à leur religion « créolisée », héritée des premiers engagés indiens. Ceux qui se désignent par le terme tamoul veulent revenir à leur valeurs religieuses d’origine et abandonnent leur double religion (catholique) en faveur de l’hindouisme.

Malgache : animistes pour certains, les malgaches sont les immigrants de Madagascar.

Yab ou Ptit Blanc : tous catholiques, les yab sont les descendants des premiers colons français blancs qui sont arrivés à La Réunion en même temps que les premiers kaf. Certains sont arrivés au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. Ancien petits propriétaires terriens et anciens maîtres d’esclaves (1 à 10), après la crise mondiale qui a touché le café et ensuite le sucre à la fin du XVIIIe et début du XIXe siècle, les yab sont montés dans les hauts de l’île et vivent dans les mêmes conditions que les marrons afro‑malgaches.

Zarab : tous musulmans originaires du Goujurat, nord‑ouest de l’Inde. Les zarab sont les descendants des premiers Indiens musulmans arrivés dans l’île en même temps que les Chinois. Ils étaient des immigrés libres venus dans le but de faire des prospections commerciales notamment dans le tissu.

Zorey : tous catholiques, Français blancs de la métropole France, ils sont arrivés dans l’île quelques années après la départementalisation en 1946. La plupart sont des fonctionnaires de l’Administration, mais ils sont aussi gendarmes, policiers, médecins, cadres dans le privé, chefs d’entreprises et la majorité d’entre eux occupent des postes de décision......

pour ceux et celles qui seraient curieuse d'en apprendre plus.....

en voila la source......

http://jda.revues.org/2013

21.Posté par Bharagwen pthet médisi le 15/01/2016 12:32

Zhe sxjheuw khwoux Pwiiku qauyr xwhiwae maloyabonbonziva!

Merdkanmem!

(Emésézèr)

22.Posté par kld le 15/01/2016 15:20

Mwin la bien lu a ou TInn post 4 et 5 , lé bon !

23.Posté par kld le 15/01/2016 18:59

mi voudrait dire à ce band artist , mwin mi aime nout culture , mwin lété le 1er à applaudir ziskakan en 1979 , ( y remonte soman !!!!), mais mwin la pas entendent à zot quand le didi le robert la pas voté la "reconnaissance des langues régionales " ................. ha oui , didi y distribue "subventions " , créole lé soumis ek band "zébus" y respectent pas nout culture ............ et là .............. bon , zarboutan la di , zarboutan la pa fé .kriké , kraké , hein !!!!!!

24.Posté par kompositér lécrivér maloya le 15/01/2016 19:34

moi ossi mi fé maloya :

Lo blanc lé makro,
Kréol fé pitié
Kititi, kititi, kititi
Alalalalélélé
Larényon monn ti paradi
Kititi, kititi, kititi

mette in air malora dossi (na dé trwa, choisi a ou)

25.Posté par reunion le 15/01/2016 20:15

a vs lire notre creole notre musique notre facon de vivre rien n est bon dites ns comment en bons petits colonises il faut faire un peuple qui n aime pas sa culture ne s aime pas

26.Posté par 974 E.D le 15/01/2016 20:38

en tous cas na in la pourris le débat......

27.Posté par kld le 15/01/2016 21:14

974 ED / un débat ce sont des avis contradictoire sinon , c'est pas un débat ........... sauf en dictature !

28.Posté par 974 E.D le 16/01/2016 08:07

au moins la nous wa kissa i pourris le discours.....c'est cela ke mi t veux dire.....

29.Posté par ocp le 16/01/2016 08:49 (depuis mobile)

Cher ED, désolé mais votre analyse ethnico-sociologique wikipedienne c''Est de la daube... ex : zoreys tous cathos ? Ou fim koué dalon ? Ou prétend'' roprezentt kiltir kreol ou koné pas rien chef ! Bref merci kld : un débat c''est contradictoire...

30.Posté par Jules Bénard le 16/01/2016 15:15

Il me semble que des sujets d'indignation autrement sérieux existent.
Mais pour faire parler de soi, tout est bon.
Raymond Devos l'a bien dit : "Quand je n'ai rien à dire, je veux que ça se sache !"

31.Posté par kld le 16/01/2016 19:04

merci Jules , bonne année !!!!!! (on a jusqu'au 31 !!!)

32.Posté par 974 E.D le 16/01/2016 20:59

pourtant ocp ces sources ""wikipédiene" viennent des gens comme Sudel Fuma l'une des personnes qui était contre la dénominations du nom""lo mahaveli"" au drapeaux représentatif régional de la Réunion qui signifié pour lui "quelque chose d'avarié, de gâté"""...de Sonia CHANE-KUNE qui à écrits trois livres "Aux origines de l'identité Réunionnaise",""La Réunion n'est plus une île"",et "la fermeture de l'usine de Beaufonds,sucrerie Réunionnaise....de BRIGITTE DESROSIER « Le Discours sur la musique, le discours sur l’identité à La Réunion » entre autres......

et si ou lé quelqu'un d'honnête ou n'aurait allé gardé le liens que ma mette en dessous de cette petite partie ke ma copié-collé.....la dedans ou retiens juste "zoreil catho"???? .....le Titre en sujet du papier traité lé kan même ""la construction identitaire dans la société Réunionnaise""" .......et i viens du journal des Anthropologues((jpa))) qui est une associations d'anthropologues Français...... et ne provient nullement de wikipédia...
allé lire ""http://jda.revues.org/2013"""

alors oui peut être ke mi conné pas rien mais mi lé la po apprendre justement "" et ma apprend plus de ces gens là que de ou"....chaque personne na zot propres vérité.... zot propre conscience individuelle.... mi lé raisonnable mais ma pas envie formate amwin a ce que mi juge pas valable tous simplement et mi peux pas reste sans dire mots quand c'est une identité collectifs ki lé mis sur la table......mi ve war La Réunion amwin évolué.....et comment nous peux faire évolue a li sans étudié le passé pour comprendre zordi et construire un meilleur demain......pokwé férme mon guélle kan nout toute néna un wa.....tout ce dont vous avez besoins c'est justement de nôtre silence et pour ça tout les moyens son bon pour en réduire ça porté....mi yaime la Réunion.....

33.Posté par kld le 18/01/2016 16:35

post 32 , j'ai beaucoup de respect pour sudel fuma , mais sont interprétation du sens du Mahavely , est erronée .................!!!!lu la mal tourné politiquement ......lo = le en créole ekritir 77"et mahavely =le beau péi
/, le péi qui nourrit en Malagasy §§§§§§§§§§§§§§ Sudel ou la tourne à nou en bourrique sur ce coup là ////////ha la politique gache tout , yes I .

34.Posté par kld le 18/01/2016 16:37

post 32 : "Sonia CHANE-KUNE qui à écrits trois livres "Aux origines de l'identité Réunionnaise",""La Réunion n'est plus une île"", : excellents livres , devraient etre étudiés à l'école !

35.Posté par juliette974 le 19/02/2016 12:16

OCP votre verve est aise quand on fréquente les artistes pour son journal et par la suite on les tente de les assassiner pour un fond de commerce. Qu'est ce que vous en savez de la culture de chez nous ? il n 'est nul besoin de vous cacher derriere ce pseudo puisqu' il est au grand jour que le grand François fut démasqué. Oui le même qui rédige l azenda.re . en somme on aurait compris le discours d'un zozo. Votre discours n'a de sens que pour vous même qui tantot méprise les artistes et tantot les utilises pour faire marcher votre azenda. fin d'une épopée la non? Votre humour sarcastique n'a d'égal que votre fourberie. Aller voir certainement là d où vous sortez, d où vous êtes natif votre culture a certainement besoin de vous. Alors allez vomir ailleurs!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes