Société

Les Finances Publiques à La Réunion bientôt plus qu’un vieux souvenir?

Jeudi 5 Avril 2018 - 14:54

Le syndicat Solidaires Finances Publiques a réalisé une étude à partir de valeurs concrètes pour prouver que les Finances Publiques de La Réunion sont en déficit structurel d’implantation de sites finances publiques et de moyens de fonctionnement.


Après avoir déjà fait plusieurs tentatives de comparaisons, les Finances Publiques de La Réunion ont été comparées à celles des autres départements de l’hexagone. Pour ça, ils se sont appuyés sur des données de l’INSEE ainsi que sur des valeurs objectives de l’administration. Ils ont ainsi comparé le taux de la population avec le nombre de foyers fiscaux, d’agents ou encore d'entreprises. Les résultats sont alarmants.
 
Alors que La Réunion compte près de 851 000 habitants, selon l’INSEE, elle ne dispose que de 880 agents et seulement 27 services de Finances Publiques sur tout le territoire. Alors qu’en Pyrénées Atlantiques, où on note 670 000 habitants, les agents sont au nombre de 885 et les services au nombre de 51.
 
Ce sous-effectif chronique peut notamment s’expliquer par le nombre de communes sur l’île. La Réunion n’est composée que de 24 communes alors que les autres départements ont entre 200 et 600 communes. Tout ceci engendre des problèmes d’accueil, des services surchargés et une hyper-concentration, qui provoquent ainsi de nombreuses tensions.
 
Mais ce qui est établit en Métropole n’est pas respecté à La Réunion. Par exemple Le Tampon, qui dispose de plus de 60 000 habitants devrait avoir un Service d’Impôts pour Particulier (SIP), un pour Entreprises (SIE), un Service de Publicité Foncière (SPF) et plusieurs Trésoreries mixtes. Mais pour l’heure, la commune ne dispose que d’une trésorerie mixte. Comme Sainte-Marie ou La Possession, qui ont environ 25 000 habitants, ne possèdent aucunes structures.

Les vraies conséquences du CAP 2022
 
Alors que le gouvernement souligne les points positifs qui seront censés en découler, Solidaires Finances Publiques a rassemblé les changements drastiques qui vont être mis en place. Il y a notamment le non renouvellement des départs en retraite. Aujourd'hui, c'est une centaine de demandes, sur 800 agents, qui ont été prononcées pour l'année 2018 au sein des Finances Publiques, mais combien seront réellement remplacées? 

Les réformes prévoient également la suppression de sites et le transfert de certaines missions. Des missions qui ne sont pourtant pas des moindres, lorsqu'on sait le cadastre est notamment concerné. Les collectivités ne gèreront plus le service comptable des hôpitaux. Ce sont les hôpitaux qui devront ainsi gérer eux-mêmes avec des agents comptables. A La Réunion cela concerne plus de la moitié du personnel, soit près de 400 postes qui vont être supprimés et redirigés. 

Et tout ceci va coûter très cher à l'usager à long terme. Nous avons récemment eu l'exemple de La Poste qui propose, pour cinquante euros, de remplir les déclarations d'impôts. Des services qui auparavant étaient gratuits vont devenir payants. 

Solidaires Finances Publiques demande au moins de prendre en compte les spécificités que connaît La Réunion pour tempérer les décisions car "nous sommes dans une rupture d'égalité", précise Jocelyn Cavillot, administrateur Région Réunion-Mayotte. 
Charline Bakowski
Lu 2911 fois



1.Posté par Santa le 05/04/2018 17:32 (depuis mobile)

Bonjour déjà y''a pas de travail dans le privé jamais macron ne va soustraire à une telle doléance et puis on connait comment ça se passe....

2.Posté par Marc le 05/04/2018 17:36

Je veux bien qu'on s'interroge sur le nombre d'agents (notamment, je considère qu'ils sont trop peu nombreux et insuffisamment formés à La Réunion). Mais se plaindre du manque d'établissements en comparant avec un département hexagonal, c'est un peu hypocrite: ce n'est pas le petit manque de communes qui est en cause mais la superficie du territoire. Il n'y a tout simplement pas d'intérêt à mettre un service des finances publiques à chaque coin de rue réunionnais, indépendamment du nombre d'agents dedans. Alors que les Pyrénées-Atlantiques ou, mettons, la Guyane, cela se justifie plus en raison de la distance géographique que doivent parcourir les usagers.

3.Posté par kersauson de (p.) le 05/04/2018 18:10

pa bizin issi
je gere tout par internet
et meme les questions
et sous 2 jrs j ai la reponse
qd je demandis ici il fallait 1 a 2 mois
OUST !! du VENT

4.Posté par Mwinmidike le 05/04/2018 18:24

Les Finances Publiques à la réunion, bientôt plus qu'un .... mauvais souvenir.
Nuance ...
lol

5.Posté par FAIVRE Daniel le 05/04/2018 19:46

Vous oublier de parler des usager, et surtout des milliers d'erreur dans les centres d'impôts, SUD et NORD des erreurs que seul quelques contribuables aguerri ayant des bonnes connaissance des documents connaissance administrative, peuvent faire corriger mais les 118000 illettrés et plus
ne sachant pas bien se renseigner, ex. avec des revenu parfois entre 400€ et 600€ et 4000€ de taxe foncière, et ont leur répond vous devez payer et les millions d'erreur de Bercy, ou va l'argent de ceux qui ne savent pas réclamé

6.Posté par dadou le 06/04/2018 04:49

tout le monde ne maîtrise pas l’informatique et n’a pas internet même si le gouvernement a pour objectif de tout faire pour que les démarches soient informatisées !
Il faudrait aussi que les gens perdent cette habitude de se rendre sur place pour payer et surtout le dernier jour ! Des longues files d’attente qui créent des tensions bien entendu !!

7.Posté par caroupaye B, chef le 06/04/2018 07:51

moins l'est entierement d'accord ek M kersauson. Na trop de boug aux zimpots et zot y fait rien que la malice quand ti kreole y rode travailler.

8.Posté par democratie_ou_dictature_du_fric? le 06/04/2018 08:18

macron président des riches
https://www.challenges.fr/finance-et-marche/marches-financiers/abandon-de-la-taxe-sur-les-transactions-financieres-macron-est-le-president-de-la-finance-pas-du-climat-et-des-pauvres_485803


Et si on arrêtait de payer des impôts?
http://www.slate.fr/story/158560/fiscalite-revolution-impots

9.Posté par Les chiffres le 06/04/2018 12:39

Il faut faire attention avec l'utilisation des chiffres... Prenons l'exemple donné pour dire qu'il n'y a pas assez d'agents à La Réunion par rapport aux Pyrénées Atlantiques.

Considérant qu'il y a 1,8 personnes par foyer fiscal on a 372.000 foyers fiscaux pour les Pyrénées Atlantiques contre 472700 foyers fiscaux à La Réunion.

Aujourd'hui selon les chiffres du ministère 55% des foyers fiscaux payent l'impôt dans le département des Pyrénées Atlantiques contre environs 30% à La Réunion.

Ce qui fait que les agents des finances publiques ont à contrôler 204.700 dossiers pour les Pyrénées Atlantiques contre 141.800 à La Réunion pour les contribuables assujettis à l'IR ... soit 40 % de dossiers à traiter en plus pour les agents des Pyrénées Atlantiques. On peut faire la même chose avec le Finistère!

Chacun peut se faire sa propre conclusion.

10.Posté par ANIN le 06/04/2018 16:02

Avec le prélèvement à la source pour 2019, a -t-on encore besoin d'autant d'agents publics des impôts quand on voit à quoi ils servent....jamais une réponse ! au boulot les fainéants !

11.Posté par muppets le 06/04/2018 17:15

Faut pas trop lui en vouloir, ce n'est qu'un syndicaliste, qui ne travaille plus dans les services depuis bien trop longtemps. S'il ne "connait pas rien" c'est normal.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter