Archivages - Zinfos974

Les Etats généraux de la presse face à la crise...

Mercredi 14 Janvier 2009 - 11:04

Le 2 octobre 2008, Nicolas Sarkozy avait demandé la tenue des Etats généraux de la presse. Pour le chef de l'Etat, il était nécessaire de mettre en place des grands groupes français de presse et multimédia. Seul problème : 2009 ne devrait pas être favorable...


Les Etats généraux de la presse face à la crise...
L'"urgence" est de mise... Voici ce qu'ont conclu les rédacteurs du Livre vert (synthèse des Etats généraux de la presse écrite). Bernard Blitz, Professeur en Economie de la communication numérique à Paris 1, est clair en soulignant que l'année 2009 ne sera pas facile et qu'elle devrait mettre à jour de multiples difficultés... Dans ce sens, ce ne sont pas moins de 90 recommandations qui ont été rédigées. Ces dernières ont été transmises à la Ministre de la Culture et de la communication : Christine Albanel.

Selon le quotidien Le Monde, la presse quotidienne nationale (PQN), a vu ses ventes chuter de 10% sur six années entre 2000 et 2006. De plus, les recettes liées à la publicité devraient fortement décroître cette année. En équilibre instable depuis 2001, ces mêmes recettes connaîtront un recul non négligeable cette année. Parmi les préconisations du Livre vert, il est aussi question de doubler la part des investissements publicitaires de l'Etat dans la presse écrite... Affaire à suivre...

Enfin, la presse régionale semble dorénavant occuper une très grande place sur la toile. Première source d'informations en ligne (6,5 millions de visites par mois selon la source Nielsen/Médiamétrie), la presse régionale est de plus en plus impliquée vis-à-vis des internautes et des annonceurs...

Manque d'indépendance pour les journalistes selon TNS-Sofres-Logica

Selon le baromètre annuel Tns-Sofres-Logica publié jeudi dernier dans la Croix sur la "Confiance des Français dans les médias", 61% des Français pensent que les journalistes ne sont pas indépendants vis-à-vis des partis politiques et de leurs pressions. En 2008, 57% de la population était concernée par cette opinion. De plus, 59 % de la profession est considérée comme dépendante face à l'argent et aux pressions qui en résultent. Comme en 2008, la radio est sur la première marche du podium. Ce média jouit donc d'une grande confiance des Français : 58%...

Ludovic Robert
Lu 5620 fois



1.Posté par Cambronne le 14/01/2009 14:01

Manque d'indépendance pour les journalistes selon TNS-Sofres-Logica

Selon le baromètre annuel Tns-Sofres-Logica publié jeudi dernier dans la Croix sur la "Confiance des Français dans les médias", 61% des Français pensent que les journalistes ne sont pas indépendants vis-à-vis des partis politiques et de leurs pressions. En 2008, 57% de la population était concernée par cette opinion. De plus, 59 % de la profession est considérée comme dépendante face à l'argent et aux pressions qui en résultent. Comme en 2008, la radio est sur la première marche du podium. Ce média jouit donc d'une grande confiance des Français : 58%...

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Une presse bien domestiquée ou est donc passé l'autonomie qui faisait sa légitimité est remise en cause ? Partant sur le principe qu'il n'y a plus de contre-pouvoir permettant de préserver une véritable démocratie libérale
Le problème du pouvoir entre les mains d'individus sans scrupules ....
Ne trouvons nous pas normal que la presse soit qualifiée de `4ème pouvoir ´ dans la mesure ou, intrinsèquement liée au régime représentatif en place, elle est l'un des pouvoirs principal du peuple sauf que la plèbe aujourd'hui, a su trouver les moyens de communication de masse comme les nouvelles technologies et internet ont pris dans notre société et chez les individus une place de plus en plus importante pour contre attaquer ...
Voilà une des raisons pourquoi le dictateur Sarkozy voulait contrôler internet ....
Genre mission grande œuvre de flicage orwelienne il a su exprimer sa propre conception de l’internet. Si le dictateur Sarkozy croit pouvoir contrôler le web comme il contrôle les médias, il se trompe: en venant nous agresser sur notre terrain, il déclenche une guerre de tranchées dont il n'est pas prêt de se sortir.