MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Les Ecologistes de la Réunion disent non à la libéralisation du travail nocturne et dominical ! Non à la loi Macron !


- Publié le Mardi 9 Décembre 2014 à 09:57 | Lu 430 fois

NON, parce-que cela représenterait un recul social : la vie sociale et familiale nécessite une coordination des emplois du temps, un temps de repos pour toutes et tous. Nous estimons que ce temps en famille est nécessaire à l'épanouissement des enfants. Ce temps de repos en commun est, en outre, nécessaire à l'établissement et consolidation des liens sociaux au travers de loisirs, activités sportives ou associatives.

NON, parce-que les petits commerces ne résisterait pas à l'ouverture des grands magasins le dimanche. N'ayant pas les reins assez solides pour payer ces heures de travail nocturne ou dominical, ils perdraient très vite des parts de marché. Ce qui se traduirait par  une baisse de l'emploi. 

NON, parce-qu'au moment où le chômage enregistre une hausse continue, on ne peut laisser penser que c’est par une mesure de dérégulation que se créera une dynamique d’emploi.  Il faut aller vers la réduction du temps de travail ! c'est un combat progressiste pour une vie personnelle et sociale plus riche d'une part; mais aussi parce-que la réduction et le partage du temps de travail peuvent être créateurs d’emplois.

Mélissa Cousin
Pour les Ecologistes de la Réunion




1.Posté par Commerçante Réunionnaise indignée le 09/12/2014 11:39

HONTE à cette équipe hétéroclite de cumulards PS-PLR-EELV Réunion qui tient des propos ineptes par la bouche de cette enseignante sur-rémunérée,
qui n'a jamais créé 1 emploi de sa vie de fonctionnaire habitué à demander à l'Etat qui doit tout faire, tout payer avec NOS impôts, qui en plus vient de se faire éjecter piteusement avec toute la clique de la gôche-bôbô-Bello pour cause d'incompétence, de la Mairie de Saint-Paul défigurée à tout jamais par le mausolée construit à la gloire de la dépitée qui continue en toute démagogie à soutenir ce gouvernement composé d'incompétents et de tricheurs, qui continue à battre tous les records du chômage et qui en plus veut donner des leçons pour créer des emplois et parler de justice sociale alors qu'ils bénéficient d'avantages comme la sur-rémunération, les primes de vie chères ou congés bonifiés ou les mutuelles complètes ou les salaires pleins à la retraite alors qu'un salarié du privé ne perçoit que la moitié si il a la chance d'avoir un travail non précaire alors que les fonctionnaires l'ont à vie ?????

2.Posté par le front trotsko stalinien le 09/12/2014 12:26

Les verts surrémunérés c'est 200 jours de vacances par an + les jours de grève + les jours d'arrêts maladie + les jours de délégation syndicale. Ils ne risquent pas le surmenage.
La stasi de la pensée unique est a l'oeuvre.

3.Posté par EXCLAVE le 09/12/2014 14:20

BON , SI LE TRAVAIL NOCTURNE ET LE DIMANCHE Y SERT AUX CHOMEUR D'AVOIR UN EMPLOIE , NOU DIS OUI . PAR KONT SI Y SERT A USÉE ENKOR LES EMPLOYÉS QUE LA DÈJA DONNÉ TOUTE ZOT TAN AUX PATRONS , NOU DIS NON À LA PÉNIBILITÉ .
PAR KONT L'ÉKOLOZI , ZOT TRAVAIL C' PRÉZERV LE CÔTÉ NATURÉL , MONTAGNE , MER , AGRO ALIMENTAIRE ..... SI LÉ PAS KAPAB , VEUILLEZ DÉMISSIONEZ DANS LE PARTI EKOLOZI SVP , SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

4.Posté par VIVE L'EMPLOI le 09/12/2014 14:53

En tous les cas ce n'est pas grâce à notre Ti Dentel Stleu qu'on développe l'embauche sur notre île!

A vouloir stopper la NRL ou ralentir le chantier cela retarde l'embauche.
A vouloir bloquer les carrières on diminue la possibilité de créer des emplois!

Ti Dentel St-leu tue le travail!

5.Posté par les verts n''''aiment pas le travail. le 09/12/2014 16:00

chez les "verts" tout est organisé réfléchi pour faire capoter notre société, plus il y a de misère et plus ils pensent prendre le pouvoir.
Les bolchévique veulent instaurer la pauvreté pour tout le monde. Ce sera sans moi.

6.Posté par citoyenne le 09/12/2014 22:36

Juste débat... Mais comment réfléchir sereinement lorsque le cerveau a été si longtemps conditionné selon un mode de pensée consumériste?
Comment revenir à un peu d'humanisme lorsque la société de consommation a investi nos envies, nos besoins?
Nous sommes sous dépendance des temples de la consommation. Qui nous rendra ces années perdues à ne pas profiter de nos familles, nos enfants?
La société avancera lorsque l'éducation concernera tous les citoyens...

7.Posté par chikun le 10/12/2014 06:29

Les chiens ne font pas des chats.

Les feignasses ne peuvent qu'être contre le travail le Dimanche.

Faut une sacrée déformation professionnelle pour prôner la fainéantise au lieu de l'effort et du respect de soi.

8.Posté par Le canard déchaîné. le 11/12/2014 00:27

@4, on voit bien par qui tu es dirigé. Le Ti Dentel de St-Leu comme tu dis n'a jamais parlé de ralentir les travaux de la RNL mais de la penser différemment. Cette route sera le plus grand gouffre financier de la France et nos enfants et petits enfants en feront les frais. Mais c'est vrai que toi tu ne penses qu'à ta panse. Un petit conseil, va faire un tour à Saint-Leu et tu comprendras pourquoi Thierry ROBERT fait autant peur à ses détracteurs. Pauvre ignare...

9.Posté par polo974 le 12/12/2014 08:21

De toute façon, il y a des supermarchés qui sont déjà ouverts 363 jours par an à la Réunion (et encore, c'est peut être plus).

L'ouverture tous les jours de la semaine ne peut qu'apporter une ruine de la structure de la société. Les gens ne se voient plus, ne rencontrent plus leur famille, leur amis. Bref, c'est le retour à la barbarie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes